Imaginaerum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Imaginaerum
Description de cette image, également commentée ci-après
Nightwish lors de son Imaginaerum World tour en 2012.
Album de Nightwish
Sortie (Finlande)
(Europe)
(France)
Enregistré Oct. 2010 - Avr. 2011
Durée 74:40
Genre Metal symphonique[1]
Format CD (double & triple)
Vinyle (simple & double) [2]
Label Nuclear Blast[3]
Critique

Albums de Nightwish

Singles

  1. Storytime
    Sortie : 9 novembre 2011
  2. The Crow, the Owl and the Dove
    Sortie : 2 mars 2012

Imaginaerum est le septième album studio du groupe de metal symphonique finlandais Nightwish, sorti le en Finlande, le en Europe et le en France chez Nuclear Blast. Il s'agit d'un album-concept racontant l'histoire d'un compositeur âgé se remémorant sa vie sur son lit de mort. Dans son sommeil, il redevient enfant et voyage dans son passé où ses rêves d'antan se confondent avec le monde fantastique et musical d'un jeune garçon. L'album est réalisé en même temps qu'un film, également intitulé Imaginaerum, basé sur la même histoire et produit par Stobe Harju ; sa sortie a lieu le . Imaginaerum est le deuxième et dernier album avec la chanteuse Anette Olzon et aussi le dernier avec le batteur Jukka Nevalainen, qui s'éloigne du groupe en 2014 pour soigner ses insomnies — un écartement prévu pour être temporaire, mais qui devient permanent à partir de 2019.

En , le titre de l'album est initialement annoncé comme étant Imaginarium, mais en août celui-ci est changé pour Imaginaerum afin d'éviter toute confusion avec d'autres noms similaires. Le , le groupe annonce la sortie de Storytime, le premier single de l'album. Puis le le groupe révèle la couverture de l'album, les dates de sortie et la liste des pistes commentées. Storytime est diffusé pour la première fois sur la station de radio finlandaise Radio Rock à neuf heures du matin (UTC+2) le , avant de sortir officiellement le accompagné d'un clip vidéo. Le deuxième single The Crow, the Owl and the Dove, sort le .

Les deux singles atteignent le sommet des charts finlandais, et Imaginaerum, dès le jour de sa commercialisation, se vend à plus de 50 000 exemplaires en Finlande, obtenant un double disque de platine et devenant l'album le plus vendu en peu de temps dans le pays. Il s'est également vendu à plus de 100 000 exemplaires à la fin du mois de décembre, devenant l'album le plus acheté dans le pays cette année-là après seulement un mois de commercialisation. Il entre dans les charts de plusieurs autres pays européens et se place dans les plus grands charts d'Amérique du Nord et d'Asie. Pour promouvoir l'album, le groupe lance le Imaginaerum World Tour (2012-2013).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Annonces et productions[modifier | modifier le code]

Image en noir et blanc d'un homme jouant du clavier
Image d'une femme habillé d'une robe courte sur une scène
Tuomas Holopainen (gauche) et Anette Olzon (droite) annoncent les avancement de la production de l'album.

En , des rumeurs déclarant que le nouvel album de Nightwish s’appellerait Wind Embraced se propagent jusqu'à ce que Anette Olzon, la chanteuse du groupe, démente l'information et annonce que les chansons pour le nouvel album n'avaient pas encore été complétées, à l'exception de 3 titres écrits avant [6]. Dans une interview avec Troy Donockley, qui avait participé en tant qu'artiste invité à l'enregistrement de Dark Passion Play et qui deviendra en 2013 un membre officiel du groupe, déclare que le nouvel album serait « quelque chose de merveilleux »[7]. Le , Olzon déclare sur son blog que Holopainen avait neuf chansons de prêtes pour le nouvel album. Elle déclare également que le groupe se réunira à l'été pour réaliser une démo, et que les fans ne devraient pas s'attendre à une sortie avant l'automne 2011. En , via la Nightmail, Holopainen révèle avoir fini d'écrire les chansons pour l'album[8], et le il annonce avoir terminé l'enregistrement de la préproduction de la démo[9].

En , Tuomas Holopainen révèle que les démos des chansons étaient prêtes à être développées en studio[10]. Le même mois, le groupe se réunit dans un camping à Sävi, en Finlande, à l'exception d'Anette Olzon qui doit se remettre de la naissance de son second enfant, Nemo, né peu de temps avant[10],[11]. Holopainen révèle que les enregistrements commenceront le [10]. Le batteur Jukka Nevalainen commence à enregistrer ses parties en , puis peu après c'est au tour du guitariste Emppu Vuorinen de commencer à s'occuper de ses parties[12]. À cette époque, le chef d'orchestre Pip Williams, dirigeant de l'Orchestre philharmonique de Londres, commençait à diriger des chœurs d'enfants. Ces derniers n'avaient jamais été utilisés sur les albums de Nightwish auparavant, bien que l'Orchestre de Londres ait travaillé sur les deux albums précédents du groupe : Once et Dark Passion Play[12]. Les enregistrements des parties d'Olzon et du bassiste Marco Hietala sont reportés car tous deux ont subi des accidents domestiques mineurs à leur domicile et ont eu besoin de temps pour se rétablir, mais tous deux ont terminé d'enregistrer en [12].

