Gunship

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour le jeu vidéo, voir Gunship (jeu vidéo)
Tir d'un AH-1 Cobra, l'un des premiers Gunship

Le terme Gunship peut avoir plusieurs significations selon les contextes mais, dans tous les cas, il fait référence à un navire ou aéronef de petite taille lourdement armé. Le terme est apparu dans les marines militaires au milieu du XIXe siècle comme synonyme de gunboat (canonnière). Plus récemment, le terme gunship a été utilisé pour désigner les hélicoptères armés, puis pour des avions d'attaque au sol armés de mitrailleuses et de canons en sabord (par opposition aux avions d'attaque au sol classiques utilisant un armement orienté dans l'axe de l'aéronef). Le terme de gunship pour désigner de tels avions est souvent traduit en français par « canonnière volante ».

Hélicoptères[modifier | modifier le code]

Le A/ACH-47A est une tentative d'application du concept de gunship à un hélicoptère de transport CH-47 Chinook. Quatre hélicoptères de cette version Armed/Armored CH-47A, surnommée « Guns-A-Go-Go », ont été conçus en 1965. Trois d'entre eux furent envoyés au Viêt Nam, mais ils s'avérèrent trop lourds et peu manœuvrables et seul un des ACH-47A était encore en état de vol en 1968. Le programme fut arrêté suite à cet échec.

Les avions armés[modifier | modifier le code]

Lockheed AC-130 de l'USAF
L'intérieur de la soute d'un AC-130U; un obusier de 105 mm au premier plan

Les avions gunships sont un type particulier d'avion d'attaque au sol. Il s'agit très majoritairement d'avions de transport armés de mitrailleuses et de canons et généralement équipés de systèmes de senseurs appropriés pour détecter et orienter les tirs (radar, système optique à bas niveau de lumière, caméra infrarouge, etc.).

De tels avions sont capables de mener des missions d'attaque au sol classiques, pour lesquelles leur rayon d'action important et leur capacité d'emport de charge sont des avantages certains. Leurs particularités (faible vitesse, armes tirant par des sabords vers les côtés et non vers l'avant) ont conduit au développement de tactiques d'emplois spécifiques comme par exemple tourner à faible vitesse au-dessus d'un objectif en faisant feu en continu.

Si la France a réalisé quelques essais avec une version spéciale du Nord 2501 Noratlas équipée de 2 canons de 20 mm en sabord[1], seul les États-Unis ont réellement mis en œuvre ce type d'avion. Leur premier modèle fut le AC-47 Spooky, version du Douglas C-47 Skytrain développée en 1964 et employée aussitôt pendant la guerre du Viêt Nam. Le Spooky emportait trois minigun de 7,62 mm approvisionnées à 16 500 coups.

Le modèle le plus connu est le Lockheed AC-130 Spectre, une version du Lockheed C-130 Hercules créée pendant la guerre du Viêt Nam et dont des variantes toujours modernisées sont encore en service actuellement.

Dans les années 1960, pour assurer un intérim avant l'arrivée de l'AC-130, deux versions gunship du Fairchild C-119 Flying Boxcar furent également produites, le Fairchild AC-119 Shadow et Stinger. L'United States Navy fit aussi une brève tentative avec quatre Lockheed P-2 Neptune transformé entre 1968 et 1969[2]

Un AU-23A Peacemaker à Eglin AFB en 1972

À la fin des années 1960, les États-Unis cherchèrent à créer un gunship à bas coût pour les forces aériennes étrangères alliées engagées contre des guérillas. Dans le cadre du programme Credible Chase, des avions légers monomoteurs ayant des capacités ADAC furent modifiés avec un canon tritube de 20 mm en sabord et des pylônes sous les ailes pour l'emport de charges. Deux modèles furent produits, le AU-23A Peacemaker basé sur le Pilatus PC-6 Turbo Porter (produit sous licence aux États-Unis par Fairchild) et le AU-24A Stallion dérivé du Helio H550A Stallion. Après leur mise au point, les AU-23 furent vendus à la Thaïlande et les AU-24 au Cambodge dans les années 1970[3].

En 2008, le Département de la Défense annonce vouloir transformer un avion-cargo léger C-27J en prototype de gunship à relativement bas coût équipé de canons de 25 et 40 mm déjà en service[4].

En 2010, on annonce l'achat de seize nouveaux AC-130 Gunship qui devraient être mis en service d'ici 2013, portant la flotte d'AC-130 à un total de 33 appareils.

En 2011, la Force aérienne royale jordanienne décide de faire transformer en gunships ses 2 EADS CN-235 par Alliant Techsystems pour une entrée en service en 2013[5].

Le 30 juillet 2012, l'avionneur Lockheed Martin a lancé l'usinage du premier AC-130J, la nouvelle génération du Hercules gunship[6].

Dans les années 2020, les Gunships actuellement utilisés par l’Air Force Special Operations Command seront probablement remplacés par de nouveaux avions dérivés du prochain bombardier de l’Air Combat Command[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Le NOR-POM (Police Outre-Mer)
  2. (fr) Guerilla Air Vietnam
  3. (fr) Pilatus sur Guerilla Air Vietnam
  4. (en) SOF To Convert One C-27J To Gunship Lite, 25 juillet 2008, Aviation Week
  5. (en) Siva Govindasamy, « ATK eyes modified gunship market », Flight International,‎ 23 février 2011 (consulté le 24 février 2011)
  6. (en)http://www.key.aero/view_news.asp?ID=5282&thisSection=military
  7. (fr) La prochaine canonnière volante de l’USAFSOC, Jean-Jacques Cecile, 25 juillet 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Vidéo[modifier | modifier le code]