One Sweet Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
One Sweet Day

Single de Mariah Carey et Boyz II Men
extrait de l'album Daydream
Sortie
Enregistré février 1995
Durée 4:41
Genre Pop, R'n'B
Format CD Single
Auteur Mariah Carey
Walter Afanasieff
Nathan Morris
Michael McCary
Shawn Stockman
Wanya Morris
Producteur Mariah Carey
Walter Afanasieff
Label Columbia Records

Singles de Mariah Carey et Boyz II Men

One Sweet Day est une chanson de l'artiste américaine Mariah Carey en collaboration avec le groupe Boyz II Men. Elle est écrite par Carey, Walter Afanasieff, et les membres de Boyz II Men puis produite par Carey et Afanasieff. Elle sort en single le 14 novembre 1995 sous le label Columbia Records pour l'album Daydream. Les paroles évoquent la perte d'un être cher et le vide que celui-ci crée autour de lui. Carey et Boyz II Men écrivent cette chanson pour certains de leurs proches mais aussi pour l'épidémie de SIDA qu'il y a eu cette année-là.

One Sweet Day reçoit de très bonnes critiques et est considérée comme une piste sensationnelle de l'album Daydream. La chanson connaît un grand succès dans le monde et plus particulièrement aux États-Unis. Le single détient le record de longévité pour un numéro un du Hot 100, en restant seize semaines à la première place. Le morceau devient également numéro un au Canada et en Nouvelle-Zélande tout en entrant dans le top 10 des palmarès australien, belge, français, irlandais, néerlandais, néo-zélandais, suédois et britannique.

Carey interprète One Sweet Day dans de nombreuses apparitions télévisées. Elle chante avec Boyz II Men lors de la 38e cérémonie des Grammy Awards et lors des funérailles de Lady Diana en septembre 1997. Elle l'ajoute également dans la programmation de ses tournées Daydream World Tour (1996) et Butterfly World Tour (1998) puis l'inclut dans les compilations Number 1's, Greatest Hits et The Ballads.

La chanteuse explique que les membres du groupe Boyz II Men avaient un emploi du temps très chargé et qu'ils avaient peur de ne pas avoir assez de temps pour enregistrer un clip. C'est pour cette raison que le clip de One Sweet Day présente Carey et Boyz II Men dans un studio d'enregistrement. Carey dira plus tard être soulagée de ne jamais avoir tourné un vrai clip car elle craignait que les gens ne comprennent plus le « précieux message » de cette chanson. Les critiques trouvent que le choix de la vidéo est une sage décision et ajoutent que ce simple scénario rend hommage au message philanthropique de la chanson.

Genèse[modifier | modifier le code]

Mariah Carey en 2008.
Mariah Carey en 2008.

Après la mort de David Cole, producteur et ami de Carey, la chanteuse souhaite écrire une chanson qui lui rend hommage ainsi qu'à tous les amis et proches que ses fans ont perdus[a 1]. Carey compose le refrain et après un entretien avec Boyz II Men, ils arrivent à se mettre d'accord pour le développement[a 1]. Ensemble, ils composent la chanson à partir du refrain de Carey. Walter Afanasieff produit ensuite la chanson et ajoute d'autres rythmes et grooves à la mélodie[a 1]. Carey explique ce qu'elle voulait faire avec la chanson et comment ce scénario s'est mis en place :

« J'ai d'abord écrit One Sweet Day avec Walter, et j'ai fait le refrain... puis je me suis dit : « J'ai envie de la faire avec Boyz II Men », parce que... je suis, sans conteste, une grande fan et je pense que leur travail est très réussi, je me suis donc dit : « Dieu sait ce qu'il va se passer mais je ne veux pas terminer la chanson toute seule car je veux que cela soit notre chanson si jamais nous devions la faire ensemble ». Quand vous perdez des proches, cela change votre vision du monde et votre perspective. Lorsqu'ils sont arrivés au studio, je leur ai présenté mon idée puis ils se sont regardés, un peu étonnés, et m'ont dit que Nathan Morris avait écrit une chanson pour son manager quand il est mort. Elle a pratiquement les mêmes paroles et les mêmes accords. C'était vraiment bizarre, nous avons terminé la chanson. Il ne manquait plus qu'à voir ce que cela donnait. Je sais que certaines personnes ne le croiront pas, mais c'est vraiment une histoire folle[a 1]. »

« Quand j'ai appris que ma sœur avait le SIDA, j'ai pleuré pendant des jours. Elle ne pourrait plus jamais prendre soin de son fils, il vit maintenant avec ma mère. Cette triste histoire m'a permis d'aider d'autres enfants dans le besoin. Pour leur donner des conseils et leur rendre la vie meilleure ».

