Téléfilm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Téléfilm Canada

Le téléfilm est une branche de la production audiovisuelle particulièrement destinée à une diffusion télévisée. Produit par les studios de télévision et non par les studios de cinéma, le téléfilm est conçu pour être directement diffusé à la télévision. Il a une durée supérieure à une heure et raconte une histoire complète, qui se suffit à elle-même, par opposition à la télésuite, qui est diffusée en plusieurs parties.

À noter cependant que le terme téléfilm est parfois utilisé (notamment dans les programmes télévisés) pour désigner un épisode d'une série télévisée dont la durée excède une heure, par exemple Columbo, Julie Lescaut ou encore L'Instit. Dans toutes ces séries, chaque épisode (ou téléfilm) raconte une histoire compréhensible d'elle-même et forme un tout (par opposition aux épisodes des feuilletons). En revanche, les épisodes d'une série comme Mariés, deux enfants ne seront pas qualifiés de téléfilms (même s'ils racontent pour la plupart une histoire complète), car leur durée est bien inférieure à une heure.

Les téléfilms sont généralement tournés en vidéo — désormais numérique — bien que certains téléfilms aient été tournés sur film photosensible classique. Le format de diffusion est le plus généralement celui de l'écran télévisé, à savoir le 1,33:1 (qui correspond aux écrans 4/3) et le 16/9.

Pour certains téléfilms, ont été mis en œuvre des moyens colossaux, tant financiers que matériels, ce sont de véritables superproductions, souvent coproduites par plusieurs pays. On ne peut donc pas toujours considérer les téléfilms comme des œuvres secondaires, en ce qui concerne les moyens.

Téléfilm et cinéma[modifier | modifier le code]

Bien que cela reste exceptionnel, certains téléfilms sont exploités en salles seulement après leur diffusion initiale sur petit écran :

D'autres, comme Elephant, sont produits par des chaînes de télévision pour la télévision, mais sortent finalement d'abord en salle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fabien Reyre, « As-tu déjà aimé pour la beauté du geste ? : La Belle Personne », sur Critikat,‎ 16 septembre 2008 (consulté le 2 octobre 2008).