Concours Eurovision de la chanson 2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
63e Concours Eurovision de la chanson

All Aboard!

Description de l'image Eurovision 2018 logo principal.png.
Dates
1re demi-finale
2e demi-finale
Finale
Retransmission
Lieu Altice Arena, Lisbonne
Drapeau du Portugal Portugal
Présentateur(s) Filomena Cautela
Sílvia Alberto
Daniela Ruah
Catarina Furtado
Superviseur exécutif Jon Ola Sand
Télédiffuseur hôte RTP
Participants
Nombre de participants 43
Débuts Aucun
Retour Drapeau de Russie Russie
Retrait Aucun
Carte de participation.
  •      Pays participants
  •      Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 2018
Résultat
Système de vote Le jury et le télévote de chaque pays participant attribuent séparément deux séries de 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à leurs 10 chansons favorites.

Le Concours Eurovision de la chanson 2018 sera la 63e édition du Concours et aura lieu à Lisbonne au Portugal, à la suite de la victoire de Salvador Sobral au Concours 2017 avec la chanson Amar pelos dois. Ce sera la première fois que le pays accueillera le Concours, cinquante-quatre ans après sa première participation. Les demi-finales auront lieu les 8 et 10 mai 2018, et la finale se déroulera le 12 mai 2018. Quarante-trois pays participent à cette édition, dont le slogan est All Aboard! (en français Tous à bord !).

Préparation du Concours[modifier | modifier le code]

Lieu[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Localisation des villes candidates pour la tenue du Concours au Portugal.

Très rapidement après la victoire de Salvador Sobral au Concours 2017, un site portugais spécialisé dans le thème de l'Eurovision a annoncé que le diffuseur RTP aurait cité la Altice Arena comme possible salle d'accueil pour le Concours[1]. Le directeur général de RTP a ensuite confirmé cette annonce, indiquant qu'il était très probable que la Altice Arena accueille bel et bien le Concours.

Le , Lisbonne a été confirmée comme ville hôte de Concours 2018[2]. Cette annonce provoque immédiatement une polémique, car d'ordinaire, une période de candidature a lieu avant la sélection officielle, pendant laquelle les villes du pays peuvent demander à accueillir le Concours.

Le , le directeur des programmes de RTP est donc revenu sur cette annonce et a indiqué qu'une période de candidature pour les villes portugaises serait ouverte[3].

Candidatures préliminaires[modifier | modifier le code]

Avant même le début officiel de la phase de sélection, les villes de Lisbonne, Guimarães, Faro et Santa Maria da Feira indiquent le être intéressées par l'accueil du Concours[4]. Le maire de la ville de Porto, Rui Morera, a annoncé à la même date qu'il n'était pas intéressé par un accueil du Concours, mettant en cause un coût trop élevé[5].

Candidatures officielles[modifier | modifier le code]

Lors de la période de dépôt des candidatures, quatre villes se sont portées volontaires pour accueillir le Concours : Braga, Gondomar, Lisbonne et Santa Maria da Feira[6]. La décision est, comme chaque année, basée sur des critères d'accueil prédéfinis.

Ville[6] Lieu[6] Capacité[6] Notes[6]
Ville choisie
Lisbonne Altice Arena 20 000 L'arène a accueilli, entre autres, l'Exposition Universelle de 1998 , les MTV Europe Music Awards 2005, et le Web Summit 2016.
Candidatures non-retenues
Braga Parc des Expositions 15 000 Le Parc des Expositions serait rénové d'ici au mois de . La ville cependant manque de moyens de transports et est à 53 kilomètres de l'aéroport le plus proche.
Gondomar Multiusos Gondomar Coração de Ouro 8 000 La ville est située à 25 kilomètres de l'aéroport international de Porto. Cependant, elle manque grandement de chambres d'hôtel et de transports.
Santa Maria da Feira Europarque 11 000 Le plus grand centre de conventions de la région de Porto a accueilli le Festival RTP da Canção de 2001 et le conseil européen des 19 et 20 juin 2000, ainsi que des concerts de plusieurs artistes locaux et internationaux. La ville manque cependant de transport, de chambres d'hôtel et est située à 50 kilomètres de l'aéroport de Porto.

Le , RTP et l'UER annoncent que c'est finalement à la Altice Arena de Lisbonne que se déroulera le Concours Eurovision de la chanson 2018[7]. Jon Ola Sand, superviseur exécutif du Concours depuis 2011, indique que « la ville a présenté une proposition remarquable, et nous attendons avec impatience de travailler ensemble afin de rendre la première édition du Concours au Portugal, l'une des plus excitantes jamais vue encore. »[7].

Organisation[modifier | modifier le code]

Photo de la Altice Arena, qui accueille le Concours 2018.
La Altice Arena, où se tiendra l'Eurovision 2018.

Les dates du Concours, annoncées en même temps que la ville hôte, sont fixées aux 8 et 10 mai 2018 pour les demi-finales et au 12 mai 2018 pour la finale[7].

Le , il est annoncé que la taxe de séjour de Lisbonne sera utilisée pour financer le Concours[8]. Fixée à un montant d'un euro par nuit et par visiteur depuis 2016, cette taxe a rapporté, en 2016, 13,5 M à la capitale portugaise[9]. Le nombre de touristes à Lisbonne étant prévu à la hausse, il est attendu que tout ou une grande partie du Concours soit financé par cette taxe[10], et ce bien que le budget final du Concours ne soit pas encore connu.