Carey s'exprimant sur le diagnostic de sa sœur[a 2].

Après avoir commencé à travailler sur la chanson, Carey introduit d'autres paroles dans le refrain pour y créer un lien avec l'épidémie de SIDA qui a ravagé le monde en 1995[a 3]. De plus, Allison, la sœur de Mariah Carey, avait été récemment diagnostiquée comme porteuse du VIH, un évènement qui les a séparées[a 4]. Carey déclare qu'elle a écrit cette chanson en espérant que tous ses fans endeuillés se rapporteraient à One Sweet Day et peut-être que cela les aiderait à soulager leur douleur[a 4].

Structure musicale[modifier | modifier le code]

One Sweet Day est une chanson principalement R&B et pop[1]. Elle se compose de rythmes et grooves contemporains[1]. Sa signature rythmique est en 4/4 et sa tonalité est Labémol majeur. La chanson utilise une progression d'accords Labémol-Rébémol9[1]. Les voix de Carey et de Boyz II Men vont du Mibémol4 au Labémol5, tandis que le piano va de Rébémol2 à Labémol5[1]. Carey écrit les paroles et compose la mélodie tandis que Walter Afanasieff produit la piste[a 1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques de la presse[modifier | modifier le code]

One Sweet Day reçoit beaucoup de critiques positives. Bill Lamb, d'About.com, fait l'éloge de la chanson et écrit : « Ensemble, ils transforment cette ballade plutôt morose en prestation remplie d'espérance[2] ». Stephen Thomas Erlewine, du site AllMusic, complimente la chanson pour le professionnalisme et le travail qu'elle a nécessités et déclare : « Dans One Sweet Day, un duo avec Boyz II Men, Carey réussit à attirer son public parce qu'elle donne beaucoup d'efforts pour réaliser ses albums[3] ».

Ken Tucker d'Entertainment Weekly estime que la chanson met en avant l'album : « One Sweet Day dégage une sensualité rafraîchissante dont Carey se permet rarement de se servir pour faire passer le message d'une chanson[4] ». Stephen Holden, journaliste au New York Times, partage le même avis et écrit que « dans One Sweet Day, la chanteuse s'associe avec Boyz II Men, les maîtres du nouveau doo-wop, pour une chanson qui laisse penser que les interprètes ont été personnellement touchés par l'épidémie de SIDA[5] ». Le magazine People trouve que la chanson est une « piste sensationnelle » et que la performance vocale de Carey est « époustouflante[6] ».

Résultats dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

One Sweet Day devient le dixième numéro un de Carey aux États-Unis et le quatrième de Boyz II Men. Le single bat le record de longévité à la première place, soit seize semaines, du 2 décembre 1995 au 16 mars 1996[a 5]. Boyz II Men avait déjà deux records auparavant avec End of the Road, qui avait passé treize semaines en tête, et I'll Make Love to You, quatorze[a 5],[7]. D'autres chansons partagent cet exploit comme The Boy Is Mine de Brandy et Monica ainsi que I Will Always Love You de Whitney Houston[a 5],[7]. En 2005, We Belong Together de Carey et en 2009, I Gotta Feeling des Black Eyed Peas parviennent également à rester quatorze semaines en tête du hit-parade[7]. One Sweet Day remplace Exhale (Shoop Shoop) de Whitney Houston et est détrônée par Because You Loved Me de Céline Dion[a 5]. La chanson débute également à la première place du classement, Carey devient la première artiste à avoir plusieurs singles consécutifs dans ce cas et la seule jusqu'à ce que Britney Spears réalise la même chose avec 3 et Hold It Against Me[a 5],[8]. One Sweet Day est également le troisième single le plus vendu aux États-Unis en 1995, avec près de 1 300 000 exemplaires écoulés, et est juste derrière Fantasy[9]. La chanson reste dans le top 40 pendant 26 semaines ; elle est certifiée double disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA) et atteint la première place du classement décennal de Billboard[10]. En 2008, le hit-parade du Billboard fête ses 50 ans et établit pour l'occasion un classement des 100 meilleures chansons depuis sa création ; One Sweet Day figure à la 28e place[11].

