Base aérienne 102 Dijon-Longvic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Base aérienne 102 Dijon-Longvic
Cocarde
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 15′ 59″ N 5° 05′ 42″ E / 47.266359, 5.094995 ()47° 15′ 59″ Nord 5° 05′ 42″ Est / 47.266359, 5.094995 ()  
Altitude 221 m (726 ft)

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Base aérienne 102 Dijon-Longvic

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne 102 Dijon-Longvic
Pistes
Direction Longueur Surface
17/35 2 400 m (7 874 ft) béton
02/20 1 800 m (5 906 ft) béton
Informations aéronautiques
Code AITA DIJ
Code OACI LFSD
Type d'aéroport Militaire et civil
Gestionnaire Armée de l'air
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

La base aérienne 102 Dijon-Longvic de l'Armée de l'air française est située au sud de Dijon dans le département de la Côte-d'Or. Son commandant actuel est le colonel Jean-Christophe Boëri.

Mission[modifier | modifier le code]

La base aérienne 102 Capitaine-Guynemer est avant tout un outil de combat. La sécurité de l'espace aérien français et de ses abords constitue le cœur de ses activités. Ses escadrons de chasse tenaient la permanence opérationnelle H24 depuis le , Noël et Nouvel An compris, et ce, jusqu'au départ de l'escadron 1/2 en juillet 2011. Le personnel de la BA 102 participe régulièrement à la sécurisation des installations aéroportuaires parisiennes dans le cadre des missions intérieures. Il est également engagé en opération extérieure (OPEX), que ce soit en Afrique ou en Asie centrale.

Historique[modifier | modifier le code]

Le patrimoine historique de la BA 102 est considérable, parmi les doyennes des bases de l'Armée de l'air, elle accueille en 1914 le premier groupe d'aviation. C'est là également qu'est remis le premier drapeau de l'aviation militaire au capitaine Guynemer devant le front des troupes, le .

Son emprise importante lui permet d'être dotée de plusieurs escadres de chasse et d'observation dans les années 1930. Elle devient une base allemande essentielle sous l'occupation. Bien que considérablement détruite par des années de guerre, elle prend sa part dans la reconquête en accueillant simultanément deux groupes de bombardement américains sur B-26 Marauder.

En 1949, chargé de la défense aérienne de la France, elle accueille la 2e escadre de chasse et est la première base aérienne à être dotée d'avions à réaction Vampire. La base est par la suite affectée en priorité de plusieurs générations d'avions d'armes Dassault : Ouragan en 1953, Mystère IV A en 1956, Mirage III en 1961 puis Mirage III E en 1968 - elle a d'ailleurs servi de décor à la fameuse série TV Les Chevaliers du ciel.

Devenue « Académie de la chasse », elle entre dans l'ère moderne de l'aviation de combat avec les premiers Mirage 2000 C en 1984. En 1999, dotée de la version la plus aboutie du 2000-5F à radar RDY, la BA 102 est la première base européenne à disposer d'un intercepteur multi-cibles et d'un système d'armes d'une telle technologie.

Organisation[modifier | modifier le code]

Autrefois, la BA 102 accueillait l'escadron de transmission « ET 801 » qui formait les opérateurs télex de l'Armée de l'air pour la région Est.

La base supporte aujourd'hui les unités suivantes :

La réorganisation de la carte militaire effectuée en 2008 par le gouvernement devait entraîner la fermeture de la base[1]. Début août 2011 intervient la migration prévue de l'escadron de chasse 1/2 Cigognes, avec ses Mirage 2000-5 ainsi que les techniciens et mécaniciens qui assurent leur maintenance. Ceux-ci sont partis vers la base aérienne de Luxeuil[2]. Ce départ sera concomitant avec l'arrivée des escadrons d'avions TBM du Commandement des Forces aériennes[2].

Depuis l'été 2012, la base accueille l'état-major du Commandement des Forces aériennes, anciennement stationné à Metz[2].

Commandants de la base[modifier | modifier le code]

  •  : colonel Emmanuel de Romémont
  • - août 2008 : colonel Olivier Erschens
  • Septembre 2008 - 27 août 2010 : colonel Bruno Paccagnini
  • 27 août 2010 - 10 juillet 2012 : colonel Jean-Marc Vigilant
  • 10 juillet 2012 - aujourd'hui : colonel Jean-Christophe Boëri
  • 1978/1979 Général Esnault

Personnalités ayant servi au sein de la base[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pétition pour soutenir la BA 102 sur dijon.fr, consulté le 12 janvier 2009.
  2. a, b et c Mach 2,2 - Journal de la base aérienne 102 GUYNEMER, n°434, 1er semestre 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]