Concours Eurovision de la chanson 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Concours Eurovision de la chanson 2019

Dare to Dream

Description de l'image Eurovision 2019 logo principal.png.
Dates
1re demi-finale
2e demi-finale
Finale
Retransmission
Lieu Expo Tel Aviv, Tel Aviv
Drapeau d’Israël Israël
Présentateur(s) Bar Refaeli
Erez Tal
Assi Azar
Lucy Ayoub
Superviseur exécutif Jon Ola Sand
Télédiffuseur hôte KAN
Ouverture Demi-finale 1 : Toy par Netta
Finale : Diva et Tel Aviv par Dana International
Ilanit
Golden Boy par Nadav Guedj
Défilé des finalistes
Entracte Demi-finale 1 : Just the Way You Are par Dana International
Demi-finale 2 : A Million Dreams par Shalva Band
Lior Suchard
Finale : Heroes par Conchita Wurst
Fuego par Måns Zelmerlöw
Dancing Lasha Tumbai par Eleni Foureira
Toy par Verka Serduchka
Hallelujah par Gali Atari
Nana Banana par Netta
Bo'ee – Come to Me par Idan Raichel
Future ft. Quavo et Like a Prayer par Madonna
Gal Gadot
Participants
Nombre de participants 41
Débuts Aucun
Retour Aucun
Retrait Drapeau de Bulgarie Bulgarie
Drapeau d'Ukraine Ukraine
Carte de participation.
  • Pays participants qualifiés pour la finale
  • Pays participants non qualifiés pour la finale
  • Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 2019
Résultat
Chanson gagnante Arcade
par Duncan Laurence
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Système de vote Le jury et le télévote de chaque pays participant attribuent séparément deux séries de 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à leurs 10 chansons favorites.

Le Concours Eurovision de la chanson 2019 est la 64e édition du concours. Il a lieu à Tel Aviv, en Israël, à la suite de la victoire de Netta lors de l'édition 2018, avec la chanson Toy. C'est la troisième fois que le pays accueille l'Eurovision, après les éditions 1979 et 1999. Les demi-finales ont eu lieu les et , et la finale se déroule le . Quarante-et-un pays participent à cette édition dont le slogan est Dare to Dream (en français Ose rêver).

Les Pays-Bas remportent cette édition avec la chanson Arcade interprétée par Duncan Laurence, avec un total de 498 points. C'est la cinquième victoire du pays à l'Eurovision, la dernière étant en 1975.

L'Italie arrive en deuxième position avec 472 points. La Russie termine troisième avec 370 points. La Suisse et la Suède complètent le Top 5.

Sommaire

Préparation du concours[modifier | modifier le code]

À la suite de la victoire israélienne au concours 2018, l'édition 2019 a lieu en Israël. Les préparations commencent dès la conférence de presse de victoire de Netta, dans la nuit du au , lorsque Jon Ola Sand remet aux représentants du diffuseur israélien KAN les premiers documents concernant l'organisation de l'événement[1]. Le pays accueille l'Eurovision pour la troisième fois, après les éditions 1979 et 1999, toutes deux tenues à Jérusalem.

Lieu[modifier | modifier le code]

Critères d'accueil[modifier | modifier le code]

Le , le diffuseur israélien KAN, qui retransmet pour la première fois l’Eurovision à la suite de la disparition de l’IBA en 2017, publie les critères d'accueil que la ville hôte devra respecter[2] :

  • la salle où se tiendra le concours doit pouvoir accueillir entre 8 000 et 12 000 spectateurs ;
  • elle doit impérativement avoir un toit ;
  • un centre de presse pouvant accueillir au moins 1 550 personnes est requis ;
  • la ville doit avoir au moins 3 000 chambres d'hôtel disponibles ;
  • les répétitions doivent pouvoir avoir lieu les week-ends.

Candidatures préliminaires[modifier | modifier le code]

Le , le lendemain de l'édition 2018, remportée par la chanteuse Netta représentant Israël, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou annonce sur Twitter que le concours aura lieu à Jérusalem[3],[4]. Cette information n'est cependant pas confirmée par l'UER.

La municipalité de Jérusalem montre rapidement un grand intérêt pour l'accueil de l'événement et propose dès le que l'édition 2019 se tienne à la Pais Arena ou au Stade Teddy. Le maire de Tel Aviv déclare pour sa part le que sa ville ne soumettra pas de candidature pour accueillir l'Eurovision[5],[6]. Plus tard, il est expliqué que cette annonce a été faite par respect pour le gouvernement israélien afin de le laisser décider et que Tel Aviv est prête à être hôte si Jérusalem n'est pas choisie[7].

Le , le maire de la ville de Petah Tikva annonce l'intérêt de la ville à accueillir l'Eurovision 2019. Cependant, la ville ne possède pas de salle suffisamment grande pour l'événement[8].

Le , deux nouvelles villes annoncent être intéressées par l'accueil du concours : Haïfa[9] et Eilat. Cependant, comme Petah Tikva, la seconde ne possède pas d'infrastructures suffisamment importantes pour accueillir l'événement et une salle devra être construite si la ville est sélectionnée[10].

Le , une rencontre entre le Groupe de Référence de l'UER et le diffuseur israélien KAN a lieu à Genève, au siège de l'UER, afin de commencer les préparatifs. Après cette rencontre, Israël est officiellement confirmé comme pays hôte de l'édition 2019 du concours — des rumeurs circulent alors indiquant que l'Autriche, arrivée 3e en 2018 et ayant accueilli l'édition 2015 sera désignée comme pays hôte[11]. Au terme de cette même rencontre, KAN et l'UER annoncent que la ville hôte et les dates de l'Eurovision seront annoncées au mois de septembre 2018[12].

Candidatures officielles[modifier | modifier le code]

Carte d'Israël représentant les villes candidates.
50 km
1:3 953 000
City locator 1.svg Ville hôte
City locator 4.svg Ville candidate
Voir l’image vierge
Localisation des villes candidates pour la tenue du Concours en Israël.

Le , le diffuseur israélien ouvre officiellement le processus de sélection de la ville hôte, invitant les villes de Eilat, Haïfa, Jérusalem et Tel Aviv — ayant été présélectionnées — à soumettre une candidature[13],[14]. De plus, si le gouvernement israélien s'est largement exprimé sur l'accueil du concours et notamment sur la candidature de Jérusalem, très controversée, il est clarifié qu'aucune intervention politique n'aura lieu durant le processus[15]. La période officielle de dépôt des candidatures est ouverte jusqu'au [2].

Quelques jours après l'annonce de cette présélection, le , la ville de Masada déclare vouloir déposer une candidature pour l'accueil de l'événement[16].

Finalement, il est confirmé le que les villes de Haïfa et Masada n'ont pas soumis de candidature au diffuseur israélien. Ainsi, seules Eilat, Jérusalem et Tel Aviv restent en lice pour la sélection[17]. Le , le diffuseur KAN annonce que le dossier de candidature de la ville d'Eilat n'est pas retenu[18].

Villes candidates à l'accueil du concours[17]
Ville Lieu Capacité Notes
Ville hôte
Tel Aviv Expo Tel Aviv (Pavillon 2)[19] 10 000
Candidatures non-retenues
Eilat Hangars sur un port environ 10 000 La proposition vise à connecter deux hangars en un hall, répondant ainsi aux exigences de l'UER.
Jérusalem Jerusalem Arena 15 654

Le , l'UER et KAN annoncent que l'Eurovision 2019 aura lieu au Pavillon 2 d'Expo Tel Aviv à Tel Aviv[20].

Organisation[modifier | modifier le code]

Photo du pavillon 2 d'Expo Tel Aviv, lieu accueillant l'Eurovision 2019.
Le pavillon 2 d'Expo Tel Aviv accueille la 64e édition du concours.

L'organisation du Concours Eurovision 2019 rencontre, à la fin du mois de juillet 2018, un problème de taille. En effet, le diffuseur israélien KAN annonce le ne pas avoir la somme de 12 M demandée par l'UER comme garantie d'accueil. La direction de KAN prévient alors les autorités gouvernementales — y compris le Premier Ministre Benyamin Netanyahou — qui ont pourtant déjà refusé d'augmenter le budget du diffuseur. Benyamin Netanyahou annonce, par la suite, que KAN devra se contenter de son budget annuel et déjà alloué de 750 MILS — soit environ 178 M€ — pour la totalité de la production du concours, estimée à 35 M€, et pour toutes ses autres dépenses. Initialement, la garantie doit être versée avant le [21], mais l'UER étend finalement le délai jusqu'au [22]. Le , KAN, n'ayant toujours pas obtenu d'accord avec le gouvernement israélien quant au versement des fonds, menace d'abandonner son droit d'accueil et d'organisation de l'Eurovision. Dans une lettre à Benyamin Netanyahou, le diffuseur indique : « Après le 14 août 2018, il n'y aura pas de retour possible car c'est un point critique après lequel l'Eurovision 2019 ne pourra pas avoir lieu en Israël »[23]. Quelques heures plus tard, le Premier ministre répète n'avoir aucune intention de financer l'événement, précisant une fois encore que le budget annuel de KAN est suffisant. Répondant au diffuseur, il annonce également que s'il ne paie pas, la Knesset — le Parlement israélien — fermera définitivement KAN[24]. Dans ce contexte tendu, l'UER déclare alors travailler étroitement avec le diffuseur israélien de manière que la garantie soit payée. Il est cependant précisé que des plans de secours existent dans le cas où Israël ne pourrait finalement pas accueillir[25]. Finalement, le , lendemain de la date limite, il est confirmé que le paiement sera fait, après qu'un accord a été trouvé avec le gouvernement. KAN paiera donc la garantie et, si des circonstances indépendantes du diffuseur — catastrophes naturelles, guerre, pression politique du groupe BDSetc. — empêchent le concours de se tenir en Israël, le Ministère des Finances la remboursera[26].

Il est finalement confirmé le que l'Eurovision aura lieu en Israël, à Tel Aviv, les 14, 16 et 18 mai 2019[20].

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Le , l'UER et le diffuseur KAN annoncent le nom des quatre présentateurs de cette édition. Il s'agit de deux femmes et deux hommes : Bar Refaeli, mannequin et présentatrice de télévision — notamment Million Dollar Shooting Star et The X Factor Israel — ; Erez Tal, producteur et présentateur de télévision, il a présenté la version israélienne de Big Brother et commenté de l'Eurovision 2018 ; Assi Azar, également présentateur de télévision, et notamment de la version locale de Rising Star ; et Lucy Ayoub, youtubeuse et porte-parole d'Israël lors de l'Eurovision 2018[27].

Slogan et identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le , le diffuseur KAN révèle le slogan de l'édition : Dare to Dream (en français Ose rêver). Selon le superviseur exécutif du concours, Jon Ola Sand, le slogan « représente tout ce qu'est l'Eurovision. L'inclusion. La diversité. L'unité »[28].

Le , l'UER présente au public le design de la scène, créé par Florian Wieder — également créateur des designs de celles des Concours 2011, 2012, 2015, 2017 et 2018 —. Elle représente un diamant constitué de plusieurs centaines de triangles[29],[30].

Finalement, le logo de cette édition 2019 est présenté le . Inspiré du design de la scène de Florian Wieder, il représente trois triangles se superposant pour former une étoile[31]. Selon le diffuseur israélien KAN[31] :

Variations du logo du Concours 2019.
Les variations du logo du concours 2019.

« Le triangle, une des formes les plus vieilles au monde, est un symbole fondamental trouvé universellement dans l'art, la musique, la cosmologie et la nature. Quand les triangles se joignent et se combinent, ils deviennent une nouvelle entité qui reflète le ciel étoilé infini, alors que les stars du futur se réunissent à Tel Aviv pour l'Eurovision 2019. »

Jon Ola Sand, exprime également sa satisfaction pour le logo, qui selon lui « complète parfaitement le fantastique décor angulaire créé par Florian Wieder. »[31]. Deux logos secondaires ont également été créés, utilisant d'autres couleurs que le bleu[31].

Concours[modifier | modifier le code]

Liste des participants[modifier | modifier le code]

La liste des participants est publiée le . Elle indique la participation de quarante-deux pays[32]. Cette édition voit le retrait de la Bulgarie. Le , l'Ukraine annonce également son retrait en raison d'un désaccord majeur entre la gagnante de la sélection du pays, Maruv, et le diffuseur ukrainien. Le diffuseur n'ayant pas trouvé de remplaçant, il décide finalement de se retirer, réduisant le nombre de participants à quarante et un[33].