En dehors des États-Unis, One Sweet Day atteint le top 10 dans treize pays tout en étant numéro un au Canada et en Nouvelle-Zélande, où elle est certifiée disque de platine. Au Canada, elle entre dans le classement RPM à la 98e position le 4 décembre 1995[12] et atteint la première place le 22 janvier 1996[13]. Elle reste présente dans le classement pendant 24 semaines[14] et arrive en douzième place du classement annuel de RPM[15]. Elle atteint la seconde place en Australie et aux Pays-Bas et entre dans le top 5 en Irlande ainsi que dans le top 10 en Belgique, Norvège et Suède.

En France, le single entre à la trentième place du hit-parade le 23 décembre 1995[16] puis grimpe à la cinquième position[17]. Il ressort du classement après dix-huit semaines[18]. La chanson termine en 59e position du classement annuel de 1996 et est certifiée disque d'argent par le Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP)[19],[20]. Au Royaume-Uni, One Sweet Day débute à la sixième place du UK Singles Chart[21]. Elle redescend du classement à partir de la semaine suivante et sort du hit-parade après onze semaines[21]. Elle est ensuite certifiée disque d'argent par la British Phonographic Industry (BPI)[22]. Il s'agit de l'un des singles de Carey qui s'est le mieux vendu avec 255 000 exemplaires[23].

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip de la chanson est dirigé par Larry Jordan[a 1]. Lors de l’enregistrement, Carey et Boyz II omettent de tourner un clip pour cause de manque temps[a 1]. De ce fait, le tournage a eu lieu lors des sessions d'enregistrement où Carey et Boyz II Men enregistrent One Sweet Day[a 1]. Dans une interview avec Fred Bronson, Walter Afanasieff raconte le tournage :

« C'était fou ! Il y avait l'équipe de tournage lorsque j'essayais de produire la chanson. Et ces gars-là allaient partout, rigolaient avec Mariah et les autres pendant qu'ils les interviewaient... Ils sont restés quelques heures ; j'ai enregistré tout ce que j'ai pu en espérant que ce soit suffisant[a 1]. »

Après la sortie du single, Carey parle de la vidéo. Elle explique qu'elle est ravie qu'il n'y ait jamais eu de vrai clip car elle craignait que les gens ne comprennent plus le sens du « précieux message ». Les critiques sont aussi d'accord car ils pensent que la chanson transmet parfaitement le message[a 1]. Outre les sessions d'enregistrement, la vidéo présente aussi des passages où Carey et Boyz II Men partagent leurs idées[a 1].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Mariah Carey, interprétant Always Be My Baby en 2009 à Las Vegas.

One Sweet Day obtient plusieurs récompenses en 1996. À l'occasion des Blockbuster Entertainment Awards, la chanson remporte le prix du « Single adulte contemporain favori[24] ». Lors des BMI Awards, One Sweet Day gagne le prix du « Single de l'année » et un prix spécial décerné par les Billboard Music Awards[24]. Daydream et One Sweet Day sont nommés pour six Grammy Awards lors de la 38e cérémonie mais, à la surprise de Carey, aucune des récompenses ne lui est décernée[a 6],[a 7].

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

Carey chante One Sweet Day lors de la 38e cérémonie des Grammy Awards où elle reçoit six nominations[a 8]. Elle l'interprète également lors des funérailles de la Princesse Diana en septembre 1997 avec Elton John[a 8]. Carey chante One Sweet Day avec les Boyz II Men en 2001 lors d'une émission télévisée sur Noël[a 8]. Outre les émissions télévisées, Carey l'interprète lors de ses tournées[a 9]. Lors du Daydream World Tour, Carey chante en play-back avec les Boyz II Men sur un grand écran[a 10]. De la même façon, lors du Butterfly World Tour, elle chante aussi avec des choristes[a 9]. Carey la reprend dans quelques concerts du The Adventures of Mimi Tour avec Boyz II Men[a 11] et du Angels Advocate Tour avec Trey Lorenz[25].

Reprises[modifier | modifier le code]

Les sept finalistes de la septième saison d'American Idol reprennent One Sweet Day[26]. Ce jour-là, le thème est « Mariah Carey » – tous les finalistes doivent interpréter des chansons de l'artiste[26]. De plus, le groupe JlS l'interprète dans la cinquième saison de The X Factor[27]. Leur prestation est acclamée par les quatre jurés, qui disent que cela est « un morceau difficile à chanter » comme il s'agit d'« une chanson de Mariah[27] ». John Adeleye la reprend également durant la septième saison, le thème étant « Numéro un »[28].

