Force aérienne azerbaïdjanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flag of Azerbaijan.svg Force aérienne azerbaïdjanaise
Azərbaycan Hərbi Hava Qüvvələri
Image illustrative de l'article Force aérienne azerbaïdjanaise

Période 1991-Présent
Pays Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Allégeance Forces armées azerbaïdjanaises
Type Force aérienne
Effectif 7 900 personnes
Surnom AzAF
Couleurs Azerbaijan Air Force roundel.svg
Guerres Guerre du Haut-Karabagh
Commandant Major General Altay Mehdiyev

La force aérienne azerbaïdjanaise (Azéri: Azərbaycan hərbi hava qüvvələri) est la branche aérienne des forces armées azerbaïdjanaises.

Les racines de l'organisation actuelle remontent au 26 juin 1918, lorsque la République démocratique d'Azerbaïdjan acheta son premier avion militaire. Après son indépendance en 1991-1992, la présence d'anciennes bases aériennes soviétiques en Azerbaïdjan ont permises d'aider la force aérienne à se développer.

Organisation actuelle[modifier | modifier le code]

Le force aérienne dispose d'environ 106 avions et 35 hélicoptères, principalement de fabrication soviétique[1]. Ce chiffre dépasse le nombre autorisé par le traité sur les forces conventionnelles en Europe à l'Azerbaïdjan, qui spécifie 100 avions et 50 hélicoptères.

Brinkster.net rapporta en octobre 2004 que l'AzAF comprenait un escadron de chasseur de МiG-25PD sur la base aérienne de Nasosnaya, un régiment de bombardement aérien à Kyurdamir avec des Su-17/24/25, MiG-21, et L-29/39, un escadron de transport aérien à l'aéroport de Gandja avec des Il-76, Аn-12/24 et Тu-134 et un escadron d'hélicoptères de Мi-2/8/24 sur la base aérienne de Bakou Kala.

Les pilotes azéris sont formés à l’École de la force aérienne azerbaïdjanaise et développent des compétences supplémentaires au sein de leurs unités. L’Azerbaïdjan entretient un échange d'expérience avec la Turquie, les États-Unis, l'Ukraine, et un certain nombre de pays de l'OTAN. École de la force aérienne turque joue un grand rôle dans la formation des pilotes militaires. Les pilotes azerbaïdjanais sont également formés à l'école de formation de pilotes en Ukraine[2].

Événements récents[modifier | modifier le code]

Le matin du 11 février 2009, l'officier commandant la force aérienne, le lieutenant-général Rail Rzayev est assassiné devant son domicile d'une balle dans la tête[3]. Rzayev aurait négocier, avant sa mort, un rapprochement avec les États-Unis concernant la modernisation des forces aériennes, comprenant éventuellement l'acquisition d'avions de chasse américains[4]. Le poste est resté vacant jusqu'à ce qu'un autre officier, Mehtiev, fut nommé en décembre 2009[5].

Le 3 mars 2010, un Soukhoï Su-25 de l'AzAF s'écrase dans la région de Tovuz, tuant le pilote, Famil Mammadli. Une enquête est en cours pour déterminer la cause de l'accident[6].

En février 2011, un Su-25UB azerbaïdjanais s'écrase dans la région de Kurdamir. Les deux membres d'équipage sont indemnes.

Modernisation[modifier | modifier le code]

En 2007, l'Azerbaïdjan pris livraison du premier d'une série importante de chasseurs MiG-29 Fulcrum.

Les États-Unis est le participant le plus actif dans la modernisation des aérodromes de l'AzAF. Ainsi, les aérodromes de Gala et de Nasosnaya ont été modernisés avec le soutien des États-Unis dans le cadre du plan d'action individuel de partenariat OTAN-Azerbaïdjan. Des équipements spéciaux ont été installés afin d'assurer la sécurité en vol. Un système de contrôle avancé a été installé à la base aérienne de Dollyar. Les négociations sur la modernisation de l'aérodrome de Kurdamir sont actuellement en cours.