Le , Nightwish annonce sur son site web que le titre du nouvel album serait Imaginarium, mais en août celui-ci est changé pour Imaginaerum afin d'éviter toute confusion avec d'autres noms similaires[13]. Ils révèlent aussi que le groupe est en préproduction d'un film, prévu pour 2012, basé sur l'histoire de l'album et réalisé par Stobe Harju, qui avait déjà travaillé avec eux pour le clip de The Islander[14].

le , le groupe révèle la couverture de l'album, les dates de sortie et la liste des pistes commentées[15]. La pochette de l'album est conçue par Janne Pitkänen[16], une artiste finlandaise réputée dans son pays natal et connue sous le pseudonyme de Toxic Angel, et montre l'entrée d'un parc d'attractions la nuit[17]. Cette image devait initialement n'être qu'une des illustrations du livret intérieur, mais Holopainen trouve qu'elle transmet le message « sinistre et mystérieux » parfait pour être la pochette de l'album, une décision que tous les membres du groupe ont soutenue[17]. Janne Pitkänen est également engagée pour produire la pochette du single Storytime[10].

Styles musicales et chansons[modifier | modifier le code]

Image d'un groupe de metal jouant devant une foule
Imaginaerum est considéré par Tuomas Holopainen comme étant un hommage au pouvoir de l'imagination[18].

Imaginaerum s'inscrit dans la lignée musicale tracée par Dark Passion Play, son prédécesseur. en s'inspirant principalement de musique de films. Il s'agit du troisième album où le groupe est accompagné par l'Orchestre philharmonique de Londres, qui décrit le travail réalisé par Tuomas Holopainen comme étant « magnifique, inspirant et cinématographique », bien qu'il ne soit présent sur tous les morceaux[12]. Le bassiste Marco Hietala souligne que cet album est plus lourd que le précédent car Holopainen dit s'être inspiré de groupes de doom metal comme My Dying Bride et Paradise Lost. Celui-ci cite aussi le réalisateur Tim Burton, l'auteur Neil Gaiman et le peintre Salvador Dalí comme influences, ainsi que des groupes comme Van Halen et Pantera, et des auteurs-compositeurs comme Hans Zimmer, Danny Elfman et Ennio Morricone[12].

Taikatalvi, qui signifie « hiver magique » en finnois, décrit le monde comme « une ardoise vierge pour notre imagination » et marque la première fois que le groupe fait une introduction sur un de ses albums. Le titre est chanté en finnois par le bassiste et chanteur Marco Hietala[19]. Storytime, qui est le premier single extrait de l'album, est décrit par Tuomas Holopainen, le claviériste, leader et principal auteur-compositeur du groupe, comme sa version du classique de Noël Le Bonhomme de neige[20],[19]. Ghost River, la première chanson de l'album à être terminé, décrit la vie comme un privilège suprême et est pour le leader de Nightwish une sorte de « duel entre le Diable et la Mère Gaïa »[19]. Slow, Love, Slow est une chanson jazz inspirée par les clubs de jazz américains des années 1930 et a été une « grande surprise » pour tout le monde lorsque Holopainen l'a révélé[19]. De plus le morceau dit que « l'amour le plus vrai n'a pas besoin de promesses ni de mots »[20].

I Want My Tears Back est un morceau basé l'uilleann pipes de Troy Donockley[19]. Il parle de la nostalgie des choses perdues depuis longtemps mais qui peuvent encore être ramenées[20]. La chanson est considérée par Tuomas Holopainen comme étant un prélude au morceau My Walden de l'album suivant : Endless Forms Most Beautiful[21]. Scaretale est décrit comme un « voyage dans les cauchemars de l'enfance » et Arabesque est un morceau instrumental[20],[19]. Turn Loose the Mermaids est décrite par Holopainen comme « mélancolique et triste » car elle parle du départ d'un être cher[20]. La chanson est selon lui la seule vraie ballade de l'album[19]. Rest Calm parle de l'espoir et de la mémoire qui ne peuvent être retirés d'une personne et s'inspire de la musique de Paradise Lost et My Dying Bride[19],[20]. The Crow, the Owl and the Dove, une composition de Marco Hietala, dit que « l'amour est tout et que seule la vérité est notre guide vers un état plus profond »[20],[19].

