Avenches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avenches
Blason de Avenches
Héraldique
Vue d'ensemble de la ville avec la Tour de Benneville, l'église, les arènes et le Château
Vue d'ensemble de la ville avec la Tour de Benneville, l'église, les arènes et le Château
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Broye-Vully
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Avenches, Donatyre, Oleyres
Communes limitrophes :
Faoug, Villarepos, Misery-Courtion, Domdidier, Saint-Aubin, Vully-les-Lacs
Syndic Daniel Trolliet
Code postal 1580 Avenches
1582 Donatyre
N° OFS 5451
Démographie
Gentilé Avenchois
Population 3 575 hab. (31 décembre 2012)
Densité 204 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 00″ N 7° 03′ 00″ E / 46.8833333333, 7.05 ()46° 53′ 00″ Nord 7° 03′ 00″ Est / 46.8833333333, 7.05 ()  
Altitude 480 m
Superficie 1 756 ha = 17,56 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Avenches

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Avenches

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Avenches
Liens
Site web www.commune-avenches.ch
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Avenches est une localité et une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de la Broye-Vully.

Géographie[modifier | modifier le code]

Avenches (480 m) est situé sur une colline isolée sur le côté sud de la plaine de la Broye, à 17 km au nord-ouest de Fribourg.

Le territoire de la commune comprend une partie de la plaine, intensivement cultivée, de la Broye, ainsi quelques collines bordant la plaine au sud. La commune atteint la Broye (rivière) au nord-ouest et l'Arbogne s'écoule également au travers de la commune. Au nord, Avenches possède une rive de 1,5 km sur le lac de Morat, jusqu'au Chandon qui délimite la commune à l'est. Au sud, la commune s'étend sur des collines jusqu'au village de Donatyre. Le village de Donatyre fait partie de la commune d'Avenches, en partie avant 2006, et entièrement depuis 2006 suite à la fusion des communes d'Avenches et de Donatyre. Les communes voisines d'Avenches sont Faoug, Villarepos (est), Misery-Courtion, (sud), Domdidier (ouest), Saint-Aubin, et Vully-les-Lacs (nord).
En 1997, le territoire était constitué de 14 % de zones bâties, de 16 % de zones forestières, de 69 % de zones agricoles, et d’un peu moins de 1 % de terres improductives.

Population[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville, avec au rez-de-chaussée le restaurant de l'Hôtel de Ville et du Maure.

Avec 3 220 habitants (1er janvier 2011), Avenches appartient aux communes moyennes du canton de Vaud. La population d'Avenches s’élevait à 1 637 habitants en 1850, puis 1 952 habitants en 1900. Après que le nombre d’habitants a diminué jusqu’à 1565 (-20 %) en 1941, un accroissement significatif de la population a été enregistré depuis lors, en particulier durant les années 1960. La langue officielle est le français, parlée par 73,4 % de la population ; 11,9 % de la population parle allemand et 6 % portugais (an 2000). La population est à un peu plus de 45 % protestante et un peu moins de 45 % catholique (an 2000).

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'amphithéâtre romain d'Avenches

Le site romain[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aventicum.
  • Aventicum était la capitale helvétique romaine. Aventicum est l'un des plus importants sites archéologiques de Suisse ; les Romains l'avaient choisi car il était au lieu où les chemins est-ouest et nord-sud se croisaient.
  • La muraille romaine entourant Aventicum était constituée de 73 tours de garde ; il n'en reste maintenant plus qu'une entièrement debout, il s'agit de la célèbre Tornallaz, qui a été rénovée deux fois. Les autres tours sont quant à elles enterrées ou détruites.
  • Le musée romain d'Avenches abrite une précieuse collection d'antiquités gallo-romaines, dont la copie du buste de Marc Aurèle.

Monuments[modifier | modifier le code]

La commune d'Avenches compte de plusieurs monuments protégés et inscrits comme biens culturel suisse d'importance nationale[3], à savoir : la ville romaine d'Aventicum, la Tour de l'évêque et l'amphithéâtre, le musée romain, la cure, l'église réformée Sainte-Madeleine, le château ainsi que, sur le territoire de l'ancienne commune de Donatyre, une chapelle romane dédiée autrefois à Sainte Thècle.

Le bord du lac[modifier | modifier le code]

  • Au bord du lac de Morat se trouvent une plage, un port, et l'un des plus grands campings de Suisse.

La cité du cheval[modifier | modifier le code]

  • L'IENA (Institut équestre national d'Avenches) a ouvert ses portes en 1999 et accueille chaque année les Swiss Equidays. L'IENA est le plus grand centre hippique pluridisciplinaire suisse (courses, concours de saut, military, attelage, dressage, etc.)
  • L'hippodrome d'Avenches, qui se trouve sur le terrain de l'IENA.
  • Le haras national, situé à côté de l'IENA et fondé en 1899, est le dépôt d'étalons de la race demi-sang et Franches-Montagnes.

Manifestations[modifier | modifier le code]

Les arènes en configuration concert à l'occasion de la tournée européenne 2010 de Peter Gabriel

*Le carnaval (en mars)

  • SlowUp, balade au tour du lac de Morat (en avril)
  • Le festival d'opéra Festival Avenches Opéra(en juillet)
  • Le festival de musique Rock Oz'Arènes (en août)
  • Avenches Tattoo, parade internationale de fanfares militaires dans les arènes (en septembre)
  • Les Swiss Equidays, les journées suisses du cheval (en septembre)

Transports[modifier | modifier le code]

Avenches se situe sur la route cantonale Lausanne-Berne, très empruntée avant l'ouverture de l’autoroute A1. Le tronçon Berne-Payerne de l'autoroute a été ouvert fin 1997 et le dernier tronçon entre Payerne et Yverdon-les-Bains en 2001. La sortie d'autoroute d'Avenches se situe au nord de la localité, en direction de Villars-le-Grand.
La ligne ferroviaire Morat-Payerne a été ouverte le 25 août 1876 avec une gare à Avenches. Des lignes de bus relient Avenches à Fribourg, Domdidier, Cudrefin et Portalban. Le servie PubliCar est également disponible, comme dans tout le reste du district de la Broye-Vully.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine, Aventicum était capitale de l'Helvétie romaine et comptait plus de 20 000 habitants[réf. nécessaire]. Son amphithéâtre très bien conservé sert à plusieurs manifestations culturelles au cours de l'année. Les restes d'un orgue hydraulique sur le site d'une riche demeure romaine d'Avenches constituent une découverte archéologique importante[4]. La cité romaine d'Aventicum fut dévastée par les Alamans en 258 et ne s'en releva pas.

La commune d'Avenches a fusionné le 1er juillet 2006 avec sa petite voisine de Donatyre, suite à l'acceptation du projet par les habitants des deux communes le 5 juin 2005[5]. On y trouve une très belle église romane dédiée à Sainte Thècle.

Le 1er juillet 2011, la commune d' Oleyres a fusionné avec la commune d'Avenches.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente par commune et origine, Vaud, 1950-2012 », sur Statistiques Vaud (consulté le 23 avril 2013)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud
  4. Anne Hochuli-Gysel, L’orgue romain d’Avanches/Aventicum, Les Dossiers d’archéologie, n° 320, mars/avril 2007
  5. http://www.commune-avenches.ch/xml_1/internet/FR/application/d16/f17.cfm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :