Forces armées serbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces armées serbes
Bojcka Србије
Emblème des forces armées serbes
Emblème des forces armées serbes
Fondation 1838
Branches Armée de terre
Armée de l'air
Corps d'entraînement
Quartier-général Belgrade
Commandement
Président de la Serbie Tomislav Nikolić
Ministre de la défense Dragan Šutanovac
Chef d'état-major Général Ljubiša Diković
Main-d'œuvre
Disponibles au service militaire 1 395 426 (estimation 2010)[1] (16-49 ans) hommes
Atteignant l'âge militaire chaque année 43 945[1]  hommes
41 080[1] femmes
Actifs 37 000 (2011) [2]
Déployés hors du pays Drapeau du Liban Liban : 5
Drapeau de la République démocratique du Congo République Démocratique du Congo : 8
Drapeau de Chypre Chypre : 45
Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire : 3 (observateurs militaires) [3]
Budgets
Budget 675 millions d'euros (2011)[2]
Pourcentage du PNB 2,08 % (2011)[2]
Articles annexes
Histoire Armée de Yougoslavie
Grades Grades de l'armée serbe

L'Armée serbe (en serbe : Војска Србије ou Vojska Srbije) est la force armée de la République de Serbie fondé en 2003.

Descendante de l'armée de Yougoslavie, elle se donne pour mission la défense du territoire national, le maintien de la paix dans la région des Balkans et dans le monde ainsi que le soutien aux populations en cas de catastrophes naturelles. Elle s'articule autour de trois branches : l'Armée de Terre, l'Armée de l'Air et le Commandement de formation. Ayant été l'entité dominante des diverses Yougoslavie, la Serbie a logiquement hérité du gros des infrastructures et du matériel de la fédération, excepté les forces navales, le pays n'ayant aucun débouché maritime.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Armée serbe est organisée sur trois niveaux : stratégique, opérationnel et tactique. Ses sections comprennent l'infanterie, les unités blindées, l'artillerie, le génie, la défense anti-aérienne, l'aviation, la marine et la reconnaissance électronique. La base logistique centrale, la garde serbe et la brigade de transmission sont placées sous autorité directe du chef d'état-major de l'armée serbe.

Armée de Terre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Armée de Terre (Serbie).

L'Armée de Terre est la plus ancienne branche des forces armées serbes. Son organisation, son armement et son équipement sont conçus en fonction des activités terrestres qui lui sont assignées. Elle se compose de quatre brigades terrestres, d'une brigade d'artillerie interarmes et d'une brigade spéciale placée sous le commandement du chef d'état-major de l'armée serbe. Elle dispose de deux bataillons de police militaire, d'un bataillon NBC, d'un bataillon de transmission et d'une flottille de rivière. Les brigades terrestres représentent le gros du dispositif terrestre et assurent la défense de leurs régions respectives. Leur organisation est très similaire, chacune des brigades se compose d'un bataillon de commandement, deux bataillons d'infanterie, un bataillon blindé, deux bataillons mécanisés, deux bataillons d'automoteurs d'artillerie, un bataillon de défense anti-aérienne, un bataillon du génie et un bataillon logistique. La brigade d'artillerie interarmes se compose de 3 bataillons équipés d'obusiers, d'un bataillon équipé de roquettes et d'un bataillon logistique.

Armée de l'Air[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Armée de l'Air (Serbie).

L'Armée de l'Air est l'arme la plus récente et la plus sophistiquée des forces serbes. Elle se compose approximativement de 3000 hommes et de 170 avions basés sur les bases de Batajnica et Kraljevo-Lađevci. Ces dernières années, la flotte a été considérablement modernisée. L'Armée de l'Air serbe possède sept escadres et sept unités au sol répartis sur les deux bases. La défense anti-aérienne est assuré par une brigade, équipée notamment de Kub-M et S-125 Neva, qui devrait être modernisée dans les années à venir. En outre, la force aérienne possède un bataillon de transmission, un bataillon du génie et un centre consacré à la reconnaissance aérienne.

Commandement de formation[modifier | modifier le code]

Le Commandement de formation est une innovation récente au sein des forces armées serbes. Il fut créé le 23 avril 2007, après fusion de plusieurs unités de l'Armée de Terre et l'Armée de l'Air. En tout sept centres de formation et 5 centres de formation spéciale furent regroupés dans la nouvelle entité. Le Commandement de formation gère l'entrainement et la formation des unités combattantes et du personnel militaire.