Le , Gonçalo Reis, président du conseil d'administration de RTP annonce que « L'Eurovision le moins cher aura lieu à Lisbonne en 2018 » tout en assurant que « [les] équipes créatives développeront une des éditions les plus intéressantes »[11].

Les premières estimations du budget à être rendues publiques sont publiées le . Il est ainsi annoncé que le budget sera réparti entre le diffuseur hôte, à hauteur d'environ 12 M ; la ville de Lisbonne et son office du tourisme, pour environ 5 M ; et l'office de tourisme national du Portugal, dont la part dans le budget n'est pas encore connue. Le budget total ne devrait ainsi pas excéder 23 M[12],[13].

Modification du règlement[modifier | modifier le code]

Le , l'UER a annoncé des changements dans le règlement du Concours, suite aux différents événements ayant eu lieu lors de l'édition 2017.

Tout d'abord, les diffuseurs participants doivent s'assurer qu'aucune restriction ne pèse sur les membres de leur délégation ou sur les artistes. Ils doivent aussi s'assurer que les membres de la délégation et les artistes n'enfreignent pas la législation du pays hôte et prendre les mesures nécessaires, au sein de leur délégation, pour assurer que le Concours ne soit pas politisé et qu'aucune mention — directe ou indirecte — d'organisations, de marques, de produits, etc. ne soit faite[14],[15]. Ces premières mesures font écho au bannissement de l'artiste russe par le Service de sécurité d'Ukraine en 2017.

Le nouveau règlement possède également des clauses supplémentaires quant aux jurys nationaux. Ces derniers ne doivent avoir aucun lien avec les artistes et/ou les chansons participantes. Leur vote doit être basé sur leur expérience et leurs compétences professionnelles uniquement. Ils ne doivent en aucun cas partager avant la procédure leurs opinions, préférences ou leurs votes, que ce soit de manière publique ou avec les autres jurés[14],[15]. Ces mesures sont prises à la suite du remplacement d'un juré norvégien qui avait tenu des propos contre le représentant irlandais Brendan Murray.

Ensuite, le diffuseur hôte est tenu de respecter l'agenda et les échéances ainsi que la feuille de route prévus par l'UER, sous peine de se voir retirer le droit d'accueillir le Concours. L'UER demandera alors à une autre diffuseur d'accueillir le Concours[14],[15]. Cette mesure a été décidée après les multiples problèmes d'organisation lors du Concours 2017.

Enfin, le diffuseur hôte est tenu d'assurer que chaque participant puisse faire sa prestation en direct sur la scène et d'assurer le caractère apolitique du Concours, sur lequel l'UER insiste tout particulièrement dans son communiqué[14],[15].

Présentatrices[modifier | modifier le code]

Le , le diffuseur RTP annonce les quatre présentatrices du Concours. Elles sont : Filomena Cautela, actrice et présentatrice de télévision portugaise, porte-parole du pays lors du Concours 2017 ; Sílvia Alberto, présentatrice de télévision et notamment des émissions Masterchef, Topchef et Portugal's Got Talent ; Daniela Ruah, actrice américano-portugaise jouant dans NCIS : Los Angeles ; et Catarina Furtado, également actrice et présentatrice de télévision portugaise[16].

Slogan et identité visuelle[modifier | modifier le code]

Variations du logo du Concours 2018.
Les différentes variations du logo du Concours 2018.

Le diffuseur RTP a révélé le le slogan et le logo de cette édition. Tous deux sont inspirés de la connexion qu'a Lisbonne avec le monde maritime, rendant la couleur bleue prédominante dans l'identité visuelle. Le slogan est ainsi All Aboard ! (en français Tous à bord), une manière d'inviter les différents pays à se réunir pour la compétition[17]. La diversité européenne a, par ailleurs, incité l'équipe de design à créer plusieurs logos. Ainsi, le logo principal représente un coquillage, mais douze autres variations existent, représentant algues, plancton et autres organismes marins. Ces différentes variations représentent la diversité, le respect et la tolérance[17]. Gonçalo Madaíl explique que « Lisbonne est de plus en plus une ville de toutes les couleurs, un port de cultures et de sons qui vous invite à monter à bord »[17].

La design de la scène a, pour sa part, été révélé le [18]. Il a été conçu par Florian Wielder, également concepteur du design de la scène du Concours 2017. Wielder s'est basé sur quatre grandes lignes, liée à l'histoire et à la culture du Portugal, pour son design[18] :

Design de la scène du Concours.
Design de la scène du Concours.
  • la navigation : l'élément visuel clé de ce design est une sphère armillaire, l'idée provenant de la présence de l'objet sur le drapeau du Portugal ainsi que sur ses armoiries. La scène a également été inspirée par la construction des navires, domaine dans lequel les Portugais excellaient ;
  • la mer : le design a été conçu afin de montrer une interprétation moderne d'une vague ;
  • les cartes : Lisbonne devient ici le centre de la carte, où toutes les lignes se rejoignent.