Depuis septembre 2008, la Turquie a contribué à moderniser siège central de la force aérienne. Selon un accord turco-azéri, un centre de gestion de commande central au norme OTAN y sera installé. Un grand nombre de projets tels que la fabrication conjointe d'avions sans pilote sera mis en œuvre avec la Turquie dans un proche avenir[7],[8].

Force de défense aérienne[modifier | modifier le code]

La force de défense aérienne est une composante de l'AzAF. Ses installations datent pour la plupart de l'ère de la Guerre Froide, laissés par les Soviétiques en 1990.

Le radar OTH de Gabala, en Azerbaïdjan est exploité par les forces spatiales de la Fédération de Russie. La station radar a été conçue pour détecter les lancements de missiles aussi loin que dans l'océan Indien et a une portée allant jusqu'à 6 000 km. On ne sait pas si la Russie partage aucune des données du radar avec l'Azerbaïdjan.

Les principales bases aériennes de l'AzAF.

En 2006, les États-Unis a fourni à l'Azerbaïdjan des installations radar supplémentaires. Des plans ont été annoncés avec les États-Unis pour moderniser une station radar près de la frontière iranienne, à Lerik, et une autre près de la frontière avec la Géorgie, à Agstaf. Ce travail conjoint a également débuté sur deux stations radar sur la frontière Russie-Azerbaïdjan et la frontière Iran-Azerbaïdjan pour surveiller le trafic de la mer Caspienne[9].

L'Azerbaïdjan a aussi un certain nombre de systèmes de missiles couvrant l'espace aérien azerbaïdjanais. Des S-75 Dvina (terminologie OTAN : SA-2 Guideline) ont été installés dans et autour de Bakou et à proximité de la frontière avec l'Iran et du Daghestan. Certains sont installés pour se défendre contre d'éventuelle attaque arménienne. En termes de chiffres, l'IISS a signalé en 2002 que l'Azerbaïdjan avait 100 S-75 Dvina, S-125, et systèmes S-200[10]. Parmi eux, des SA-4 à moyenne portée, des SA-8 à courte portée, et des véhicules mobiles SAM SA-13. L'Azerbaïdjan a également de nombreux canons et lance-roquettes anti-aérien.

En 2009, le ministère de la Défense azerbaïdjanais a signé un contrat avec la société russe Rosoboroneksport visant à acheter plusieurs système mobile multicanal de missiles sol-air S-300[11],[12].

Inventaire[modifier | modifier le code]

En septembre-octobre 2010, l'Azerbaïdjan acheta 24 Mi-35M de Rostvertol[13],[14].

Avec l'arrivée des MiG-29, l'AzAF semble avoir mis à la retraite les MiG-25 qu'elle utilisait sur la base aérienne de Nasosnaya. Selon une estimations de l'IISS datant de 2007, 26 serait encore en service; d'autres chiffres, font office d'un chiffre plus élevé, à 38 MiG-25.

Formation de 5 Soukhoï Su-25

L'Azerbaïdjan fabrique également des avions espions d'origine israéliens.

