Nieuport 28

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Nieuport 28 Su-27 silhouette.svg
Nieuport28.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : France Nieuport
Rôle Avion de chasse
Premier vol 14 juin 1917
Mise en service Mars 1918
Équipage
1
Motorisation
Moteur Gnome 9N
Nombre 1
Type 9 cylindres en étoile refroidis par air
Puissance unitaire 160 ch (117,7 kW)
Dimensions
Envergure 8,00 m
Longueur 6,50 m
Hauteur 2,48 m
Surface alaire 20 m2
Masses
À vide 533 kg
Avec armement 740 kg
Performances
Vitesse maximale 195 km/h
Plafond 5 200 m
Vitesse ascensionnelle 360 m/min
Rayon d'action 400 km
Armement
Interne Deux mitrailleuses Vickers cal. 7,7 mm

Le Nieuport 28 était un avion de chasse biplan français de la Première Guerre mondiale.

Il fut développé par Gustave Delage (société Nieuport) et son premier vol eut lieu en juin 1917. Il était le successeur du Nieuport 27 et était équipé d'un moteur plus puissant Gnome 9N de 160 ch. Les mâts de liaison entre les ailes étaient à présent parallèles et non plus en forme de « V ».

Initialement, cet appareil était destiné à équiper en grande quantité les escadrilles de chasse françaises et américaines, mais l'armée de l'air française a annulé toutes les commandes en privilégiant le SPAD S.XIII. Les avions furent donc livrés au American Expeditionary Force (AEF) qui en reçut 287 exemplaires.

C'était le premier avion utilisé par les pilotes de l'AEF durant la Première Guerre mondiale et, dès la deuxième patrouille, le 14 avril 1918, deux avions ennemis furent abattus par Alan Winslow et Douglas Campbell du 94th Aero Squadron. Le Nieuport 28 était alors déjà considéré comme dépassé, mais les pilotes américains ont quand même obtenu beaucoup plus de victoires que de pertes avec cet appareil.

Cet avion était plus maniable que le SPAD S.XIII, mais il souffrait plus souvent de problèmes de moteur et le haubanage des ailes pouvait se rompre lors des vols en piqué. Mais beaucoup de pilotes américains volèrent quand même sur le Nieuport 28, comme Quentin Roosevelt, le fils du président américain Theodore Roosevelt, ou encore l'as de l'aviation Eddie Rickenbacker.

À la fin de la guerre, 600 appareils de la version modifiée N.28A.1 ont été commandés par les États-Unis. Ces avions possédaient des améliorations de la structure et étaient équipés des nouvelles mitrailleuses Marlin. Ces appareils étaient particulièrement destinés à être utilisés depuis des navires de guerre. Le dernier Nieuport 28 fut retiré du service dans les années 1930 de la Force aérienne suisse.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

La Suisse a acheté 14 N.28 "Bébé", construits en 1918. Un de ces appareils - piloté par un aviateur américain - avait en effet effectué un atterrissage forcé en Suisse durant la guerre. L'avion avait plu aux responsables militaires suisses, qui à l'époque ne disposaient pas d'un véritable avion de chasse. Ils y ont servi de 1923 à 1930.

Liens externes[modifier | modifier le code]