Wielder déclare : « Avec cette scène, le Portugal sera le navigateur et le compas à nouveau. ». Paulo Resende, producteur exécutif du Concours, a pour sa part déclaré[18] :

« Les exigences conceptuelles avaient pour but de montrer l'identité portugaise, d'être élégants et modernes tout en étant uniques et distinctifs. Afin de garantir la différence avec les éditions précédentes, cette scène devait représenter un message fort par elle-même. Le résultat était un chef-d'œuvre remarquable par Florian Wielder qui répondait entièrement au concept et au récit éditorial de ce projet. Il reflète l'identité portugaise d'une manière très élégante et distinctive, possède une certaine modernité respectant l'héritage portugais, et de plus, l'ambiance visuelle créée souligne une différence cohérente. »

Quelques jours plus tard, le , il est également révélé que la performance de Salvador Sobral lors de l'édition 2017 a également inspiré Wielder[19]. La simplicité et la sobriété de sa mise en scène ont permis à Salvador de se distinguer des autres participants. L'abandon de l'éclairage LED fait partie des grands changements apportés par ce design par rapport aux années précédentes[19]. Ola Melzig, un des producteurs de l'Eurovision a déclaré à ce propos[19] :

« J’étais l'un des initiateurs de l'incorporation de cette technologie sur la scène de l'Eurovision pendant la dernière décennie, et nous l'avons considérablement utilisée pendant plus de quinze ans. Peut-être pour cette raison, je pense que le temps de grands changements est venu : repenser le concept et concentrer toute l'attention sur les artistes et leurs chansons. [...] La scène sera originale et moderne, en parfait alignement avec la mise en scène victorieuse de Salvador Sobral à Kiev, qui a montré que la musique n'est pas un feu d'artifice. »

Concours[modifier | modifier le code]

Liste des pays participants[modifier | modifier le code]

La liste des participants a été publiée le . Elle indiquait la participation de quarante-deux pays[17]. Parmi eux, la Russie qui n'avait pas pu participer en 2017, l'Ukraine ayant refusé l'accès à sa candidate Yulia Samoilova.

Cette première liste n'incluait pas la Macédoine. En effet, cette dernière s'était vu retirer son accès aux services de l'UER en raison de ses dettes trop importantes, sa participation était bloquée de facto[20],[17]. Cependant, la dette ayant été remboursée et les sanctions levées, le pays a finalement été autorisé, le , à concourir, portant le nombre de participants à quarante-trois[21]. Le nombre de participants égalise donc le record établi en 2008 et 2011.

Au total, sept pays ont indiqué qu'ils ne reviendraient pas au Concours en 2018. Trois autres se sont montrés intéressés par un début mais n'ont pas pu débuter. Ces pays sont :

  • Drapeau d'Andorre Andorre – Le diffuseur RTVA a indiqué ne pas avoir l'intention de participer en 2018, et ce pour différentes raisons à propos desquelles il n'a pas donné de précisions[22]. La dernière participation du pays était en 2009.
  • Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine – D'importants problèmes financiers touchent actuellement le diffuseur BHRT. En effet, si le diffuseur a réussi à sécuriser un fonds stable de revenus, ses dettes s'élèvent encore à 20 M[23]. De plus, d'importantes grèves ont eu lieu parmi le personnel et une plainte a été déposée à l'encontre de BHRT, en raison notamment de deux mois de salaires impayés[24]. En raison de cette situation précaire, le pays a confirmé le qu'il ne reviendrait pas au Concours[25]. La dernière participation du pays était en 2016.
  • Drapeau du Kazakhstan KazakhstanKhabar Agency étant devenue membre associé de l'UER le , la possibilité d'une participation était ouverte[26]. En effet, le Groupe de Référence du Concours peut autoriser le début d'un membre associé de l'UER[27]. Le pays n'a cependant pas été invité à participer au Concours[17].
  • Drapeau du Kosovo Kosovo – À la fin du mois de mai 2017, il est révélé par les médias kosovars que le diffuseur RTK espère débuter au Concours en 2018 et a reçu l'assurance de participer en cas d'accord du pays hôte. Le directeur du diffuseur kosovar, Mentor Shala, assure alors avoir le soutien de diffuseurs nationaux de la région des Balkans même si la Bosnie-Herzégovine et la Serbie s'opposent à une éventuelle participation du pays[28]. Le , Mentor Shala s'exprime sur une possible participation du pays. Il indique que le Groupe de Référence du Concours avait, pour l'édition 2017, exprimé son accord envers une participation kosovare à la condition que l'indépendance du Kosovo ait été reconnue par le pays hôte — en l'occurrence, l'Ukraine —. Cette condition n'étant pas remplie, le Kosovo n'a pas pu concourir en 2017. Le Portugal reconnaissant l'indépendance kosovare et le Groupe de Référence ayant une seconde fois donné une réponse positive, le diffuseur avait bon espoir de débuter en 2018. Pourtant, l'UER a finalement refusé la participation du pays car il n'est pas reconnu par l'ONU. Cette raison a été qualifiée d'« absurde quand on considère que le Kosovo est admis à toutes les Fédérations et autres organisations mondiales telles que l'UEFA, la FIBAetc. » et d'« injuste » par Shala[29].
  • Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein – Le , le diffuseur 1FLTV a annoncé qu'un début au Concours ne serait pas possible pour 2018, en raison des coûts de participation trop élevés. Cependant, le diffuseur a l'intention de participer, une fois les fonds pour devenir membre de l'UER réunis[30].
  • Drapeau du Luxembourg Luxembourg – Le diffuseur RTL a indiqué ne pas vouloir participer en 2018. Le directeur des programmes du diffuseur estime qu'un accueil de victoire serait trop coûteux, mais surtout que les chances de succès du pays sont limitées[31]. Le Luxembourg a participé pour la dernière fois en 1993.
  • Drapeau du Maroc Maroc – Aucune information n'a été donnée et seule la liste officielle indiquait que le Maroc ne participerait pas[17]. La seule participation marocaine était en 1980.
  • Drapeau de Monaco Monaco – Le , le télédiffuseur monégasque TMC a indiqué, sans donner ses raisons, qu'il ne participerait pas au Concours 2018[32]. Le pays n'a pas participé depuis l'Eurovision 2006.
  • Drapeau de Slovaquie Slovaquie – Le télédiffuseur slovaque, RTVS, a déclaré le que le pays ne reviendrait pas au Concours en 2018, et ce pour des raisons financières[33]. Le pays a participé pour la dernière fois en 2012.
  • Drapeau de Turquie Turquie – Le , la chanteuse turque Sertab Erener, gagnante du Concours Eurovision de la chanson 2003, a annoncé via un direct sur Instagram que la Turquie ferait son grand retour au Concours en 2018, souhaitant bonne chance au prochain représentant du pays[34]. Malgré ces allégations, Bekir Bozdağ, le premier ministre turc, a déclaré le lors d'une rencontre avec plusieurs représentants de journaux locaux au siège de TRT, qu'« il n'y a aucune décision ni travail de fait dans cette direction »[35]. Le même jour, la chaîne confirme qu'elle n'a pas l'intention de participer en 2018, confirmant ainsi les dires de Bekir Bozdağ[36]. Les raisons avancées sont identiques aux années précédentes : le diffuseur s'oppose au système de vote existant, où les jurys ont un poids de 50 % ainsi qu'à l'existence du Big Five qui représente une injustice pour TRT. De plus, les coûts de participation sont trop élevés pour le pays[37]. La dernière participation du pays était en 2012.

