Force aérienne dominicaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fuerza Aérea Dominicana
Cocarde dominicaine
Cocarde dominicaine

Période 15 février 1948
Pays Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Branche Armée de l'air
Type Force aérienne
Fait partie de Fuerzas Armadas de la República Dominicana
Guerres Guerre civile dominicaine (1965).
Commandant Carlos Altuna Tezanos[1]
A-29B Super Tucano.
Bell UH-1H.
Mosquito FB.6.

La Force aérienne dominicaine (en espagnol : Fuerza Aérea Dominicana) est la composante aérienne des Fuerzas Armadas de la República Dominicana[2], les forces armées de la République dominicaine. Elle a été fondée en 1948.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1932 est créée la Arma de Aviación del Ejército Nacional. Le 26 octobre 1942, elle est renommée Aviación del Ejército Nacional.

C'est en 1948 que fut fondé le Cuerpo de Aviación Militar Dominicana, l'ancêtre de l'actuelle Fuerza Aérea Dominicana. À l'époque le pays était massivement équipé par les États-Unis.

Équipement[modifier | modifier le code]

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Avions[modifier | modifier le code]

La Fuerza Aérea Dominicana dispose début 2012 des avions suivants.

Hélicoptères[modifier | modifier le code]

La Fuerza Aérea Dominicana dispose début 2012 des hélicoptères suivants.

Anciens aéronefs[modifier | modifier le code]

Depuis sa création la Fuerza Aérea Dominicana a utilisé plusieurs types différents d'aéronefs[4] tels :

Armement[modifier | modifier le code]

Bases[modifier | modifier le code]

La Fuerza Aérea Dominicana dispose principalement d'une installation militaire, la base aérienne de San Isidro[5] sise à 25 kilomètres à l'est de St Domingue, la capitale du pays. Celle-ci a été établie en mars 1953. Y stationnent la majorité des aéronefs, sauf l'Aérospatiale SA-360C Dauphin et l'Aero Commander 520, basés eux sur l'aéroport international Las Américas.

Elle possède également deux petites structures avec des tarmacs mais sans affectation d'aéronefs : Barahona[6] et Puerto Plata[7] respectivement dans le sud et le nord du pays. Ceux-ci peuvent servir de terrain de délestage ou de secours.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources Bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • (en) Daniel P. Hagedorn, " Central American & Caribbean Air Forces ", Air Britain Publication,1977. (ISBN 0-85130-210-6)
  • (en) David Willis, " Aerospace Encyclopedia of World Air Forces ", Aerospace Publishing London, 1999. (ISBN 1-86184-045-4)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]