Forces armées hongroises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces armées hongroises
Magyar Honvédség
Logo des forces armées hongroises
Logo des forces armées hongroises
Fondation 1848
Branches Armée de terre
Force aérienne
Commandement
Président de la République János Áder
Ministre de la Défense Csaba Hende
Général Tibor Benkő
Main-d'œuvre
Âges militaires 18
Disponibles au service militaire 2 380 381[1] (17-49 ans) hommes
Aptes au service militaire 1 884 232 (17-49 ans) hommes
Actifs 16 000 (2004)
Budgets
Budget 1,47 milliards de USD[2]
Pourcentage du PNB 0,92 %
Industrie
Fournisseurs étrangers Drapeau de la Suède Suède
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau d’Israël Israël

L'Armée hongroise (en hongrois : Magyar Honvédség) naît en 1848 lors de la Révolution hongroise.

Le président de la République assume la charge de Commandant en chef des Forces armées ; depuis 2012, János Áder porte ce titre, secondé par le ministre de la Défense, Csaba Hende, nommé, quant à lui, en 2010.

Historique[modifier | modifier le code]

Hélicoptère Mil Mi-8 de l'armée hongroise.

Les Hongrois servaient dans les forces armées austro-hongroises jusqu'en 1918, date de l'effondrement de l'Autriche-Hongrie.

En 1941, Budapest l'engagea aux côtés de la Wehrmacht sur le Front de l'Est. Battue en 1944 par l'Armée rouge, elle est réorganisée sur le modèle de celle-ci dans le cadre du Pacte de Varsovie. Elle éclate en deux lors de l'Insurrection de Budapest en 1956, Moscou intervient alors fermement pour rétablir l'ordre soviétique.

La conscription a été abolie en 2004 après l'entrée de la Hongrie dans l'OTAN suite à la fin de la guerre froide.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est constituée d'une armée de terre et d'une force aérienne qui ont vu leurs effectifs diminuer drastiquement depuis la fin du régime communiste. L'effectif global, en 2014, est de 16 000 militaires d'active, 5 000 réservistes et 6 900 employés civils.

Les forces terrestres, en 2014, compte 10 000 militaires ayant pour principaux matériels 25 chars de combat T-72 et 420 véhicules blindés. Des centaines de véhicules sont stocké en réserve.

L'armée de l'air dispose de 6 000 militaires, 12 monoplaces et 2 biplaces JAS 39 Gripen livrés entre 2006 et le 28 janvier 2008, loués jusqu'en 2026[3].

La Hongrie dispose également de 33 hélicoptères[4].

Le pays n'ayant pas accès à la mer, il n'existe pas de marine hongroise, seulement une flotte fluviale (MH 1. Honvéd Tűzszerész és Hadihajós Zászlóalj, « 1er bataillon d'artificiers militaires et marins de guerre de l'Armée hongroise »)[5].

Armement[modifier | modifier le code]

L'armée hongroise a été toujours équipée d'armes légères de conception et/ou de fabrication magyare grâce aux usines FÉG et Danuvia installées dans la capitale, Budapest.

La Suède, la Russie, les États-Unis, la France et Israël sont, dans les années 2000, les principaux fournisseurs étrangers de l'armée hongroise.

Déploiements[modifier | modifier le code]

L'armée hongroise a participé à la KFOR en 1999, ainsi qu'aux guerres d'Irak et d'Afghanistan dans le cadre de l'ISAF.

Organigramme en 2009[modifier | modifier le code]

(cliquer pour agrandir)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/hu.html
  2. http://www.politics.hu/20091207/hungarys-defense-spending-to-rise-next-year-reach-12-billion
  3. (en) « Hungary to Continue to Use Gripen », defense-aerospace.com,‎ 30 janvier 2011 (consulté le 09 février 2012)
  4. « Dossier : Armées européennes », Armées d'aujourd'hui, no 387,‎ mars 2014 (lire en ligne)
  5. (hu) « MH 1. Honvéd Tűzszerész és Hadihajós Zászlóalj », sur Ministère de la Défense hongrois,‎ 16 mars 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]