Tirage au sort des demi-finales[modifier | modifier le code]

  •      Pays participant à la première demi-finale
  •      Pays votant dans la première demi-finale
  •      Pays participant à la deuxième demi-finale
  •      Pays votant dans la deuxième demi-finale

Pour répartir les pays dans les différentes demi-finales, un tirage au sort se déroule. Lors de ce même tirage au sort, les pays qualifiés d'office pour la finale — le Portugal, pays hôte, ainsi que les cinq principaux contributeurs financiers de l'UER : l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie et le Royaume-Uni — tirent, pour leur part, la demi-finale durant laquelle ils auront le droit de vote.

Préalablement au tirage, le diffuseur italien RAI a demandé de pouvoir diffuser et voter lors de la deuxième demi-finale, ce qui lui a été accordé[38].

Ce tirage a lieu le et est fonction des lots suivants[39] :

Lot 1 Lot 2 Lot 3 Lot 4 Lot 5 Lot 6

Artistes de retour[modifier | modifier le code]

L'édition 2018 voit deux artistes ayant déjà participé, dont un vainqueur, prendre part à nouveau au Concours.

Pays Artiste Année(s) précédente(s)
Drapeau de Norvège Norvège Alexander Rybak 2009 (vainqueur)
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Waylon 2014 (en tant que membre du duo The Common Linnets)

Première demi-finale[modifier | modifier le code]

Cette demi-finale aura lieu le mardi 8 mai 2018. L'Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni votent lors de cette demi-finale.

Participants de la première demi-finale[40]
Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction
01 Drapeau d'Azerbaïdjan Azerbaïdjan Anglais Aisel X My Heart X mon cœur
02 Drapeau d'Islande Islande Anglais Ari Ólafsson Our Choice Notre choix
03 Drapeau d'Albanie Albanie Albanais Eugent Bushpepa Mall Désireux
04 Drapeau de Belgique Belgique Anglais Sennek A Matter of Time Une question de temps
05 Drapeau de République tchèque République tchèque Anglais Mikolas Josef Lie to Me Mens-moi
06 Drapeau de Lituanie Lituanie Anglais Ieva Zasimauskaitė When we're old Quand nous serons vieux
07 Drapeau d'Israël Israël Anglais Netta Barzilai Toy Jouet
08 Drapeau de Biélorussie Biélorussie Anglais Alekseev Forever Pour toujours
09 Drapeau d'Estonie Estonie Italien Elina Netšajeva La forza La force
10 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Anglais Equinox Bones Os
11 Drapeau de Macédoine Macédoine Anglais Eye Cue Lost and Found Perdu et trouvé
12 Drapeau de Croatie Croatie Anglais Franka Batelić Crazy Folle
13 Drapeau d'Autriche Autriche Anglais Cesár Sampson Nobody but You Personne d'autre que toi
14 Drapeau de Grèce Grèce Grec Yianna Terzi Óniro Mou
(Όνειρο μου)
Mon rêve
15 Drapeau de Finlande Finlande Anglais Saara Aalto Monsters Monstres
16 Drapeau d'Arménie Arménie Arménien Sevak Xanaghian Qami
(Քամի)
Vent
17 Drapeau de Suisse Suisse Anglais Zibbz Stones Pierres
18 Drapeau d'Irlande Irlande Anglais Ryan O'Shaughnessy Together Ensemble
19 Drapeau de Chypre Chypre Anglais Eleni Foureira Fuego Feu

Deuxième demi-finale[modifier | modifier le code]

Cette demi-finale aura lieu le jeudi 10 mai 2018. L'Allemagne, la France et l'Italie votent lors de cette demi-finale.