Versions officielles[modifier | modifier le code]

Cassette CD single[29]

  1. One Sweet Day (Version album) – 4:41
  2. One Sweet Day (Direct) – 5:08

CD single japonais[30]

  1. One Sweet Day (Version album) – 4:42
  2. One Sweet Day (Direct) – 5:10
  3. Open Arms – 3:30

CD single britannique 1[31]

  1. One Sweet Day (Version album) – 4:41
  2. One Sweet Day (Sweet A Cappella) – 4:51
  3. One Sweet Day (A Cappella) – 4:48
  4. One Sweet Day (Chucky's Remix) – 4:51
  5. One Sweet Day (Direct) – 5:08

CD single britannique 2[32]

  1. One Sweet Day (Version album) – 4:44
  2. Fantasy (Def Drums Mix) – 4:01
  3. Joy To The World (Celebration Mix) – 7:58
  4. Joy To The World (Club Mix) – 7:35

CD single américain[33]

  1. One Sweet Day (Version album) – 4:41
  2. One Sweet Day (Sweet A Cappella) – 4:51
  3. One Sweet Day (A Cappella) – 4:48
  4. One Sweet Day (Chucky's Remix) – 4:51
  5. One Sweet Day (Direct) – 5:08
  6. Fantasy (Def Drums Mix) – 4:00

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Mariah Carey : chant, auteur, productrice
  • Walter Afanasieff : auteur, producteur
  • Nathan Morris : chant, auteur
  • Wanya Morris : chant, auteur
  • Shawn Stockman : chant, auteur
  • Michael McCary : chant, auteur

Crédits issus de l'album Daydream[34]

Classements, certifications et successions à la première place[modifier | modifier le code]

Classements par pays et certifications[modifier | modifier le code]

Classement par pays
Pays Position Certification
Drapeau de l'Australie Australie[35] 2 Disque de platine Platine[a 12]
Drapeau de l'Autriche Autriche[36] 25
Drapeau de la Belgique Belgique (Fl)[37] 8
Drapeau de la Belgique Belgique (Wa)[38] 8
Drapeau du Canada Canada[39] 1
Drapeau du Danemark Danemark[40] 5
Europe Europe[40] 6
Drapeau de la Finlande Finlande[41] 16
Drapeau de la France France[17] 5 Disque d'argent Argent[20]
Drapeau de l'Irlande Irlande[42] 4
Drapeau du Japon Japon[43] 87
Drapeau de la Norvège Norvège[44] 6 Disque d'or Or[45]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[46] 1 Disque de platine Platine[a 13]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[47] 2
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[21] 6 Disque d'argent Argent[22]
Drapeau de la Suède Suède[48] 7
Drapeau de la Suisse Suisse[49] 12
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot 100[50] 1 Disque de platine 2 × Platine[51]
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot Adult Contemporary Tracks[50] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard Hot R&B/Hip-Hop Songs[50] 2
Classement annuel
Pays Position Année Période
Drapeau de la Suède Suède[52] 92 1995 1994-1995
Drapeau de l'Australie Australie[53] 40 1996 1995-1996
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre)[54] 83
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie)[55] 48
Drapeau du Canada Canada[15] 12
Drapeau de la France France[19] 59
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[56] 34
Drapeau de la Suède Suède[57] 86
Drapeau de la Suisse Suisse[58] 49
Drapeau des États-Unis États-Unis[59] 2
Classement décennal
Pays Position Année Période
Drapeau des États-Unis États-Unis[10] 1 1999 1990-1999

Historique de sortie[modifier | modifier le code]

Pays Date Format
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[60] CD Single
Drapeau du Canada Canada[61]
Drapeau de la France France[62]
Drapeau du Japon Japon[63]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[64]
Drapeau des États-Unis États-Unis[65]

Compléments[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Mariah Carey - One Sweet Day - Digital Sheet Music. Musicnotes.com. Alfred Publishing
  2. (en) Bill Lamb, « Mariah Carey 'Daydream' », sur About.com (consulté le 22 février 2011)
  3. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Daydream - Mariah Carey », sur AllMusic (consulté le 22 février 2011)
  4. (en) Ken Tucker, « Daydream (1995) », sur Entertainment Weekly, (consulté le 23 février 2011)
  5. (en) Stephen Holden, « POP MUSIC; Mariah Carey Glides Into New Territory », sur The New York Times, (consulté le 23 février 2011)
  6. (en) « Picks and Pans Main: Song », sur People, (consulté le 23 février 2011)
  7. a b et c (en) Gary Trust, « Chart Beat Thursday: Black Eyed Peas, Pearl Jam, Frank Sinatra », sur Billboard, (consulté le 23 février 2011)
  8. (en) Gary Trust, « Britney Spears' 'Hold It Against Me' Debuts Atop Hot 100 », sur Billboard, (consulté le 25 février 2011)
  9. (en) « Best-Selling Records of 1995 », Billboard, vol. 108, no 3,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  10. a et b (en) « 1999 The Year in Music Totally '90s: Diary of a Decade - The Listing of Top Pop Albums of the '90s & Hot 100 Singles of the '90s », Billboard, vol. 111, no 52,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  11. (en) « All-Time Top 100 », sur Billboard (consulté le 20 mars 2011)
  12. (en) « Top Singles - Volume 62, No. 18, December 04 1995 », sur RPM (consulté le 23 février 2011)
  13. (en) « Top Singles - Volume 62, No. 23, January 22 1996 », sur RPM (consulté le 23 février 2011)
  14. (en) « Top Singles - Volume 63, No. 14, May 20 1996 », sur RPM (consulté le 23 février 2011)
  15. a et b (en) « RPM's Top 100 Singles of 1996 », sur RPM (consulté le 23 février 2011)
  16. (fr) « Single Top 100 - 23/12/1995 », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 10 mars 2011)
  17. a et b (fr) « Mariah Carey - One Sweet Day (chanson) », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 24 février 2011)
  18. (fr) « Single Top 100 - 20/04/1996 », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 10 mars 2011)
  19. a et b (fr) « Classement Singles - année 1996 », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 25 février 2011)
  20. a et b (fr) « Les certifications », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 24 février 2011)
  21. a b et c (en) « Charts Stats - Mariah Carey and Boyz II Men - One Sweet Day », sur Official Charts Company (consulté le 24 février 2011)
  22. a et b (en) « Certified Awards Search », sur British Phonographic Industry (consulté le 24 février 2011)
  23. (en) « Mariah Carey Official Top 20 Best Selling Singles », sur MTV (consulté le 23 février 2011)
  24. a et b (en) « Mariah Carey Career Achievement Awards », sur le site officiel de Mariah Carey (consulté le 23 février 2011)
  25. (en) « Mariah Performs at Formula 1 in Singapore », sur le site officiel de Mariah Carey (consulté le 23 février 2011)
  26. a et b (en) « Season 7 Top 12 : Live Episodes : Top 7 Results  », sur American Idol (consulté le 23 février 2011)
  27. a et b (en) Alex Fletcher, « 'X Factor' obituary: JLS », sur Digital Spy, (consulté le 23 février 2011)
  28. (en) Lisa McGarry, « X Factor 2010: John Adeleye sings One Sweet Day (VIDEO) », sur Unreality TV, (consulté le 23 février 2011)
  29. Crédits du single One Sweet Day par Mariah Carey, Columbia Records, 1995 (38T 78074)
  30. Crédits du single One Sweet Day par Mariah Carey, Columbia Records, 1995 (SRCS 7821)
  31. Crédits du single One Sweet Day par Mariah Carey, Columbia Records, 1995 (662603 2)
  32. Crédits du single One Sweet Day par Mariah Carey, Columbia Records, 1995 (662603 5)
  33. Crédits du single One Sweet Day par Mariah Carey, Columbia Records, 1995 (44 78075)
  34. Mariah Carey (1995). Crédits de l'album Daydream. (481367 2). Columbia Records
  35. (en) « Mariah Carey - One Sweet Day (song) », sur Australian Recording Industry Association (consulté le 24 février 2011)
  36. (de) « Mariah Carey - One Sweet Day (song) », sur Ö3 Austria Top 40 (consulté le 24 février 2011)
  37. (nl) « Mariah Carey - One Sweet Day (nummer) », sur Ultratop 50 (consulté le 24 février 2011)
  38. (fr) « Mariah Carey - One Sweet Day (chanson) », sur Ultratop 50 (consulté le 24 février 2011)
  39. (en) « Top Singles - Volume 62, No. 23, January 22 1996 », sur RPM (consulté le 24 février 2011)
  40. a et b (en) « Hits of the World », Billboard, vol. 108, no 3,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  41. (en) « Mariah Carey - One Sweet Day (song) », sur YLE (consulté le 24 février 2011)
  42. (en) « The Irish Charts - All there is to know », sur Irish Recorded Music Association (consulté le 24 février 2011)
  43. (ja) « Profil de Mariah Carey », sur Oricon (consulté le 24 février 2011)
  44. (en) « Mariah Carey - One Sweet Day (song) », sur VG-lista (consulté le 24 février 2011)
  45. (nn) « IFPI Norks platebransje », sur International Federation of the Phonographic Industry (consulté le 24 février 2011)
  46. (en) « Mariah Carey - One Sweet Day (song) », sur Recording Industry Association of New Zealand (consulté le 24 février 2011)
  47. (nl) « Mariah Carey - One Sweet Day (nummer) », sur Dutch Top 40 (consulté le 24 février 2011)
  48. (en) « Mariah Carey - One Sweet Day (song) », sur Sverigetopplistan (consulté le 24 février 2011)
  49. (de) « Mariah Carey - One Sweet Day (song », sur Classements musicaux en Suisse (consulté le 24 février 2011)
  50. a b et c (en) « Mariah Carey > Charts & Awards > Billboard Singles », sur Allmusic (consulté le 24 février 2011)
  51. (en) « RIAA - Gold & Platinum », sur Recording Industry Association of America (consulté le 24 février 2011)
  52. (sv) « Sverigetopplistan - Årslistan 1995 (Note: go to Sök alla listor > Årslistor > Välj år 1995 > Visa!) », sur Sverigetopplistan (consulté le 1er août 2011)
  53. (en) « ARIA Charts - End Of Year Charts - Top 50 Singles 1996 », sur Australian Recording Industry Association (consulté le 24 février 2011)
  54. (nl) « Jaaroverzichten 1996 », sur Dutch Top 40 (consulté le 3 avril 2011)
  55. (fr) « Rapports annuels 1996 », sur Ultratop 50 (consulté le 25 février 2011)
  56. (nl) « Jaaroverzichten - Single 1996 », sur Dutch Top 40 (consulté le 25 février 2011)
  57. (sv) « Sverigetopplistan - Årslistan 1996 (Note: go to Sök alla listor > Årslistor > Välj år 1996 > Visa!) », sur Sverigetopplistan (consulté le 1er août 2011)
  58. (de) « Schweizer Jahreshitparade 1996 », sur Classements musicaux en Suisse (consulté le 18 mars 2011)
  59. (en) « The Year in Music - Hot 100 Singles », Billboard, vol. 108, no 52,‎ (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  60. (de) « One Sweet Day/Cd-S [Single, Maxi, Import] », sur Amazon.com (consulté le 10 mai 2011)
  61. (en) « One Sweet Day [Maxi, Import] », sur Amazon.com (consulté le 10 mai 2011)
  62. (fr) « One Sweet Day [CD Single, Single Maxi, Import] », sur Amazon.com (consulté le 10 mai 2011)
  63. (ja) « One Sweet Day [Single, Maxi, Import, from US] », sur Amazon.com (consulté le 10 mai 2011)
  64. (en) « One Sweet Day [12" VINYL] [Single, Import] », sur Amazon.com (consulté le 10 mai 2011)
  65. (en) « One Sweet Day [Single] », sur Amazon.com (consulté le 10 mai 2011)