Last Ride of the Day est inspiré par les montagnes russes[19] et Song of Myself est le morceau épique de l'album, inspiré par les textes de Walt Whitman, l'écrivain préféré de Holopainen ; elle est considérée par le claviériste comme sa « catharsis ultime » et est divisée en quatre chapitres : From a Dusty Bookshelf, All That Great Heart Lying Still, Piano Black et Love. C'est le troisième morceau le plus long de la discographie du groupe, avec 14 secondes de moins que The Poet and the Pendulum se trouvant sur Dark Passion Play[19].

Le dernier morceau, Imaginaerum, est composé en fonction de ce que le groupe souhaitait entendre pendant la diffusion du générique du film ; Tuomas Holopainen ayant comme idée de rassembler les principaux riffs et thèmes des morceaux de l'album pour créer un medley orchestral avec chœur. Il donne au chef de l'Orchestre de Londres, Pip Williams, toute liberté pour concevoir la clôture[19].

Film[modifier | modifier le code]

Cinq membres d'un groupe saluant leur public
Tous les membres de Nightwish apparaissent dans le film et les personnages qu'ils interprètent ont des prénoms similaires aux leurs.

Dès que le titre de l'album est révélé, le groupe annonce réaliser de courtes vidéos pour chaque morceau, qui se connecteraient entre elles, formant une histoire. Plus tard, Nightwish déclare que ce projet s'est transformé en un long-métrage, réalisé par Stobe Harju[22], produit par Markus Selin et sponsorisé par Solar Films qui a fourni un budget de près de quatre millions d'euros[22]. Le groupe reçoit également un soutien direct du ministère finlandais de la culture[23]. Le casting principal est composé d'acteurs qui ne sont pas très connus à l'international, comme Francis McCarthy et Marianne Farley, ainsi que des acteurs qui ont déjà eu un peu plus d'exposition comme Quinn Lord, interprétant le jeune garçon[24].

De plus, tous les membres du groupe apparaissent dans de petits rôles : Anette Olzon est Ann, Tuomas Holopainen est Tom, Marco Hietala est Marcus, Emppu Vuorinen est Emil et Jukka Nevalainen est Jack. Les similitudes entre les noms ont été voulues par le réalisateur pour que le public puisse sentir la « présence du groupe »[22]. La bande originale du film est principalement basée sur les titres de l'album, bien que Holopainen travaille aux côtés du compositeur Petri Alanko pour composer des morceaux inédits. La bande originale est publiée en CD sous le nom d'Imaginaerum : The Score[22]. En , le groupe publie un court aperçu du film et confirme sa sortie officielle pour le [24],[25].

L'histoire du film parle d'un vieux compositeur de chansons, Tom, qui a encore une âme jeune, et qui se remémore sans cesse son enfance et sa jeunesse alors que celui-ci souffre de graves problèmes psychologiques qui ne lui permettent pas de se remémorer sa vie d'adulte. Dans son sommeil, il redevient enfant et voyage dans son passé où ses rêves d'antan se confondent avec le monde fantastique et musical du jeune garçon[3]. Stobe révéle que le film met en scène un personnage animé qui, selon lui, sera « bien mémorisé par les fans du groupe ». Il déclare aussi que ce ne sera pas un film pour enfants, mais plutôt un film pour « adultes, mature et qui fera réfléchir les gens »[22].

Lancement et accueil[modifier | modifier le code]

Lancement et réception[modifier | modifier le code]

icône vidéo Vidéos externes
Storytime est le premier single de l'album et présente des extraits du film
The Crow, The Owl and The Dove, réalisé par un fan et publié sur la chaîne YouTube de Nuclear Blast

Début septembre, Storytime est annoncé comme le premier single de l'album. Le single est diffusé pour la première fois sur la station de radio finlandaise Radio Rock à neuf heures du matin (UTC+2) le [26] avant d'être publié le sur les plateformes de téléchargement et avec un clip vidéo via YouTube[27]. Après seulement une semaine sur le marché, le groupe annonce que le single a atteint la première place en Finlande[28]. Le , les plateformes publient des extraits de 30 secondes de chaque chanson de l'album[29] ce qui déplaît au groupe qui va les faire retirer pour les remplacer par un bout du clip de Storytime[30]. Puis le , le magazine finlandais de bandes dessinées Disney Aku Ankka collabore avec le groupe en faisant pré-écouter la chanson The Crow, the Owl and the Dove sur leur site avec pour pouvoir écouter un code distribué dans le numéro hebdomadaire du magazine[31]. Le , la chanson est officiellement publiée[32].