Participants de la deuxième demi-finale[41]
Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction
01 Drapeau de Norvège Norvège Anglais Alexander Rybak That's How You Write a Song C'est comme cela que l'on écrit une chanson
02 Drapeau de Roumanie Roumanie Anglais The Humans Goodbye Adieu
03 Drapeau de Serbie Serbie Serbe[N 1] Sanja Ilić & Balkanika Nova deca Nouveaux enfants
04 Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin Anglais Jessika feat. Jennifer Brening Who We Are Qui nous sommes
05 Drapeau du Danemark Danemark Anglais[N 2] Rasmussen Higher Ground Hauteur
06 Drapeau de Russie Russie Anglais Yuliya Samoylova I Won't Break Je ne briserai pas
07 Drapeau de Moldavie Moldavie Anglais DoReDos My Lucky Day Mon jour de chance
08 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Anglais Waylon Outlaw in 'Em Hors-la-loi en eux
09 Drapeau d'Australie Australie Anglais Jessica Mauboy We Got Love Nous avons l'amour
10 Drapeau de Géorgie Géorgie Géorgien Iriao For You Pour toi
11 Drapeau de Pologne Pologne Anglais Gromee feat. Lukas Meijer Light Me Up Illumine-moi
12 Drapeau de Malte Malte Anglais Christabelle Borg Taboo Tabou
13 Drapeau de Hongrie Hongrie Hongrois AWS Viszlát nyár Au revoir l'été
14 Drapeau de Lettonie Lettonie Anglais Laura Rizzotto Funny Girl Drôle de fille
15 Drapeau de Suède Suède Anglais Benjamin Ingrosso Dance You Off Danser pour t'oublier
16 Drapeau du Monténégro Monténégro Monténégrin Vanja Radovanović Inje Givre
17 Drapeau de Slovénie Slovénie Slovène Lea Sirk Hvala, ne Non merci
18 Drapeau d'Ukraine Ukraine Anglais Mélovin Under the Ladder Sous l'échelle

Finale[modifier | modifier le code]

Participants de la finale[42]
Ordre Pays Langue Artiste Chanson Traduction
Drapeau d'Allemagne Allemagne Anglais Michael Schulte You Let Me Walk Alone Tu m'as laissé marcher seul
Drapeau d'Espagne Espagne Espagnol Alfred & Amaia Tu canción Ta chanson
Drapeau de France France Français Madame Monsieur Mercy -
Drapeau d'Italie Italie Italien Ermal Meta et Fabrizio Moro Non mi avete fatto niente Vous ne m'avez rien fait
08[43] Drapeau du Portugal Portugal (hôte) Portugais Cláudia Pascoal O Jardim Le jardin
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni Anglais SuRie Storm Tempête

Retransmission du Concours[modifier | modifier le code]

Dans les pays participants[modifier | modifier le code]

  •      Participe et vote lors de l'événement
  •      Vote lors de l'événement
Pays Première demi-finale Seconde demi-finale Finale Porte-parole
Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s)
Drapeau de l'Albanie Albanie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne One One Das Erste Peter Urban Barbara Schöneberger[44]
Drapeau de l'Arménie Arménie Arménie 1 Arménie 1 Arménie 1
Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de l'Australie Australie[45] SBS Myf Warhurst et Joel Creasey SBS Myf Warhurst et Joel Creasey SBS Myf Warhurst et Joel Creasey
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan İTV İTV İTV
Drapeau de la Belgique Belgique[46],[47] Drapeau de la Flandre Één Peter Van de Veire Drapeau de la Flandre Één Peter Van de Veire Drapeau de la Flandre Één Peter Van de Veire
Drapeau de la Wallonie La Une Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye Drapeau de la Wallonie La Une

(en différé)

Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye

(en différé)