Au total, neuf pays ne feront pas leur retour au concours. Trois autres se sont montrés intéressés par un début qui ne s'est pas concrétisé. Ces pays sont :

  • Drapeau d'Andorre Andorre – Les médias locaux rapportent en que RTVA est toujours intéressée par l'Eurovision mais que son coût décourage le radiodiffuseur. Pour qu'un retour ait lieu, une participation du gouvernement andorran serait nécessaire[34]. Toutefois, RTVA confirme le que le pays ne reviendra pas en 2019[35]. La dernière participation d'Andorre date de 2009.
  • Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine – Le diffuseur bosniaque BHRT annonce le qu'en raison de ses dettes trop importantes — s'élevant à plus de 3 M —, l'UER lui a retiré l'accès à ses services. En conséquence, le pays ne peut pas participer en 2019[36]. La dernière participation du pays remonte à 2016.
  • Drapeau de Bulgarie Bulgarie – Malgré une confirmation préliminaire, le diffuseur bulgare BNT annonce le que le pays ne participera pas à l'événement en raison de problèmes financiers[37]. La dernière participation du pays était en 2018.
  • Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan – Si aucun diffuseur du pays n'est encore membre actif de l'UER, l'Eurovision 2019 aurait malgré tout pu voir le Kazakhstan débuter. En effet, le diffuseur Khabar Agency est, depuis le , membre associé de l'Union. Or, il est possible pour les membres associés de participer au concours — comme l'Australie depuis 2015 — sur approbation du Groupe de Référence. De plus, Khabar Agency participe au Concours Eurovision de la chanson junior 2018[38]. Cependant, le 30 juillet 2018, l'UER déclare que la décision d'inviter le Kazakhstan a été prise uniquement par le groupe de référence de l'Eurovision Junior et qu'il n'était actuellement pas prévu d'inviter des membres associés autres que l'Australie[39]. Le pays n'est finalement pas invité[32].
  • Drapeau du Kosovo Kosovo – En 2017, le Groupe de Référence de l'Eurovision avait donné son accord pour que le diffuseur kosovar RTK puisse débuter, à la condition que le pays hôte reconnaisse l'indépendance du pays. Le concours se déroulait cette année en Ukraine, qui ne reconnaît pas le Kosovo comme indépendant. Le pays n'a alors pas pu participer. En 2018, le Portugal reconnaissant le Kosovo, la participation du pays était quasiment certaine. Cependant, malgré l'approbation du Groupe de Référence, le pays n'a pas pu débuter, l'UER ayant finalement refusé qu'un pays non-membre de l'ONU participe[40]. Le , il est annoncé publiquement que des discussions avaient eu lieu entre le diffuseur kosovar et l'UER à propos d'une possible adhésion de RTK à l'Union lors de son Assemblée Générale ayant eu lieu à la fin du mois de juin 2018[41]. Lors de celle-ci, il a été décidé que l'adhésion du Kosovo à l'UER sera votée lors de l'Assemblée Générale du mois de décembre 2018[42], vote finalement reporté à juin 2019[43]. Le pays ne figurait donc pas sur la liste des participants[32].
  • Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein – Si le diffuseur liechtensteinois n'a jamais pu participer car il n'est pas membre de l'UER — pré-requis indispensable à la participation —, il est annoncé le que la chaîne 1FLTV est en cours de négociations avec l'UER afin d'acquérir le statut de membre de l'Union et a pour but de débuter à l'Eurovision en 2019. La question des fonds nécessaires pour la participation reste le plus grand facteur duquel dépend l'aboutissement de ce projet[44]. Cependant, l'UER annonce le ne pas avoir reçu de candidature de la part du diffuseur liechtensteinois[45]. Finalement, le , il est annoncé que le pays ne débutera pas en 2019, les fonds nécessaires n'ayant pas été réunis[46].
  • Drapeau du Luxembourg Luxembourg – Le diffuseur luxembourgeois RTL annonce le que le pays ne reviendra pas en 2019, invoquant un budget insuffisant ainsi que des chances de victoires trop faibles[47]. La dernière participation du pays était en 1993.
  • Drapeau du Maroc Maroc – Aucune information n'est donnée par le diffuseur public SNRT et seule la liste officielle indique que le Maroc ne participera pas[32]. La dernière et unique participation du Maroc était en 1980.
  • Drapeau de Monaco Monaco – Le , le diffuseur TMC confirme qu'il ne reviendra pas en 2019[48]. La dernière participation du pays était en 2006.
  • Drapeau de Slovaquie Slovaquie – Le diffuseur slovaque RTVS annonce le qu'il ne reviendra pas au concours en raison des coûts de participation trop élevés[49]. La dernière participation du pays était en 2012.
  • Drapeau de Turquie Turquie – Le , Ibrahim Eren, directeur général du diffuseur turc TRT, indique lors d'une conférence que le retour à l'Eurovision n'est pas considéré, précisant : « Nous avons des raisons, entre autres le système de vote. En tant que diffuseur public, nous ne pouvons pas non plus diffuser en direct à 21 heures — alors que les enfants sont encore debout — un Autrichien barbu qui porte une robe, qui ne croit pas aux genres et dit qu'il est à la fois un homme et une femme. » Il déclare ensuite que l'Eurovision a dévié de ses valeurs et que la Turquie ne reviendra au concours que s'il retrouve des valeurs correspondant à celles du diffuseur[50]. La dernière participation du pays était en 2012.
  • Drapeau d'Ukraine Ukraine – Le , Maruv est sélectionnée pour représenter l'Ukraine à l'Eurovision. Cependant, en raison d'un désaccord entre la chanteuse et le diffuseur à propos des clauses du contrat de participation, Maruv renonce le à participer[51]. Le diffuseur UA:PBC propose alors à Freedom Jazz et Kazka, artistes étant arrivés respectivement à la 2e et 3e place de l'émission de sélection nationale, de représenter le pays mais tous deux refusent. Le diffuseur annonce alors son retrait le [33].

Tirage au sort des demi-finales[modifier | modifier le code]

Carte montrant la répartition des pays dans chaque demi-finale.
  • Pays participant à la première demi-finale
  • Pays votant dans la première demi-finale
  • Pays participant à la deuxième demi-finale
  • Pays votant dans la deuxième demi-finale

Pour répartir les pays dans les différentes demi-finales, un tirage au sort à lieu. Lors de celui-ci, les pays qualifiés d'office pour la finale — Israël, pays hôte, ainsi que les cinq principaux contributeurs financiers de l'UER : l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni — tirent, pour leur part, la demi-finale durant laquelle ils auront le droit de vote.

Préalablement au tirage, le diffuseur suisse SRF demande de pouvoir participer lors de la deuxième demi-finale, ce qui lui est accordé[52].

Le tirage a lieu le et est fonction des lots suivants, basés sur les tendances des votes lors des concours précédents[53] :

Lot 1 Lot 2 Lot 3 Lot 4 Lot 5 Lot 6

Artistes de retour[modifier | modifier le code]

L'édition 2019 voit cinq artistes ayant déjà participé prendre part à nouveau au concours[54].

Pays Artiste Année(s) précédente(s)
Drapeau de Hongrie Hongrie Joci Pápai 2017
Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Tamara Todevska 2008
Drapeau de Russie Russie Sergueï Lazarev 2016
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Serhat
Drapeau de Serbie Serbie Nevena Božović 2013 (en tant que membre de Moje 3)

Cartes postales[modifier | modifier le code]

Les cartes postales, sur le thème « Danser Israël », sont censées mettre en valeur la beauté d'Israël. Dans celles-ci, les participants vont ainsi danser dans différents lieux du pays. Les styles de danses varient du hip-hop au ballet en passant par la danse contemporaine. Chacune d'entre elles est tournée dans un lieu différent, incluant Masada, Césarée, Eilat ou encore le Mont Hermon. Accompagnant les participants, de nombreux danseurs et compagnies de danseurs professionnels israéliens y sont également présents, tels le Ballet Israélien, la Batsheva Dance Company, Anna Aronov, Or Kahlon ou encore Rona-Lee Shim'on. Il est également annoncé que les chaussures des participants joueront un rôle important[55],[56].

Répétitions[modifier | modifier le code]

Les répétitions des demi-finalistes se déroulent la semaine précédant le concours, du au . Chaque participant aura deux répétitions individuelles : la première d'une durée de 30 minutes, la seconde d'une durée de 20 minutes, se déroulant dans l'ordre de passage des demi-finales. Les pays qualifiés d'office — Israël et le Big Five — auront également deux répétitions individuelles : la première le vendredi et la seconde le dimanche . Deux conférences de presse par participant sont également prévues : une après chaque répétition[57].

Les répétitions générales sont au nombre de trois par show : deux la veille et une le jour-même. La deuxième répétition générale, qui a lieu la veille du show à la même heure, se déroule devant les jurys nationaux qui enregistrent leurs votes. Elle est donc d'une grande importance pour les participants[57].

Première demi-finale[modifier | modifier le code]

Cette demi-finale a lieu le mardi 14 mai 2019. L'Espagne, la France et Israël votent lors de cette demi-finale. Les qualifiés sont : Chypre, la Slovénie, la République tchèque, la Biélorussie, la Serbie, l'Australie, l'Islande, l'Estonie, la Grèce et Saint-Marin. Cette demi-finale voit l'Islande et Saint-Marin se qualifier tous deux pour la première fois depuis 2014, Saint-Marin se qualifiant pour la deuxième fois de son histoire. À l'inverse, la Hongrie échoue en demi-finale pour la première fois depuis 2009. Enfin, c'est la première fois depuis 2011 que la Belgique manque la finale sous la charge de la RTBF, qui prend en charge la participation du pays les années impaires.

  • Qualifiés
  • Dernier
Résultats de la première demi-finale[58]
Ordre Pays Artiste Chanson Langue Place Points
01 Drapeau de Chypre Chypre Tamta Replay Anglais 09 149
02 Drapeau du Monténégro Monténégro D mol Heaven Anglais 16 46
03 Drapeau de Finlande Finlande Darude feat. Sebastian Rejman Look Away Anglais 17 23
04 Drapeau de Pologne Pologne Tulia Fire of Love (Pali się) Polonais, anglais 11 120
05 Drapeau de Slovénie Slovénie Zala Kralj & Gašper Šantl Sebi Slovène 06 167
06 Drapeau de République tchèque République tchèque Lake Malawi Friend of a Friend Anglais 02 242
07 Drapeau de Hongrie Hongrie Joci Pápai Az én apám Hongrois 12 97
08 Drapeau de Biélorussie Biélorussie ZENA  Like It Anglais 10 122
09 Drapeau de Serbie Serbie Nevena Božović Kruna
(Круна)
Serbe[N 3] 07 156
10 Drapeau de Belgique Belgique Eliot Wake Up Anglais 13 70
11 Drapeau de Géorgie Géorgie Oto Nemsadze Keep on Going Géorgien 14 62
12 Drapeau d'Australie Australie Kate Miller-Heidke Zero Gravity Anglais 01 261
13 Drapeau d'Islande Islande Hatari Hatrið mun sigra Islandais 03 221
14 Drapeau d'Estonie Estonie Victor Crone Storm Anglais 04 198
15 Drapeau du Portugal Portugal Conan Osíris Telemóveis Portugais 15 51
16 Drapeau de Grèce Grèce Katerine Duska Better Love Anglais 05 185
17 Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Serhat Say Na Na Na Anglais[N 4] 08 150

Deuxième demi-finale[modifier | modifier le code]

La deuxième demi-finale a lieu le jeudi 16 mai 2019. L'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni votent lors de cette demi-finale. Les qualifiés sont : la Suisse, le Danemark, la Suède, Malte, la Russie, l'Albanie, la Norvège, les Pays-Bas, la Macédoine du Nord et l'Azerbaïdjan. Cette demi-finale voit la Suisse se qualifier pour la première fois depuis 2014 et la Macédoine du Nord pour la première fois depuis 2012. À l'inverse, l'Autriche échoue pour la première fois depuis 2013.

  • Qualifiés
  • Dernier
Résultats de la deuxième demi-finale[59]
Ordre Pays Artiste Chanson Langue Place Points
01 Drapeau d'Arménie Arménie Srbuk Walking Out Anglais 16 49
02 Drapeau d'Irlande Irlande Sarah McTernan 22 Anglais 18 16
03 Drapeau de Moldavie Moldavie Anna Odobescu Stay Anglais 12 85
04 Drapeau de Suisse Suisse Luca Hänni She Got Me Anglais 04 232
05 Drapeau de Lettonie Lettonie Carousel That Night Anglais 15 50
06 Drapeau de Roumanie Roumanie Ester Peony On a Sunday Anglais 13 71
07 Drapeau du Danemark Danemark Leonora Love Is Forever Anglais, français, danois[N 5] 10 94
08 Drapeau de Suède Suède John Lundvik Too Late for Love Anglais 03 238
09 Drapeau d'Autriche Autriche PÆNDA Limits Anglais 17 21
10 Drapeau de Croatie Croatie Roko The Dream Anglais, croate 14 64
11 Drapeau de Malte Malte Michela Chameleon Anglais 08 157
12 Drapeau de Lituanie Lituanie Jurij Veklenko Run with the Lions Anglais 11 93
13 Drapeau de Russie Russie Sergueï Lazarev Scream Anglais 06 217
14 Drapeau d'Albanie Albanie Jonida Maliqi Ktheju tokës Albanais 09 96
15 Drapeau de Norvège Norvège KEiiNO Spirit in the Sky Anglais[N 6] 07 210
16 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Duncan Laurence Arcade Anglais 01 280
17 Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Tamara Todevska Proud Anglais 02 239
18 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Chingiz Truth Anglais 05 224

Finale[modifier | modifier le code]

La finale a lieu le samedi 18 mai 2019. Le pays hôte, Israël, tire au sort le numéro 14 dans l'ordre de passage pour la finale lors du Meeting des Délégations le [60]. Les pays du Big Five procèdent, après leur seconde répétition, à un tirage au sort déterminant dans quelle partie de la finale ils concourent[61]. Enfin, pour les vingt qualifiés, une conférence de presse est organisée à la suite de chaque demi-finale durant laquelle un tirage au sort similaire a ensuite eu lieu[62],[63], permettant aux producteurs du concours de diffuser l'ordre de passage pendant la nuit suivant la deuxième demi-finale[64].

Entracte[modifier | modifier le code]

Les invités de cette 64e édition de l'Eurovision
Photo de Conchita Wurst, vainqueur du Concours 2014 et invitée pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Conchita Wurst (vainqueur en 2014)
Photo de Måns Zelmerlöw, vainqueur du Concours 2015 et invité pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Måns Zelmerlöw (vainqueur en 2015)
Photo d'Eleni Foureira, deuxième du Concours 2018 et invitée pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Eleni Foureira (deuxième en 2018)
Photo de Verka Serduchka, deuxième du Concours 2007 et invité pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Verka Serduchka (deuxième en 2007)
Photo de Gali Atari, vainqueur du Concours 1979 et invitée pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Gali Atari (vainqueur en 1979)
Photo de Netta Barzilai, vainqueur du Concours 2018 et invitée pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Netta (vainqueur en 2018)
Photo de Madonna, invitée vedette pour l'entracte de l'Eurovision 2019.
Madonna (invitée vedette)

Lors de l'entracte, plusieurs artistes ayant participé lors de précédentes éditions se produisent lors d'un entracte surnommé Switch song (en français « échange de chansons »). Ainsi, Conchita Wurst interprète Heroes de Måns Zelmerlöw ; ce dernier reprend Fuego d'Eleni Foureira ; elle-même chante Dancing Lasha Tumbai de Verka Serduchka ; ce dernier interprétant Toy de Netta. Ce premier entracte se conclut avec Gali Atari et sa chanson Hallelujah — vainqueur pour Israël, avec Milk & Honey, de l'Eurovision 1979. Pour le deuxième entracte, le chanteur Idan Raichel interprète son titre Bo'ee – Come to Me. Netta monte ensuite sur scène pour chanter son titre Nana Banana. La mannequin Gal Gadot fait également une apparition[65],[66].

Enfin, en dernier entracte, Madonna, grande invitée de cette édition 2019, se produit et interpète sa chanson Like a Prayer et son nouveau titre Future avec le rappeur Quavo. Son apparition à l'Eurovision aura coûté 1,3 MUSD, somme payée par le philanthrope israélo-canadien Sylvan Adams[67]. Arrivée en Israël le mardi malgré une incertitude sur sa participation à la finale, l'artiste américaine s'est entourée d'une équipe de 135 personnes dont 40 choristes et 25 danseurs[68].

Vote télévisé[modifier | modifier le code]

La présentation des résultats subit cette année un léger changement. Une fois les résultats des jurys nationaux annoncés par les porte-paroles des pays participants, le télévote est annoncé non plus dans l'ordre ascendant des points mais en suivant le classement des jurys. Ainsi, l'annonce des résultats du télévote débute par le pays classé dernier par les jurys et se termine par le pays classé premier par les jurys[69],[70].

Lors de la distribution des votes des jurys, aucun gagnant clair n'émerge dans un premier temps. Le vote est mené alternativement par l'Italie et la Russie, qui maintiennent une courte avance face aux autres pays, notamment les Pays-Bas, la Suède, l'Azerbaïdjan et la Macédoine du Nord. Cependant, les douze points consécutifs autrichien et britannique — 12e et 13e dans l'ordre du vote — attribués à la Macédoine du Nord permettent à cette dernière de prendre la tête du classement. L'écart se creuse alors progressivement, la Macédoine du Nord prenant une légère avance, alors que les pays suivant voient leur classement varier. Finalement, lors du dernier vote annoncé — le vote israélien —, la Suède prend sur le fil la tête du vote des jurys d'une très courte avance. La procédure télévisée se conclut donc avec la Suède en première position avec 239 points, la Macédoine du Nord deuxième avec 237 points et les Pays-Bas troisièmes avec 231 points[71].

Le télévote modifie alors grandement le classement. Très rapidement, la Norvège, classée 15e par les jurys, se voit attribuer 291 points, score important qui leur donne la victoire au télévote. Le pays prend alors provisoirement la tête du vote, avant que la Russie, recevant 244 points ne la prenne à son tour. L'Italie recevra ensuite suffisamment de points pour passer devant la Russie. Enfin, les Pays-Bas prendront la tête du classement en recevant 261 points. La Macédoine du Nord ne recevant que 58 points et la Suède 93 points, ces deux pays ne reçoivent pas assez de points pour atteindre la victoire. Les Pays-Bas l'emportent alors, avec un total s'élevant alors à 492 points[71].

Modification des résultats[modifier | modifier le code]

Le , l'UER admet avoir commis une erreur lors de la déclaration des points biélorusses. Le jury ayant été renvoyé après avoir brisé le règlement en révélant ses votes avant la fin de la finale, ses points ont été remplacés en agrégeant les votes d'autres pays. Cependant, les résultats diffusés le soir de la finale, qui ont rapidement suscité un doute quant à leur validité[72],[73], étaient erronés. Ainsi, Israël, qui pendant la procédure télévisée a reçu douze points de la Biélorussie était en fait dernier de son classement, le tableau ayant été totalement inversé.

Selon les nouveaux résultats, les douze points du « jury » biélorusse sont attribués à Malte. Les Pays-Bas remportent finalement le concours avec 498 points, l'Italie en totalise 472 et la Russie en obtient 370. Les classements finaux de nombreux pays sont influencés. Par ailleurs, la Macédoine du Nord remporte finalement le vote du jury avec 247 points alors que la Norvège termine en réalité à la 18e place du classement des jurys[74].

Les deux classements finaux montrent d'importantes différences de préférence entre les jurys professionnels et les téléspectateurs. Le plus grand écart est celui de la Norvège, gagnante au télévote mais classée 18e par les jurys, soit une différence de 17 places. Le pays se classe finalement 6e. Vient ensuite la République tchèque, classée 24e au télévote mais 8e par les jurys nationaux, soit 16 places de différence. Le pays termine finalement 11e. Saint-Marin arrive 10e au télévote mais 23e par les jurys, soit 13 places de différence. Malte arrive pour sa part 22e au télévote mais 10e avec les jurys, soit 12 places de différence. Deux différences de 11 places sont également visibles : la Macédoine du Nord et l'Espagne[74].

Résultats finaux[modifier | modifier le code]

Photo de Duncan Laurence, gagnant du Concours.
Duncan Laurence, lauréat du Concours Eurovision de la chanson 2019, posant avec son trophée.

Cette édition est remportée, avec 498 points, par les Pays-Bas, représentés par Duncan Laurence et sa chanson Arcade. Il s'agit de la cinquième victoire du pays, la précédente étant en 1975. Les Pays-Bas ne remportent ni le vote des jurys, ni le télévote ; la Macédoine du Nord ayant remporté le premier avec 247 points et la Norvège le second avec 291 points. En deuxième position vient l'Italie avec un total de 472 points. Le podium est complété par la Russie avec 370 points. Viennent ensuite la Suisse avec 364 points, qui obtient ainsi son meilleur résultat depuis 1993, et la Suède avec 334 points. Le Top 10 est complété par la Norvège, la Macédoine du Nord — qui obtient son meilleur résultat —, l'Azerbaïdjan, l'Australie et l'Islande.

Parmi les pays du Big Five, seule l'Italie atteint le Top 10, arrivant 2e. La France arrive en 16e place. Les autres qualifiés d'office terminent en fin de classement : l'Espagne arrive 22e ; Israël, pays hôte, 23e ; l'Allemagne termine 25e. La dernière place échoit au Royaume-Uni avec seulement 11 points.

  • Premier
  • Deuxième
  • Troisième
  • Dernier
Résultats de la finale[75]
Ordre Pays Artiste Chanson Langue Place Points
01 Drapeau de Malte Malte Michela Chameleon Anglais 14 107
02 Drapeau d'Albanie Albanie Jonida Maliqi Ktheju tokës Albanais 17 90
03 Drapeau de République tchèque République tchèque Lake Malawi Friend of a Friend Anglais 11 157
04 Drapeau d'Allemagne Allemagne S!sters Sister Anglais 25 24
05 Drapeau de Russie Russie Sergueï Lazarev Scream Anglais 03 370
06 Drapeau du Danemark Danemark Leonora Love Is Forever Anglais, français, danois[N 5] 12 120
07 Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Serhat Say Na Na Na Anglais[N 4] 19 77
08 Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Tamara Todevska Proud Anglais 07 305
09 Drapeau de Suède Suède John Lundvik Too Late for Love Anglais 05 334
10 Drapeau de Slovénie Slovénie Zala Kralj & Gašper Šantl Sebi Slovène 15 105
11 Drapeau de Chypre Chypre Tamta Replay Anglais 13 109
12 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Duncan Laurence Arcade Anglais 01 498
13 Drapeau de Grèce Grèce Katerine Duska Better Love Anglais 21 74
14 Drapeau d'Israël Israël (hôte) Kobi Marimi Home Anglais 23 35
15 Drapeau de Norvège Norvège KEiiNO Spirit in the Sky Anglais[N 6] 06 331
16 Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Michael Rice Bigger than Us Anglais 26 11
17 Drapeau d'Islande Islande Hatari Hatrið mun sigra Islandais 10 232
18 Drapeau d'Estonie Estonie Victor Crone Storm Anglais 20 76
19 Drapeau de Biélorussie Biélorussie ZENA  Like It Anglais 24 31
20 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Chingiz Truth Anglais 08 302
21 Drapeau de France France Bilal Hassani Roi Français, anglais 16 105
22 Drapeau d'Italie Italie Mahmood Soldi Italien[N 7] 02 472
23 Drapeau de Serbie Serbie Nevena Božović Kruna
(Круна)
Serbe[N 3] 18 89
24 Drapeau de Suisse Suisse Luca Hänni She Got Me Anglais 04 364
25 Drapeau d'Australie Australie Kate Miller-Heidke Zero Gravity Anglais 09 284
26 Drapeau d'Espagne Espagne Miki La venda Espagnol 22 54

Conférence de presse du gagnant[modifier | modifier le code]

Une conférence de presse a lieu après la finale. Duncan Laurence s'exprime sur sa victoire, notamment son ressenti au concours, sa chanson ainsi que sur la trace qu'il laissera dans l'histoire de l'Eurovision en tant que vainqueur. Marquant la clôture du concours, c'est lors de cette conférence de presse que Jon Ola Sand, superviseur exécutif, remet à la délégation néerlandaise un premier cahier des charges pour l'accueil de l'édition suivante[76].

Tableaux des votes[modifier | modifier le code]

Première demi-finale[modifier | modifier le code]

  • Dix premiers par les jurys
  • Dix premiers par le télévote
  • Pays qualifiés
  • Dernier
Première

demi-finale

Jurys Télévote Total
Place Points Place Points Place Points
Drapeau de Chypre Chypre 4e 95 10e 54 9e 149
Drapeau du Monténégro Monténégro 13e 31 16e 15 16e 46
Drapeau de Finlande Finlande 16e 9 17e 14 17e 23
Drapeau de Pologne Pologne 11e 60 8e 60 11e 120
Drapeau de Slovénie Slovénie 7e 74 5e 93 6e 167
Drapeau de République tchèque République tchèque 1re 157 6e 85 2e 242
Drapeau de Hongrie Hongrie 9e 65 14e 32 12e 97
Drapeau de Biélorussie Biélorussie 6e 78 11e 44 10e 122
Drapeau de Serbie Serbie 5e 91 7e 65 7e 156
Drapeau de Belgique Belgique 12e 50 15e 20 13e 70
Drapeau de Géorgie Géorgie 14e 29 13e 33 14e 62
Drapeau d'Australie Australie 3e 121 2e 140 1re 261
Drapeau d'Islande Islande 8e 70 1re 151 3e 221
Drapeau d'Estonie Estonie 10e 65 3e 133 4e 198
Drapeau du Portugal Portugal 17e 8 12e 43 15e 51
Drapeau de Grèce Grèce 2e 131 9e 54 5e 185
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin 15e 26 4e 124 8e 150
Le tableau suit l'ordre de passage des pays participants.

Deuxième demi-finale[modifier | modifier le code]

  • Dix premiers par les jurys
  • Dix premiers par le télévote
  • Pays qualifiés
  • Dernier
Deuxième

demi-finale

Jurys Télévote Total
Place Points Place Points Place Points
Drapeau d'Arménie Arménie 14e 26 15e 23 16e 49
Drapeau d'Irlande Irlande 18e 13 17e 3 18e 16
Drapeau de Moldavie Moldavie 8e 58 13e 27 12e 85
Drapeau de Suisse Suisse 6e 95 3e 137 4e 232
Drapeau de Lettonie Lettonie 13e 37 16e 13 15e 50
Drapeau de Roumanie Roumanie 10e 47 14e 24 13e 71
Drapeau du Danemark Danemark 9e 53 11e 41 10e 94
Drapeau de Suède Suède 2e 150 6e 88 3e 238
Drapeau d'Autriche Autriche 16e 21 18e 0 17e 21
Drapeau de Croatie Croatie 15e 26 12e 38 14e 64
Drapeau de Malte Malte 4e 107 10e 50 8e 157
Drapeau de Lituanie Lituanie 17e 16 8e 77 11e 93
Drapeau de Russie Russie 7e 93 4e 124 6e 217
Drapeau d'Albanie Albanie 12e 38 9e 58 9e 96
Drapeau de Norvège Norvège 11e 40 1re 170 7e 210
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 3e 140 2e 140 1re 280
Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord 1re 155 7e 84 2e 239
Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 5e 103 5e 121 5e 224
Le tableau suit l'ordre de passage des pays participants.

Finale[modifier | modifier le code]

  • Premier
  • Deuxième
  • Troisième
  • Dernier
Jurys Télévote Total
Place Points Place Points Place Points
Drapeau de Malte Malte 10e 87 22e 20 14e 107
Drapeau d'Albanie Albanie 17e 43 17e 47 17e 90
Drapeau de République tchèque République tchèque 8e 150 24e 7 11e 157
Drapeau d'Allemagne Allemagne 21e 24 26e 0 25e 24
Drapeau de Russie Russie 9e 126 4e 244 3e 370
Drapeau du Danemark Danemark 12e 69 15e 51 12e 120
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin 23e 12 10e 65 19e 77
Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord 1re 247 12e 58 7e 305
Drapeau de Suède Suède 2e 241 9e 93 5e 334
Drapeau de Slovénie Slovénie 15e 46 11e 59 15e 105
Drapeau de Chypre Chypre 11e 77 20e 32 13e 109
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 3e 237 2e 261 1re 498
Drapeau de Grèce Grèce 14e 50 21e 24 21e 74
Drapeau d'Israël Israël (hôte) 26e 0 19e 35 23e 35
Drapeau de Norvège Norvège 18e 40 1re 291 6e 331
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni 24e 8 25e 3 26e 11
Drapeau d'Islande Islande 16e 46 6e 186 10e 232
Drapeau d'Estonie Estonie 20e 28 16e 48 20e 76
Drapeau de Biélorussie Biélorussie 22e 18 23e 13 24e 31
Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 5e 202 8e 100 8e 302
Drapeau de France France 13e 67 18e 38 16e 105
Drapeau d'Italie Italie 4e 219 3e 253 2e 472
Drapeau de Serbie Serbie 19e 35 13e 54 18e 89
Drapeau de Suisse Suisse 7e 152 5e 212 4e 364
Drapeau d'Australie Australie 6e 153 7e 131 9e 284
Drapeau d'Espagne Espagne 25e 1 14e 53 22e 54
Le tableau suit l'ordre de passage des pays participants.

Allocation des « douze points »[modifier | modifier le code]

Première demi-finale[modifier | modifier le code]

Jurys[modifier | modifier le code]
Nombre Récipiendaire Votant(s)
5 Drapeau d'Australie Australie Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau de Pologne Pologne
Drapeau de République tchèque République tchèque Drapeau d'Australie Australie, Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau du Portugal Portugal, Drapeau de Slovénie Slovénie
4 Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre, Drapeau d'Israël Israël, Drapeau du Monténégro Monténégro, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
1 Drapeau de Biélorussie Biélorussie Drapeau de Hongrie Hongrie
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau d'Estonie Estonie Drapeau de Biélorussie Biélorussie
Drapeau d'Islande Islande Drapeau de France France
Drapeau du Monténégro Monténégro Drapeau de Serbie Serbie
Drapeau de Slovénie Slovénie Drapeau de République tchèque République tchèque
Télévote[modifier | modifier le code]
Nombre Récipiendaire Votant(s)
4 Drapeau d'Islande Islande Drapeau d'Australie Australie, Drapeau de Biélorussie Biélorussie, Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau de Pologne Pologne
3 Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau de République tchèque République tchèque
2 Drapeau d'Estonie Estonie Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau du Portugal Portugal Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de France France
Drapeau de Serbie Serbie Drapeau du Monténégro Monténégro, Drapeau de Slovénie Slovénie
1 Drapeau d'Australie Australie Drapeau d'Israël Israël
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau de Finlande Finlande Drapeau d'Estonie Estonie
Drapeau de Hongrie Hongrie Drapeau de Serbie Serbie
Drapeau de République tchèque République tchèque Drapeau d'Islande Islande

Deuxième demi-finale[modifier | modifier le code]

Jurys[modifier | modifier le code]
Nombre Récipiendaire Votant(s)
7 Drapeau de Suède Suède Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
4 Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
3 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de Lituanie Lituanie, Drapeau de Malte Malte, Drapeau de Suisse Suisse
2 Drapeau de Roumanie Roumanie Drapeau de Moldavie Moldavie, Drapeau de Russie Russie
1 Drapeau d'Albanie Albanie Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord
Drapeau du Danemark Danemark Drapeau d'Italie Italie
Drapeau de Moldavie Moldavie Drapeau de Roumanie Roumanie
Drapeau de Russie Russie Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Drapeau de Suisse Suisse Drapeau de Suède Suède
Télévote[modifier | modifier le code]
Nombre Récipiendaire Votant(s)
4 Drapeau de Norvège Norvège Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Suède Suède
3 Drapeau d'Albanie Albanie Drapeau d'Italie Italie, Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord, Drapeau de Suisse Suisse
Drapeau de Lituanie Lituanie Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Drapeau de Russie Russie Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan, Drapeau de Lettonie Lettonie
Drapeau de Suisse Suisse Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Malte Malte
1 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau de Russie Russie
Drapeau de Lettonie Lettonie Drapeau de Lituanie Lituanie
Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Drapeau de Croatie Croatie
Drapeau de Moldavie Moldavie Drapeau de Roumanie Roumanie
Drapeau de Roumanie Roumanie Drapeau de Moldavie Moldavie

Finale[modifier | modifier le code]

Jurys[modifier | modifier le code]
Nombre Récipiendaire Votant(s)
10 Drapeau de Suède Suède Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau d'Australie Australie, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de République tchèque République tchèque
6 Drapeau d'Italie Italie Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau de Malte Malte, Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau d'Autriche Autriche, Drapeau de Moldavie Moldavie, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni, Drapeau de Serbie Serbie, Drapeau de Suisse Suisse
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de France France, Drapeau d'Israël Israël, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Lituanie Lituanie, Drapeau du Portugal Portugal, Drapeau de Suède Suède
4 Drapeau de République tchèque République tchèque Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau de Norvège Norvège, Drapeau de Slovénie Slovénie
2 Drapeau d'Australie Australie Drapeau de Pologne Pologne, Drapeau de Roumanie Roumanie
1 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau de Russie Russie
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau du Danemark Danemark Drapeau d'Italie Italie
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau de Malte Malte Drapeau de Biélorussie Biélorussie
Drapeau de Russie Russie Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Drapeau de Serbie Serbie Drapeau du Monténégro Monténégro
Télévote[modifier | modifier le code]
Nombre Récipiendaire Votant(s)
11 Drapeau de Russie Russie Drapeau d'Albanie Albanie, Drapeau d'Arménie Arménie, Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan, Drapeau de Biélorussie Biélorussie, Drapeau d'Estonie Estonie, Drapeau d'Israël Israël, Drapeau de Lettonie Lettonie, Drapeau de Lituanie Lituanie, Drapeau de Moldavie Moldavie, Drapeau de République tchèque République tchèque, Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
8 Drapeau de Norvège Norvège Drapeau d'Allemagne Allemagne, Drapeau d'Australie Australie, Drapeau du Danemark Danemark, Drapeau d'Irlande Irlande, Drapeau d'Islande Islande, Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas, Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni, Drapeau de Suède Suède
4 Drapeau d'Italie Italie Drapeau de Croatie Croatie, Drapeau d'Espagne Espagne, Drapeau de Malte Malte, Drapeau de Suisse Suisse
3 Drapeau d'Islande Islande Drapeau de Finlande Finlande, Drapeau de Hongrie Hongrie, Drapeau de Pologne Pologne
2 Drapeau d'Albanie Albanie Drapeau d'Italie Italie, Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord
Drapeau de Chypre Chypre Drapeau de Géorgie Géorgie, Drapeau de Grèce Grèce
Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Drapeau de Serbie Serbie, Drapeau de Slovénie Slovénie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de Belgique Belgique, Drapeau de Roumanie Roumanie
1 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Drapeau de Russie Russie
Drapeau d'Espagne Espagne Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de Grèce Grèce Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau d'Israël Israël Drapeau de France France
Drapeau de Serbie Serbie Drapeau du Monténégro Monténégro
Drapeau de Suède Suède Drapeau de Norvège Norvège
Drapeau de Suisse Suisse Drapeau d'Autriche Autriche

Incidents et controverses[modifier | modifier le code]

Demandes religieuses[modifier | modifier le code]

Le , Yaakov Litzman, leader du parti ultra-orthodoxe Judaïsme unifié de la Torah et ministre de la santé israélien envoie une lettre aux ministres du tourisme, de la communication et de la culture et des sports dans laquelle il demande que l'événement ne viole pas les règles religieuses. Il y écrit[80] :

« Au nom des centaines de milliers de citoyens juifs de toutes les populations et communautés et pour qui l'observation du Shabbat est chère à leur cœur, je vous appelle, à ce stade précoce, avant que la production et tous les autres détails de l'événement aient commencé, à être strict [afin d'assurer] que cette affaire ne viole pas la sainteté du Shabbat et à travailler tous les jours pour empêcher la profanation du Shabbat, Dieu nous en garde, comme la loi et le statu quo le demandent. »

Selon la loi religieuse juive, le Shabbat est observé à partir du vendredi soir avant le coucher du Soleil jusqu'au samedi soir. Si la diffusion de la finale, qui commencera à 22 h (heure locale), n'est pas affectée par le Shabbat, les répétitions ayant lieu le vendredi soir et toute la journée du samedi le sont. Le président du comité de l'Eurovision de l'UER, Frank-Dieter Freiling, indique être pleinement conscient des tensions et avoir des plans pour y remédier lors de ses communications avec le diffuseur israélien[81].

Appels au boycott[modifier | modifier le code]

La tenue du concours en Israël a causé un vent de protestation à travers l'Europe. De nombreuses personnalités, partis politiques et associations appellent, dans différents pays participants, à un boycott en raison de la politique d'Israël envers les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza.

En Australie, des membres du parti des verts australiens ont appelé au boycott[82].

En Irlande, le maire de Dublin, Mícheál Mac Donncha, interdit d'entrer en Israël en raison de son soutien au mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), déclare que le pays doit se retirer du concours en raison de son déroulement en Israël[83]. Lynn Boylan, femme politique du Sinn Féin, appelle au boycott via Twitter : « Israël gagne l'Eurovision, alors rendons le BDS plus prospère que jamais en 2019 ». Une autre membre du Sinn Féin, Órla Nic Biorna, exprime également son mécontentement. Enfin, le vainqueur irlandais de l'Eurovision de 1994, Charlie McGettigan, appelle également RTÉ à boycotter l'événement en déclarant: « Nous ne sommes pas d'accord pour célébrer ce Concours alors que des milliers de personnes meurent là-bas »[84]. Le 21 juin 2018, le Tánaiste Simon Coveney déclare qu'il ne croyait pas qu'un boycott fera avancer la cause palestinienne, et rejette l'idée de l'Irlande boycottant l'Eurovision 2019 pour ces motifs.

En Islande, à la suite de la victoire israélienne à l'Eurovision 2018, une pétition demandant le boycott de l'édition 2019 par l'Islande a été signée par plus de 23 000 personnes, dont le chanteur Daði Freyr — qui avait déjà participé à la sélection islandaise. Ce dernier tweete par ailleurs « Nous ne pouvons imaginer participer à la joie qu'est l'Eurovision pendant que l'État israélien use d'une terrible violence contre le peuple palestinien »[85]. À la suite de cette pétition, il est annoncé le que le diffuseur islandais envisage de se retirer du concours[86]. Finalement, le pays ne se retirera pas.

En Suède, le Parti de gauche suggère que l'Eurovision 2019 ne devrait pas avoir lieu en Israël, déclarant : « Il est absolument déraisonnable qu'Israël accueille ce gigantesque Concours musical alors que l'occupation est en cours, nous voulons qu'Israël soit exclu de l'Eurovision pour des raisons humanitaires. Nous ne pouvons pas continuer à s'amuser, à chanter tant que la persécution du peuple palestinien continue, boycottez l'Israël maintenant[87] ! » Une tribune du journal Aftonbladet, publiée le , appelant à boycotter l'Eurovision et les échanges culturels avec Israël est également signée par 171 professionnels de la culture en Suède[88].

Au Royaume-Uni, les Libéraux-démocrates demandent au pays de boycotter l'événement, affirmant que leur participation impliquerait le soutien de « violations scandaleuses des droits de l'Homme »[89].

De plus, en septembre 2018, 140 artistes de renommée internationale signent une tribune appelant à boycotter l'événement. Parmi les signataires de cet appel, lancé en soutien aux artistes palestiniens, on relève entre autres les noms de Roger Waters, Ken Loach, Mike Leigh, Aki Kaurismäki, Yann Martel, Alia Shawkat, Jacques Tardi, Alain Guiraudie et Elli Medeiros. Selon les signataires, « Tant que les Palestiniens ne pourront pas jouir de la liberté, de la justice et de l'égalité des droits, il ne devrait pas y avoir d'affaire avec l'État qui leur refuse leurs droits fondamentaux[90],[91]. »

Par la suite, plusieurs sélections télévisées sont perturbées par des manifestants soutenant le groupe BDS et appelant au boycott. En France notamment, des militants de BDS France perturbent en direct la deuxième demi-finale ainsi que la finale de Destination Eurovision sous les huées du public en brandissant des pancartes avec différents slogans tels que « Pas d'Eurovision 2019 en Israël » ou encore « Free Palestine » (en français « Libérez la Palestine »)[92],[93]. Les sélections en Allemagne, au Danemark[94] et en Espagne[95] sont également la cible de manifestations se déroulant à l'extérieur des lieux de tournage et appelant au boycott. L'UER envoie par la suite une lettre aux différents diffuseurs participants, leur conseillant certaines précautions à prendre afin d'éviter d'autres perturbations similaires[96].

À la fin du mois d', plus d'une centaine de célébrités, incluant Stephen Fry et Sharon Osbourne, signent un communiqué appelant à un boycott de l'Eurovision en Israël[97].

Finalement, malgré ces appels au boycott, aucun pays ne s'est retiré dans cette optique.

Retrait tardif de l'Ukraine[modifier | modifier le code]

Deux jours après avoir remporté la finale de l'émission de sélection Vidbir le , la chanteuse Maruv révèle dans un message posté sur Facebook les détails du contrat du diffuseur ukrainien UA:PBC pour assurer sa participation à l'Eurovision. Ce contrat stipule entre autres que la chanteuse ne doit pas parler aux journalistes sans l'accord de la chaîne, ce que Maruv qualifie dans sa publication de « violation à la liberté d'expression et aux droits de l'Homme », ou encore qu'elle doit annuler ses concerts prévus en Russie. En effet, la chanteuse a souvent été critiquée à cause de ses nombreux concerts en Russie, pays en guerre avec l'Ukraine, ce qui lui a même valu une question de la jurée Jamala lors de la finale de Vidbir. Jamala lui a ainsi demandé si elle pensait que la Crimée appartenait à l'Ukraine, question à laquelle Maruv a répondu par l'affirmative[98].

La candidate qualifie ce contrat d'« absurde », se plaignant également de « ne rien recevoir en retour de [la chaîne], pas un sou de soutien financier, ni d'aide à l'organisation d'un voyage, ni, surtout, de soutien promotionnel international. Je dois même m'occuper moi-même d'un visa. » Cependant, elle affirme ne vouloir représenter aucun autre pays que l'Ukraine, malgré des propositions lui ayant été faites par trois pays différents. En cas de manquement à ces obligations, la chanteuse se verra recevoir une amende de 2 MUAH, soit environ 65 400 [99],[100].

Le , il est annoncé que Maruv ne représentera pas son pays lors du concours 2019. En effet, après des négociations de plus de 5 heures, UA:PBC et la chanteuse ne sont pas parvenus à un accord. Dans un communiqué, le diffuseur ukrainien justifie ce désaccord, expliquant que « le radiodiffuseur participant doit s'assurer du caractère apolitique de la compétition. La situation actuelle autour des élections nationales de cette année présente des signes de politisation. » Le diffuseur prétend également « per[cevoir] dans cette situation le danger d'une montée de la division de la société ukrainienne, ce qui est contraire aux objectifs de la Public Broadcasting Company. »[101],[51].

La chanteuse réagit quant à elle à cette annonce et justifié son refus de signer le contrat dans une seconde publication Facebook. Elle explique que le problème ne venait pas de l'annulation de concerts en Russie, mais d'autres clauses du contrat qui « feraient d'elle une esclave » si elle venait à les signer. Elle ne se dit « pas prête à [s]e produire avec des slogans, faisant de mon spectacle au concours une promotion de nos politiciens. Je suis musicienne, pas outil dans le jeu politique »[51],[102].

Finalement, le , il est annoncé que l'Ukraine se retire du concours pour cette année, faute de candidats. En effet, le diffuseur a proposé à Freedom Jazz et Kazka, artistes arrivés respectivement en 2e et 3e position de l'émission Vidbir 2019 de participer, mais ceux-ci ont refusé[33],[103].

Controverse sur le clip de la chanson polonaise[modifier | modifier le code]

Lors de la réédition du clip de Pali się (Fire of Love) en vue de sa validation par l'UER, un court passage contenant le signe de la croix catholique est supprimé du clip. Cela provoque une vague d'indignation généralisée et les autorités publiques de la télévision polonaise apellent le label à restaurer la version originale de la vidéo[104]. La version originale polonaise du clip contient l’image d’une croix en bordure de route. La direction de Tulia explique que « le règlement de l’Eurovision interdit la promotion de tout symbole religieux, dont la croix fait partie »[105].

Controverse sur la vente des tickets[modifier | modifier le code]

Le prix des tickets pour l'Eurovision suscite de nombreuses critiques, à la fois en Israël et dans d'autres pays[106]. Le journal The Times of Israel qualifie ces prix de « probablement les plus chers pour l'Eurovision[107] ». Ces prix très élevés s'expliquent notamment par le haut coût de la vie en Israël et par l'absence de subventions de la part du gouvernement pour la production de l'événement[108]. Bien que la salle puisse accueillir 10 000 personnes, seulement 7 300 places sont disponibles en raison de la taille de la scène, de l'équipement technique et des dispositifs de sécurité. De ces 7 300 places, 3 000 sont réservées par l'UER, n'en laissant que 4 300 pour les fans. De ce fait, la demande excède largement l'offre[108],[109].

