Air America (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Air America.

Air America

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Casquette Air America

Réalisation Roger Spottiswoode
Scénario Richard Rush
Acteurs principaux
Sociétés de production Carolco Pictures
TriStar
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Comédie
Sortie 1990
Durée 112 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Air America est un film américain réalisé par Roger Spottiswoode en 1990.

Synopsis[modifier | modifier le code]

C'est l'histoire imaginaire de Billy Covington, pilote civil aux USA qui, privé de sa licence de vol américaine par la Federal Aviation Administration à la suite d'une faute professionnelle, est recruté par Air America, compagnie aérienne privée, émanation officieuse de la CIA et qui opère en Asie du Sud-Est pendant la Guerre du Viêt Nam. Billy débarque au milieu d'une bande de pilotes plus ou moins allumés qui effectuent des ravitaillements clandestins au Laos dans des conditions souvent périlleuses et va se retrouver impliqué malgré lui dans un trafic d'héroïne, mis sur pied par des responsables militaires américains avec la complicité des autorités locales. Il va heureusement pouvoir compter sur l'aide de Gene Ryack avec qui il va se lier d'amitié.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le film est librement inspiré de certains passages du livre éponyme du journaliste britannique Christopher Robbins, paru en 1979, et qui retrace l'histoire d'Air America depuis sa création lors de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la fin des années 1970. De nombreuses anecdotes réelles sont retranscrites à l'écran, comme les cendres du pouce coupé conservées en pendentif par l'un des pilotes, ou encore les coups de feu tirés sur la balle lors de la partie nocturne de mini-golf.

La production a bénéficié de l'aide officielle de l'Armée de l'Air thaïlandaise (Royal Thai Air Force), qui a mis à sa disposition une base aérienne et du matériel américain utilisé pendant la Guerre du Viêt Nam et toujours en service à l'époque du tournage (Fairchild C-123 Provider, Pilatus PC-6, Lockheed C-130 Hercules, Bell UH-1 Huey, Schweizer 300). Ce matériel, repeint aux couleurs d'Air America, ainsi que le tournage en décors naturels et une utilisation réduite à son minimum des images de synthèse, donnent aux séquences aériennes souvent spectaculaires un cachet d'authenticité rarement atteint dans une production hollywoodienne. Le tournage des scènes de la base aérienne s'est déroulé à Mae Hong Son, ville du nord-ouest de la Thaïlande. Le spectateur attentif remarquera facilement le lac et les temples Shan si particuliers à la cité, notamment lors de la scène du survol en hélicoptère par Billy Covington comateux. Dans la réalité, cette fameuse base américaine se situait dans la vallée de Long Cheng dans l'ex zone spéciale de Xaysomboun, située au nord de Vientiane. Elle réalisa effectivement, comme indiqué dans le film, jusqu'à plus de 400 décollages par jour.

La phrase "Je n'ai pas de souvenir précis sur ce point" ("I have no clear memory of that point"), répétée 115 fois (!) par Rob Diehl lors de son procès, et qui apparaît lors du générique de fin, est une boutade directement inspirée par les propos réels tenus par le Colonel Oliver North lors de son procès dans l'Affaire Iran-Contra.

La bande-son contient beaucoup de chansons de l'époque de la guerre du Viêt Nam, comme Love Me Two Times des Doors, reprise par Aerosmith et Gimme Shelter interprété par The Rolling Stones.

Une série télévisée (non basée sur le film mais inspirée par le même livre) en 22 épisodes de 50 minutes, Air America, fut créée par Philip DeGuere en 1998 avec Lorenzo Lamas dans le premier rôle.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :