Base aérienne de Florennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Base aérienne de Florennes
Un General Dynamics F-16AM Fighting Falcon belge
Un General Dynamics F-16AM Fighting Falcon belge
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Coordonnées 50° 14′ 37″ N 4° 38′ 48″ E / 50.243637, 4.6465350° 14′ 37″ Nord 4° 38′ 48″ Est / 50.243637, 4.64653  
Altitude 285 m (935 ft)

Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

(Voir situation sur carte : Province de Namur)
Base aérienne de Florennes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Base aérienne de Florennes
Pistes
Direction Longueur Surface
08/26 3 388 m (11 116 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code OACI EBFS
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Composante air

La base aérienne Jean Offenberg de Florennes est une base de la Force aérienne belge (ou Composante air) située près de la ville de Florennes dans la Province de Namur.

Constatant une faille dans le système de défense aérienne de la Luftwaffe entre les aérodromes de Saint-Trond et de Laon-Athies, les Allemands ont entrepris la construction de la Base militaire aérienne de Florennes en 1942. Durant la guerre, les unités de chasse de nuit de l'armée allemande y étaient abritée (Messerschmitt 110, Focke-Wulf 190 et Junkers 88).

En 1956, elle prend le nom de Jean Offenberg, as belge de la RAF mort en 1942.

En 2009, la base est utilisée par le 2e Wing Tactique constitué des[1] :

La base de Florennes accueille également le Musée Spitfire et le Florennes Avia Golf Club (FAGC), club de golf créé en 1995 possédant un parcours 9 trous par 36 pour une longueur de 2557 mètres.

Du 1er août 1984 au 28 février 1989, la base abrite les 48 missiles BGM-109G Gryphon du 485th Tactical Missile Wing[2] de l'USAF.

Depuis juin 2009, le Tactical Leadership Programme (TLP), cours de haut niveau pour pilotes de chasse de l'OTAN, installé depuis avril 1989 dans une partie des infrastructures laissées libres par les Américains, a déménagé de la base aérienne de Florennes vers la base aérienne espagnole d'Albacete. On dénombre la perte d'une cinquantaine d'emplois.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.mil.be/aircomp/units/index.asp?LAN=fr&FILE=&ID=636&MENU=1112&PAGE=1
  2. http://www.ailes-militaires-belges.be/index.php?option=com_content&view=article&id=70&Itemid=108

Liens externes[modifier | modifier le code]