Le , les ventes de tickets sont interrompues en raison d'irrégularités repérées par le comité de supervision du diffuseur KAN. Certains médias israéliens rapportent ensuite que des tickets sont revendus illégalement pour à un prix 2,5 fois supérieur au prix d'origine, après quoi Guilad Erdan, ministre israélien de la Sécurité intérieure, demande une enquête[110].

Le , la vente de tickets reprend. Selon KAN, 220 tickets achetés illégalement sont invalidés et remis en vente lors de cette deuxième vente[111].

Multiples problèmes techniques[modifier | modifier le code]

Cyberattaque pendant la première demi-finale[modifier | modifier le code]

Lors de la première demi-finale, KAN subit une cyberattaque ayant touché les diffusions accessibles[112]. Les pirates ont pu brièvement diffuser des messages anti-Israël, tels que « Israël n'est sûr, vous verrez » et « Risque d'attaque de missile, abritez-vous »[113]. KAN diffuse par la suite un communiqué indiquant que « Le problème a été résolu rapidement, et il semble que pendant la première demi-finale un site a été attaqué pendant quelques minutes, et nous croyons que les messages n'ont pas été vus par beaucoup de personnes »[114].

Problèmes techniques pendant la première demi-finale[modifier | modifier le code]

Plusieurs diffuseurs à travers l'Europe rapportent différents problèmes techniques pendant la première demi-finale. Aux Pays-Bas ainsi qu'en Macédoine du Nord, la liaison avec les commentateurs est parfois perdue. Le diffuseur polonais TVP doit pour sa part remplacer son commentateur Artur Orzech, basé à Tel Aviv, par un commentateur basé à Varsovie, les spectateurs ne pouvant en effet pas entendre le commentaire d'Orzech[115]. En Allemagne ainsi qu'au Royaume-Uni, certaines parties de la diffusion sont perdues. Ainsi, au Royaume-Uni, le programme est coupé lorsque le récapitulatif des participants de la demi-finale commençait et est remplacé par le message « We are sorry for the break in this programme and are trying to correct the fault. » (en français « Nous sommes désolés pour l'interruption de ce programme et nous essayons de corriger le problème. »)[116]. Enfin, en France, des problèmes audio sont constatés lors des prestations portugaise et belge[115].

Prestation de KEiiNO lors de la finale des jurys[modifier | modifier le code]

Le , lors de la finale du jury — la deuxième répétition générale, ayant lieu la veille du direct télévisé —, deux problèmes techniques ont lieu pendant la prestation de la Norvège. Tout d'abord, l'écran devient entièrement noir, puis, quand l'image revient, un cameraman est présent sur l'image. Le diffuseur norvégien NRK dépose une plainte à l'UER et demande un nouveau passage, qui lui est refusé[117],[118].

Multiples problèmes de votes[modifier | modifier le code]

Renvoi du jury biélorusse et vote erroné en finale[modifier | modifier le code]

Le , l'UER confirme que le jury biélorusse a été renvoyé de la finale et que leur vote ne sera pas pris en compte dans le résultat. Cette décision est prise après qu'un des jurés a révélé, lors d'une interview, les différents votes du jury, allant à l'encontre du règlement du concours qui indique que les résultats des demi-finales ne doivent pas être divulgués avant la fin de la finale. L'UER déclare également que le vote du jury biélorusse sera remplacé par un résultat créé en agrégeant les votes d'autres pays[119].

Lors de la finale, la Biélorussie donne ses 12 points à Israël, faisant de la Biélorussie le seul pays à leur donner des points de jury. Dès le , il est rapporté que le vote du jury biélorusse serait formé en agrégeant les votes des jurys provenant des pays dans le même lot lors du tirage au sort des demi-finales, à savoir l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Géorgie et la Russie. Cependant, il apparaît alors que les points donnés par la Biélorussie correspondent au classement inverse : Israël est placé dernier dans l'agrégat des votes, tandis que l'Estonie, qui a reçu 10 points de la Biélorussie, est placée 25e. Les dix dernières places de cet agrégat coïncident ainsi exactement avec les points donnés par la Biélorussie. Si les points avaient été donnés correctement, Malte aurait reçu 12 points et la Macédoine du Nord 10 points, ce qui lui aurait permis de remporter le vote des jurys devant la Suède[72],[73]. Après ces révélations, Viktor Drobysh, producteur de la chanson biélorusse, annonce qu'il poursuivra l'UER en justice, persuadé que cet incident portera dommage aux relations entre la Biélorussie et la Russie, la première n'ayant accordé aucun point à la seconde[120],[121].

Finalement, le , l'UER admet avoir commis une erreur et confirme que les résultats agrégés remplaçant le jury biélorusse ont bel et bien été inversés lors de la diffusion télévisée. Les résultats sont rectifiés et les tableaux des scores officiels également[74].

Télévote italien en demi-finale[modifier | modifier le code]

Le , le diffuseur italien Rai publie les résultats complets du télévote italien, indiquant les pourcentages de votes reçus pour chaque pays. Une erreur est alors mise en évidence quant aux résultats de la deuxième demi-finale : les résultats publiés par le diffuseur ne correspondent pas aux points attribués par le télévote du pays. Par exemple, selon les résultats publiés par Rai, la Russie est arrivée 3e et aurait donc dû recevoir 8 points. Or selon les résultats officiels du concours, la Russie est classée 4e du télévote italien et n'a donc reçu que 7 points. Par ailleurs, selon les résultats publiés par Rai, la Lituanie aurait dû recevoir un point, ce qui lui aurait permis de se qualifier aux dépens du Danemark. Selon un officiel du diffuseur italien, les résultats publiés par Rai sont bien corrects[122].

Le lendemain de cette découverte, le diffuseur lituanien LRT demande formellement à l'UER de clarifier la situation, déclarant[123],[124] :

« Nous, en tant que diffuseur, avons souffert sur le plan moral et dans notre classement d'une faute professionnelle, et nous avons peut-être de quoi faire reconnaître cette erreur. L'auteur et l'interprète peuvent réclamer une compensation financière importante : quand une chanson est interprétée devant un public si large, la récompense de l'auteur pour la jouer deux fois est bien plus grande que lorsqu'elle n'est interprétée qu'une fois. »

Jurijus Veklenko, représentant lituanien, déclare pour sa part « J'ai fait tout ce que j'ai pu mais ce qui est arrivé est arrivé. Ceux qui étaient en finale étaient méritants et je ne vois pas l'intérêt de les priver de leur place dans le classement sans raison »[123],[124].

Le , l'UER assure que les résultats de la deuxième demi-finale sont corrects, y compris le télévote italien, indiquant que ceux publiés par le diffuseur Rai ne le sont pas. Elle précise également que les résultats ont été vérifiés le soir du direct et qu'aucune modification des résultats n'aura lieu[125],[126].

Votes inversés de jurés individuels[modifier | modifier le code]

Après la publication des votes détaillés des jurys, il apparaît que plusieurs jurés semblent avoir voté à l'envers pendant les demi-finales.

En effet, durant la première demi-finale, la jurée tchèque Jitka Zelenková classe le Portugal en premier, la Slovénie en dernier et l'Estonie en 14e. Ce vote est alors en opposition directe avec le vote des quatre autres jurés tchèques, qui classent tous la Slovénie première et dont deux d'entre eux classent le Portugal dernier. Le classement de Jitka Zelenková change ensuite complètement lors de la finale, classant l'Estonie à la 4e place et la Slovénie à la 6e, suggérant un possible vote inversé en demi-finale. Si cela s'avérait, alors la Pologne se serait alors qualifiée à la place de la Biélorussie. Ni Jitka Zelenková, ni le diffuseur tchèque ČT, ni l'UER n'ont commenté[127].

Similairement, la jurée suédoise Lina Hedlund semble avoir également voté à l'envers, lors de la deuxième demi-finale. En effet, lors de celle-ci, Lina Hedlund place les Pays-Bas et la Suisse respectivement dernier et avant-dernier lors de la demi-finale, avant de les classer premier et deuxième lors de la finale. De plus, en demi-finale, Lina Hedlund classe ainsi l'Autriche comme étant sa chanson préférée, permettant à l'Autriche de recevoir 8 points du jury suédois. Ni Lina Hedlund, ni le diffuseur suédois SVT, ni l'UER n'ont commenté[128],[129].

Enfin, le juré russe Igor Gulyaev pourrait également avoir voté à l'envers. En effet, lors de la deuxième demi-finale, il classe le Danemark premier et l'Azerbaïdjan et l'Albanie à ses deux dernières places. Lors de la finale, son classement est totalement opposé, classant l'Azerbaïdjan et l'Albanie aux deux premières places en le Danemark 25e. Un tel changement aurait directement impacté les résultats et permis à la Lituanie de se qualifier aux dépens du Danemark. Ni Igor Gulyaev, ni diffuseur russe Rossiya 1 ni l'UER n'ont commenté[130],[131].

Manifestations politiques[modifier | modifier le code]

L'organisation de l'Eurovision par Israël engendre de nombreuses protestations en raison de l'occupation de la Palestine par Israël. Deux manifestations politiques notables ont lieu pendant la finale. Tout d'abord, entre ses prestations de Like a Prayer et Future, Madonna interpète un monologue pendant lequel elle fait allusion à « [la tempête] en nous » et déclare « ils pensent que nous ne sommes pas conscients de leurs crimes. Nous le savons, mais nous ne sommes juste pas prêts à agir », ce qui est interprété comme une référence au conflit. Pendant la prestation de Future, deux danseurs portant respectivement les drapeaux israélien et palestinien sur le dos de leurs costumes sont filmés mains jointes en signe d'unité pendant que Quavo chantait les vers « Not everyone is coming to the future/Not everyone is learning from the past. » (en français « Tout le monde ne viendra pas dans le futur/Tout le monde n'apprend pas du passé. »)[132].

Un peu plus tard, lors de l'annonce des résultats du télévote, le groupe islandais Hatari brandit des banderoles avec le drapeau palestinien lors de l'annonce de ses points. La foule israélienne les hue longuement[133]. Le groupe a déjà reçu un avertissement de la part de l'UER en raison de ses déclarations politiques et d'un déplacement à Hébron en Cisjordanie alors que le concours a débuté[134]. Après cet événement, l'UER déclare que « les conséquences de cette action seront discutées par le Groupe de Référence »[135].

En réponse aux actes du groupe islandais, la Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel d’Israël, qui a appelé à un boycott complet de l'Eurovision, déclare : « Les artistes qui insistent pour franchir la ligne du boycott palestinien, qui se produisent à Tel Aviv au mépris de nos appels, ne peuvent pas compenser les torts causés à notre lutte pour les Droits de l'Homme en « équilibrant » leur acte de complicité avec des projets avec des Palestiniens. La société civile palestinienne rejette massivement cette feuille de vigne »[136]. Le groupe Hatari annonce par la suite une collaboration avec l'artiste palestinien Bashar Murad[137].

Prestation de Madonna[modifier | modifier le code]

Madonna, invitée vedette de cette édition, se produit à l'entracte de la finale. Sa prestation décevra cependant nombre de fans et de spectateurs et génère une vague de moqueries sur les réseaux sociaux, la chanteuse ayant chanté faux pendant une grande partie de son interprétation de Like a Prayer[138]. Certains qualifient alors le moment de « massacre » et de « carnage ». La chanteuse a recours, pour sa deuxième prestation, à de l'auto-tune, générant un commentaire de la porte-parole néerlandaise, Emma Wortelboer, qui déclare en direct « I'm so thankful for tonight, and for Madonna's autotune » (en français : « Je suis tellement reconnaissante pour ce soir, et pour l'auto-tune de Madonna »)[139]. La chanteuse publie par la suite les vidéos de ses prestations sur sa chaîne YouTube. La prestation de Like a Prayer est cependant corrigée pour effacer les fausses notes. Ceci ne passe pas inaperçu et suscite de nouvelles réactions chez les internautes[140],[141].

Retransmission du concours[modifier | modifier le code]

L'Eurovision est diffusé dans quarante-six pays : les quarante et un participants ainsi que cinq supplémentaires non-participants. Il est également diffusé en direct sur la plateforme YouTube[142]. Les tableaux suivants récapitulent les différents diffuseurs, à la fois dans les pays participants et non-participants.

Dans les pays participants[modifier | modifier le code]