Références bibliographiques

  1. a b c d e f g h i j et k Chris Nickson 1998, p. 144
  2. Chris Nickson 1998, p. 140-141
  3. Marc Shapiro 2001, p. 93-94
  4. a et b Chris Nickson 1998, p. 137-138
  5. a b c d et e Chris Nickson 1998, p. 145
  6. Chris Nickson 1998, p. 152
  7. Marc Shapiro 2001, p. 98
  8. a b et c Chris Nickson 1998, p. 142
  9. a et b Chris Nickson 1998, p. 155
  10. Jim Argenson 2010, p. 29-33
  11. Jim Argenson 2010, p. 38-42
  12. (en) David Kent, Australian Chart Book 1993-2005, (ISBN 0-646-45889-2)
  13. (en) David Kent, The Complete New Zealand Music Charts 1966-2006, (ISBN 978-1-87744300-8)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Jim Argenson, Mariah Carey Concert Tours, St. Martin's Press, (ISBN 1-155-56204-6). 
  • (en) Chris Nickson, Mariah Carey revisited: her story, ST. Martin's Press, (ISBN 978-0-312-19512-0). 
  • (en) Marc Shapiro, Mariah Carey: The Unauthorized Biography, ECW Press, (ISBN 978-1-550-22444-3). 

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 3 avril 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 3 avril 2011 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.