Culture islamique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'épopée perse de Rostam et Esfandiyar est rédigée dans une enluminure. Ces types de récit sont transmis à l'Occident et contribuent au style de la chanson de geste.
La Grande Mosquée de Kairouan est l'une des œuvres architecturales majeures de la civilisation arabo-musulmane ; elle a servi de modèle à de nombreuses mosquées de l'Occident musulman. Entre le IXe et le XIe siècle, elle est un centre culturel et intellectuel important principalement axé sur l'étude des sciences religieuses et de la jurisprudence islamique, Kairouan, Tunisie.

La culture islamique est l'expression utilisée par les historiens pour décrire toutes les pratiques culturelles des peuples islamisés dans le passé. On considère que la culture islamique fut à son apogée au moment du Moyen Âge en Occident[1],[2].

Culture religieuse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Islam.

Sciences et techniques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sciences et techniques islamiques.

Civilisation islamique en al-Andalus[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Littérature de langue arabe.

Art[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Arts d'Islam.

Architecture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Architecture islamique.

Musique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Musique arabe et Musique arabo-andalouse

Archéologie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Archéologie islamique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Albert Ollé-Martin et Violaine Decang, Histoire de l'humanité: 600-1492, éd. UNESCO, 2008, p. 692
  2. (fr) Sami Aoun, Mots-clés de l'islam, éd. Médiaspaul, 2007, p. 8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Mariage dans la tradition musulmane
  • Civilisation islamique
  • Culture
  • Division du monde dans l'Islam
  • Structure du pouvoir musulman
  • Bey (turc بيه, [bey], chef de clan)
  • Agha (turc : [ağa], persan et arabe : آغا, chef / maître / seigneur local)
  • Nabâb (persan : [novāb], نواب, seigneur / chevalier)
  • Kadi (arabe : قاضي, [qāḍī], juge)
  • Cheikh (arabe : شيخ [šayḫ] pl. [šuyūḫ], maître / sage)
  • Khân (turc : [han]; arabe : [ḫān], خان, khan, chef d'un territoire)
  • Émir (arabe : [umarāʾ], أمراء, pluriel de [amīr], أمير, commandant)
  • Dey (turc : داي [dey], oncle / commandant militaire / protecteur)
  • Pacha (arabe : پاشا, [pašah], seigneur / commandant des armées)
  • Vizir (arabe : وزیر, [wasîr], conseiller / ministre)
  • Khédive (persan خدیو, [xidīw], [xadīw], seigneur / vice-sultan)
  • Malik, (arabe : [mulk], ملك, roi)
  • Sultan (arabe سلطان, [sulṭān], souverain)
  • Chah (perse شاه, [šāh], empereur - existe avec des variantes comme Chahinshah ou Padishah)
  • Calife (arabe خَلَفَ [ḫalafa], successeur - sous-entendu du Prophète - commandeur des croyants)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Arabesques, site consacré à la promotion des arts et des lettres du monde musulman.