Drapeau de la Wallonie La Une Maureen Louys etJean-Louis Lahaye
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie BNT 1 Elena Rosberg et Georgi Kushvaliev BNT 1 Elena Rosberg et Georgi Kushvaliev BNT 1 Elena Rosberg et Georgi Kushvaliev
Drapeau de Chypre Chypre[48] CyBC Costas Constantinou et Vaso Kominou CyBC Costas Constantinou et Vaso Kominou CyBC Costas Constantinou et Vaso Kominou Hovig[49]
Drapeau de la Croatie Croatie[50] HRT 1 HRT 1 HRT 1
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de l'Espagne Espagne[51] La 1 Tony Aguilar et Julia Varela Nieves Álvarez
Drapeau de l'Estonie Estonie
Drapeau de la Finlande Finlande[52] Drapeau de la Finlande Mikko Silvennoinen Yle TV2 Drapeau de la Finlande Mikko Silvennoinen Yle TV2 Drapeau de la Finlande Mikko Silvennoinen Yle TV2
Drapeau de la Suède Johan Lindroos et Eva Frantz Drapeau de la Suède Johan Lindroos et Eva Frantz Drapeau de la Suède Johan Lindroos et Eva Frantz
Drapeau de la France France[53] France 4 Christophe Willem et André Manoukian France 4 Christophe Willem et André Manoukian France 2 Stephane Bern, Christophe Willem et Alma
Drapeau de la Géorgie Géorgie[54] Pirveli arkhi Demetre Ergemlidze Pirveli arkhi Demetre Ergemlidze Pirveli arkhi Demetre Ergemlidze Tamara Gatchetchiladze[55]
Drapeau de la Grèce Grèce ERT1, ERT HD, ERT World, ERA 2, Voice of Greece Alexandros Lizardos & Daphne Skalioni ERT1, ERT HD, ERT World, ERA 2, Voice of Greece Alexandros Lizardos & Daphne Skalioni ERT1, ERT HD, ERT World, ERA 2, Voice of Greece Alexandros Lizardos & Daphne Skalioni
Drapeau de la Hongrie Hongrie[56] Duna Krisztina Rátonyi et Freddie Duna Krisztina Rátonyi et Freddie Duna Krisztina Rátonyi et Freddie
Drapeau de l'Irlande Irlande RTÉ 2 Marty Whelan RTÉ 2 Marty Whelan RTÉ One Marty Whelan
Drapeau de l'Islande Islande
Drapeau d’Israël Israël Kan 11 Kan 11 Kan 11 Lucy Ayoub[57]
Drapeau de l'Italie Italie Rai 4 Carolina Di Domenico et Saverio Raimondo Rai 4 Carolina Di Domenico et Saverio Raimondo Rai 1 Serena Rossi et Federico Russo
Drapeau de la Lettonie Lettonie
Drapeau de la Lituanie Lituanie
Drapeau de la Macédoine Macédoine MRT Karolina Petkovska MRT Karolina Petkovska MRT Karolina Petkovska
Drapeau de Malte Malte
Drapeau de la Moldavie Moldavie
Drapeau du Monténégro Monténégro
Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la Pologne Pologne TVP TVP TVP
Drapeau du Portugal Portugal Tiago Goés Ferreira
Drapeau de la République tchèque République tchèque ČT Libor Bouček ČT Libor Bouček ČT Libor Bouček
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[58] BBC Four Scott Mills et Rylan Clark-Neal BBC Four Scott Mills et Rylan Clark-Neal BBC One Graham Norton Mel Giedroyc
Drapeau de la Russie Russie Channel One Channel One Channel One
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau de la Serbie Serbie
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Drapeau de la Suède Suède[59] SVT 1 Sanna Nielsen et Edward af Sillén SVT 1 Sanna Nielsen et Edward af Sillén SVT 1 Sanna Nielsen et Edward af Sillén Felix Sandman
Drapeau de la Suisse Suisse Drapeau de l'Allemagne SRF zwei Sven Epiney Drapeau de l'Allemagne SRF zwei Sven Epiney Drapeau de l'Allemagne SRF zwei Sven Epiney Leticia Carvalho[60]
Drapeau de la France Drapeau de la France Drapeau de la France
Drapeau de l'Italie Drapeau de l'Italie Drapeau de l'Italie
Drapeau de l'Ukraine Ukraine STB Serhiy Prytula STB Serhiy Prytula UA:PBC Timur Miroshnychenko & Tetiana Terekhova

Dans les autres pays[modifier | modifier le code]

Pays Première demi-finale Seconde demi-finale Finale
Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s) Chaîne Commentateur(s)
Drapeau de la République populaire de Chine Chine[61], [62] Hunan Télévision Hunan Télévision Hunan Télévision
Drapeau des États-Unis États-Unis[61] Logo TV Ross Mathews Logo TV Ross Mathews Logo TV Ross Mathews

Autres prix[modifier | modifier le code]

OGAE[modifier | modifier le code]

L'Organisation générale des amateurs de l'Eurovision (OGAE) est l'un des deux plus grands fan clubs de l'Eurovision. Elle possède des sections dans toute l'Europe et a été créée en 1984 en Finlande[63]. Tous les pays prenant part ou qui ont pris part à la compétition annuelle peuvent avoir leur propre section OGAE. Les autres pays du monde sont, quant à eux, regroupés dans l'« OGAE Reste du monde », créée en 2004. Chaque année, les 45 clubs ont l'occasion de voter, suivant le modèle de l'Eurovision, pour leurs favoris.

Le tableau ci-dessous montre les dix premiers du vote OGAE 2018 et est mis à jour au fur et à mesure que les résultats sont annoncés[64].