Dès sa sortie, Imaginaerum se vend à plus de 50 000 exemplaires en Finlande et est immédiatement certifié double disque de platine. Il devient alors l'album vendu le plus rapidement dans l'histoire du pays et bat le record que Nightwish avait autrefois réalisé avec leur album Century Child (2002)[33]. À la fin de la première semaine après sa sortie, l'album atteint la 3e position des charts suédois[34], suisse[35] et de rock britanniques[36]. Il atteint la 6e position des charts allemand[37] et remporte un disque d'or peu de temps après avec plus de 100 000 d'exemplaires vendus[38]. Fin 2011, Imaginaerum devient l'album le plus vendu de l'année en Finlande avec plus de 100 000 d'exemplaires vendus et obtient un triple disque de platine[33]. L'album commence l'année 2012 en se classant en 7e place des classements japonais et en 13e place des charts canadiens[36]. Il se vend à plus de 12 000 exemplaires aux États-Unis à sa sortie, se plaçant en 27e place du Billboard 200 et est le deuxième album de musique rock le plus acheté dans le pays en janvier, derrière Here and Now du groupe Nickelback[39].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Notation des critiques
Compilation des critiques
PériodiqueNote
About.com4/5 étoiles[40]
Allmusic3.5/5 étoiles[41]
Angry Metal Guy4/5 étoiles[42]
Metal Storm7/10 étoiles[43]
Metal Underground4.5/5 étoiles[44]
MSN Musicpositive[45]
Ultimate Guitar8.2/10 étoiles[46]
Metal Hammer4.5/5 étoiles[47]
SpazioRock6.5/10 étoiles[48]

Imaginaerum reçoit dans l'ensemble de bonnes critiques. MSN Music fait l'éloge de l'opus et déclare qu'il s'agit d'un « album incroyable, presque inimaginable, un album de metal symphonique de 75 minutes qui est engageant, imaginatif, extravagant et surtout amusant »[45]. SpazioRock le décrit comme n'étant pas simplement un album de metal, et encore moins une imitation des bandes originales d'Hollywood mais comme un album « où ces deux mondes magiques se rencontrent pour générer un mélange ». Le critique compare le son global aux bandes originales de Finding Neverland, Big Fish et L'Imaginarium du docteur Parnassus[48]. Metal Storm, tout en notant certaines lacunes, considère que toutes les chansons sont accrocheuses et surtout Ghost River[43]. Metal Underground souligne qu'Imaginaerum est l'une des meilleures sorties de l'année, ainsi que l'une des meilleures œuvres musicales de tous les temps[44]. About.com déclare que souvent un album est si diversifié qu'il se perd en lui-même, mais ce n'est pas le cas d'Imaginaerum, qui même avec les grandes différences de styles musicales a une cohésion et une structure qui fait que tout s'emboîte parfaitement[40].

Steve Harris le bassiste, leader fondateur et principal compositeur d'Iron Maiden, fait part de sa grande appréciation du son du groupe dans une déclaration : « Quand j'ai entendu Dark Passion Play [en 2007], je n'en revenais pas. Je me suis dit : Ça, c'est un vrai album ! Il y a tout, sauf l'évier de cuisine, là-dedans. L'album était alors très controversé à cause de la nouvelle chanteuse [Anette Olzon], mais elle est brillante. Je ne veux pas manquer de respect à Tarja, mais la voix d'Anette leur va beaucoup mieux. Il y a des trucs lourds, du classique, même un peu de Disney — avec toutes sortes de trucs là-dedans. Je pensai que c'était l'un des meilleurs albums que je n'ai jamais entendu de ma vie. Puis j'ai reçu le suivant, Imaginaerum. Storytime est une chanson fantastique et instantanée. Le reste de l'album m'a pris un certain temps pour y entrer. Dark Passion Play était si bon que je pensais qu'il était impossible qu'ils puissent un jour sortir un album qui s'en approche, mais plus je me suis plongé dans Imaginaerum, plus je l'ai aimé »[49].

Imaginaerum World Tour[modifier | modifier le code]

Afin de soutenir leur nouvel album Nightwish démarre, avec la présence de Troy Donockley comme musicien de sessions, le Imaginaerum World Tour[50]. Le groupe joue le sous le nom Rubber Band of Wolves un premier concert secret en Californie[51]. Ils commencent officiellement leur tournée le à Los Angeles au Gibson Amphitheatre[50] avant de jouer, deux jours plus tard, au 70000 Tons of Metal[52]. Ces deux concerts sont suivis, du au , par une tournée européenne débutant avec six dates en Finlande[53]. Cette première partie est suivie par une série de concerts dans les festivals estivaux européens où le groupe joue au Masters of Rock[54], au Provinssirock[55], au Nova Rock Festival[56], au Montreux Jazz Festival[57] et à la Foire aux vins[58].

Après une courte pause, la formation retourne jouer en Amérique du Nord avec comme première partie le groupe de metal symphonique américain Kamelot[59]. Le Anette Olzon tombe malade et doit être hospitalisé. Le groupe ne voulant pas annuler leur concert dans la ville de Denver demande à Elize Ryd (Amaranthe) et à Alissa White-Gluz (The Agonist), les deux chanteuses accompagnant Kamelot, de la remplacer[60],[61]. Après ce concert, Olzon écrit sur son blog ne pas approuver d'avoir été remplacé sans être consulté au préalable par ses camarades. Le lendemain Olzon joue son dernier concert avec Nightwish avant d'être remercié et est remplacé temporairement par Floor Jansen (ReVamp, ex-After Forever)[60],[62],[63]. La tournée nord-américaine se termine le après quoi la formation part jouer au Royaume-Uni[53]. Le , après leur concert à Helsinki à l'Hartwall Arena, le groupe montre la première mondiale de leur film[64],[65]. Nightwish part ensuite jouer en Amérique latine et termine la tournée 2012 à Buenos Aires en Argentine[66].

Pour la tournée le groupe fait participer Troy Donockley comme membre de session
Elize Ryd et Alissa White-Gluz remplacent Anette Olzon à Denver
Après le renvoie d'Olzon Floor Jansen est engagée pour terminer la tournée
Le Imaginaerum World Tour est la cinquième tournée mondial de Nightwish.

Le , Nightwish reprend le Imaginaerum World Tour en jouant en Océanie[66]. Puis, après une pause, part jouer en mai quatre dates au Japon. Le groupe retourne jouer dans les festivals d'étés européens et fait la tête d'affiche du Tuska Open Air[67],[68], du Wacken Open Air (concert qui sortira en DVD accompagné d'un documentaire sur la vie du groupe en tournée sous le nom de Showtime, Storytime[69])[70], du Alcatraz Festival[71] et du M'era Luna[72], où le groupe termine sa tournée le [53]. Le , Nightwish présente Floor Jansen et Troy Donockley comme étant les nouveaux membres du groupe[73],[74]

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Tuomas Holopainen, sauf The Crow, The Owl and The Dove, par Marco Hietala.

No TitreChants Durée
1. TaikatalviMarco Hietala 2:36
2. StorytimeAnette Olzon 5:28
3. Ghost RiverAnette Olzon, Marco Hietala 5:25
4. Slow, Love, SlowAnette Olzon, Marco Hietala 5:51
5. I Want My Tears BackAnette Olzon, Marco Hietala 5:08
6. ScaretaleAnette Olzon, Marco Hietala 7:32
7. Arabesque(instrumental) 2:52
8. Turn Loose the MermaidsAnette Olzon 4:19
9. Rest CalmAnette Olzon, Marco Hietala 6:59
10. The Crow, the Owl and the DoveAnette Olzon, Marco Hietala, Troy Donockley 4:10
11. Last Ride of the DayAnette Olzon, Marco Hietala 4:31
12. Song of MyselfAnette Olzon, Marco Hietala, Troy Donockley 13:30
13. Imaginaerum(instrumental) 6:18

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Pays Meilleure
position (2011-12)
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[75] 6
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[76] 57
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[77] 9
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[78] 39
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[79] 44
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums)[80] 13
Drapeau du Danemark Danemark (Tracklisten)[81] 55
Drapeau de l'Espagne Espagne (Promusicae)[82] 49
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[83] 27
Drapeau des États-Unis États-Unis (Top Rock Albums)[84] 7
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hard Rock Albums)[85] 2
Drapeau de la Finlande Finlande (Suomen virallinen lista)[86] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[87] 41
Drapeau de la Hongrie Hongrie (Mahasz)[88] 21
Drapeau de l'Irlande Irlande (IRMA)[89] 15
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[90] 32
Drapeau du Japon Japon (Oricon)[91] 7
Drapeau du Mexique Mexique (AMPROFON)[92] 22
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[93] 17
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[94] 24
Drapeau de la Pologne Pologne (ZPAV)[95] 19
Drapeau du Portugal Portugal (AFP)[96] 33
Drapeau de la Tchéquie République tchèque (IFPI)[97] 14
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[98] 69
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni (Rock & Metal Albums)[99] 3
Drapeau de la Russie Russie (Tophit) 10
Drapeau de la Slovénie Slovénie (SLO Top 30) 13
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[100] 3
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[101] 3
Pays Ventes Certifications
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (BVMI) 250 000 + Disque d'or Or[102]
Drapeau de la Finlande Finlande (Musiikkituottajat) 67 932 Disque de platine 3 × Platine[103]
Drapeau de la Grèce Grèce (IFPI) 6 000 + Disque d'or Or
Drapeau de la Pologne Pologne (ZPAV) 15 000 + Disque d'or Or
Drapeau de la Suisse Suisse (IFPI) 25 000 + Disque d'or Or[104]
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie (IFPI) 2 000 + Disque d'or Or

Crédits[modifier | modifier le code]

Nightwish[modifier | modifier le code]

Image d'une femme blonde habillée de noir tenant une bouteille d'eau et parlant dans un micro
Image d'un homme jouant de la batterie
Imaginaerum est le dernier album à présenter Anette Olzon et Jukka Nevalainen comme membre du groupe.

Appelés « The Imagineers » dans le livret fourni avec le CD.

Autres musiciens[modifier | modifier le code]

Appelés « Fellow Imagineers » dans le livret.

Production[modifier | modifier le code]

  • Tero « TeeCee » Kinnunen - ingénieur son, mixage, mastering
  • Mikko Karmila - ingénieur son, mixage, mastering
  • Mika Jussila - mastering
  • Pip Williams, James Shearman, Thomas Bowes - arrangement et direction d'orchestre
  • James Shearman - chef d'orchestre
  • Lynda Richardson, Jenny O'Grady - direction du chœur d'enfants
  • Janne Pitkänen « Toxic Angel » - pochette d'album, design

Orchestre et chœurs[modifier | modifier le code]

  • La chorale Metro Voices participe aux chœurs sous la direction de Jenny O'Grady. The Young Musicians London contribue également aux chœurs, dirigés par Lynda Richardson et sous la coordination de Jenny O'Grady.
  • L'orchestre (Orchestre philharmonique de Londres), appelé The Looking Glass Orchestra, est dirigé par Thomas Bowes et James Shearman.
  • L'orchestration et les chœurs sont arrangés, orchestrés et dirigés par Pip Williams.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dave Ling, « The story behind Nightwish's magical Imaginaerum album », sur TeamRock, (consulté le ).
  2. (en) « Formats de l'album », sur discogs.com
  3. a et b (en) « How Nightwish’s Imaginaerum made epic even bigger », sur loudersound.com (consulté le ).
  4. (en) « Critique de l'album », sur allmusic.com
  5. « Imaginaerum - Nightwish », Metal Hammer (consulté le )
  6. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Singer Shoots Down Album Title Rumors », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  7. (en) « Imaginaerum », sur nordicmetal.net, (consulté le )
  8. (en) « Nightmail » (version du 14 avril 2010 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  9. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Completes Work On New Pre-Production Demo », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  10. a b c et d (en) « NIGHTWISH To Begin Recording New Album In October », sur blabbermouth.net (consulté le ).
  11. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Manager Says Singer's Surprise Pregnancy Won't Affect Band's Recording Plans », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  12. a b c d et e (en) « The Band » Diary » Studio-7 » (version du 12 avril 2012 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  13. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Mainman Talks About New Album, Movie », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  14. (en) « Interviews with Tuomas Holopainen, Stobe Harju and Markus Selin about the Imaginarium -movie » (version du 27 octobre 2011 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  15. (en) « NIGHTWISH: 'Imaginaerum' Cover Artwork, Track Listing Unveiled », sur blabbermouth.net (consulté le ).
  16. (en) « Janne Pitkänen », sur allmusic.com (consulté le )
  17. a et b (en) « Imaginaerum - teaser » (version du 25 novembre 2011 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  18. (en) « NIGHTWISH - Food for Thought », sur youtube.com (consulté le ).
  19. a b c d e f g h i j k et l (it) « NIGHTWISH: “Imaginaerum” traccia per traccia e video presentazione a cura di Tuomas! », sur metalitalia.com (consulté le ).
  20. a b c d e f et g (en) BraveWords, « NIGHTWISH To Release 'Storytime' Single In November, Artwork Revealed; Imaginaerum Album Tracklist, Audio Samples Coming Next Week », sur bravewords.com (consulté le )
  21. (it) « Nightwish: track by track di "Endless Forms Most Beautiful"! », sur spaziorock.it (consulté le )
  22. a b c d et e (en) « NIGHTWISH - Extensive Imaginarium Interviews Available », sur bravewords.com (consulté le ).
  23. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's 'Imaginarium' Movie Receives Finnish Grant », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  24. a et b (en) « NIGHTWISH: 'Imaginaerum' Movie To Receive Finnish Theatrical Release In November », sur blabbermouth.net (consulté le ).
  25. (en) Array, « Nightwish - First Imaginaerum Movie Teaser Trailer Released », sur metalstorm.net (consulté le )
