Base aérienne 709 Cognac-Châteaubernard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cognac Châteaubernard
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Cognac
Coordonnées 45° 39′ 21″ N 0° 18′ 49″ O / 45.655868, -0.31366845° 39′ 21″ Nord 0° 18′ 49″ Ouest / 45.655868, -0.313668  
Altitude 31 m (102 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cognac Châteaubernard
Pistes
Direction Longueur Surface
05R/23L 800 m (2 625 ft) non revêtue
05/23 2 423 m (7 949 ft) revêtue
09/27 1 875 m (6 152 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA CNG
Code OACI LFBG
Nom cartographique COGNAC
Type d'aéroport militaire
Gestionnaire CCI de Cognac
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

La base aérienne de Cognac Châteaubernard (BA709) est située à 6 km au sud de Cognac, sur la commune de Châteaubernard dans le département de la Charente.

La base possède un aérodrome et abrite l'école de pilotage de l'armée de l'air (EPAA).

L'aérodrome est utilisé par la base aérienne mais est également ouvert au trafic national commercial, au trafic commercial non régulier, aux avions privés, aux IFR et aux VFR.

L'aéroport civil qui se trouve dans la base est géré par la Chambre de commerce et d'industrie de Cognac.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1938, création d'un terrain d'aviation militaire sur la commune de Châteaubernard, à la demande de la ville de Cognac.

En juin 1940, l'armée Française quitte le camp, dont les travaux ne sont pas encore terminés. La Luftwaffe occupera le camp de 1940 à 1944 et continuera les travaux.

À partir de 1943, les aviations alliées bombardent la base allemande qui sera évacuée et partiellement détruite en août 1944 par l'occupant.

La reconstruction est entreprise dès la Libération. En 1945 sera créée la base école 705.

Suite au départ de l'école pour le Maroc, la base est transformé en 1950 en base aérienne : BA 135.

De nos jours[modifier | modifier le code]

En 1961, la base accueille de nouveau une école de pilotage et devient la BA 709.

En 1992, la base reçoit le nom du Commandant Ménard (1909-1945).

En 2006, l'armée de l'air externalise la maintenance de ses avions-école qu'elle confie à l'entreprise EADS. Cette dernière crée à cette occasion une filiale locale nommée CASSIDIAN AVIATION TRAINING SERVICES (anciennement ECATS). En plus des Epsilon basés sur la BA 709, EADS intègre de nouveaux outils pour la formation des pilotes : les avions Grob G 120A et les simulateurs FNPT2.

L'école de pilotage de l'armée de l'air (EPAA) est implantée sur la base aérienne. Dans cette école, les futurs pilotes de chasse ou de transport de l'armée de l'air française apprennent à voler pour la première fois.

La base accueille par ailleurs l'Escadron de drones 1/33 Belfort qui met en œuvre des drones Drones Harfang et Reaper[1].

La BA 709 abrite également la patrouille acrobatique Cartouche Doré depuis 1989.

En 2016, la base aérienne accueillera l’École d'Aviation de Chasse, en provenance de la base aérienne 705 Tours.

Les équipements[modifier | modifier le code]

L'aérodrome accueille un aéro-club, les Ailes Cognaçaises, constitué de trois sections : Aéromodélisme, Vol à Voile, Vol à moteur.

Liste des compagnies desservant l'aéroport[modifier | modifier le code]

Liens internes et articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Tanguy, « REPORTAGE - Dans le secret des drones de l'armée de l'air »,‎ 14 avril 2009 (consulté le 24 avril 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]