  • Participe et vote lors de l'événement
  • Vote lors de l'événement
Pays Première demi-finale Seconde demi-finale Finale Ref
Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Porte-parole[143]
Drapeau de l'Albanie Albanie RTSH Andri Xhahu RTSH Andri Xhahu RTSH Andri Xhahu Andri Xhahu [144]
Drapeau de l'Allemagne Allemagne One Peter Urban One Peter Urban Das Erste Peter Urban Barbara Schöneberger [145]
Drapeau de l'Arménie Arménie Arménie 1 Aram Mp3 et Avet Barseghyan Arménie 1 Aram Mp3 et Avet Barseghyan Arménie 1 Aram Mp3 et Avet Barseghyan Aram Mp3 [146]
Drapeau de l'Australie Australie SBS Myf Warhurst et Joel Creasey SBS Myf Warhurst et Joel Creasey SBS Myf Warhurst et Joel Creasey Electric Fields [147]
Drapeau de l'Autriche Autriche ORF 1 Andi Knoll ORF 1 Andi Knoll ORF 1 Andi Knoll Philipp Hansa [148]
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan İTV Murad Arif İTV Murad Arif İTV Murad Arif Faiq Agayev [149]
Drapeau de la Belgique Belgique (fr) La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye (fr) La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye (fr) La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye David Jeanmotte [150],[151]
(nl) Één Peter van de Veire (nl) Één Peter van de Veire (nl) Één Peter van de Veire
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Belarus 1, Belarus 24 Evgeny Perlin Belarus 1, Belarus 24 Evgeny Perlin Belarus 1, Belarus 24 Evgeny Perlin Maria Vasilevich [152],[153],[154]
Drapeau de Chypre Chypre CyBC Evridiki et Tasos Trifonos CyBC Evridiki et Tasos Trifonos CyBC Evridiki et Tasos Trifonos Hovig [155]
Drapeau de la Croatie Croatie HRT 1 Duško Ćurlić HRT 1 Duško Ćurlić HRT 1 Duško Ćurlić Monika Lelas Halambeck [156],[157],[158]
Drapeau du Danemark Danemark DR1 Ole Tøpholm DR1 Ole Tøpholm DR1 Ole Tøpholm Rasmussen [159]
Drapeau de l'Espagne Espagne La 2 Tony Aguilar et Julia Varela La 2 Tony Aguilar et Julia Varela La 1 Tony Aguilar et Julia Varela Nieves Álvarez [160]
Drapeau de l'Estonie Estonie (et) ETV Marko Reikop (et) ETV Marko Reikop (et) ETV Marko Reikop Kelly Sildaru [161],[162]
(ru) ETV+ Aleksandr Hobotov et Julia Kalenda (ru) ETV+ Aleksandr Hobotov et Julia Kalenda (ru) ETV+ Aleksandr Hobotov et Julia Kalenda
Drapeau de la Finlande Finlande (fi) Yle Radio Suomi Sanna Pirkkalainen et Toni Laaksonen (fi) Yle Radio Suomi Sanna Pirkkalainen et Toni Laaksonen (fi) Yle Radio Suomi Sanna Pirkkalainen et Toni Laaksonen Christoffer Strandberg [163]
(fi) Yle TV2 Mikko Silvennoinen et Krista Siegfrids (fi) Yle TV2 Mikko Silvennoinen et Krista Siegfrids (fi) Yle TV2 Mikko Silvennoinen et Krista Siegfrids
(sv) Yle TV2 Johan Lindroos et Eva Frantz (sv) Yle TV2 Johan Lindroos et Eva Frantz (sv) Yle TV2 Johan Lindroos et Eva Frantz
Drapeau de la France France France 4 André Manoukian et Sandy Heribert France 4 André Manoukian et Sandy Heribert France 2 Stéphane Bern, André Manoukian et Sandy Heribert Julia Molkhou [164]
Drapeau de la Géorgie Géorgie GPB 1 Helen Kalandadze et Gaga Abashidze GPB 1 Helen Kalandadze et Gaga Abashidze GPB 1 Helen Kalandadze, Gaga Abashidze et Nodiko Tatishvili Gaga Abashidze [165],[166]
Drapeau de la Grèce Grèce ERT1, ERT HD, ERT World, ERA 2, Voice of Greece Giorgos Kapoutzidis et Maria Kozakou ERT1, ERT HD, ERT World, ERA 2, Voice of Greece Giorgos Kapoutzidis et Maria Kozakou ERT1, ERT HD, ERT World, ERA 2, Voice of Greece Giorgos Kapoutzidis et Maria Kozakou Gus G. [167]
Drapeau de la Hongrie Hongrie Duna Bogi Dallos et Freddie Duna Bogi Dallos et Freddie Duna Bogi Dallos et Freddie Bence Forró [168]
Drapeau de l'Irlande Irlande RTÉ Two Marty Whelan RTÉ Two Marty Whelan RTÉ One Marty Whelan Sinéad Kennedy [169]
Drapeau de l'Islande Islande RÚV Gísli Marteinn Baldursson RÚV Gísli Marteinn Baldursson RÚV Gísli Marteinn Baldursson Jóhannes Haukur Jóhannesson [170]
Drapeau d’Israël Israël Kan 11 Sharon Taicher et Eran Zarachowicz Kan 11 Sharon Taicher et Eran Zarachowicz Kan 11 Sharon Taicher et Eran Zarachowicz Izhar Cohen [171]
Drapeau de l'Italie Italie Rai 4 Federico Russo et Ema Stokholma Rai 4 Federico Russo et Ema Stokholma Rai 1 Federico Russo et Flavio Insinna Ema Stokholma [172]
Drapeau de la Lettonie Lettonie LTV1 Toms Grēviņš et Ketija Šēnberga LTV1 Toms Grēviņš et Ketija Šēnberga LTV1 Toms Grēviņš et Ketija Šēnberga Laura Rizzotto [173],[174]
Drapeau de la Lituanie Lituanie LRT Televizija, LRT Radijas Darius Užkuraitis LRT Televizija, LRT Radijas Darius Užkuraitis LRT Televizija, LRT Radijas Darius Užkuraitis Andrius Mamontovas [175]
Drapeau de la Macédoine du Nord Macédoine du Nord MRT 1, MRT Sat Toni Cifrovski MRT 1, MRT Sat Toni Cifrovski MRT 1, MRT Sat Toni Cifrovski Nikola Trajkovski [176]
Drapeau de Malte Malte TVM Pas de commentaires TVM Pas de commentaires TVM Pas de commentaires Ben Camille [177],[178],[179]
Drapeau de la Moldavie Moldavie Moldova 1 NC Moldova 1 NC Moldova 1 NC Doina Stimpovschi [180]
Drapeau du Monténégro Monténégro TVCG 1 Dražen Bauković et Tijana Mišković TVCG 1 Dražen Bauković et Tijana Mišković TVCG 1 Dražen Bauković et Tijana Mišković Ajda Šufta [181]
Drapeau de la Norvège Norvège NRK1 Olav Viksmo-Slettan NRK1 Olav Viksmo-Slettan NRK1 Olav Viksmo-Slettan Alexander Rybak [182]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas NPO 1 Jan Smit et Cornald Maas NPO 1 Jan Smit et Cornald Maas NPO 1 Jan Smit et Cornald Maas Emma Wortelboer [183]
Drapeau de la Pologne Pologne TVP 1, TVP Polonia Artur Orzech TVP 1, TVP Polonia Artur Orzech TVP 1, TVP Polonia Artur Orzech Mateusz Szymkowiak [184]
Drapeau du Portugal Portugal RTP1, RTP Internacional Nuno Galopim et José Carlos Malato RTP1, RTP Internacional Nuno Galopim et José Carlos Malato RTP1, RTP Internacional Nuno Galopim et José Carlos Malato Inês Lopes Gonçalves [185]
Drapeau de la République tchèque République tchèque ČT2 Libor Bouček ČT2 Libor Bouček ČT1 Libor Bouček Radka Rosická [186]
Drapeau de la Roumanie Roumanie TVR1, TVR HD, TVRi Liana Stanciu TVR1, TVR HD, TVRi Liana Stanciu TVR1, TVR HD, TVRi Liana Stanciu Ilinca [187]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BBC Four Scott Mills et Rylan Clark-Neal BBC Four Scott Mills et Rylan Clark-Neal BBC One Graham Norton Rylan Clark-Neal [188]
Drapeau de la Russie Russie Rossiya 1, Rossiya HD Dmitry Guberniev Rossiya 1, Rossiya HD Dmitry Guberniev Rossiya 1, Rossiya HD Dmitry Guberniev Ivan Bessonov [189]
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin San Marino RTV Lia Fiorio et Gigi Restivo San Marino RTV Lia Fiorio et Gigi Restivo San Marino RTV Lia Fiorio et Gigi Restivo Monica Fabbri [190]
Drapeau de la Serbie Serbie RTS1, RTS HD, RTS Svet Duška Vučinić RTS1, RTS HD, RTS Svet Tamara Petković et Katarina Epštajn RTS1, RTS HD, RTS Svet Duška Vučinić Dragana Kosjerina [191]
Drapeau de la Slovénie Slovénie RTV SLO2 Andrej Hofer RTV SLO2 Andrej Hofer RTV SLO1 Andrej Hofer Lea Sirk [192],[193],[194]
Drapeau de la Suède Suède SVT1 Charlotte Perrelli et Edward af Sillén SVT1 Charlotte Perrelli et Edward af Sillén SVT1 Charlotte Perrelli et Edward af Sillén Eric Saade [195]
Drapeau de la Suisse Suisse (de) SRF Info Sven Epiney (de) SRF zwei Sven Epiney (de) SRF 1 Sven Epiney Sinplus [196],[197],[198]
(fr) RTS Deux Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner (fr) RTS Deux Jean-Marc Richard et Nicolas Tanner (fr) RTS Un Jean-Marc Richard, Nicolas Tanner et Bastian Baker
X mark.svg X mark.svg (it) RSI La 2 Clarissa Tami (it) RSI La 1 Clarissa Tami et Sebalter

Dans les autres pays[modifier | modifier le code]

Pays Première demi-finale Seconde demi-finale Finale Ref
Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s)
Drapeau du Canada Canada Omni Television
(différé de six heures)
Sans commentaires Omni Television
(différé de six heures)
Sans commentaires Omni Television
(différé de six heures)
Sans commentaires [199]
Drapeau du Kosovo Kosovo Radio-télévision du Kosovo Agron Krasniqi et Alma Bektashi Radio-télévision du Kosovo Agron Krasniqi et Alma Bektashi Radio-télévision du Kosovo Agron Krasniqi et Alma Bektashi [200]
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan Khabar TV NC Khabar TV NC Khabar TV NC [201]
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie X mark.svg X mark.svg X mark.svg X mark.svg Rádio FM NC [202]
Drapeau de l'Ukraine Ukraine UA:Pershyi Timur Miroshnychenko UA:Pershyi Timur Miroshnychenko UA:Pershyi Timur Miroshnychenko [203]
STB Serhiy Prytula STB Serhiy Prytula STB Serhiy Prytula

Diffusions accessibles en Israël[modifier | modifier le code]

Tomer Levi, diplômé du programme de leadership Edmond de Rothschild et étudiant à l'université Ben Gourion du Néguev, conclut un accord avec le diffuseur israélien KAN afin de créer trois diffusions supplémentaires du concours qui le rendront accessible au plus grand nombre possible de spectateurs israéliens[204]. Ces trois diffusions sont rendues disponibles sur la chaîne YouTube du diffuseur ainsi que sur son site Internet. Elles ont lieu en direct pendant la diffusion de chaque demi-finale et de la finale et sont à l'intention des personnes sourdes, atteintes de handicap cognitif, et atteintes de cécité[205].

Diffusion en langues des signes[modifier | modifier le code]

Une première diffusion inclut une traduction en langue des signes israélienne, assurée par le collectif Sign Now, dirigé par Tomer Levi[205],[206],[207]. De plus, une diffusion contenant des sous-titres en hébreu des titres des chansons ainsi que des entractes est diffusée sur la chaîne Kan Education. Les chansons elles-mêmes ne sont, suivant le règlement de l'Eurovision, pas sous-titrées mais sont entièrement traduites en langue des signes par les interprètes Lee Dan, Shirit Cohen-Koka, Maor Ben Zeev, Ella Okhotin et Shiri Ofir, du collectif Sign Now[208].

Diffusion en langue simplifiée[modifier | modifier le code]

Une diffusion spécialement préparée pour les personnes atteintes de handicap cognitif est préparée par KAN en collaboration avec Shira Yalon-Chamovitz, présidente de l'Insitut Israélien pour l'Accessibilité Cognitive. Cette diffusion implique une traduction simultanée dans un langage simple. Dans une interview, Shira Yalon-Chamovitz explique : « Nous traduisons en temps réel en termes simples. Dans ce cas, pour l'Eurovision, nous traduirons l'anglais parlé en un hébreu simple et compréhensible »[205].

Diffusion en audiodescription[modifier | modifier le code]

Pour les personnes atteintes de cécité, une diffusion en audiodescription est créée. Ainsi, toutes les actions ayant lieu sur scène sont décrites en temps réel et en détail, en hébreu, pour les personnes ne pouvant pas voir le spectacle[205].

Audiences[modifier | modifier le code]

En 2019, le concours atteint 182 000 000 de téléspectateurs, soit une baisse de 4 000 000 par rapport à l'édition 2018, pour une audience moyenne de 36,7 %[142].

Le tableau ci-dessous résume les audiences de la finale dans différents pays diffuseurs :

Audiences par pays
Pays Part d'audience Téléspectateurs Ref
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 34,3 % 8 080 000 [209]
Drapeau de l'Australie Australie NC 412 000 [210]
Drapeau de l'Autriche Autriche 41 % 627 000 [211]
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Région flamande Région flamande
46,8 % 710 486 [212]
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
25,1 % 249 596
Drapeau de Chypre Chypre 69,3 % 180 020 [213]
Drapeau de la Croatie Croatie 7,2 % 280 940 [214]
Drapeau du Danemark Danemark NC 1 095 000 [215]
Drapeau de l'Espagne Espagne 36,7 % 5 449 000 [216]
Drapeau de l'Estonie Estonie 16,7 % 201 000 [217]
Drapeau de la Finlande Finlande NC 538 000 [218]
Drapeau de la France France 30,2 % 4 790 000 [219]
Drapeau de la Grèce Grèce 50,4 % 1 863 000 [220]
Drapeau de la Hongrie Hongrie NC 145 000 [221]
Drapeau de l'Irlande Irlande 28 % 284 700 [222]
Drapeau de l'Islande Islande 98,4 % NC [142]
Drapeau d’Israël Israël 63,2 % 1 300 000 [142]
Drapeau de l'Italie Italie 19,72 % 3 539 000 [223]
Drapeau de la Norvège Norvège 81 % 1 247 000 [224]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 73,4 % 4 500 000 [142]
Drapeau de la Pologne Pologne 11,47 % 1 051 000 [225]
Drapeau de la République tchèque République tchèque NC 284 600 [226]
Drapeau de la Roumanie Roumanie 3,3 % 147 000 [227]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 41,7 % 6 900 000 [228]
Drapeau de la Slovénie Slovénie 47 % 276 400 [229]
Drapeau de la Suède Suède NC 2 566 000 [230]
Drapeau de la Suisse Suisse
Suisse alémanique
49,4 % 660 000 [231]

Autres prix[modifier | modifier le code]

Prix Marcel-Bezençon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prix Marcel-Bezençon.

Les prix Marcel-Bezençon sont remis pour la première fois durant le Concours Eurovision de la chanson 2002 à Tallinn en Estonie pour honorer les meilleures chansons en compétition lors de la finale. Fondés par Christer Björkman (représentant de la Suède lors de l'Eurovision 1992 et producteur des concours 2013 et 2016) et Richard Herrey (membre des Herreys et vainqueur suédois du concours 1984), les prix portent le nom du créateur de la compétition annuelle, Marcel Bezençon. Remis tous les ans, ils sont répartis en trois catégories : le prix de la presse attribué par les médias accrédités à la meilleure chanson, le prix de la meilleure performance artistique attribué au meilleur artiste par les commentateurs du concours et, enfin, le prix de la meilleure composition attribué par les auteurs-compositeurs participants aux meilleurs compositeurs de la soirée. En 2019, les candidats récompensés sont[232] :

Catégories Pays Interprète(s) Chanson Compositeurs
Prix de la meilleure performance artistique Drapeau d'Australie Australie Kate Miller-Heidke Zero Gravity Kate Miller-Heidke, Keir Nuttall, Julian Hamilton
Prix de la meilleure composition Drapeau d'Italie Italie Mahmood Soldi Mahmood, Dario "Dardust" Faini, Charlie Charles
Prix de la presse Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Duncan Laurence Arcade Duncan Laurence, Joel Sjöö, Wouter Hardy

OGAE[modifier | modifier le code]

L'Organisation générale des amateurs de l'Eurovision (OGAE) est l'un des deux plus grands fan clubs de l'Eurovision. Elle possède des sections dans toute l'Europe et a été créée en 1984 en Finlande[233]. Tous les pays prenant part ou qui ont pris part à la compétition annuelle peuvent avoir leur propre section OGAE. Les autres pays du monde sont, quant à eux, regroupés dans l'« OGAE Reste du monde », créée en 2004. Chaque année, les clubs ont l'occasion de voter, suivant le modèle de l'Eurovision, pour leurs favoris.

Les résultats finaux du vote sont annoncés le . L'Italie y termine en tête avec 411 points, suivie de la Suisse avec 406 points et des Pays-Bas avec 401 points[234].

Position Pays Interprète(s) Chanson Points
1 Drapeau d'Italie Italie Mahmood Soldi 411
2 Drapeau de Suisse Suisse Luca Hänni She Got Me 406
3 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Duncan Laurence Arcade 401
4 Drapeau de Norvège Norvège KEiiNO Spirit in the Sky 224
5 Drapeau de Chypre Chypre Tamta Replay 218
6 Drapeau de Suède Suède John Lundvik Too Late for Love 191
7 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Chingiz Truth 123
8 Drapeau d'Islande Islande Hatari Hatrið mun sigra 114
9 Drapeau de Russie Russie Sergueï Lazarev Scream 106
10 Drapeau de Grèce Grèce Katerine Duska Better Love 89

Prix Barbara-Dex[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Prix Barbara-Dex.
Photo de Conan Osíris, lauréat du prix Barbara Dex 2019.
Conan Osíris, lauréat du prix Barbara Dex 2019 (à gauche) accompagné d'un de ses danseurs (à droite) sur la scène du concours.

Le prix Barbara-Dex est un prix humoristique, attribué lors de chaque concours entre 1997 et 2016 par le fan club House of Eurovision puis depuis 2017 par le site web belge songfestival.be, qui récompense l'artiste le ou la plus mal habillé(e) lors de la compétition. Ce prix porte le nom de Barbara Dex, qui avait représenté la Belgique et qui était arrivée dernière du concours 1993 en portant lors de son passage une robe jugée affreuse qu'elle avait créée. Le prix Barbara-Dex 2019 est remporté par le portugais Conan Osíris, suivi de la chypriote Tamta et de la biélorusse ZENA[235].

Position Pays Interprète(s)
1 Drapeau du Portugal Portugal Conan Osíris
2 Drapeau de Chypre Chypre Tamta
3 Drapeau de Biélorussie Biélorussie ZENA
4 Drapeau de Belgique Belgique Eliot
5 Drapeau de Macédoine du Nord Macédoine du Nord Tamara Todevska

