Rhodesian Air Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhodesian Air Force
Période 19351980
Pays Drapeau de Rhodésie Rhodésie
Allégeance Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1935-1965)
Drapeau de Rhodésie Rhodésie (1965-1970)
Drapeau de Rhodésie Rhodésie (1970-1979)
Drapeau du Zimbabwe-Rhodésie Zimbabwe-Rhodésie (1979)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1979-1980)
Type Force aérienne
Fait partie de Forces de défense rhodésiennes
Devise Alae Praesidio Patriae
Nos ailes sont la forteresse du pays
Anniversaire 28 novembre
Guerres Seconde Guerre mondiale
Guerre du Bush de Rhodésie du Sud

La Rhodesian Air Force est l'armée de l'air des Forces de sécurité de la République de Rhodésie du Sud. Fondée en 1935 en Rhodésie du Sud alors membre de l'empire britannique, elle a été remplacée en 1980 par l'armée de l'air du Zimbabwe.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre du Bush de Rhodésie du Sud, la Rhodesian Air Force ne compte que 2 300 personnels dont 150 seulement sont pilotes. Qualifiés sur tous les appareils de l’armée de l’air, ces pilotes multiplient les missions de combat. De plus, ils tournent entre les différentes unités afin de ménager des périodes de repos aux mécanos qui passeraient sinon leur temps en service commandé.

Matériels[modifier | modifier le code]

De Havilland Vampire T11 (DH-115) ex-armée de l'air de Rhodésie/Zimbabwe.

La Rhodésie fait l'acquisition de différents types d’aéronefs :

Les tentatives d’achat d’avions à réaction n’aboutissent pas (sauf en ce qui concerne quelques jets sud-africains, Vampires FB9 et T11).

La Nouvelle-Zélande mit l’embargo sur une commande d’appareils d'instruction PAC CT/4 Airtrainer.

Opérations interarmées[modifier | modifier le code]

Les moyens des forces armées rhodésiennes sont intégrés à tous les niveaux de commandement.

L’expérience acquise pendant la campagne de Malaisie, l’insurrection Mau Mau au Kenya, les tactiques israéliennes, sud-africaine et portugaises, une fois adaptées, sont mises à profit dans l’application de techniques spécifiques.

Les opérations combinées (police, armée de terre, armée de l’air) sont particulièrement efficaces :

  • en interne, les bandes sont cassées par une Fireforce qui intègre une petite unité d’infanterie aérotransportée par trois hélicoptères et un Dakota, appuyée par un avion d’appui air/sol et par l’hélicoptère/canon de 20 mm où se tient l’officier qui commande l’ensemble ;
  • en externe, les camps d’insurgés sont détruits, soit par des excursions de Fireforce, soit par de grands raids aéroterrestres qui mettent en œuvre l’ensemble des moyens des deux armées (air, terre).

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

  • No. 1 Squadron - Thornhill (12 x Hawker Hunter FGA.9)
  • No. 2 Squadron - Thornhill (8 x Vampire FB.9; 8 x Vampire T.55; plus 13 x Vampire FB.52 prêtés par l’Afrique du Sud)
  • No. 3 Squadron - New Sarum (13 x Douglas C-47; 1 x Cessna 402; 6 x BN-2A Islander; 1 x DC-7C; 1 x Baron)
  • No. 4 Squadron - Thornhill (11 x AL-60F5 Trojan; 21 x Reims-Cessna FTB.337G; 14 x SF.260W)
  • No. 5 Squadron - New Sarum (8 x EE Canberra B.2; 2 x EE Canberra T.4)
  • No. 6 Squadron - Thornhill (13 x Percival Provost T.52; 17 x SF.260C)
  • No. 7 Squadron - New Sarum (6 x Alouette II; 34 x Alouette III)
  • No. 8 Squadron - New Sarum (11 x AB.205)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]