Aéronefs Origine Type En service Versions Notes
Avion de chasse
Mikoyan-Gourevitch MiG-21 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de chasse 4 MiG-21MF Fishbed-J IISS 2007 : 1 seulement serait encore en service
Mikoyan-Gourevitch MiG-25 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de chasse 20
3
MiG-25PD Foxbat-E
MiG-25PU Foxbat-B
9+ MiG-25PD entreposés, au total jusqu'à 41 MiG25-PU sont des modèles de formation désarmés.
Mikoyan-Gourevitch MiG-29 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de chasse multirôle 10
2
MiG-29 Fulcrum-A
MiG-29 Fulcrum-B
9+ MiG-25PD entreposés, au total jusqu'à 41 MiG25-PU sont des modèles de formation désarmés.
Bombardier
Soukhoï Su-24 Drapeau de l’URSS Union soviétique Bombardier 8 Su-24
Attaque au sol
Soukhoï Su-25 Drapeau de l’URSS Union soviétique Attaque au sol 30[15] Su-25
Avion-école
Aero L-29 Delfin Drapeau de la République tchèque République tchèque Avion d'entraînement 28[16] L-29
Aero L-39 Albatros Drapeau de la République tchèque République tchèque Avion d'entraînement 20[16] L-39 IISS 2007 : 12
Avion de transport
Iliouchine Il-76 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de transport 5
Antonov An-12 Ukraine Ukraine Avion de transport An-12
Antonov An-24 Ukraine Ukraine Avion de transport An-24
Tupolev Tu-134 Drapeau de l’URSS Union soviétique Avion de ligne Tu-134A
Hélicoptère
Mil Mi-2 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère de transport
Mil Mi-6 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère de transport 15
Mil Mi-8 Drapeau de l’URSS Union soviétique Hélicoptère de transport
Mil Mi-17 Drapeau de l’URSS Union soviétique/Drapeau de la Russie Russie Hélicoptère de transport 30
Mil Mi-171 Drapeau de l’URSS Union soviétique/Drapeau de la Russie Russie Hélicoptère de transport
Mil Mi-24 Drapeau de l’URSS Union soviétique/Drapeau de la Russie Russie Hélicoptère de combat et transport léger 60
24
Mi-24
Mi-35M
UAV
Orbiter Drapeau d’Israël Israël UAV Orbiter 2M
Aerostar Drapeau d’Israël Israël UAV
IAI Searcher Drapeau d’Israël Israël UAV Searcher 2
Elbit Hermes 450 Drapeau d’Israël Israël UAV 10
IAI Heron Drapeau d’Israël Israël UAV Heron 1

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) IISS, The Military Balance 2007, London, Routledge for the IISS,‎ 2007 (ISBN 978-1-85743-437-8), p. 158 The IISS list 37 fighter aircraft, 15 fighter-ground attack aircraft, four transport aircraft, 50 training aircraft (including five combat capable trainers), 15 attack helicopters, and 20 transport helicopters
  2. Azerbaijani Press Agency, Azerbaijan's military aviation opportunities, February 14, 2009
  3. (fr) "Le chef de l'armée de l'air abattu à Bakou", Reuters, 11 février 2009
  4. Eurasia Critic, Only Bridge Between West and Caspian Falling Apart
  5. http://aisor.am/en/news/2009/12/14/azerbaijan-mehtiev/
  6. Military aircraft crashed in Azerbaijan
  7. Turkish company Global Teknik offers joint production of unmanned aircraft to Azerbaijan.
  8. Turkey to propose joint production of drones with Azerbaijan.
  9. Azerbaijan & U.S. joint installations and U.S. radars in Azerbaijan
  10. IISS Military Balance 2002, via Brinkster.net
  11. http://en.apa.az/news.php?id=126978 Russian press: Azerbaijan signed a contract to buy C-300 surface-to-air missile systems from Russia – UPDATED
  12. Russian press: Azerbaijan signed a contract to buy C-300 surface-to-air missile systems from Russia
  13. (ru) « "Роствертол" увеличил в прошлом году чистую прибыль в 3 раза », 1News,‎ 23 fév. 2011 (consulté le 23 février 2011)
  14. (ru) « Азербайджан приобрел у России 24 вертолета Ми-35М », Arms-Tass,‎ 24 fév. 2011 (consulté le 24 février 2011) — L'Azerbaïdjan achète 24 Mi-35M à la Russie.
  15. Belarus exports five Su-25 fighter jets to Azerbaijan
  16. a et b Aviation Week and Space Technology 2009 Sourcebook Azerbaijan

Liens externes[modifier | modifier le code]