Meddle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Middle.
Meddle
Album de Pink Floyd
Sortie Drapeau : États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni
Enregistré Janvier à
Studios Abbey Road, AIR et Morgan (Londres)
Durée 47 minutes (approx.)
Genre Rock progressif, Folk rock
Format 33 tours
Producteur Pink Floyd
Label Harvest
Critique

Albums de Pink Floyd

Singles

  1. One of These Days/Fearless
    Sortie : 29 novembre 1971

Meddle est le sixième album de Pink Floyd, paru le aux États-Unis et le 5 novembre en Grande-Bretagne. Il est enregistré entre janvier et , dans divers studios de Londres, entre des concerts.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

  • Il existe plusieurs pré-versions de "Echoes" ; Looking Through the Knotholes in Granny's Wooden Leg, The Return of the Son of Nothing et The March of the Dambusters. Les paroles étaient différentes (davantage axées sur le thème de l'espace) lors de sa première interprétation en concert en [1].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

« Nous avons fait un nombre considérable de démos que l'on a ensuite assemblées, et pour la première fois ça a marché. Cet album était un précurseur évident de [The] Dark Side of the Moon, celui qui, pour la première fois, nous a donné la direction à suivre[2]. »

— David Gilmour, Mojo Magazine, mai 1994

« Nous avons passé beaucoup de temps avant de commencer l'enregistrement. Nous avions travaillé sur notre projet The Household Objects, mais ça n'a jamais abouti. L'idée était toujours de créer une pièce musicale continue qui explorerait différentes ambiances et c'était l'album qui a établi cela. C'est Richard Wright qui l'a amorcé avec cette simple note au début d'Echoes[2]. »

— Nick Mason, Mojo Magazine, mai 1994

« Je jouais sur le piano dans le studio, mais en fait c'est Roger [Waters] qui a dit : « Serait-il possible d'enregistrer cette note et de la faire passer dans un Leslie ? ». C'est ça qui a tout déclenché. C'est de cette façon que naissent toutes les meilleures chansons du Floyd, je crois[2]. »

— Rick Wright, Mojo Magazine, mai 1994

Caractéristiques artistiques[modifier | modifier le code]

Analyse musicale[modifier | modifier le code]

C'est un album de transition dans l'œuvre du groupe. Il marque, en effet, la fin de leur époque psychédélique et pose les bases musicales qui vont aboutir à The Dark Side of the Moon. Par exemple, les deux premières chansons de l'album, One of These Days et A Pillow of Winds, sont liées par un effet de souffle ; pendant que l'on entend le vent et la basse Rickenbacker de Roger Waters (seule basse stéréo au monde) prendre place sur la droite et ensuite sur la gauche de l'écoute, la voix de Nick Mason éructe : One of these days, I'm going to cut you into little pieces (« Un de ces jours, je vais te découper en petits morceaux »). L'explication de cette phrase proviendrait de la haine profonde qu'éprouvait Roger Waters pour Jimmy Young, un DJ de l'époque[1].

C'est en même temps un album très jazz : San Tropez a le tempo jazzy des années 1930, et le dernier morceau de l'album, Echoes, est construit comme une improvisation de jazz (définition, improvisation et reconstruction du même thème), mais on peut également l'apparenter à certaines formes de musiques classiques, comme les symphonies romantiques et descriptives du XIXe siècle, de Hector Berlioz à Bedřich Smetana en passant par Modeste Moussorgski.[évasif] Cet album valut ainsi au groupe une invitation à jouer pour la seconde année consécutive au Montreux Jazz Festival, en Suisse.

Le dernier titre, Echoes, a donné son nom au best of sorti en 2001. Ce titre a marqué le rock des années 1970. En effet, Echoes est une chanson complexe qui parvient à créer une atmosphère unique avec des sons d'albatros ou de sonar. Certaines personnes observent une synchronicité entre Echoes et le film Shining de Stanley Kubrick, mais cette synchronicité est beaucoup plus frappante avec le film 2001, l'Odyssée de l'espace aussi de Kubrick, sorti en salle environ 18 mois avant Echoes. Il suffit de synchroniser la première note de Echoes avec le début de la scène finale du film, quand apparaît la planète Jupiter. Les deux ont la même durée de 24 minutes.

Pochette[modifier | modifier le code]

Storm Thorgerson, d'Hipgnosis, avait suggéré un anus de babouin en gros plan... mais le groupe a décidé de choisir une pochette montrant la photo d'une oreille humaine baignée dans des ondes sonores[3].

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Face A
No Titre Auteur(s) Durée
1. One of These Days Gilmour, Mason, Waters, Wright 5:57
2. A Pillow of Winds Gilmour, Waters 5:13
3. Fearless (inclut You'll Never Walk Alone) Gilmour, Waters (Rodgers, Hammerstein) 6:08
4. San Tropez Waters 3:43
5. Seamus Gilmour, Mason, Waters, Wright 2:15
Face B
No Titre Auteur(s) Durée
6. Echoes Gilmour, Mason, Waters, Wright 23:31

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1971-72) Meilleure
place
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[4] 11
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[5] 24
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[6] 70
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[7] 2
Drapeau de la France France (IFOP)[8] 7
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[9] 3
Classement (2011) Meilleure
place
Drapeau de la France France (SNEP)[10] 69
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[11] 76
Classement (2016) Meilleure
place
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[12] 69
Drapeau de la France France (SNEP)[10] 152
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[13] 17
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[11] 98

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Pink Floyd

Musiciens additionnels

Production[modifier | modifier le code]

  • Rob Black – ingénieur (Morgan Studio)
  • Roger Quested – ingénieur (Morgan Studio)
  • Peter Bown – ingénieur (Air et EMI Studios)
  • John Leckie – ingénieur (Air et EMI Studios)
  • Bob Dowling – photos pour la pochette extérieure
  • Hipgnosis – photo du groupe
  • Tony May - photos pour la pochette intérieure
  • Pink Floyd – design pour la pochette
  • Doug Sax – remastering
  • Storm Thorgerson – design pour le remaster de l'album
  • Peter Curzon – design sur le remaster de l'album

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notes sur Meddle
  2. a, b et c Interview pour Mojo Magazine
  3. Alain Dister, Le livre du Pink Floyd
  4. (de) Charts.de – Pink Floyd – Meddle. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 28 février 2017.
  5. (en) David Kent, Australian Chart Book 1970–1992, St. Ives, N.S.W., Australian Chart Book, (ISBN 0-646-11917-6), p. 233
  6. (en) Pink Floyd - Chart history – Billboard. Billboard 200. Prometheus Global Media. Consulté le 28 février 2017.
  7. (nl) Dutchcharts.nl – Pink Floyd – Meddle. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 28 février 2017.
  8. « Tous les albums classés par artiste », sur Infodisc, Dominic DURAND / InfoDisc (consulté le 28 février 2017) (sélectionner "PINK FLOYD" dans l'onglet)
  9. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 28 février 2017.
  10. a et b Lescharts.com – Pink Floyd – Meddle. SNEP. Hung Medien. Consulté le 28 février 2017.
  11. a et b (en) Swisscharts.com – Pink Floyd – Meddle. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 28 février 2017.
  12. (de) Austriancharts.at – Pink Floyd – Meddle. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 28 février 2017.
  13. (en) Italiancharts.com – Pink Floyd – Middle. FIMI. Hung Medien. Consulté le 28 février 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]