Saab 105

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saab 105 A
{{#if:
Image illustrative de l'article Saab 105

Constructeur Drapeau : Suède Saab
Rôle Avion d'entraînement
Premier vol 29 juin 1963
Mise en service 1966
Date de retrait Toujours en service
Nombre construits 190
Équipage
2
Motorisation
Moteur Turboméca Aubisque (en)
Nombre 2
Type turboréacteur sans postcombustion
Poussée unitaire 743 kgp
Dimensions
Envergure 9 50 m
Longueur 10 80 m
Hauteur 2 70 m
Surface alaire 16 30 m2
Masses
À vide 2 782 kg
Carburant 1 118 kg
Maximale 4 845 kg
Performances
Vitesse maximale 770 km/h
Plafond 13 000 m
Vitesse ascensionnelle 23 m/min
Armement
Interne Aucun
Externe 2 350 kg de charge

Issu d'un projet de jet civil, le Saab 105 est un avion d'entraînement militaire conçu et construit par la Suède dans les années 1960. Biplace, biréacteur, il dispose de capacités d'attaque au sol et a été construit à 190 exemplaires, dont 40 exportés en Autriche. Un grand nombre d'entre eux étaient toujours en service en 2011.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1960, l'armée suédoise émet un appel d'offres pour un avion d'entraînement capable de missions d'attaque au sol. La société Saab propose le modèle 105, dérivé de projets de développement d'un jet civil qui n'ont pas abouti. Après avoir évalué les concurrents étrangers (BAC Jet Provost, Fouga Magister, etc.), la Suède signe fin 1961 un contrat avec SAAB prévoyant une centaine d'exemplaires de série. Deux prototypes furent produit : Ils volèrent respectivement le 29 juin 1963 et le 17 juin 1964, étaient équipés de deux turboréacteurs français Turbomeca Aubisque de 745 kgp (désignés RM9 par la Suède).

Le premier avion de série vola le 27 août 1965. Un total de 150 appareils furent livrés à l'armée de l'air suédoise entre 1966 et 1969, en trois versions différentes :

  • le Sk 60A d'entraînement (non armé) ;
  • le Sk 60B capable de missions d'attaque avec 6 points d'emports sous les ailes ;
  • le Sk 60C équipé de caméras de reconnaissances.

Dans les années 1970, 10 avions furent modifiés en Sk 60D de liaison, capable de transporter 4 personnes (pilote compris). Un programme similaire fut désigné Sk 60E mais comportait en plus une avionique civile, notamment un ILS, et fut utilisé pour la reconversion de pilotes militaires en pilotes de ligne civils.

Une version désignée 105XT destinée à l'export fit son premier vol le 29 avril 1967. Cette version était équipée de réacteur General Electric J85-GE-17B de 1 293 kgp, d'une aile renforcée, et était capable de tirer le missile air-air AIM-9 Sidewinder. L'Autriche passa commande de 40 exemplaires sous la désignation 105ÖE, qui furent livrés entre 1970 et 1972. Ces avions pouvaient emporter un pod équipé de caméras pour les missions de reconnaissances, ou des roquettes pour les missions d'attaque.

En 1993, la Suède signa un contrat visant à remotoriser ses appareils avec des réacteurs Williams Rolls-Royce FJ44 de 861 kgp, avec une FADEC. Le premier appareil ainsi motorisé vola en août 1995, et un total de 115 SK 60A/B/C furent modifiés dans la seconde moitié des années 1990. De leur côté, les Sk 60D et E furent réformés.

En 2009, la Suède signa un contrat visant à équiper ses avions d'un poste de pilotage modernisé (plus proche de celui équipant le Saab JAS 39 Gripen) et d'un GPS. Le programme doit concerner tous les Saab 105 encore en service (environ 100 avions) et leur permettre de rester en service jusqu'en 2017[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Saab 105 est un avion biréacteur à ailes hautes et cockpit biplace côte-à-côte. Il est doté d'ailes en flèche à 12,5° et d'un dièdre négatif à 6° et d'un train d'atterrissage tricycle.

Son empennage est quant à lui en T.

Avionique[modifier | modifier le code]

Côté équipement, il est doté :

Armement[modifier | modifier le code]

Le Saab 105 dispose de trois points d'emport sous chaque aile. Ils peuvent être équipés de bombes, dont des bombes incendiaires et au napalm, des roquettes, ainsi que des miniguns ou des pods de reconnaissance.

Versions[modifier | modifier le code]

Un Saab 105ÖE autrichien
  • SK60A - Biplace d'entraînement
  • SK60B - Biplace d'attaque au sol et d'entraînement avancé (45 exemplaires)
  • SK60C - Biplace d'attaque au sol, de reconnaissance et d'entraînement avancé (30 exemplaires)
  • SK60D - Quadriplace de liaison (10 exemplaires)
  • SK60E - Quadriplace de liaison doté d'une avionique civile
  • SK60W RM 15/A-C - Version remotorisée avec deux réacteurs Williams-Rolls FJ44-1C
  • 105XT - Version améliorée destinée à l'exportation avec des réacteurs plus puissants General Electric J85-17
  • 105ÖE - Version autrichienne du Saab 105XT (40 exemplaires)

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Autriche Autriche : 27 appareils encore en service en 2010 (13 avions perdus lors de divers accidents, entrainant la mort d'au moins 12 pilotes)
  • Drapeau de la Suède Suède : 106 appareils encore en service en 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Aéronefs comparables

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Saab 105 upgrade to boost interoperability with Sweden's Gripen fleet

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hewson, Robert. "Saab 105/Sk60 Variant Briefing". World Air Power Journal, Volume 23 Winter 1995. London:Aerospace Publishing. ISBN 1-874023-64-6. ISSN 0959-7050. p. 40–49.
  • Rendall, David. Jane's Aircraft Recognition Guide. Harper Collins, Glasgow, 1996. ISBN 0-00-470980-2