  26. (en) « Nightwish’s New Single "Storytime" Streaming On Web » (version du 2 juillet 2017 sur l'Internet Archive), sur smnnews.com, .
  27. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH: 'Storytime' Video Released », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  28. (es) NightwishMaster, « STORYTIME PRIMERO EN LOS CHARTS DE SINGLES DE FINLANDIA », sur nightwish.com.ar (consulté le )
  29. (fi) « Imaginaerum by Nightwish » (version du 20 novembre 2011 sur l'Internet Archive), sur soundcloud.com, .
  30. Nightwish France, « Biographie », sur nightwish.fr (consulté le )
  31. (fi) « Nightwish - Ennakkokuuntelu » (version du 25 novembre 2011 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  32. (es) NightwishMaster, « THE CROW, THE OWL AND THE DOVE », sur nightwish.com.ar (consulté le )
  33. a et b (fi) STT, « Hurjat myyntiluvut Nightwishin uutukaiselle », sur is.fi, (consulté le )
  34. (en) « Nightwish - Imaginaerum », sur swedishcharts.com (consulté le )
  35. (de) « Nightwish - Imaginaerum », sur hitparade.ch (consulté le )
  36. a et b (en) « More chart positions » (version du 20 janvier 2018 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  37. (de) « Nighwtish - Imaginaerum », sur offiziellecharts.de (consulté le )
  38. (en) « Gold in Switzerland and Slovakia » (version du 25 décembre 2016 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  39. (en) « Billboard 200 », sur billboard.com, (consulté le )
  40. a et b (en) Chad Bowar, « Nightwish - Imaginaerum Review » (version du 14 janvier 2012 sur l'Internet Archive), sur about.com.com, .
  41. (en) (en) Jon O'Brien, « Critique de l'album », sur allmusic.com (consulté le )
  42. (en) Angry Metal Guy, « Nightwish – Imaginaerum Review », sur angrymetalguy.com, (consulté le ).
  43. a et b (en) Baz Anderson, « Nightwish - Imaginaerum », sur metalstorm.net, (consulté le ).
  44. a et b (en) CROMCarl, « Nightwish - "Imaginaerum" (CD) », sur metalunderground.com, (consulté le ).
  45. a et b (en) Adrien Begrand, « New Releases For January 10th, 2012 » (version du 13 janvier 2012 sur l'Internet Archive), sur social.entertainment.msn.com, .
  46. (en) « Imaginaerum reviews », sur Ultimate Guitar (consulté le ).
  47. (de) Redaktion, « Imaginaerum - Nightwish », sur metal-hammer.de, (consulté le ).
  48. a et b (en) Marco Belafatti, « Nightwish - Imaginaerum » (version du 4 décembre 2011 sur l'Internet Archive), sur spaziorock.it, .
  49. (en) Steve Harris, « Why I ❤️ Nightwish’s Dark Passion Play, by Iron Maiden’s Steve Harris », sur loudersound.com,‎ (consulté le )
  50. a et b (en) Nightwish, « Nightwish kick off the Imaginarium World Tour in Los Angeles » (version du 5 juin 2011 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  51. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH Plays 'Secret' Gig In Hollywood; Photos, Video Footage Available - Jan. 20, 2012 » (version du 21 janvier 2012 sur l'Internet Archive), sur blabbermouth.net, .
  52. (en) 70000TONS OF METAL, « LINE UP & STATS 2012 », sur 70000tons.com, (consulté le )
  53. a b et c (en) Nightwish, « Past Shows » (version du 14 novembre 2021 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  54. (cs) Johan, « MASTERS OF ROCK 2012 », sur fobiazine.net, (consulté le )
  55. (fi) Provinssi, « Provinssirock 2012 », sur provinssi.fi (consulté le )
  56. Concerts Metal, « Nova Rock 2012 - 08/06/2012 (3 jours) - Nickelsdorf - Burgenland - Autriche », sur concerts-metal.com (consulté le )
  57. rts, « Le programme du Montreux Jazz dévoilé en avance après une fuite », sur rts.ch, (consulté le )
  58. Foire de Colmar, « Edition 2012 de la Foire aux Vins d'Alsace », sur foire-colmar.com (consulté le )
  59. (en) Mary Ouellette, « Nightwish Announce 2012 North American Tour », sur loudwire.com, (consulté le )
  60. a et b (en) Blabbermouth, « It's Official: NIGHTWISH Parts Ways With Singer ANETTE OLZON », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  61. (en) Blabbermouth, « KAMELOT Backing Singers Fill In For NIGHTWISH Frontwoman In Denver », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  62. (en) Sheila, « Nightwish Part Ways With Vocalist Anette Olzon », sur upvenue.com (consulté le ).