Position Pays Artiste Chanson Points
1 Drapeau d'Israël Israël Netta Barzilai Toy 238
2 Drapeau de France France Madame Monsieur Mercy 154
3 Drapeau de Finlande Finlande Saara Aalto Monsters 109
4 Drapeau d'Australie Australie Jessica Mauboy We Got Love 101
5 Drapeau de Bulgarie Bulgarie Equinox Bones 85
6 Drapeau de République tchèque République tchèque Mikolas Josef Lie to Me 81
7 Drapeau de Grèce Grèce Yianna Terzi Óniro Mou
(Όνειρο μου)
78
8 Drapeau de Belgique Belgique Sennek A Matter of Time 62
9 Drapeau d'Estonie Estonie Elina Netšajeva La forza 60
10 Drapeau de Suède Suède Benjamin Ingrosso Dance You Off 53

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La chanson contient quelques phrases en dialecte torlakien.
  2. La chanson contient également une phrase en islandais.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) Nelson Costa, « ESC2017: Organização da Eurovisão falou com a RTP na hipótese de vitória », sur escportugal.pt, (consulté le 28 mai 2017).
  2. (en) Jessica Weaver, « Eurovision 2018 : Lisbon confirmed as official host city by RTP », sur esctoday.com, (consulté le 28 mai 2017).
  3. (pt) Marina Almeida, « RTP garante que ainda não escolheu a cidade e que vai olhar para o mapa de Portugal », sur dn.pt, (consulté le 28 mai 2017).
  4. (en) Megan Davies, « Eurovision '18 : RTP remaining open-minded over venue », sur eurovoix.com, (consulté le 28 mai 2017).
  5. (pt) João Diogo, « Portugal: Rui Moreira diz que o Porto não está interessado em organizar a Eurovisão », sur escportugal.pt, (consulté le 28 mai 2017).
  6. a, b, c, d et e (en) Moisés Castro, « Heróis do mar! Lisbon headlines first four cities bidding to host Eurovision 2018 », sur wiwibloggs.com, (consulté le 17 juin 2017).
  7. a, b et c (en) Paul Jordan, « Lisbon revealed as Host City of the 2018 Eurovision Song Contest! », sur eurovision.tv, (consulté le 25 juillet 2017).
  8. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2018 : Tourist Tax will finance Eurovision in Lisbon », sur esctoday.com, (consulté le 9 août 2017).
  9. (en) « Lisbon tourist tax to pay for Eurovision », sur theportugalnews.com, (consulté le 9 août 2017).
  10. (en) Neil Farren, « Eurovision 2018 : Lisbon tourist tax to finance contest », sur eurovoix.com, (consulté le 9 août 2017).
  11. (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2018 : RTP set to organize one of the cheapest Eurovision editions ! », sur esctoday.com, (consulté le 21 octobre 2017).
  12. (pt) Duarte Faria, « Festival da Eurovisão custa 12 milhões à RTP », sur cmjornal.pt, (consulté le 15 novembre 2017).
  13. (en) Ewan McCaig, « Eurovision 2018 to have a Total Budget of 23 Million Euros », sur eurovoix.com, (consulté le 15 novembre 2017).
  14. a, b, c et d (en) Stratos Agadellis, « EBU : Rule changes for future Eurovision Song Contest editions », sur esctoday.com, (consulté le 3 août 2017).
  15. a, b, c et d (de) Irving Wolther, « Angepasste Regeln für den ESC 2018 », sur eurovision.de, (consulté le 3 août 2017).
  16. (en) Paul Jordan, « Here come the girls ! Presenters of Eurovision 2018 revealed ! », sur eurovision.tv, (consulté le 8 janvier 2018).
  17. a, b, c, d, e, f et g (en) Paul Jordan et Stijn Smulders, « All Aboard! Lisbon welcomes 42 countries to Eurovision 2018 », sur eurovision.tv, (consulté le 7 novembre 2017).
  18. a, b et c (en) Paul Jordan, « Exclusive : The stage for Lisbon 2018 is revealed ! », sur eurovision.tv, (consulté le 11 décembre 2017).
  19. a, b et c (en) Sanjay Jiandani, « Eurovision 2018 : Fresh stage design pictures released; no LED screens in Lisbon », sur esctoday.com, (consulté le 11 décembre 2017).
  20. (en) Sanjay Jiandani, « FYR Macedonia: EBU blocks MRT’s Eurovision 2018 participation », sur esctoday.com, (consulté le 30 octobre 2017).
  21. (en) Paul Jordan, « First wave of tickets for Eurovision 2018 go on sale on 30th November ! », sur eurovision.tv, (consulté le 17 novembre 2017).
  22. (en) Anthony Granger, « Andorra : no return to Eurovision Song Contest 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 28 mai 2017).
  23. (en) Sanjay Jiandani, « Bosnia & Herzegovina: BHRT’s Eurovision participation in jeopardy », sur esctoday.com, (consulté le 9 août 2017).
  24. (en) Neil Farren, « Bosnia and Herzegovina : BHRT workers go strike », sur eurovoix.com, (consulté le 15 août 2017).
  25. (en) Emily Herbert, « Bosnia and Herzegovina will not participate in Eurovision 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 18 septembre 2017).
  26. (en) Anthony Granger, « Kazakhstan : Khabar Agency Responds To Eurovision Rumors », sur eurovoix.com, (consulté le 26 mai 2017).
  27. (en) Chris Halpin, « EBU rule change : Which associate members should participate at Eurovision ? », sur wiwibloggs.com, (consulté le 28 mai 2017).
  28. (en) Anthony Granger, « Kosovo: RTK Hopeful Of Eurovision Debut in 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 18 juillet 2017).
