H99 (Marseille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
H99
Histoire
Architecte

Agence PietriArchitectes ; Jean-Baptiste Pietri architecte ; Anthony Fournier-Baïxas architecte associé ; chef de projet : Hervé Bluem ;

architecte collaborateur : Marie Durca
Construction
En projet
Usage
logement
Architecture
Hauteur du toit
99 m
Surface
18 000 m2 SHON
Étages
27
Administration
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Marseille
voir sur la carte de Marseille
Red pog.svg

La tour H99 est un projet de gratte-ciel de 149 logements haut de gamme à Marseille, dans le quartier Euroméditerranée, annoncée en 2008[1],[2], dont la commercialisation devait commencer en 2010[3], et dont la construction pourrait débuter en 2020[4],[5]. Son nom est inspiré par sa hauteur de 99 mètres.

H99 devrait s’inscrire dans le cadre du projet Les Quais d'Arenc[6], l’un des sites d’Euroméditerranée à Marseille, une opération d’aménagement de 90 000 m2 promue par Constructa. Ce programme comporte notamment deux autres tours, l’une de logements, la Tour Horizon-H56, dessinée par Yves Lion [4],[5]; l’autre de bureaux, La Marseillaise, dessinée par Jean Nouvel et achevée en 2018[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Marc Pietri : un promoteur réinvente Marseille », Le Point,‎ (lire en ligne)
  2. Florence Accorsi, H99 - Une tour à Marseille : Jean-Baptiste Pietri, architecte, Archives d'Architecture Moderne (AAM), Ante prima, (EAN 9782871431909)
  3. « L'homme qui réinvente Marseille », Le Point,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Constructa lance la commercialisation de la Porte Bleue, acte III de la sky-line de la cité phocéenne - Immobilier », Le Moniteur,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2018)
  5. a et b « Marseille : une tour peut en cacher une autre », La Provence,‎ (lire en ligne)
  6. « Plus belle la ville de Marseille:des tours sur le front de mer! », sur France Culture, (consulté le 29 février 2020)
  7. « Architecture : La Marseillaise en 36 couleurs de Jean Nouvel », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2018)
  8. « La Marseillaise, la tour de Jean Nouvel qui coûte un bras aux contribuables », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 2 novembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]