Hunky Dory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hunky Dory
Album de David Bowie
Sortie
Enregistré avril 1971
studios Trident, Londres
Durée 39:04
Genre Glam rock
Producteur Ken Scott (assisté par David Bowie)
Label RCA
Classement
  1. 93 (États-Unis)
Critique

Albums de David Bowie

Singles

  1. Changes
    Sortie : 7 janvier 1972
  2. Life on Mars?
    Sortie : 22 juin 1973

Hunky Dory est le quatrième album de David Bowie, sorti en 1971.

En anglais, hunky-dory est une expression familière qu'on pourrait traduire en français par « au poil » ou « comme sur des roulettes [3]».

Cet album est le premier de David Bowie chez RCA, qui sera sa maison de disques pour la décennie. C'est la deuxième collaboration entre David Bowie et Rick Wakeman, le pianiste a déjà joué sur son deuxième album, Space Oddity. Bowie affirme ses influences : Bob Dylan avec Song for Bob Dylan et dans The Bewlay Brothers ; The Velvet Underground dans Queen Bitch, The Beatles dans Oh! You Pretty Things.

En 2003, dans le magazine Rolling Stone, l'album figure au 108e rang des 500 meilleurs albums de tous les temps, et le titre Changes au 127e rang des 500 meilleures chansons.

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de David Bowie, sauf mention contraire.

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. Changes – 3:33
  2. Oh! You Pretty Things – 3:12
  3. Eight Line Poem – 2:53
  4. Life on Mars? – 3:48
  5. Kooks – 2:49
  6. Quicksand – 5:03

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. Fill Your Heart (Biff Rose, Paul Williams) – 3:07
  2. Andy Warhol – 3:53
  3. Song for Bob Dylan – 4:12
  4. Queen Bitch – 3:13
  5. The Bewlay Brothers – 5:21

Bonus de la réédition de 1990[modifier | modifier le code]

  1. Bombers (inédite) – 2:38
  2. The Supermen (autre version) – 2:41
  3. Quicksand (démo) – 4:43
  4. The Bewlay Brothers (autre mix) – 5:19

Musiciens[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Changes / Andy Warhol
  • 1973 : Life on Mars? / The Man Who Sold the World

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hunky Dory »
  2. François Bellion, « Hunky Dory: Chronique », Music Story (consulté le 26 mars 2009)
  3. Voir le livre Les 500 meilleurs albums de tous les temps par le magazine Rolling Stones