Albatros D.V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Albatros D.Va Su-27 silhouette.svg
Deskau.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Empire allemand Albatros Flugzeugwerke
Rôle Chasseur
Premier vol mai 1917
Mise en service Juillet 1917
Nombre construits ~ 2 500
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Mercedes D IIIaü
Nombre 1
Type 6 cylindres en ligne
Puissance unitaire 180 ch
Dimensions
Albatros D.V 3 vues.jpg
Envergure 9,04 m
Longueur 7,33 m
Hauteur 2,70 m
Surface alaire 21,20 m2
Masses
À vide 687 kg
Avec armement 937 kg
Performances
Vitesse maximale 187 km/h
Plafond 3 000 m
Vitesse ascensionnelle 218,2 m/min
Armement
Interne 2 mitrailleuses LMG 08/15 de 7,92mm

L'Albatros D.V est un avion de chasse allemand de la Première Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Parallèlement à la commande de 840 D.III renforcés à Ostdeutsche Albatros Werke (O.A.W), l’Idflieg commandait en avril 1917 à Albatros deux prototypes dits « D III allégés ». Robert Thelen dessina donc un nouveau fuselage, de section elliptique, pesant 32 kg de moins que celui du D.III. La voilure était sensiblement identique à celle du D.III, mais le plan supérieur était abaissé de 12 cm par rapport au fuselage, le plan inférieur fixé au fuselage sans congés de raccordement et le système de commande des ailerons modifié, les câbles passant dans la voilure supérieure. Le prototype conservait l’empennage du D.III, avec une surface additionnelle inférieure plus importante, mais en cours de production fut adoptée la dérive plus grande des OAW D.III. Les premiers exemplaires disposaient également d’un appui-tête assez volumineux, souvent supprimé dans les escadrilles car il réduisait le champ de vision des pilotes, et les appareils envoyés en Palestine recevaient 2 radiateurs pour tenir compte du climat plus chaud.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Albatros D.V : Plus léger et plus puissant que le D.III grâce à son moteur Mercedes D IIIa de 170 ch, le prototype se comporta parfaitement en essais et 400 D.V furent commandés en mai 1917, puis 300 en juillet suivant.
  • Albatros D.Va : On retrouvait sur cet appareil, dont les premiers exemplaires sortirent d’usine en octobre 1917, le câblage original des commandes d’aileron du D.III, mais la voilure inférieure était renforcée avec une lame métallique de 30 cm et un hauban reliant les mâts d’entreplan au bord d’attaque de l’aile inférieure. Le moteur Mercedes D IIIaü de 180 ch, déjà monté sur les derniers D.V sortis d’usine, fut également monté sur le D.Va, qui accusait donc 23 kg de plus, sans que les problèmes structuraux soient résolus. 1 600 exemplaires furent pourtant commandés à l'automne 1917.
  • Albatros D.VII : Ce prototype qui prit l’air en août 1917 ne se distinguait du D.V que par un nouveau moteur 8 cylindres en ligne, le Benz Bz IIIb de 195 ch, et un mât reliant les deux ailerons de chaque côté. Les travaux furent rapidement abandonnés en raison des maigres améliorations obtenues.


Engagement[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand : Les premiers D.V furent livrés à la Luftstreitkräfte en mai 1917 et arrivèrent au front en juillet suivant, révélant rapidement les mêmes faiblesses de structure que le D.III. Dernier chasseur Albatros à entrer en service durant la Première Guerre mondiale, il n’offrait que des performances marginalement supérieures a celles du D.III, au point que Manfred von Richthofen ait écrit en juillet 1917 : « Il est si ridiculement démodé et si ridiculement inférieur aux avions anglais que l’on ne peut rien faire avec cet avion. »

Mais le Fokker Dr.I connaissait des problèmes structuraux plus graves encore et les performances insuffisantes du Pfalz D.III ne laissèrent d’autre choix à l'Idflieg que de compenser la qualité de ses avions par le nombre. On comptait en mai 1918 un total de 131 D.V et 928 D.Va au front ouest. La production cessa avec l’entrée en service du Fokker D.VII au cours de l’été 1918, mais le D.Va restait très répandu au moment de l’Armistice.

  • Drapeau de la Suisse Suisse : Un Albatros D.Va fut employé par la Suisse de 1918 à 1921.

Survivants[modifier | modifier le code]

Deux Albatros D.Va ont survécu à la Première Guerre mondiale:

Références[modifier | modifier le code]

  • John F. Connors, Albatros Fighters In Action, Squadron/Signal Publications, Aircraft No. 46 (1981). ISBN 0-89747-115-6.
  • Joseph A.Phelan, Aircraft and Flyers of the First World War. Patrick Stephens Ltd, (1973) ISBN 0-85059-187-2.
  • Peter Kilduff, Germanys First Air Force 1914-1918, Arms and Armour Press (1991) ISBN 1-85409-053-4.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bennett, Leon. Gunning for the Red Baron. College Station, TX: Texas A&M University Press, 2006. ISBN 1-58544-507-X.
  • Connors, John F. Albatros Fighters in Action (Aircraft No. 46). Carrollton, TX: Squadron/Signal Publications, Inc., 1981. ISBN 0-89747-115-6.
  • Gray, Peter and Owen Thetford. German Aircraft of the First World War. London: Putnam & Company Ltd., 1970. 2nd ed. ISBN 0-370-00103-6.
  • Green, William and Gordon Swanborough. The Complete Book of Fighters. London: Salamander Books, 1994. ISBN 0-8317-3939-8.
  • Grosz, Peter M. Albatros D.III (Windsock Datafile Special). Berkhamsted, Herts, UK: Albatros Publications, 2003. ISBN 1-902207-62-9.
  • Mikesh, Robert C. Albatros D.Va: German Fighter of World War I. Washington, D.C.: Smithsonian Institution Press, 1980. ISBN 0-87474-633-7
  • VanWyngarden, Greg. Albatros Aces of World War I Part 2 (Aircraft of the Aces No. 77). Oxford: Osprey Publishing, 2007. ISBN 1-84603-179-6.