Aéroport international de Washington-Dulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international de Washington-Dulles
Image illustrative de l'article Aéroport international de Washington-Dulles
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Washington DC
Coordonnées 38° 56′ 49″ N 77° 27′ 19″ O / 38.946994, -77.4553338° 56′ 49″ Nord 77° 27′ 19″ Ouest / 38.946994, -77.45533  
Superficie 47,9 km²
Altitude 95 m (313 ft)

Géolocalisation sur la carte : Virginie

(Voir situation sur carte : Virginie)
Aéroport international de Washington-Dulles

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Aéroport international de Washington-Dulles
Pistes
Direction Longueur Surface
01L/19R 2 865 m (9 400 ft) béton
01C/19C 3 505 m (11 499 ft) béton
01R/19L 3 505 m (11 499 ft) béton
12/30 3 200 m (10 499 ft) béton
12R/30L 3 200 m (10 499 ft) En projet
Informations aéronautiques
Code AITA IAD
Code OACI KIAD
Type d'aéroport Public
Gestionnaire Autorités métropolitaines aéroportuaires de Washington

L'aéroport international de Washington-Dulles (code AITA : IAD • code OACI : KIAD) est le principal aéroport de Washington DC (États-Unis). Il est situé à Dulles en Virginie, à 40 km à l'ouest du centre de Washington. C'est le vingt-et-unième aéroport nord-américain, avec plus de 23 millions de passagers qui y ont transité en 2008[1] et le dixième aéroport américain quant au nombre de passagers pour les vols internationaux.

Il porte le nom de John Foster Dulles, ancien secrétaire d'État des États-Unis sous la présidence de Dwight D. Eisenhower. L'aéroport international de Washington-Dulles dessert l'aire métropolitaine de Baltimore-Washington en plus de l'aéroport national Ronald Reagan et l'aéroport international Thurgood Marshall de Baltimore-Washington.

L'aéroport international de Washington-Dulles est une plate-forme de correspondance importante pour United Airlines et sa filiale United Express.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, le besoin d'un deuxième aéroport dans la région de Washington s'avéra nécessaire. Le président de l'époque Dwight D. Eisenhower décida alors de la construction d'un nouvel aéroport, plus grand, sur l'actuel site de l'aéroport international Washington-Dulles en 1958[2].

La firme d'ingénierie civile Ammann & Whitney, de New York, fut mandatée pour construire ce projet. L'architecture de l'aérogare principale fut l'œuvre de l'architecte Eero Saarinen[2]. On opta pour une salle d'attente mobile pour transporter les passagers de l'aérogare jusqu'aux avions, comme ce fut le cas avec l'aéroport international Montréal-Mirabel au Canada. La construction de l'aéroport international Washington-Dulles dura de 1958 à 1962. Il fut inauguré le 17 novembre 1962 par le président John F. Kennedy[2].

Avec son aérogare, ses infrastructures aéroportuaires, sa tour de contrôle et ses trois pistes équipées d'un système moderne d'atterrissage aux instruments, ce nouvel aéroport symbolisait alors l'Amérique nouvelle, le progrès de l'aviation, et offrait une importante porte d'entrée sur la capitale fédérale[2]. Le premier vol officiel fut l'arrivée d'un Lockheed L-188 Electra d'Eastern Air Lines provenant de l'aéroport international de Newark à New York[2]. À cette époque, il était un des plus modernes aéroports au monde.

En 1962, l'aéroport était desservi par American Airlines, Braniff, Delta Air Lines, Eastern Air Lines, Trans World Airlines et Northwest Orient Airlines[2]. En 1966, il accueillit plus d'un million de passagers[3]. Le 24 mai 1976, deux Concordes - un d'Air France arrivant de Paris et l'autre de British Airways arrivant de Londres - y atterrirent en parallèle[4].

Connu jusqu'alors sous le nom de Dulles International Airport, on le renomma Washington Dulles International Airport en 1984[2]. En 1986, l'aéroport a accueilli plus de dix millions de passagers, passant à plus de vingt millions en 2000[3]. Le 7 juin 1995 vit l'inauguration du tout premier vol commercial du Boeing 777 de United Airlines sur la route aérienne Londres-Washington DC[5]. En novembre 2008, la quatrième piste (1L/19R) fut ouverte [3]; la construction d'une cinquième piste (12/30) est envisagée[6].

Culture[modifier | modifier le code]

L'action du film Die Hard: 58 minutes pour vivre de Renny Harlin se déroule au sein de l'aéroport de Washington-Dulles.

Galerie[modifier | modifier le code]

Lignes, destinations et terminaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]