Lockheed Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lockheed (homonymie) et Martin.

Lockheed Martin

alt=Description de l'image Logo de Lockheed Martin.svg.
Création 1995 (Fusion entre Lockheed Corporation et Martin Marietta Corporation)
Fondateurs Marillyn Hewson
Forme juridique Société anonyme
Action Création et fabrication de véhicules, plus particulièrement avions, mais également voitures militaire(voir Future Tactical Truck System)
Slogan We never forget who we're working for
Siège social Drapeau des États-Unis Bethesda, Maryland (États-Unis)
Direction Marillyn Hewson (en), CEO et président du conseil d'administration
Activité Aéronautique, Voitures, Navale
Produits Avions militaires, missiles, radars, satellites, Véhicule terrestre militaire, Voitures militaire, etc.
Effectif 132 000 (2010)
146 000 (2008)
Site web www.lockheedmartin.com
Chiffre d’affaires en augmentation 47,182 Milliard de dollars US (2012)
Résultat net en augmentation 2.745 Millions de dollars US (2012)

Lockheed Martin est la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité[1],[2]. Comme ses principaux concurrents, elle conçoit et réalise différents produits dans lesquels l'électronique et la technologie jouent un rôle déterminant. En 2008, 84 % des ventes de l'entreprise ont été faites à l'État américain, et le reste principalement à d'autres États[3]. En 2010, sur les 45,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires, 17,3 milliards proviennent de contrats signés avec l'administration américaine (10,9 milliards dans la défense, 6,6 milliards dans le civil)[4].

Lockheed Martin est né en 1995, par la fusion entre Lockheed et Martin. Les deux entreprises étaient à l'origine des groupes aéronautiques. Aujourd'hui, Lockheed Martin reste entre autres connue pour ses avions de combat, le F-16, le F-22 et le F-35. Ils représentent environ 20 % du chiffre d'affaires en 2008.

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lockheed Corporation#Historique.

Les frères Allan (en) et Malcolm Loughead (en) formèrent la Alco Hydro Aeroplane Company en 1912 à Santa Barbara en Californie, rebaptisée Loughead Aircraft Manufacturing Company en 1916.

La société fit faillite et Allan Loughead recréa la Lockheed Aircraft Company en 1926 à Hollywood, Californie.

Il la revendit en 1929 à Detroit Aircraft Corporation (en), qui fit faillite à son tour. La société fut recréée une nouvelle fois par les frères Robert E. (en) et Courtlandt S. Gross (en) en 1934 à Burbank, Californie sous le nom de Lockheed Corporation.

En mars 1995, Lockheed Corp. fusionna pour 10 milliards de dollars avec Martin Marietta pour former Lockheed Martin Corporation. Martin Marietta apporta en particulier à Lockheed les lanceurs spatiaux Atlas et Titan.

En janvier 1996, Lockheed Martin fit une nouvelle acquisition majeure, celle des activités électroniques de Loral Corporation (en), New York, pour 9,1 milliards de dollars.

À ce moment-là, Lockheed Martin se trouvait être le leader mondial dans le secteur de la défense devant McDonnell Douglas, avec un chiffre d'affaires 1995 de 14,4 milliards de dollars.

Lockheed a été affecté par la baisse des commandes militaires du Pentagone ordonnée par l'administration Obama, conduisant au licenciement de 730 employés en 2009[5], auquel il faut ajouter l'annonce, en janvier 2010, de la suppression de 1 200 emplois sur un total de 140 000 (soit 2 % des effectifs)[6],[5].

Au cours des années 2000, 4 de ses employés sont morts en Afghanistan et 2 autres sont assassinés par Al-Qaïda en Arabie saoudite[7].

Véhicules produits ou projets[modifier | modifier le code]

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Peinture du premier F-22 Raptor opérationnel à l'usine Lockheed Martin de Marietta.

Bateaux[modifier | modifier le code]

Blindés légers[modifier | modifier le code]

Lockheed Martin, associé avec BAe System se sont proposés pour réaliser les remplaçants des véhicules actuels de l'US Army, notamment les Humvees. Northrop Grumman - Oshkosh, General Dynamics - AM General et Lockheed Martin - BAe Systems ont gagné le projet et signé un contrat avec l'US Army (voir JLTV Project).

Réacteur nucléaire[modifier | modifier le code]

Lockheed Martin a annoncé le 15 octobre 2014 qu'il serait en mesure de construire un prototype de réacteur à fusion nucléaire endéans les cinq ans[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement des groupes industriels selon leur ventes de matériel militaire en 2012, Sipri Yearbook 2012.
  2. La vente de matériel militaire du groupe en 2012 est estimée par le Sipri à 35,730 Mds de $.
  3. Lockheed Martin, Annual Report 2008, form 10-K
  4. (en) 1 : Lockheed Martin Corp., 2010 Washington Technology Top 100 Government Contractors, Washington Technology
  5. a et b Lockheed Martin to cut 1,200 jobs as Pentagon work slows - Dana Hedgpeth, Washington Post, 7 janvier 2010
  6. Lockheed Martin dégraisse - Le Figaro, 6 janvier 2010
  7. Philippe Chapleau, « Lockheed Martin rend hommage à ses employés tués en Afghanistan et en Arabie saoudite », sur Lignes de défense,‎ 18 septembre 2012 (consulté le 19 septembre 2012)
  8. (en) « Lockheed says makes breakthrough on fusion energy project », sur Reuters,‎ 15 octobre 2014 (consulté le 23 octobre 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]