Forces armées arméniennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces armées arméniennes
Հայաստանի Զինված Ուժեր
Emblème des forces armées arméniennes
Emblème des forces armées arméniennes
Branches Armée arménienne
Cocarde de l'Arménie Force aérienne arménienne
Insigne de la Garde frontalière arménienne Garde frontalière arménienne
Quartier-général Erevan
Commandement
Commandant en chef Président Serge Sargsian
Ministre de la Défense Seyran Ohanian
Chef d'état-major Colonel-général Youri Khachatrov
Main-d'œuvre
Âges militaires 18-27 ans pour le service volontaire ou obligatoire[1]
Disponibles au service militaire 805 847 (16-49 ans) (2010)[1] hommes
854 296 (16-49 ans) (2010)[1] femmes
Aptes au service militaire 644 372 (16-49 ans) (2010)[1] hommes
717 272 (16-49 ans) (2010)[1] femmes
Atteignant l'âge militaire chaque année 23 470 (2010)[1]  hommes
21 417 (2010)[1] femmes
Actifs 42 080[2] (63e)
Déployés hors du pays Kosovo Kosovo : 53[3]
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan : 126[4]
Réservistes 210 000[2]
Paramilitaires 4 748[2]
Budgets
Budget 495 millions de dollars (2009) (77e)
Pourcentage du PNB 2,8 % (2010)[1]
Industrie
Fournisseurs étrangers Drapeau de la Russie Russie (plus généralement pays de l'OTSC)
Drapeau de la Grèce Grèce
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Articles annexes
Histoire Histoire militaire de l'Arménie

Les Forces armées arméniennes représentent l'armée de terre et d'air, la défense aérienne et la garde frontalière de l'Arménie. L'Arménie n'a pas de marine militaire parce qu'elle est un pays sans accès à la mer.

Le commandant en chef du militaire est le président de l'Arménie, actuellement Serge Sargsian. Le ministre de la Défense, actuellement Seyran Ohanian, est chargé de la direction politique. L'Arménie a institué la fonction de ministre de la Défense le 28 janvier 1992. Avant 2010, les gardes frontaliers patrouillaient la frontière de l'Arménie avec la Géorgie et l'Azerbaïdjan, les forces armées russes patrouillaient les frontières avec la Turquie et l'Iran. Mais depuis le récent accord de coopération militaire signé en août 2010, les troupes russes patrouillent et protègent toutes les frontières de l'Arménie[5]. Depuis 1992, l'Arménie est membre de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC).

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire militaire de l'Arménie.

Les Forces armées arméniennes sont créées le 28 janvier 1992, quelques mois après la déclaration d'indépendance de l'Arménie. Elles participent à la guerre du Haut-Karabagh de 1992 à 1994, aux conflits frontaliers avec l'Azerbaïdjan et à des mission de maintien de la paix au Kosovo, en Afghanistan et en Irak (2003-2008).

Structure[modifier | modifier le code]

Hiérarchie de l'armée arménienne

Les forces terrestres sont divisées en 5 corps :

Déploiements[modifier | modifier le code]

L'Arménie a envoyé 126 soldats en Afghanistan et 53 soldats au Kosovo. Elle a aussi envoyé plus de 1 500 officiers en Grèce et en Russie pour leurs entraînements. Elle prévoit aussi d'envoyer des soldats au Liban.

Effectif[modifier | modifier le code]

Les Forces armées arméniennes ont un effectif de 70 000 hommes et 210 000 soldats de réserve.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) « Armenia », sur CIA World FactBook (consulté le 20 février 2012).
  2. a, b et c Franck Gaillard, « Haut-Karabakh : La tension monte », Nouvelles d'Arménie Magazine, no 161,‎ mars 2010, p. 22.
  3. « Arménie », sur Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix (consulté le 6 novembre 2011).
  4. « L’Arménie triple le nombre de ses soldats en Afghanistan », sur Nouvelle d'Arménie Magazine,‎ 11 mai 2011 (consulté le 4 juin 2011).
  5. Krikor Amirzayan/armenews, « La Russie s’engage à assurer la sécurité des frontières de l’Arménie pour un demi-siècle », sur http://www.armenews.com/,‎ août 2010 (consulté le 21 août 2010) : « le président russe Dimitri Medvedev a étendu le champ d’action de l’armée russe à toutes les frontières de l’Arménie... y compris l’Azerbaïdjan »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :