Michigan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'État américain. Pour les autres significations, voir Michigan (homonymie).

44° 20′ 24″ N 85° 34′ 48″ O / 44.34, -85.58

Michigan
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Michigan en rouge.SurnomThe Wolverine State, The Great Lakes StateEn français : « L'État du Glouton, L'État des Grands Lacs »DeviseSi quaeris peninsulam amoenam circumspice« Si tu cherches une péninsule plaisante, regarde autour de toi. »
Carte des États-Unis avec le Michigan en rouge.

Surnom
The Wolverine State, The Great Lakes State
En français : « L'État du Glouton, L'État des Grands Lacs »

Devise
Si quaeris peninsulam amoenam circumspice
« Si tu cherches une péninsule plaisante, regarde autour de toi. »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Lansing
Adhésion à l’Union 26 janvier 1837 (26e État)
Gouverneur Rick Snyder (R)
Sénateurs Carl Levin (D)
Debbie Stabenow (D)
Nombre de représentants 15
ISO 3166-2 US-MI
Fuseau horaire -5/-4 sauf 4 comtés de la péninsule supérieure -6/-5
Démographie
Population 9 883 640 hab. (2010[1])
Densité 39 hab./km2
Rang 8e
Ville la plus peuplée Détroit
Géographie
Altitude 275 m (min. : 174 m) (max. : Mont Arvon 603 m)
Superficie 250 941 km2
Rang 11e
– Terre 147 255 km2
– Eau (%) 103 687 km2 (41,3 %)
Coordonnées 41°41' N à 47°30' N (385 km)
82°26' W à 90°31' W (790 km)
Divers
Langues officielles De jure : Aucune
De facto : Anglais
Liens
Site web www.michigan.gov
Carte de la région du Michigan à l'époque de la Nouvelle-France par Guillaume Delisle (1718).

Le Michigan est un État du Midwest des États-Unis, presque entièrement entouré par les Grands Lacs qui forment une frontière avec la province canadienne de l'Ontario. Il est bordé au nord par le lac Supérieur, à l'ouest par le lac Michigan et le Wisconsin, à l'est par le lac Huron et le lac Érié et au sud par l'Indiana et l'Ohio. La capitale du Michigan est Lansing.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de l'État vient d'une adaptation en langue française du mot ojibwé Mishigamaw, qui signifie « grande eau » ou « grand lac »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La région fut explorée par des coureurs de bois français à partir de 1622. Elle était peuplée de tribus amérindiennes, principalement les Outaouais, les Potawatomis, les Miamis et les Hurons. Le territoire fut colonisé dans un premier temps par les Français. Le premier établissement fondé fut la mission Sainte Marie, à Sault-Sainte-Marie, en 1668, par le père jésuite Jacques Marquette. La ville de Détroit fut fondée en 1701 par Antoine de La Mothe Cadillac. La région devint un centre actif du commerce des fourrures. Les établissements français passèrent aux mains des Britanniques avec le traité de Paris de 1763. Attribuée aux États-Unis par le traité de Versailles de 1783, la région ne fut définitivement abandonnée par les Britanniques qu'en 1796. Elle fut ensuite réoccupée par les Britanniques durant la guerre de 1812. Mais ceux-ci en furent chassés en 1813 par les victoires des Américains de William Henry Harrison, près de la Thames et de Olivier H. Perry, sur le lac Érié. En 1825, l'ouverture du canal Érié favorisa le développement du commerce et provoqua une vague d'immigration. Le Territoire du Michigan se dota d'une Constitution, en 1835 et entra dans l'Union le , devenant le vingt-sixième État américain. Il connut un essor rapide à partir des années 1850 grâce à l'agriculture, à l'exploitation du bois, au développement des voies ferrées, à l'exploitation minière d'un boom du cuivre et du fer, secteur en très forte expansion dans les années 1840, des dizaines de sociétés minière du Michigan étant cotées à Boston. Près de 380 000 nouveaux immigrants arrivèrent dans le Michigan entre 1840 et 1860, en particulier pour travailler dans les mines. Plus tard, l'industrialisation fut encore plus rapide à partir de 1890 grâce à l'industrie automobile.

Au début du XXe siècle, le Michigan devint le centre de l'industrie automobile américaine, concentrée dans la région de Détroit. Celle-ci fut frappée de plein fouet par la crise de 1929. La Seconde Guerre mondiale rétablit la prospérité et le plein emploi. Le Michigan attira des émigrants noirs en provenance des États du Sud. En 1943, des tensions raciales à Détroit provoquèrent une émeute qui coûta la vie à 34 personnes. La haine raciale refit surface au cours de la lutte pour les droits civiques dans les années 1960. En 1973, Détroit a élu son premier maire noir, Coleman Young (en). Durement touchée par la crise des années 1980, l'industrie automobile a perdu beaucoup d'emplois après avoir employé plus du tiers de la main-d'œuvre industrielle du Michigan. La croissance des activités de service a permis cependant de compenser une partie des pertes d'emplois.

Après une période de croissance économique pendant les années 1990, l'État a encore souffert des difficultés au début du XXIe siècle, avec un taux de chômage régulièrement au-dessus de la moyenne nationale.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 250 941 km2, le Michigan est peuplé de 9 883 640 habitants (2010)[3].

L'État est formé par deux péninsules isolées par le détroit de Mackinac. La péninsule supérieure est une pénéplaine où affleure le bouclier canadien. Elle culmine à 603 mètres d'altitude (mont Arvon) et possède des chutes d'eau pittoresques, dont les chutes Tahquamenon. Au nord, dans le lac Supérieur, se situe le Parc national d'Isle Royale. La péninsule inférieure est formée de basses collines. Façonnée par les glaciers quaternaires, elle est aujourd'hui parsemée d'une multitude de petits cours d'eau et de lacs intérieurs. Le climat est continental humide. Les étés sont chauds et humides, et les hivers sont froids avec beaucoup de neige, particulièrement dans le Nord de l'État et sur la rive de lac Michigan. Les forêts (pins, érables, hêtres, chênes) couvrent près de la moitié du territoire du Michigan.

Il y a plus de 11 000 lacs dans l'État ; le plus grand lac intérieur est lac Houghton qui couvre 81 km2. Il y a aussi beaucoup de rivières dans le Michigan ; la plus longue est la rivière Grand, avec 420 kilomètres.

Le Michigan est le seul État des États-Unis ayant perdu des habitants entre 2000 et 2010 avec un taux de croissance négatif de la population de -0,60 %[4].

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Comtés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comtés de l'État du Michigan.

L'État du Michigan est divisé en 83 comtés[5].

Agglomérations[modifier | modifier le code]

• Le Bureau de la gestion et du budget a défini quinze aires métropolitaines et vingt aires micropolitaines dans ou en partie dans l'État du Michigan[6].

Aires métropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Detroit-Warren-Dearborn, MI 4 296 250 4 294 983 -0,0 % 14
Grand Rapids-Wyoming, MI 988 938 1 016 603 2,8 % 52
Lansing-East Lansing, MI 464 036 467 321 0,7 % 109
Flint, MI 425 790 415 376 -2,5 % 126
Ann Arbor, MI 344 791 354 240 2,7 % 147
Kalamazoo-Portage, MI 326 589 332 180 1,7 % 151
Saginaw, MI 200 169 196 542 -1,8 % 219
Muskegon, MI 172 188 171 008 -0,7 % 236
Jackson, MI 160 248 160 369 0,1 % 254
Niles-Benton Harbor, MI 156 813 155 252 -1,0 % 260
Monroe, MI 152 021 150 376 -1,1 % 273
Battle Creek, MI 136 146 135 012 -0,8 % 298
Bay City, MI 107 771 106 832 -0,9 % 343
Midland, MI 83 629 83 919 0,4 % 370
South Bend-Mishawaka, IN-MI 52 293

(319 224)

51 910

(318 619)

-0,7 %

(-0,2 %)

(153)
Aires micropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Traverse City, MI 143 372 146 358 2,1 % 7
Holland, MI 111 408 112 531 1,0 % 16
Adrian, MI 99 892 99 188 -0,7 % 30
Mount Pleasant, MI 70 311 70 436 0,2 % 98
Owosso, MI 70 648 68 900 -2,5 % 105
Marquette, MI 67 077 67 700 0,9 % 110
Ionia, MI 63 905 64 073 0,3 % 126
Sturgis, MI 61 295 60 964 -0,5 % 142
Cadillac, MI 47 584 47 696 0,2 % 227
Hillsdale, MI 46 688 46 101 -1,3 % 246
Coldwater, MI 45 248 43 649 -3,5 % 271
Big Rapids, MI 42 798 43 108 0,7 % 276
Alma, MI 42 476 41 968 -1,2 % 289
Sault Ste. Marie, MI 38 520 38 696 0,5 % 325
Houghton, MI 38 784 38 416 -1,0 % 332
Escanaba, MI 37 069 36 905 -0,4 % 356
Alpena, MI 29 598 29 091 -1,7 % 432
Ludington, MI 28 705 28 605 -0,4 % 437
Iron Mountain, MI-WI 26 168

(30 591)

26 098

(30 618)

-0,3 %

(0,1 %)

(421)
Marinette, WI-MI 24 029

(65 778)

23 791

(65 401)

-1,0 %

(-0,6 %)

(120)

En 2010, 93,1 % des Michiganais résidaient dans une zone à caractère urbain, dont 81,6 % dans une aire métropolitaine et 11,5 % dans une aire micropolitaine. L'aire métropolitaine de Detroit-Warren-Dearborn regroupait à elle seule 43,5 % de la population de l'État.


• Le Bureau de la gestion et du budget a également défini sept aires métropolitaines combinées dans ou en partie dans l'État du Michigan.

Aires métropolitaines combinées
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Detroit-Warren-Ann Arbor, MI 5 318 744 5 314 163 -0,1 % 12
Grand Rapids-Wyoming-Muskegon, MI 1 379 237 1 407 323 2,0 % 38
Lansing-East Lansing-Owosso, MI 534 684 536 221 0,3 % 83
Kalamazoo-Battle Creek-Portage, MI 524 030 528 156 0,8 % 85
Saginaw-Midland-Bay City, MI 391 569 387 293 -1,1 % 101
South Bend-Elkhart-Mishawaka, IN-MI 209 106

(720 647)

207 162

(721 543)

-0,9 %

(0,1 %)

(66)
Mount Pleasant-Alma, MI 112 787 112 404 -0,3 % 158

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État du Michigan compte 1 775 municipalités[7], dont 32 de plus de 50 000 habitants.

Municipalités de plus de 50 000 habitants
Rang Municipalité Type Comté Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013)
1 Detroit City Wayne 713 777 688 701 -3,5 %
2 Grand Rapids City Kent 188 040 192 294 2,3 %
3 Warren City Macomb 134 056 134 873 0,6 %
4 Sterling Heights City Macomb 129 699 131 224 1,2 %
5 Ann Arbor City Washtenaw 113 934 117 025 2,7 %
6 Lansing City Eaton, Ingham 114 297 113 972 -0,3 %
7 Flint City Genesee 102 434 99 763 -2,6 %
8 Clinton Charter township Macomb 96 796 98 477 1,7 %
9 Dearborn City Wayne 98 153 95 884 -2,3 %
10 Livonia City Wayne 96 942 95 208 -1,8 %
11 Canton Charter township Wayne 90 173 89 256 -1,0 %
12 Macomb Township Macomb 79 580 83 618 5,1 %
13 Troy City Oakland 80 980 82 821 2,3 %
14 Westland City Wayne 84 094 82 578 -1,8 %
15 Farmington Hills City Oakland 79 740 81 295 2,0 %
16 Shelby Charter township Macomb 73 804 76 004 3,0 %
17 Kalamazoo City Kalamazoo 74 262 75 548 1,7 %
18 Wyoming City Kent 72 125 74 100 2,7 %
19 Southfield City Oakland 71 739 73 006 1,8 %
20 Waterford Charter township Oakland 71 707 72 986 1,8 %
21 Rochester Hills City Oakland 70 995 72 952 2,8 %
22 West Bloomfield Charter township Oakland 64 690 65 918 1,9 %
23 Taylor City Wayne 63 131 61 817 -2,1 %
24 St. Clair Shores City Macomb 59 715 60 070 0,6 %
25 Pontiac City Oakland 59 515 59 887 0,6 %
26 Royal Oak City Oakland 57 236 58 946 3,0 %
27 Novi City Oakland 55 224 57 960 5,0 %
28 Dearborn Heights City Wayne 57 774 56 620 -2,0 %
29 Ypsilanti Charter township Washtenaw 53 362 54 118 1,4 %
30 Battle Creek City Calhoun 52 347 51 848 -1,0 %
31 Saginaw City Saginaw 51 508 50 303 -2,3 %
32 Kentwood City Kent 48 707 50 233 3,1 %

La municipalité de Detroit était la 18e municipalité la plus peuplée des États-Unis en 2013.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré)
Historique des recensements
Année Population Variation

1800 3 757 ——
1810 4 762 26,8 %
1820 7 452 56,5 %
1830 28 004 275,8 %
1840 212 267 658,0 %
1850 397 654 87,3 %
1860 749 113 88,4 %
1870 1 184 059 58,1 %
1880 1 636 937 38,2 %
1890 2 093 890 27,9 %
1900 2 420 982 15,6 %
1910 2 810 173 16,1 %
1920 3 668 412 30,5 %
1930 4 842 325 32,0 %
1940 5 256 106 8,5 %
1950 6 371 766 21,2 %
1960 7 823 194 22,8 %
1970 8 875 083 13,4 %
1980 9 262 078 4,4 %
1990 9 295 297 0,4 %
2000 9 938 444 6,9 %
2010 9 883 640 -0,6 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population du Michigan à 9 895 622 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 0,1 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tablait la population à 9 883 640 habitants[8]. Depuis 2010, l'État connaît la 4e croissance démographique la moins soutenue des États-Unis.

Avec 9 883 640 habitants en 2010, le Michigan était le 8e État le plus peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 3,20 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le comté de Shiawassee dans le township de Bennington[9].

Avec 67,49 hab./km2 en 2010, le Michigan était le 17e État le plus dense des États-Unis.

Le taux d'urbains était de 74,6 % et celui de ruraux de 25,4 %[10].

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 11,6 ‰[11] (11,4 ‰ en 2012[12]) et le taux de mortalité à 8,9 ‰[13] (9,1 ‰ en 2012[14]). L'indice de fécondité était de 1,85 enfants par femme[11] (1,82 en 2012[12]). Le taux de mortalité infantile s'élevait à 7,1 ‰[13] (6,9 ‰ en 2012[14]). La population était composée de 23,72 % de personnes de moins de 18 ans, 9,85 % de personnes entre 18 et 24 ans, 24,71 % de personnes entre 25 et 44 ans, 27,95 % de personnes entre 45 et 64 ans et 13,78 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 38,9 ans[15].

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 11 921) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 80 156) avec un excédent des naissances (368 960) sur les décès (288 804), et d'autre part d'un solde migratoire négatif (- 68 491) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 55 145) et un déficit des flux migratoires intérieurs (- 123 636)[16].

Selon des estimations de 2013, 93,0 % des Michiganais étaient nés dans un État fédéré, dont 76,9 % dans l'État du Michigan et 16,1 % dans un autre État (6,7 % dans le Mid-Ouest, 5,4 % dans le Sud, 2,2 % dans le Nord-Est, 1,8 % dans l'Ouest), 0,7 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 6,2 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (49,1 % en Asie, 20,9 % en Europe, 18,4 % en Amérique latine, 7,1 % en Amérique du Nord, 4,1 % en Afrique, 0,4 % en Océanie). Parmi ces derniers, 51,1 % étaient naturalisés américain et 48,9 % étaient étrangers[17][18].

Selon des estimations de 2012 effectuées par le Pew Hispanic Center, l'État comptait 120 000 immigrés illégaux, soit 1,2 % de la population[19].

Composition ethnique et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 78,95 % de Blancs, 14,17 % de Noirs, 2,41 % d'Asiatiques (0,78 % d'Indiens), 2,33 % de Métis, 0,63 % d'Amérindiens, 0,03 % d'Océaniens et 1,49 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (2,16 %), principalement blanche et noire (0,73 %) et blanche et amérindienne (0,53 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (0,17 %).

Les non hispaniques représentaient 95,59 % de la population avec 76,59 % de Blancs, 14,00 % de Noirs, 2,39 % d'Asiatiques, 1,93 % de Métis, 0,55 % d'Amérindiens, 0,02 % d'Océaniens et 0,10 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 4,41 % de la population, principalement des personnes originaires du Mexique (3,22 %)[15].

En 2010, l'État du Michigan avait la 4e plus faible proportion d'Océaniens après la Virginie-Occidentale (0,02 %), le Vermont (0,03 %) et le Maine (0,03 %).

L'État comptait également les 8e plus grands nombres de Blancs (7 803 120) et de Blancs non hispaniques (7 569 939) des États-Unis.

Historique récent de la composition ethnique de l'État du Michigan (en %)[20][21]
Ethnies 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 95,88 92,88 90,58 88,26 84,99 83,44 80,15 78,95
———Non hispaniques 84,06 82,30 78,55 76,59
Noirs 3,96 6,94 9,17 11,17 12,95 13,90 14,21 14,17
———Non hispaniques 13,80 14,11 14,00
Asiatiques (et Océaniens jusqu'en 1990) 0,03 0,06 0,10 0,20 0,61 1,13 1,78 2,41
———Non hispaniques 1,76 2,39
Autres 0,12 0,12 0,15 0,37 1,45 1,53 3,86 4,47
———Non hispaniques 2,32 2,61
Hispaniques (toutes ethnies confondues) 1,75 2,17 3,26 4,41

En 2013, le Bureau du recensement des États-Unis estime la part des Blancs non hispaniques à 76,1 %, celle des Hispaniques à 4,7 % et celle des autres groupes non hispaniques à 19,2 %[8].

En 2000, les Michiganais s'identifiaient principalement comme étant d'origine allemande (20,4 %), irlandaise (10,7 %), anglaise (10,0 %), polonaise (8,6 %), américaine (5,2 %), française (4,9 %), néerlandaise (4,8 %) et italienne (4,5 %)[22].

En 2000, l'État avait la plus forte proportion de personnes d'origine néerlandaise, la 2e plus forte proportion de personnes d'origine polonaise après le Wisconsin (9,3 %), la 6e plus forte proportion de personnes d'origine arménienne ainsi que les 8e plus fortes proportions de personnes d'origine française et canadienne-française des États-Unis.

L'État abrite la 16e communauté juive des États-Unis. Selon le North American Jewish Data Bank, l'État comptait 82 270 Juifs en 2013 (93 530 en 1971), soit 0,8 % de la population de l'État. Ils se concentraient essentiellement dans les agglomérations de Detroit-Warren-Dearborn (67 000) et Ann Arbor (7 000)[23]. Ils constituaient une part significative de la population dans le comté d'Oakland (5,1 %).