Modernisation[modifier | modifier le code]

Fin 2003, suite à la disparition de l'armée de Yougoslavie, l'Armée serbe s'est lancée dans un important processus de modernisation et de restructuration. La première étape de ce processus fut la réorganisation de toutes les unités et les structures de commandement afin de réduire les effectifs et rendre l'armée plus manœuvrable et professionnelle. Cette opération fut réalisée en moins de 13 mois. La deuxième partie du plan, actuellement en cours, prévoit la mise au rebut de l'équipement et du matériel jugé obsolète. L'Armée serbe s'est engagée sur la voie de la professionnalisation qui devrait être effective en 2010 ; la conscription serait alors abandonnée. En 2010, l'armée serbe devrait atteindre les standards de l’OTAN et participer à des missions de maintien de la paix sous bannière onusienne.

Les T-55 et M-60 APC, l'artillerie vétuste (D-30), les transport de troupes vétustes etc. sont au fur et à mesure retirés et remplacés par du matériel neuf. La plupart des T-55 et près de 50 T-72 devraient être vendus à des pays tiers. Les M-84 MBT sont progressivement modernisés en M-2001 MBT. Les vieux véhicules blindés de transport de troupes et véhicules de combat d'infanterie (VCI) comme le BRDM-2 ou le BTR-50 peuvent être modernisés en très petite quantité, la plupart seront retirés du service tandis que les VCI M-80A seront modernisés et serviront pour 10 années supplémentaires. De nouveaux systèmes de défense conçus par la Serbie comme le missile longue portée ALAS, les missiles anti-char Bumbar et 9M119 Svir ou le UAV Gavran devraient prochainement entrer en service. Enfin en 2008, l'Armée de Terre devrait commander 200 nouveaux véhicules blindés à roues.

L'Armée de l'Air s'est également engagée dans le processus de modernisation. Les G-4 Super Galebs ont été modernisés en G-4M tandis que les MiG-29 sont progressivement modernisés. Une commande d'une vingtaine de nouveaux chasseurs est prévue pour remplacer les vieillissants MiG-21 et J-22, ces derniers devant être retirés du service en 2010. Par ailleurs le commandement prévoit l'achat de nouveaux avions et hélicoptères de transport. Actuellement 4 MiG-29, 1 An-26, 3 Mi-8, 2 Mi-17 et 2 Mi-24 sont en cours de modernisation.

Afin de pallier les coûts de plus en plus importants, le ministère serbe de la Défense devrait voir son budget revu à la hausse durant les prochaines années.

Uniformes[modifier | modifier le code]

L'armée serbe utilise différentes configurations de camouflages. En 2001, le M-02 et le nouveau KARST, dans une version modernisée de la « liste de Hrastov », furent introduits dans plusieurs unités d'élite. Les nouvelles tenues de camouflage M-03 et MDU furent mises en service en 2006 après une année de tests intensifs. La texture haute technologie employée pour la conception des M-03 offre une meilleure résistance à l'eau et une visibilité très basse pour tout type de détection : visuel, thermique, photo sensoriel et opto-électronique.

Les nouvelles tenues MDU comprennent cinq couleurs (noir, brun chocolat, gris vert et des bandes vert moyen sur fond vert clair) tandis que les motifs ont été prolongées horizontalement. Le modèle le plus utilisé à l'heure actuelle est le M-93, appelé officiellement « liste de Hrastov » ou plus communément « Jigsaw » ou « Puzzle ». C'est un modèle à cinq couleurs modernisé à de nombreuses reprises qui comptait à l'origine deux nuances : une brune (automne, hiver sans neige) et une verte (printemps, été). L'armée serbe emploie également le modèle « forêt et région boisée » de l'OTAN, des uniformes noirs pour les unités des forces spéciales, des tenues de camouflage blanc hiver et une grande variété d'autres uniformes.

Le M-MDU03 est actuellement principalement porté par les officiers, les soldats professionnels, les forces spéciales et anciennement par les troupes stationnées au Kosovo. Cependant le commandement serbe n'a pas jugé qu'ils répondait aux exigences fixées et a lancé le développement de nouveaux uniformes de combat et de cérémonie qui devraient équiper l'ensemble des troupes d'ici quelques années.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :