Inírida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Inírida
Blason de Inírida
Blason
Drapeau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Département Flag of Guainía.svg Guainía
Code DANE 94001
Démographie
Population 15 676 hab. (2005[1])
Densité 2,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 3° 51′ 55″ N 67° 55′ 26″ O / 3.865278, -67.9238893° 51′ 55″ Nord 67° 55′ 26″ Ouest / 3.865278, -67.923889  
Altitude 95 m
Superficie 645 700 ha = 6 457 km2
Localisation
Carte de Inírida
Carte de Inírida

Géolocalisation sur la carte : Colombie (relief)

Voir sur la carte Colombie topographique
City locator 14.svg
Inírida
Liens
Site web inirida-guainia.gov.co

Inírida (anciennement Puerto Inírida) est une municipalité colombienne, chef-lieu du département de Guainía.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1960, le secteur n'était que peu peuplé, majoritairement par des tribus autochtones[2]. La ville a été établie en 1963 sus le nom de Puerto Inírida sur le site du village d'Obando. La municipalité a été renommée en 1974 [1]. Dans les années 1990 et 2000, grâce à l'exploitation grandissante des ressources du secteur, des efforts ont été faits pour contrôler la population locale[3]. La présence militaire s'est également fortement accrue, car le secteur est considéré comme un bastion des FARC[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisé dans les Llanos, au confluent du río Inírida et du río Guaviare, elle se trouve juste à 30 km de la frontière avec le Venezuela.

Économie[modifier | modifier le code]

Les activités économiques principales dans la municipalité, hormis l'administration publique, sont l'agriculture, la pêche[5] et l'élevage du bétail[6]. L'agriculture inclut la subsistance[7] et la production de fibres à partir du pétiole des jeunes palmiers chiquichiqui (Bactris speciosa), servant à la fabrication de cordes, et le "Yaré", similaire au rotin, utilisé dans la production de meubles et de paniers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Elle compte 10 891 habitants (2005)[2]. La société d'Inírida est composé à 53 % d'indigènes ; Curripacos, Puinaves et Piapocos, à 30 % de colonisateurs et 17 % d'autres groupes ethniques indigènes[8].

Transports[modifier | modifier le code]

Aéroport[modifier | modifier le code]

L'aéroport local connu sous le nom d'aéroport d'Obando possède une piste, datant de 2007, entretenu par une ligne aérienne, Satena[9], qui assure trois vols par semaine vers Bogota et un vol par semaine à Villavicencio[10]. Cependant, l'aéroport de San Fernando de Atabapo au Venezuela n'est distant que de 30 kilomètres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Censo 2005 — Inírida[PDF], DANE
  2. Suárez, Carlos Alberto et al. (2003) Colombia: Guía Enciclopédica NORMA, Bogotá, D.E., pp. 114-115, ISBN 958-04-6806-0
  3. "Captured fourteen Brazilian illegal ones in Puerto Inírida" 19 August 2005;
  4. Coghlan, Nicholas (2004) Saddest Country: On Assignment in Colombia McGill-Queen's Press, Montreal, p. 171, 182-183, ISBN 0-7735-2787-7
  5. Castro, Dario M. (1988) Algunos aspectos de la pesca ornamental en Puerto Inírida, Museo del Mar, Universidad de Bogotá Jorge Tadeo Lozano, Bogotá, D.E.
  6. Mejía Gutiérrez, Mario and Mejía Fernández, Fernando (1980) Puerto Inírida, Comisaría del Guainía : economía básica Corporación Araracuara, Departamento Administrativo de Intendencias y Comisarías, Bogotá, D.E.
  7. Triana, Gloria (1985) Los Puinaves del Inírida:: formas de subsistencia y mecanismos de adaptación Universidad Nacional de Colombia, Bogotá, D.E.
  8. DIMAR.MIL.CO
  9. Servicio Aereo Territorios Nacionales SATENA
  10. Puerto Inridida flights;