  63. (en) Liz Raman, « Nightwish Part Ways With Singer Anette Olzon + Announce Replacement Vocalist », sur loudwire.com, (consulté le )
  64. (en) Blabbermouth, « NIGHTWISH's 'Imaginaerum' Film To Premiere At Helsinki's Hartwall Arena », sur blabbermouth.net, (consulté le )
  65. (en) Solar Films, « The world premiere of Imaginaerum by Nightwish – movie and a concert in the same event », sur solarfilms.com, (consulté le )
  66. a et b (en) Nightwish, « Live » (version du 25 novembre 2012 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  67. (en) Arto Lehtinen, « Tuska Open Air », sur metal-rules.com, (consulté le )
  68. (en) Concerts Metal, « Tuska Open Air 2013 - 28/06/2013 (3 days) - Helsinki - Uusimaa - Finland », sur en.concerts-metal.com (consulté le )
  69. Nightwish France, « 2013 : Showtime, Storytime », sur nightwish.fr (consulté le )
  70. Concerts Metal, « Wacken Open Air 2013 - 02/08/2013 (3 jours) - Wacken - Schleswig-Holstein - Allemagne », sur concerts-metal.com (consulté le )
  71. Concerts Metal, « Alcatraz Metal Festival 2013 - 10/08/2013 - Kortrijk - West-Vlaanderen - Belgique », sur concerts-metal.com (consulté le )
  72. (de) Kai R., « Mera Luna Festival vom 10. - 11.08.2013 (Vorbericht) », sur time-for-metal.eu, (consulté le )
  73. (en) Nightwish, « Press release // October 9th 2013 » (version du 20 juin 2015 sur l'Internet Archive), sur nightwish.com, .
  74. (en) Mary Ouellette, « Nightwish Add Floor Jansen and Troy Donockley to Permanent », sur loudwire.com, (consulté le ).
  75. (de) Charts.de – Nightwish – Imaginaerum. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH.
  76. (en) Australian-charts.com – Nightwish – Imaginaerum. ARIA Top 50 album. Hung Medien.
  77. (de) Austriancharts.at – Nightwish – Imaginaerum. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien.
  78. Ultratop.be – Nightwish – Imaginaerum. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  79. (nl) Ultratop.be – Nightwish – Imaginaerum. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch.
  80. (en) Nightwish - Chart history – Billboard. Canadian Albums Chart. Prometheus Global Media.
  81. (da) Danishcharts.com – Nightwish – Imaginaerum. Tracklisten. Hung Medien.
  82. (en) Spanishcharts.com – Nightwish – Imaginaerum. Top 100 álbumes. Hung Medien.
  83. (en) Nightwish - Chart history – Billboard. Billboard 200. Prometheus Global Media.
  84. (en) Nightwish - Chart history – Billboard. Billboard Top Rock Albums. Prometheus Global Media.
  85. (en) Nightwish - Chart history – Billboard. Billboard Hard Rock Albums. Prometheus Global Media.
  86. (fi) Finnishcharts.com – Nightwish – Imaginaerum. Suomen virallinen lista. Hung Medien.
  87. Lescharts.com – Nightwish – Imaginaerum. SNEP. Hung Medien.
  88. (hu) [zene.slagerlistak.hu/top-40-album-dvd-es-valogataslemez-lista/2011/49 Top 40 album-, DVD- és válogatáslemez-lista – 2011. 49. hét]. Mahasz. Magyar Hanglemezkiadók Szövetsége.
  89. (en) GfK Chart-Track. Irish Albums Chart. Irish Recorded Music Association.
  90. (en) Italiancharts.com – Nightwish – Imaginaerum. FIMI. Hung Medien.
  91. (ja) Oricon Top 50 Albums. Top 50 Albums. Oricon.
  92. (en) Mexicancharts.com – Nightwish – Imaginaerum. AMPROFON. Hung Medien.
  93. (en) Norwegiancharts.com – Nightwish – Imaginaerum. VG-lista. Hung Medien.
  94. (nl) Dutchcharts.nl – Nightwish – Imaginaerum. Mega Album Top 100. Hung Medien.
  95. (pl) Oficjalna lista sprzedaży. OLIS. ZPAV.
  96. (en) Portuguesecharts.com – Nightwish – Imaginaerum. AFP. Hung Medien.
  97. (cs) ČNS IFPI. Note: Insérer annéesemaine dans la liste déroulante. Hitparáda – Albums Top100 Oficiální. IFPI Czech Republic.
  98. (en) Official Albums Chart Top 100. UK Albums Chart. The Official Charts Company.
  99. (en) Archive Chart. Rock & Metal Albums. The Official Charts Company.
  100. (en) Swedishcharts.com – Nightwish – Imaginaerum. Sverigetopplistan. Hung Medien.
  101. (en) Swisscharts.com – Nightwish – Imaginaerum. Schweizer Hitparade. Hung Medien.
  102. (de) « BVMI », sur musikindustrie.de (consulté le )
  103. (fi) « Tilastot - Nightwish », sur ifpi.fi (consulté le )
  104. (en) « Awards Database - Nightwish », sur swisscharts.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]