L'État abrite la 6e communauté amish des États-Unis. Selon une étude effectuée par Joseph F. Donnermeyer, Cory Anderson et Elizabeth C. Cooksey de l'Université d'État de l'Ohio[24], l'État comptait 10 410 Amish en 2010, soit 0,1 % de la population de l'État et 4,2 % de la population amish américaine. Ils se concentraient essentiellement dans l'implantation de Centreville (1 528) et constituaient une part significative de la population dans le comté d'Oscoda (4,9 %).

Selon le Young Center for Anabaptist and Pietist Studies[25], l'État comptait 13 330 Amish en 2014 (5 150 en 1992), soit 0,1 % de la population de l'État et 4,7 % de la population amish américaine.

Les Hispaniques étaient essentiellement originaires du Mexique (72,9 %) et de Porto Rico (8,5 %)[26]. Composée à 53,4 % de Blancs, 9,1 % de Métis, 3,8 % de Noirs, 1,7 % d'Amérindiens, 0,4 % d'Asiatiques, 0,1 % d'Océaniens et 31,4 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, la population hispanique représentait 17,3 % des Métis, 16,7 % des Océaniens, 11,8 % des Amérindiens, 3,0 % des Blancs, 1,2 % des Noirs, 0,7 % des Asiatiques et 93,3 % des personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories[27].

Les Asiatiques s'identifiaient principalement comme étant Indiens (32,4 %), Chinois (18,7 %), Coréens (10,2 %), Philippins (9,3 %), Viêts (7,0 %), Japonais (4,6 %), Pakistanais (4,2 %) et Bangladeshis (3,3 %)[28].

L'État avait la 3e plus forte proportion de Bangladeshis (0,08 %) après l'État de New York (0,30 %) et le New Jersey (0,09 %).

L'État comptait également le 4e plus grand nombre de Bangladeshis (7 965) après l'État de New York (57 761), la Californie (9 268) et le Texas (8 060), le 5e plus grand nombre de Hmongs (5 580) après la Californie (86 989), le Minnesota (63 619), le Wisconsin (47 127) et la Caroline du Nord (10 433) et le 9e plus grand nombre de Pakistanais (9 931) des États-Unis.

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (92,6 %), principalement blanche et noire (31,4 %), blanche et amérindienne (22,7 %), blanche et asiatique (16,6 %), blanche et autre (9,6 %) et noire et amérindienne (4,3 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (7,4 %)[29].

Politique[modifier | modifier le code]

Le Michigan est un État industriel de la région des Grands Lacs de tradition progressiste. Il fut le premier état à abolir la peine de mort en 1846 et il est longtemps resté le seul.

Historiquement, le premier congrès du parti républicain eu lieu à Jackson (Michigan) le . Le Michigan fut par la suite un bastion des républicains jusqu'à la Grande Dépression de la fin des années 1920.

État pivot lors des présidentielles[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles[30]
Année républicains démocrates
2012 45,20 % 2 112 673 54,80 % 2 561 911
2008 40,89 % 2 048 639 57,33 % 2 872 579
2004 47,81 % 2 313 746 51,23 % 2 479 183
2000 46,14 % 1 953 139 51,28 % 2 170 418
1996 38,48 % 1 481 212 51,69 % 1 989 653
1992 36,38 % 1 554 940 43,77 % 1 871 182
1988 53,57 % 1 965 486 45,67 % 1 675 783
1984 59,23 % 2 251 571 40,24 % 1 529 638
1980 48,99 % 1 915 225 42,50 % 1 661 532
1976 51,83 % 1 893 742 46,44 % 1 696 714
1972 56,20 % 1 961 721 41,81 % 1 459 435
1968 41,46 % 1 370 665 48,18 % 1 593 082
1964 33,10 % 1 060 152 66,70 % 2 136 615
1960 48,84 % 1 620 428 50,85 % 1 687 269

Le Michigan est un État qui apporte ses voix plutôt aux Républicains lors des élections présidentielles de la seconde moitié du XIXe siècle. En 1912, il est l'un des six États à voter pour Theodore Roosevelt, alors candidat des Républicains progressistes contre Woodrow Wilson, le candidat démocrate et contre William Howard Taft, le candidat officiel du parti républicain.

Si le Michigan continue d'élire plutôt les candidats républicains à l'élection présidentielle durant le XXe siècle, il apporte néanmoins son soutien au démocrate Franklin Roosevelt en 1932 et 1936 avant d'être l'un des quelques États à lui préférer le républicain Wendell Willkie en 1940 et à soutenir le républicain Thomas E. Dewey en 1948 contre le président Harry Truman. Après avoir fortement soutenu le républicain Dwight Eisenhower dans les années 1950, il penche de nouveau vers les démocrates lors des élections de 1960, 1964 et 1968. En 1976, il soutient le président Gerald Ford, l'enfant du pays, contre Jimmy Carter. Le Gerald R. Ford Museum est notamment situé à Grand Rapids tandis que la Bibliothèque présidentielle Gerald R. Ford se trouve sur le campus de l'université du Michigan.

Aucun candidat républicain n'a remporté le Michigan depuis George H. W. Bush en 1988.

Lors de l’élection présidentielle de 2004, le candidat démocrate John Kerry l'a emporté avec 51,23 % des voix contre 47,81 % au président républicain sortant George W. Bush, réélu au niveau national. En 2008, le démocrate Barack Obama y a obtenu 57 % des voix contre 40 % au républicain John McCain et en 2012 il a obtenu 54,80 % des voix contre 45,20 % au républicain Mitt Romney.

Les républicains dominent les zones rurales de l'Ouest et du Nord de l'État, plus spécifiquement la région de Grand Rapids mais aussi la banlieue de Détroit tandis que les démocrates dominent l'Est de l'État et les villes de Détroit, Ann Arbor, Flint et Saginaw.

Administration locale[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2011, le gouverneur de l'État du Michigan fut la démocrate Jennifer Granholm. Si le poste de lieutenant-gouverneur est détenu par un démocrate durant cette période, ceux de secrétaire d’État et d'attorney général sont détenus par des républicains. Le , le républicain Rick Snyder est devenu le nouveau gouverneur de l'État.

Les deux chambres du Congrès du Michigan sont dominés par les républicains lors de la session 2011-2013. Les républicains détiennent ainsi 68 des 110 sièges de la chambre basse et 26 des 38 sièges du Sénat[31].

Représentation fédérale[modifier | modifier le code]

Au niveau fédéral, les deux sénateurs de l’État sont les démocrates Carl Levin et Debbie Stabenow alors que neuf républicains et six démocrates représentent l’État à la Chambre des représentants durant le 112e congrès (2011-2013).

Économie[modifier | modifier le code]

Longtemps dominée par le commerce de la fourrure, l'agriculture, l'industrie du bois et l'exploitation minière, l'économie de l'État est aujourd'hui diversifiée à la suite d'une industrialisation importante au XXe siècle. Les richesses minérales sont très abondantes. Les plus importantes sont les minerais de fer et de cuivre, l'argent, la potasse, le charbon, le sel gemme, le pétrole et le gaz naturel. L'agriculture et la sylviculture sont restées des secteurs importants. Les principales ressources agricoles sont l'élevage laitier et bovin, les céréales, le soja, la betterave à sucre, la pomme de terre, les légumes et les arbres fruitiers. Les vergers sont concentrés en bordure du lac Michigan. L'État est l'un des premiers producteurs nationaux de cerises, de pommes, de prunes et de poires. Le Michigan est l'un des principaux États industriels des États-Unis. L'industrie automobile est dominante. L'État du Michigan est le premier centre de production de véhicules de tourisme des États-Unis. Trois des principaux constructeurs automobiles américains, General Motors, Ford et Chrysler, ont leur siège mondial dans la région de Détroit. Les autres activités industrielles sont le raffinage pétrolier, la construction mécanique, la sidérurgie, la chimie, l'électronique, l'industrie du caoutchouc et des matières plastiques, l'agroalimentaire, le textile (confection), l'industrie du bois (papeterie, meubles).

L'industrie du tourisme est également très importante. Les principaux sites touristiques sont l'Isle Royale National Park, sur le lac Supérieur ; le Pictured Rocks National Lakeshore, aux falaises de grès multicolores ; le Sleeping Bear Dunes National Lakeshore, grandes dunes situées en bordure du lac Michigan. Des sites historiques commémorent l'installation des premiers colons. Les Grands Lacs ont un poids considérable dans l'économie du Michigan, notamment pour le transport des matières premières. Détroit est le principal port de l'État.

Le secteur automobile est bien représenté avec les firmes américaines et étrangères (PSA, Renault…). L’État du Michigan accueille 22 sièges sociaux des 500 plus grandes entreprises américaines.

Le Michigan est notamment le berceau du secteur automobile américain, et en particulier de Ford qui s'est développé autour de Détroit.

L'État est le plus dévasté économiquement du pays avec une récession continue depuis 2001, il y encore eu un recul de 1,2 % du PIB en 2007[32]. En 2007, avant la crise financière, il avait le taux de chômage le plus élevé de la nation, à 11,6 % de la population active[33]. En décembre 2010, alors que la crise économique a touché la nation entière, le Michigan – qui reste pauvre – n'a plus le plus fort taux de chômage du pays (11,7 %). La Californie, la Floride, le Rhode Island, et surtout le Nevada ont des taux de chômage plus élevés[34].

Culture[modifier | modifier le code]

Art[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Resident Population Data: Population Change », United States Census Bureau,‎ (consulté le 8 septembre 2010)
  2. (en) State Symbols USA
  3. http://2010.census.gov/2010census/data/apportionment-pop-text.php
  4. en:List of U.S. states by population growth rate
  5. http://quickfacts.census.gov/qfd/maps/michigan_map.html
  6. http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/omb/bulletins/2013/b13-01.pdf
  7. http://www.census.gov/geo/reference/pdfs/guidestloc/All_GSLCG.pdf
  8. a et b http://quickfacts.census.gov/qfd/states/26000.html
  9. https://www.census.gov/geo/reference/centersofpop/histstate/historical_cenpop_26.html
  10. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_SF1_GCTP1.ST26&prodType=table
  11. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_01.pdf
  12. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr62/nvsr62_09.pdf
  13. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_04.pdf
  14. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr63/nvsr63_09.pdf
  15. a et b http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?src=bkmk
  16. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=PEP_2013_PEPTCOMP&prodType=table
  17. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_13_1YR_DP02&prodType=table
  18. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_13_1YR_B05002&prodType=table
  19. http://www.pewhispanic.org/interactives/unauthorized-immigrants-2012/
  20. http://mapmaker.rutgers.edu/REFERENCE/Hist_Pop_stats.pdf
  21. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?src=bkmk
  22. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_00_SLDS_PCT018&prodType=table
  23. http://www.jewishdatabank.org/Studies/details.cfm?StudyID=736
  24. http://media.npr.org/documents/2014/june/ohiostatecensus.pdf
  25. http://www2.etown.edu/amishstudies/Index.asp
  26. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP10&prodType=table
  27. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP10&prodType=table
  28. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP8&prodType=table
  29. http://factfinder.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP4&prodType=table
  30. Leip, David, « Presidential General Election Results Comparison - Michigan », US Election Atlas (consulté le 16 février 2010)
  31. A look at the next Republican-led state legislature, 4 novembre 2010
  32. [1]
  33. Voir (en)en:List of U.S. states by unemployment rate
  34. http://www.bls.gov/lau/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]