Jonathan (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jonathan.

Jonathan est une série de bande dessinée de Cosey publiée dans Tintin à partir de 1975. C'est aussi le nom de son personnage principal. Elle compte en 2011 quinze albums, publiés par Le Lombard entre 1977 et 2008.

Jonathan
Série
Auteur Cosey
Genre(s) Aventure

Lieu de l’action Himalaya

Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Langue originale Français
Éditeur Le Lombard
Première publication 1977
Nb. d’albums 15

Prépublication Journal de Tintin

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jonathan est un occidental qui parcourt l'Himalaya, à travers l'Inde du Nord et le Népal. Ses pérégrinations lui font traverser le Tibet occupé, rencontrer de nombreux personnages, passer dans des lieux réels comme Leh, Srinagar, Katmandou ou Lhassa. Les aventures de Jonathan sont fortement marquées par des aspects à la fois amoureux (c'est la cause initiale de son départ pour l'Himalaya), amicaux, esthétiques (avec le colonel dans L'Espace bleu entre les nuages, puis Kate dont la rencontre initiale est marquée par l'achat manqué d'une thangka), politiques et spirituels (avec son soutien à la cause tibétaine, et une méfiance constante vis-à-vis du gouvernement chinois).

Les personnages[modifier | modifier le code]

  • Jonathan : suisse d'une vingtaine d'années. Comme Cosey, il pratique le ski, la moto trial, aime lire des Védas, Jung, Woody Allen et des bandes dessinées. Il entretient une correspondance imaginaire avec certains de ces auteurs. Au fil des années et de sa curiosité, il acquiert une très bonne connaissance de la culture et de la littérature indienne. Ses yeux bleus lui valent le surnom de "yeux clairs" par les népalais. Rêveur et contemplatif, il est avare de paroles.

Il part dans l'Himalaya à la recherche d'un amour d'enfance : Saïcha. Elle meurt lors d'un bombardement chinois. Il reste en Inde pour venger son amie, faire son deuil. La rencontre qu'il fait avec le pilote chinois responsable de la mort de Saïcha lui permettra de passer un cap. Il reste ensuite pour se reconstruire, parce qu'il ne peut plus rentrer, parce qu'il aime ce pays. Il se déplace beaucoup, effectue quelques petits métiers pour survivre : paysan dans un village, guide, commerçant itinérant, fromager. Il vit chez l'habitant, à l'hôtel ou dans de petites locations.

Chacune de ses nombreuses rencontres est à l'origine d'un album. Drolma, l'enfant sauvage qu'il parvient à apprivoiser tient une place particulière. Ils cheminent ensemble, elle devient un peu sa fille adoptive. Il veille à son éducation, l'envoie à l'école. Avec les autres Jonathan est toujours prêt à rendre service, à comprendre.

Publications[modifier | modifier le code]

Tintin[modifier | modifier le code]

  1. Souviens-toi, Jonathan, 1975.
  2. Et la montagne chantera pour toi, 1976.
  3. Pieds nus sous les rhododendrons, 1977.
  4. Le Berceau du Bodhisattva, 1977-1978.
  5. L'Espace bleu entre les nuages, 1978.
  6. Douniacha, il y a longtemps…, 1979.
  7. Kate, 1980.
  8. Le Privilège du serpent, 1981.
  9. Neal et Sylvester, 1982.

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Souviens-toi, Jonathan, 1977.
  2. Et la montagne chantera pour toi, 1977.
  3. Pieds nus sous les rhododendrons, 1978.
  4. Le Berceau du Bodhisattva, 1979.
  5. L'Espace bleu entre les nuages, 1980.
  6. Douniacha, il y a longtemps…, 1980.
  7. Kate, 1981. Alfred du meilleur album au festival d'Angoulême 1982.
  8. Le Privilège du serpent, 1982.
  9. Neal et Sylvester, 1983.
  10. Oncle Howard est de retour, 1985.
  11. Greyshore Island, 1986.
  12. Celui qui mène les fleuves à la mer, 1997.
  13. La Saveur du Songrong, 2001.
  14. Elle ou dix mille lucioles, 2008. Sélection officielle du festival d'Angoulême 2009.
  15. Atsuko, 4 novembre 2011.
  16. Celle qui fut, (Septembre 2013).

Hors-série[modifier | modifier le code]

  1. Une autobiographie imaginaire en BD, 2011.

Editeurs[modifier | modifier le code]