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le pays s'est finalement retiré du Concours. Il avait initialement été réparti dans la première demi-finale.
  2. Le pays devait faire partie de ce cinquième lot. Cependant, sa demande de participer lors de la seconde demi-finale ayant été acceptée, la Suisse n'a pas à passer par le tirage au sort.
  3. a et b La chanson contient également deux vers en anglais.
  4. a et b La chanson contient également trois mots en turc.
  5. a et b La chanson contient également un vers en allemand.
  6. a et b Le refrain contient également une phrase en same du Nord.
  7. La chanson contient également deux vers en arabe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Louise LaFleur, « Winner's Press Conference with Israel's Netta », sur eurovision.tv, (consulté le 25 mai 2019).
  2. a et b (en) Jessica Weaver, « Eurovision 2019: Hosting criteria published by KAN; Tel Aviv taking the lead? », sur esctoday.com, (consulté le 11 juillet 2018).
  3. (he) Benyamin Netanyahou, « נטע, את כפרה אמיתית. הבאת הרבה כבוד למדינת ישראל! לשנה הבאה בירושלים! », sur twitter.com,‎ (consulté le 13 mai 2018).
  4. (he) Benyamin Netanyahou, « לשנה הבאה בירושלים », sur twitter.com,‎ (consulté le 13 mai 2018).
  5. (en) « Israel mulls venue for hosting Eurovision 2019 finals », sur globes.co.il, (consulté le 14 mai 2018).
  6. (en) William Lee Adams, « Eurovision 2019 host city? Jerusalem mulls venues…as Tel Aviv mayor rules out bid », sur wiwibloggs.com, (consulté le 14 mai 2018).
  7. (en) Kristin Kristjans, « Haifa to host Eurovision 2019? Mayor Yona Yahav says “peaceful” city could install roof on Sammy Ofer Stadium », sur wiwibloggs.com, (consulté le 25 juin 2018).
  8. (en) Ewan McCaig, « Eurovision'19: Petah Tikva Joins The Host City Race », sur eurovoix.com, (consulté le 31 mai 2018).
  9. (en) Anthony Granger, « Haifa to Submit Bid to Host Eurovision Song Contest 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 10 juin 2018).
  10. (en) Anthony Granger, « Eilat Being Considered as a Potential Host City for Eurovision 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 11 juin 2018).
  11. (en) Anthony Granger, « EBU Considering Moving Eurovision to Austria According to 1999 Contest Producer », sur eurovoix.com, (consulté le 25 juin 2018).
  12. (en) Jessica Weaver, « Eurovision 2019: Israeli team meets EBU in Geneva; host city and dates to be decided by September », sur esctoday.com, (consulté le 25 juin 2018).
  13. (en) Anthony Granger, « KAN Launches Formal Bidding Process for Eurovision Song Contest 2019 Host City », sur eurovoix.com, (consulté le 25 juin 2018).
  14. (he) Kan, « Kan sur twitter.com », sur twitter.com, (consulté le 25 juin 2018).
  15. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2019: Four cities in contention; government will not interfere in host city election », sur esctoday.com, (consulté le 25 juin 2018).
  16. (en) Anthony Granger, « Masada to Submit Bid to Host Eurovision Song Contest 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 26 juillet 2018).
  17. a et b (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2019: Three cities officially submit bids to host contest », sur esctoday.com, (consulté le 26 juillet 2018).
  18. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2019: Eilat drops out of the race; Jerusalem or Tel Aviv to host contest », sur esctoday.com, (consulté le 31 août 2018).
  19. (en) Jessica Weaver, « Eurovision 2019: Tel Aviv a likely host city, says Israeli official », sur esctoday.com, (consulté le 25 juin 2018).
  20. a et b (en) Evert Groot, « Tel Aviv to host Eurovision 2019! », sur eurovision.tv, (consulté le 13 septembre 2018).
  21. (en) Angus Quinn, « Eurovision 2019: Israel's KAN needs to make a €12 million hosting deposit this week….but report says Netanyahu won’t provide it », sur wiwibloggs.com, (consulté le 27 juillet 2018).
  22. (en) Izhar Levy, « Eurovision 2019: EBU extends deadline for $14 million security deposit…as KAN CEO urges the state to fund the contest », sur wiwibloggs.com, (consulté le 31 juillet 2018).
  23. (en) Izhar Levy, « Eurovision 2019: Still no agreement – 48 hours before deadline, KAN threatens to give up hosting Eurovision 2019 », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 août 2018).
  24. (en) Izhar Levy, « Eurovision 2019: Israel’s Netanyahu threatens to close broadcaster KAN if they forfeit hosting rights », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 août 2018).
  25. (en) David Smith, « Eurovision 2019: EBU responds to “deposit crisis” as tensions between KAN and Netanyahu continue », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 août 2018).
  26. Robyn Gallagher, « Eurovision 2019: KAN confirms security deposit will be paid… as local media reports Tel Aviv will be host city », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 août 2018).
  27. (en) Josianne Zwart, « Bar Refaeli, Erez Tal, Assi Azar & Lucy Ayoub to host Eurovision 2019! », sur eurovision.tv, (consulté le 25 janvier 2019).
  28. (en) Evert Groot, « Tel Aviv 2019: Dare to Dream », sur eurovision.tv, (consulté le 28 octobre 2018).
  29. (en) UER, « Exclusive preview of the Eurovision 2019 stage! », sur eurovision.tv, (consulté le 29 mai 2019).
  30. (en) Sanjay Jiandan, « Eurovision 2019: KAN unveils the stage design », sur esctoday.com, (consulté le 8 janvier 2019).
  31. a b c et d (en) Evert Groot, « Reaching for the stars: Theme artwork for Eurovision 2019 revealed! », sur eurovision.tv, (consulté le 8 janvier 2019).
  32. a b c et d (en) Evert Groot, « 42 countries to compete in Eurovision 2019 », sur eurovision.tv, (consulté le 7 novembre 2018).
  33. a b et c (en) Evert Groot, « Ukraine withdraws from Eurovision 2019 », sur eurovision.tv (consulté le 27 février 2019).
  34. (en) Anthony Granger, « Andorra: Return to Eurovision Dependent on Government Support », sur eurovoix.com, (consulté le 21 mai 2018).
  35. (en) Anthony Granger, « Andorra: No Participation in Eurovision Events for the Foreseeable Future », sur eurovoix.com, (consulté le 21 mai 2018).
  36. (en) Anthony Granger, « Bosnia & Herzegovina: BHRT Barred From Competing in Eurovision Contests », sur eurovoix.com, (consulté le 25 mai 2018).
  37. (en) Sanjay Jiandani, « Bulgaria: BNT withdraws from Eurovision 2019 », sur esctoday.com, (consulté le 15 octobre 2018).
  38. (en) Evert Groot, « These are the 19 (!) countries taking part in Junior Eurovision 2018 », sur junioreurovision.tv, (consulté le 25 juillet 2018).
  39. (en) Robyn Gallagher, « Kazakhstan: EBU confirms it has “no plans” to invite Kazakh broadcaster to Eurovision 2019 », sur wiwibloggs.com, (consulté le 7 novembre 2018).
  40. (en) Sanjay Jiandani, « Kosovo : RTK’s statement about Kosovo’s debut in Eurovision 2018 », sur esctoday.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  41. (en) Anthony Granger, « Kosovo: RTK To Push for Full EBU Membership Next Week », sur eurovoix.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  42. (en) Anthony Granger, « Kosovo: EBU to Vote on Full Membership of RTK in December », sur eurovoix.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  43. (en) David Smith, « Kosovo: RTK membership bid is reportedly off the agenda at December EBU meeting », sur wiwibloggs.com, (consulté le 10 décembre 2018).
  44. (en) Anthony Granger, « Liechtenstein : 1FLTV plans Eurovision debut in 2019 », (consulté le 4 novembre 2017).
  45. (en) Emily Herbert, « Liechtenstein: “Have Not Applied For Membership” States EBU », sur eurovoix.com, (consulté le 21 juillet 2018).
  46. (en) Sanjay Jiandani, « Liechtenstein: 1 FL TV will not debut in Eurovision 2019 », sur esctoday.com, (consulté le 26 juillet 2018).
  47. (en) Anthony Granger, « Luxembourg: RTL Télé Lëtzebuerg Rules out Eurovision Return in 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 21 juin 2018).
  48. (en) Sanjay Jiandani, « Monaco: TMC will not return to Eurovision in 2019 », sur esctoday.com, (consulté le 21 août 2018).
  49. (en) Anthony Granger, « Slovakia: No Return to Eurovision in 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 31 mai 2018).
  50. (en) Sanjay Jiandani, « Turkey: TRT’s Eurovision return remains grim unless there are changes », sur esctoday.com, (consulté le 10 août 2018).
  51. a b et c (en) Stratos Agadellis, « Ukraine: MARUV will not fly to Tel Aviv; country’s Eurovision act unknown », sur esctoday.com, (consulté le 25 février 2019).
  52. (en) Josianne Zwart et Evert Groot, « Eurovision 2019: Which country takes part in which Semi-Final? », sur eurovision.tv, (consulté le 28 janvier 2019).
  53. (en) Evert Groot, « Semi-Final Allocation Draw pots revealed! », sur eurovision.tv, (consulté le 26 janvier 2019).
  54. (en) Benny Royston, « Eurovision Class of 2019: Returning artists », sur eurovision.tv, (consulté le 22 mai 2019).
  55. (en) Izhar Levi, « Dare to Dance! Eurovision postcards will show contestants busting a move throughout Israel », sur wiwibloggs.com, (consulté le 30 avril 2019).
  56. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2019: KAN unveils the postcards concept », sur esctoday.com, (consulté le 30 avril 2019).
  57. a et b (en) Chris Halpin, « Eurovision 2019: Full rehearsal schedule published », sur wiwibloggs.com, (consulté le 29 avril 2019).
  58. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 First Semi-Final Participants », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  59. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 Second Semi-Final Participants », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  60. (en) UER, « Israel to perform as 14th in the Grand Final », sur eurovision.tv, (consulté le 17 mai 2019).
  61. (en) Benny Royston, « Round two of rehearsals complete for the 'Big Five' and Israel », sur eurovision.tv, (consulté le 17 mai 2019).
  62. (en) « First Semi-Final qualifiers celebrate the love together! », sur eurovision.tv, (consulté le 17 mai 2019).
  63. (en) Louise LaFleur, « Second Semi-Finalists share nerves and excitement before the Grand Final », sur eurovision.tv, (consulté le 17 mai 2019).
  64. (en) Benny Royston, « Eurovision 2019: This is the running order of the Grand Final! », sur eurovision.tv, (consulté le 17 mai 2019).
  65. (en) Benny Royston, « This is what to expect in the Grand Final of Eurovision 2019 », sur eurovision.tv, (consulté le 18 mai 2019).
  66. (en) Evert Groot, « Lots of Eurovision 2019 news during Host Broadcaster press conference », sur eurovision.tv, (consulté le 18 mai 2019).
  67. Jessica Steinberg, « Eurovision : Madonna sera bien là – mais sa prestation est encore incertaine », sur fr.timesofisrael.com, (consulté le 30 mai 2019).
  68. Christophe Segard, « Eurovision : Eurovision 2019 : c’est maintenant officiel, Madonna sera présente pour la finale ! », sur aficia.info, (consulté le 30 mai 2019).
  69. (en) UER, « Voting », sur eurovision.tv (consulté le 30 mars 2019).
  70. (en) Stratos Agadellis, « Eurovision 2019: Final voting presentation to change slightly », sur esctoday.com, (consulté le 30 mars 2019).
  71. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 - Grand Final - Live Stream », sur YouTube, (consulté le 19 mai 2019). Séquence de vote des jurys de 3:09:30 à 3:48:00. Séquence de télévote de 3:49:20 à 4:01:00.
  72. a et b (en) Nathan Waddell, « Major error uncovered in Belarusian jury vote? », sur escxtra.com, (consulté le 22 mai 2019).
  73. a et b (en) Robyn Gallagher, « Eurovision 2019: Were the aggregated jury votes from Belarus given in the wrong order? », sur wiwibloggs.com, (consulté le 22 mai 2019).
  74. a b et c (en) UER, « EBU issues statement on Eurovision 2019 Grand Final jury result », sur eurovision.tv, (consulté le 22 mai 2019).
  75. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 Grand Final Participants », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  76. (en) Louise LaFleur, « Winner's Press Conference with The Netherlands' Duncan Laurence », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  77. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 First Semi-Final results », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  78. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 Second Semi-Final results », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  79. a et b (en) UER, « Eurovision Song Contest 2019 Grand Final results », sur eurovision.tv, (consulté le 19 mai 2019).
  80. (en) Jeremy Sharon, « Litzman demands Shabbat not be violated for Eurovision 2019 », sur jpost.com, (consulté le 26 juillet 2018).
  81. (en) Raphael Hallerman, « Israel: Orthodox MP requests Eurovision schedule changes to avoid “Sabbath desecration” », sur wiwibloggs.com, (consulté le 26 juillet 2018).
  82. (en) William Lee Adams, « SBS CEO says Australia will televise Eurovision 2019…despite Green Party questions on potential boycott », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 mai 2019).
  83. (en) Neil Farren, « Ireland: Dublin Lord Mayor Calls for Boycott of Eurovision 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  84. (en) Anthony Granger, « Ireland: Eurovision Winner Charlie McGettigan Calls For RTÉ To Boycott Next Years Contest », sur eurovoix.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  85. (en) Anthony Granger, « Iceland: Daði Freyr Will Not Participate in 2019 Contest as Thousands Sign Petition For Eurovision Boycott », sur eurovoix.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  86. (en) Ewan McCaig, « Iceland: RÚV Considers Withdrawing From Eurovision 2019 », sur eurovoix.com, (consulté le 18 mai 2018).
  87. (sv) Banesa Martinez, « Bojkotta Israel », sur vmalmo.se, (consulté le 9 juillet 2018).
  88. (sv) « Sverige måste säga nej till Eurovision i Israel », sur aftonbladet.se, (consulté le 21 mai 2019).
  89. (en) Paul Walter, « UK participation in Eurovision 2019 in Israel would condone “outrageous human rights violations” », sur libdemvoice.org, (consulté le 9 juillet 2018).
  90. « Eurovision: Plus de 140 artistes appellent à boycotter l'édition 2019 en Israël », sur 20minutes.fr, (consulté le 9 septembre 2018).
  91. (en) « Boycott Eurovision Song Contest hosted by Israel », sur theguardian.com, (consulté le 9 septembre 2018).
  92. « Des opposants à l’Eurovision en Israël perturbent « Destination Eurovision » », sur www.20minutes.fr, (consulté le 20 janvier 2019).
  93. « Des opposants à l’Eurovision en Israël perturbent « Destination Eurovision » », sur leparisien.fr, (consulté le 25 février 2019).
  94. (en) Marlene Jacobsen, « DR boss rejects protestors’ call for Denmark to withdraw from Eurovision…as group gathers outside DMGP final », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 mai 2019).
  95. (en) Wiwibloggs, « Just in: Eurovision 2019 boycott supporters gather at the OT Eurovision Gala studios ahead of the show. », sur twitter.com, (consulté le 21 mai 2019).
  96. (en) Pablo Nava, « Safety first: The EBU sends special letter to all 2019 participating countries following threats to French singers », sur wiwibloggs.com, (consulté le 21 mai 2019).
  97. (en) Adam Sherwin, « Eurovision 2019: Stephen Fry & Sharon Osbourne lead celebrities rejecting boycott of Israel Song Contest », sur inews.co.uk, (consulté le 21 mai 2019).
  98. (en) Renske ten Veen, « Siren song! MARUV wins Ukraine’s Eurovision selection Vidbir 2019 amid scandal and drama », sur wiwibloggs.com, (consulté le 25 février 2019).
  99. (en) Anthony Granger, « Ukraine: MARUV Reveals Details Of UA:PBC Eurovision Contract », sur eurovoix.com, (consulté le 25 février 2019).
  100. (en) Anthony Granger, « Ukraine: UA:PBC Confirms Clause in Contract That Requires Cancellation of Russian Performances », sur eurovoix.com, (consulté le 25 février 2019).
  101. (en) « Ukraine: Maruv is not going to Eurovision 2019 », sur eurovisionworld.com, (consulté le 25 février 2019).
  102. « Eurovision 2019: Maruv, la candidate de l'Ukraine écartée », sur huffingtonpost.fr, (consulté le 27 février 2019).
  103. « Faute de candidat, l'Ukraine renonce à participer à l'Eurovision », sur bfmtv.com, (consulté le 27 février 2019).
  104. (pl) « Prezes Kurski: "Nikt z Telewizji nie wyraził zgody na usunięcie znaku Krzyża z teledysku piosenki „Pali się” zespołu Tulia" », sur wpolityce.pl, (consulté le 13 mars 2019).
  105. (pl) « Usunięto krzyż z teledysku Tulii. Jest oświadczenie », dorzeczy.pl, (consulté le 13 mars 2019).
  106. (en) « Fans furious as Israel plans steep hike to Eurovision ticket prices », sur timesofisrael.com, (consulté le 21 mai 2019).
  107. (en) « First batch of Eurovision tickets sells out in 10 minutes », sur timesofisrael.com, (consulté le 21 mai 2019).
  108. a et b (en) Amy Spiro, « Few seats, sky-high prices: Eurovision ticket details released », sur jpost.com, (consulté le 21 mai 2019).
  109. (en) Natalie Walpole, « KAN reveals ticket prices for Eurovision 2019 », sur escxtra.com, (consulté le 21 mai 2019).
  110. (en) « Eurovision ticket sales frozen amid scalping concerns », sur timesofisrael.com, (consulté le 21 mai 2019).
  111. (en) Amy Spiro, « Eurovision ticket sales reopening to public », sur jpost.com, (consulté le 21 mai 2019).
  112. (en) Angus Quinn, « Eurovision 2019: KAN suffers cyber attack during live broadcast of Semi-Final 1 », sur wiwibloggs.com, (consulté le 22 mai 2019).
  113. (he) Ran Boker, « האקרים ניסו לפגוע בשידורי האירוויזיון », sur ynet.co.il,‎ (consulté le 22 mai 2019).
  114. (en) Anthony Granger, « Eurovision'19: KAN's Online Semi-Final One Broadcast Disrupted By Hackers », sur eurovoix.com, (consulté le 22 mai 2019).
  115. a et b (en) Anthony Granger, « Eurovision'19: Multiple Broadcasters Report Issues With Semi-Final One Coverage », sur eurovoix.com (consulté le 22 mai 2019).
  116. (en) Charlie Milward, « Eurovision 2019: Show CUTS OUT as BBC forced to apologise for huge technical fault », sur express.co.uk, (consulté le 22 mai 2019).
  117. (no) Jon Marius Hyttebakk, Maiken Amanda Brennås et Arne Sørenes, « Teknisk trøbbel for Norge: EBU avslår NRKs klager », sur nrk.no, (consulté le 22 mai 2019).
  118. (en) Stratos Agadellis, « Norway: Technical issues faced during Jury Rehearsal; second performance denied », sur esctoday.com, (consulté le 22 mai 2019).
  119. (en) Ewan McCaig, « Belarus: Jury Dismissed From Final After Revealing Semi-Final Points », sur eurovoix.com, (consulté le 22 mai 2019).
  120. (en) Anthony Granger, « Belarus: Producer Viktor Drobysh To Sue EBU Over Belarus' Jury Points », sur eurovoix.com, (consulté le 22 mai 2019).
  121. (en) David Smith, « He doesn’t “Like it”! Viktor Drobysh will sue the EBU over jury vote scandal », sur wiwibloggs.com, (consulté le 22 mai 2019).
  122. (en) Dan Niazi, « Semi Final voting error in Italian televote identified? », sur escxtra.com, (consulté le 26 mai 2019).
  123. a et b (en) Anthony Granger, « Lithuania: LRT Asks EBU For Clarification Regarding The Italian Televote », sur eurovoix.com, (consulté le 27 mai 2019).
  124. a et b (lt) « Naujausi duomenys rodo, kad Jurijus pateko į „Eurovizijos“ finalą: jis pretenduoja į didžiulę kompensaciją », sur lrt.lt, (consulté le 27 mai 2019).
  125. (en) Anthony Granger, « Lithuania: EBU States Televoting Points in Semi-Final Two Are Correct », sur eurovoix.com, (consulté le 30 mai 2019).
  126. (lt) Ramūnas Zilnys, « „Eurovizijos“ rengėjai neigia įtariamą balsavimo klaidą: teigia, kad Jurijaus užimta vieta nesikeis », sur lrt.lt, (consulté le 30 mai 2019).
  127. (en) Alistair Brown, « Czech Republic: Jitka Zelenková Voted Backward In Semi-Final One? », sur eurovoix.com, (consulté le 22 mai 2019).
  128. (en) Padraig Muldoon, « Sweden: Lina Hedlund accidentally placed her favourite last in the semi-final », sur wiwibloggs.com, (consulté le 22 mai 2019).
  129. (sv) Torbjörn Ek, « Lina Hedlunds pinsamma jury-miss i semifinalen », sur aftonbladet.se, (consulté le 22 mai 2019).
  130. (lt) « Išgirdęs apie galimai supainiotus Rusijos komisijos balus Jurijus Veklenko nesisieloja: „Yra, kaip yra“ », sur 15min.lt, (consulté le 26 mai 2019).
  131. (en) William Lee Adams, « Semi-final 2: Did Russian juror accidentally rank Azerbaijan last and Denmark first…costing Lithuania grand final spot? », sur wiwibloggs.com, (consulté le 28 mai 2019).
  132. (en) Ben Beaumont-Thomas, « Madonna makes call for Israel-Palestine unity at Eurovision », sur theguardian.com, (consulté le 21 mai 2019).
  133. Benjamin Andria, « Eurovision 2019 : le soutien affiché de l'Islande à la Palestine », sur www.saphirnews.com, (consulté le 18 mai 2019).
  134. (en) Andie Fontaine, « Hatari Have “Reached The Limits” Of EBU’s Patience Over Repeated Political Statements », sur gravepine.is, (consulté le 21 mai 2019).
  135. (en) « Madonna controversy as flags feature during Eurovision performance », sur rte.ie, (consulté le 21 mai 2019).
  136. (en) « BDS rejects Icelandic group’s pro-Palestinian Eurovision protest », sur timesofisrael.com, (consulté le 21 mai 2019).
  137. (en) Emma Kelly, « Iceland’s Hatari confirm collaboration with queer Palestinian artist after Eurovision protest », sur metro.co.uk, (consulté le 21 mai 2019).
  138. « Eurovision : les internautes se moquent des fausses notes de Madonna », sur lesinrocks.com, (consulté le 30 mai 2019).
  139. Léa Stassinet, « Eurovision 2019 : Madonna et ses fausses notes affligent les internautes », sur rtl.fr, (consulté le 30 mai 2019).
  140. Rania Hoballah, « Eurovision : Madonna a effacé les fausses notes de sa prestation ratée sur YouTube », sur lci.fr, (consulté le 30 mai 2019).
  141. « Madonna corrige ses fausses notes de l’Eurovision et se fait clasher ! », sur mcetv.fr (consulté le 30 mai 2019).
  142. a b c d et e (en) Evert Groot, « 182 million viewers tuned in to the 2019 Eurovision Song Contest », sur eurovision.tv, (consulté le 28 mai 2019).
  143. (en) « Eurovision 2019 Spokespersons – Who will announce the points? », sur eurovisionworld.com, (consulté le 20 mai 2019).
  144. (en) Anthony Granger, « Albania: Andri Xhahu Returns as Spokesperson and Commentator », sur eurovoix.com, (consulté le 7 mai 2019).
  145. (de) « Alle Infos zum ESC 2019 in Israel », sur eurovision.de, (consulté le 12 août 2019).
  146. (hy) « Հայտնի են «Եվրատեսիլ-2019» մրցույթի առաջին կիսաեզրափակիչը հաղթահարած երկրները », sur yerkimerdia.am,‎ (consulté le 17 mai 2019).
  147. (en) Emily Herbert, « Australia: Myf Warhurst and Joel Creasey Return as Eurovision 2019 Commentators », sur eurovoix.com, (consulté le 26 avril 2019).
  148. (de) « Andi Knoll outet sich: „Ich bin seit 18 Jahren mit einem Mann zusammen“ », sur kosmo.at, (consulté le 7 mai 2019).
  149. (en) Anthony Granger, « Azerbaijan: Murad Arif Returns To Commentary Booth After Thirteen Years », sur eurovoix.com, (consulté le 7 mai 2019).
  150. (en) Sami Luukela, « Belgium: Eliot’s Eurovision 2019 entry “Wake Up” released », sur escxtra.com, (consulté le 26 avril 2019).
  151. (en) Anthony Granger, « Belgium: Maureen Louys & Jean-Louis Lahaye Confirmed As Commentators For Tel Aviv », sur eurovoix.com, (consulté le 29 mars 2019).
  152. (en) « "Belarus 1" and "Belarus 24" to show the first semi-final of "Eurovision-2019" », sur tvr.by, (consulté le 17 mai 2019).
  153. (en) « List of Eurovision finalists to be known today », sur tvr.by, (consulté le 17 mai 2019).
  154. (en) « II semifinal of Eurovision song contest held in Tel Aviv », sur tvr.by, (consulté le 17 mai 2019).
  155. (el) Giannis Kostikas, « Κύπρος: H Ευρυδίκη κι ο Τάσος Τρύφωνος στον σχολιασμό της φετινής Eurovision! », sur infecyprus.com,‎ (consulté le 29 mars 2019).
  156. (hr) « Eurosong - prva polufinalna večer », sur hrtprikazuje.hrt.hr, (consulté le 17 mai 2019).
  157. (hr) « Eurosong - druga polufinalna večer - nastup Roka! », sur hrtprikazuje.hrt.hr, (consulté le 17 mai 2019).
  158. (hr) « Tel Aviv: Finale izbora za pjesmu Eurovizije 2019. prijenos », sur hrtprikazuje.hrt.hr, (consulté le 17 mai 2019).
  159. (en) Anthony Granger, « Denmark: Leonora’s Backing Singers & Dancers Revealed », sur eurovoix.com, (consulté le 7 mai 2019).
  160. (es) « Tony Aguilar y Julia Varela comentarán Eurovisión 2019 y Nieves Álvarez será la portavoz del jurado español », sur rtve.es, (consulté le 29 mars 2019).
  161. (et) « Eurovisiooni lauluvõistlus 2019 », sur