Escadron de chasse 1/2 Cigognes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Escadron de chasse 1/2 Cigognes
Image illustrative de l'article Escadron de chasse 1/2 Cigognes

Période 1945
Type chasse
Garnison Base aérienne 116 Luxeuil-Saint Sauveur
Équipement Mirage 2000-5F

L'Escadron de Chasse 1/2 Cigognes est une unité de combat de l'armée de l'air française. Longtemps installée sur la base aérienne 102 Dijon-Longvic, elle rejoint la BA 116 à l'été 2011. Elle est actuellement équipée de chasseurs Mirage 2000-5F. Ses avions portent les codes 116-EA à 116-EZ.

Historique[modifier | modifier le code]

Un MD 450 Ouragan avec l'insigne de l'escadron de chasse 1/2 Cigognes.

Héritier de l'escadrille des Cigognes, l'EC 1/2 Cigognes a été créé en novembre 1945, en reprenant les traditions du 329e Squadron de la Royal Air Force, qui avait lui-même été constitué par des pilotes du Groupe de Chasse 1/2 Cigognes après l'armistice de 1940. Il part dès juin 1946 pour l'Indochine française où il combat sur Spitfire, avec l'escadrille SPA 3 stationnée à Saïgon et la SPA 103 à Hanoï. De retour en métropole, il est transformé sur P-47 Thunderbolt en 1948.

En 1949, l'EC 1/2 Cigognes s'installe sur la base aérienne 102 Dijon-Longvic, passant à l'occasion sur avion à réaction : De Havilland Vampire, puis MD 450 Ouragan, et Dassault Mystère IVA. C'est sur cet appareil que l'escadron est engagé lors de la Crise du canal de Suez, en 1956. Il devient quelques années plus tard la première unité de l'Armée de l'Air opérationnelle sur Mirage IIIC, avions remplacés en 1968 par des Mirage IIIE.

En 1984, l'EC 1/2 Cigognes passe sur Mirage 2000C. Le 9 septembre 1994, il reçoit une troisième escadrille, la SPA 12, qui est dissoute le 3 septembre 2009 et remplacée par la SPA 26 (escadrille de tradition de l'escadron de chasse 1/5 Vendée dissous en 2007). Ses avions sont portés au standard Mirage 2000-5F à partir de 1997.

Le vendredi 29 juillet 2011, l'escadron déménage vers la base aérienne 116 "Lieutenant-colonel Papin" de Luxeuil-Saint-Sauveur. Ceci met fin à 62 ans de présence des Cigognes sur la base aérienne 102 Dijon-Longvic.

Escadrilles[modifier | modifier le code]

  • SPA 3 Cigogne dite de Guynemer
  • SPA 26 Cigogne dite de Saint-Galmier
  • SPA 103 Cigogne dite de Fonck

Bases[modifier | modifier le code]

Appareils[modifier | modifier le code]

Mirage 2000 "escadron Cigognes"

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

À partir de 1964, Jean-Michel Charlier et Albert Uderzo narrent les aventures de Tanguy et Laverdure au sein de l'escadrille des Cigognes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Bernard Bombeau, « L'armée de l'Air réduit la voilure », Air et Cosmos, no 2267,‎ 27 mai 2011 (ISSN 1240-3113)
  2. Jean-Michel Charlier (ill. Albert Uderzo), Escadrille des Cigognes, t. 4, Paris, Dargaud, coll. « Les Aventures de Tanguy et Laverdure »,‎ 1964

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :