Lockheed C-130J Super Hercules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lockheed C-130J Super Hercules
{{#if:
Un C-130J Super Hercules du 146th Airlift Wing, California Air National Guard volant au-dessus de l'île Santa Cruz
Un C-130J Super Hercules du 146th Airlift Wing, California Air National Guard volant au-dessus de l'île Santa Cruz

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Rôle Avion de transport militaire
Statut En production, en service
Premier vol 5 avril 1996
Mise en service 1999
Nombre construits 200 (juillet 2010)
Équipage
2 pilotes, 1 loadmaster
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Allison AE 2100D3
Nombre 4
Type Turbopropulseurs
Puissance unitaire 4 300 ch
Dimensions
C-130-3-view.png
Envergure 40 41 m
Longueur C-130J : 29 79 m
C-130J-30 : 34 69 m
Hauteur 11 9 m
Surface alaire 162 12 m2
Masses
À vide 34 274 kg
Carburant 36 100 litres kg
Avec armement 70 305 kg
Maximale 79 979 kg
Performances
Vitesse maximale 671 km/h
Plafond 8 615 m
Rayon d'action 5 250 km

Le Lockheed C-130J Super Hercules est une version dérivée du C-130 Hercules développée à la fin des années 1990.

Différences principales avec le C-130[modifier | modifier le code]

Les nouveaux moteurs et hélices du C-130J

Extérieurement, le C-130J Super Hercules semble n'être qu'un C-130 Hercules avec de nouveaux moteurs Rolls-Royce Allison AE 2100 D3 (en) et des hélices courbes à 6 pales.

Cockpit d'un CC-130J de l'escadron 436

Il est cependant également équipé d'un nouveau poste de pilotage réduisant le nombre de pilotes à deux, et de quelques autres améliorations.

Sous-version allongée C-130J-30[modifier | modifier le code]

Le C-130J-30 en est une sous-version allongée, commandée par la Royal Air Force sous le nom Hercules C. Mk 4 (la version de base étant appelée Hercules C. Mk 5) et par le Canada sous le nom de CC-130J.

Avion-ravitailleur KC-130J[modifier | modifier le code]

L'avion-ravitailleur KC-130J a une capacité de plus de 26 000 kg de carburant. Il est configuré pour recevoir un réservoir de fuselage qui permet d’ajouter 11 000 kg de carburant supplémentaires[1].

Développement, livraisons[modifier | modifier le code]

« Le premier Hercules pour la Royal Air Force a été livré le 24 août 1998, soit avec quelque 2 ans de retard », et « le premier C-130J opérationnel a été livré à Lyneham (RAF) le 23 novembre 1999[2] », soit avec 3 ans de retard.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Le C-130J a été commandé par les États suivants :

  • Drapeau des États-Unis États-Unis - 185 exemplaires ?,
  • Drapeau du Canada Canada - 17 exemplaires de C-130J-30[3]
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni - 24 exemplaires
  • Drapeau de l'Australie Australie - 12 exemplaires
  • Drapeau du Danemark Danemark - 4 exemplaires
  • Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis - 12 exemplaires
  • Drapeau de l'Inde Inde - 6 exemplaires
  • Drapeau de l'Irak Irak - 6 exemplaires
  • Drapeau d’Israël Israël - 3 exemplaires de C-130J dont le premier a été réceptionné en juin 2013[4].
  • Drapeau de l'Italie Italie - 22 exemplaires
  • Drapeau de la Norvège Norvège - 4 exemplaires
  • Drapeau d'Oman Oman - 1 exemplaire
  • Drapeau du Qatar Qatar - 3 exemplaires
  • Drapeau de la Tunisie Tunisie - 2 exemplaires
  • Drapeau du Koweït Koweït - 3 KC-130J commandé en mai 2010 pour un montant de 245 millions de $ dont cinq exemplaires en option. Le premier modèle a été receptionné début août 2014[5]. D'autres commandes sont attendues, cette version commençant tout juste sa carrière.

À titre indicatif, l'USAF a obtenu ses exemplaires à un coût unitaire de 65 millions de dollars[6].

Actuels et futurs opérateurs du C-130J

Accidents[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]