  29. (en) Sanjay Jiandani, « Kosovo : RTK’s statement about Kosovo’s debut in Eurovision 2018 », sur esctoday.com, (consulté le 27 septembre 2017).
  30. (en) Sanjay Jiandani, « Liechtenstein : 1FLTV will not debut in Eurovision 2018 », sur esctoday.com, (consulté le 1er septembre 2017).
  31. (en) Anthony Granger, « Luxembourg : will Not Participate in Eurovision 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 28 mai 2017).
  32. (en) Sanjay Jiandani, « Monaco : TMC confirms non participation in Eurovision 2018 », sur esctoday.com, (consulté le 31 août 2017).
  33. (en) Neil Farren, « Slovakia : No return to Eurovision in 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 11 septembre 2017).
  34. (en) Ryan Cobb, « Turkey will return to Eurovision in 2018 announces former winner Sertab », sur escxtra.com, (consulté le 13 juillet 2017).
  35. (tr) Gündem Haberleri, « Bozdağ açıkladı: Türkiye Eurovision'a katılıyor mu? », sur superhaber.tv, (consulté le 7 août 2017).
  36. (tr) Sanjay Jiandani, « Turkey: TRT confirms non participation in Eurovision 2018 », sur esctoday.com, (consulté le 7 août 2017).
  37. (en) Erdi Tejeci, « "Forget Eurovision!" Journalist says Turkey's TRT won't accept Big 5 and high participation fees », sur wiwibloggs.com, (consulté le 10 août 2017).
  38. (en) Paul Jordan et Josianne Zwart, « Which countries will perform in which Semi-Final at Eurovision 2018 ? », sur eurovision.tv, (consulté le 29 janvier 2018).
  39. (en) Paul Jordan, « All Aboard for the Semi-Final Allocation Draw », sur eurovision.tv, (consulté le 12 janvier 2018).
  40. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2018 First Semi-Final participants », sur eurovision.tv (consulté le 6 avril 2018)
  41. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2018 Second Semi-Final participants », sur eurovision.tv (consulté le 6 avril 2018)
  42. (en) UER, « Eurovision Song Contest 2018 Grand Final participants », sur eurovision.tv (consulté le 6 avril 2018)
  43. (en) Neil Farren, « Portugal to Perform 8th in Eurovision 2018 Final », sur eurovoix.com, (consulté le 12 mars 2018).
  44. (en) Anthony Granger, « Germany: Barbara Schöneberger Revealed as Eurovision 2018 Spokesperson », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  45. (en) William Lee Adams, « Australia confirms Eurovision 2018 participation and commentators Myf Warhurst and Joel Creasey », sur wiwibloggs.com, (consulté le 24 août 2017).
  46. (nl) « Peter Van de Veire: “Als ik een voetballer was, zou ik iedereen onderuit schoppen” », sur nieuwsvlad.be, (consulté le 19 avril 2018)
  47. « La Belgique au top à l'Eurovision ! », sur rtbf.be, (consulté le 19 avril 2018)
  48. (en) Anthony Granger, « Cyprus: CyBC Reveals Commentary Team For Eurovision 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  49. (en) Anthony Granger, « Cyprus: Hovig Announced as Eurovision 2018 Spokesperson », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  50. (hr) HRT, « Eurosong 2018. – All aboard! », sur eurosonh.hrt.hr (consulté le 19 avril 2018)
  51. (es) RTVE, « Tony Aguilar comentará junto a Julia Varela 'Eurovisión 2018' », sur rtve.es, (consulté le 19 avril 2018)
  52. (fi) « Euroviisut Ylen kanavilla - kannusta Saaraa supertiistaina 8.5. », sur yle.fi (consulté le 19 avril 2018)
  53. Stéphanie Raïo, « Eurovision 2018 : Christophe Willem et André Manoukian commenteront les demi-finales sur France 4 », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 20 mars 2018).
  54. (en) Anthony Granger, « Georgia: Demetre Ergemlidze Revealed As Commentator », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  55. (en) Emily Herbert, « Georgia: Tamara Gachechiladze Announced As Spokesperson », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  56. (en) Neil Farren, « Hungary : A Dal 2018 Participants Announced », sur eurovoix.com, (consulté le 11 décembre 2017).
  57. (en) Anthony Granger, « Israel: Lucy Ayoub Announced as Eurovision 2018 Spokesperson », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  58. (en) « 2018 presenter line-up revealed », sur bbc.co.uk, (consulté le 19 avril 2018)
  59. (sv) « Sanna Nielsen kommenterar Eurovision », sur aftonbladet.se, (consulté le 19 avril 2018)
  60. (en) « Switzerland: Leticia Carvalho Revealed as Spokesperson », sur eurovoix.com, (consulté le 19 avril 2018)
  61. a et b (en) Emily Herbert, « USA : Logo TV eurovision 2018 », sur eurovoix.com, (consulté le 29 août 2017).
  62. (pt) Nuno Carrilho, « ESC2018: Canadá não transmite o Festival Eurovisão 2018 », sur escportugal.pt, (consulté le 14 avril 2018).
  63. (fi) « Club History », sur euroviisuklubi.fi, OGAE Finlande, (consulté le 28 mars 2018)
  64. (en) OGAE, « OGAE POLL 2018 – Results », sur ogaeinternational.org, (consulté le 29 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]