1865

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1865 (MDCCCLXV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1865, voir -1865.

Années :
1862 1863 1864  1865  1866 1867 1868

Décennies :
1830 1840 1850  1860  1870 1880 1890
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 3 mai : début d'une longue visite de Napoléon III en Algérie, son second voyage, devant le mécontentement des colons (jusqu'en juin). Elle ne favorise pas la relance de la colonisation comme Mac-Mahon l’avait espéré[1].
  • 14 juillet : sénatus-consulte laissant « le libre choix de la citoyenneté française aux Algériens tout en leur assurant sans condition les droits civils des Français ». Ce texte est considéré comme le plus libéral de la législation coloniale française. Les Juifs d’Algérie peuvent obtenir leur naturalisation française s’ils la demandent.
  • Juillet : Faidherbe n'est plus gouverneur du Sénégal.


  • La côte du Dahomey est bloquée par la marine britannique. Le commerce des esclaves cesse définitivement.
  • À la suite des conflits avec les Ashanti, les Britanniques formulent une « politique de non-extension » en Afrique de l’Ouest.
  • Scandale financier à Tunis. Le Premier ministre, Mustapha Khaznadar, est impliqué dans le détournement d’importantes sommes empruntées à l’étranger. Du matériel hors d’usage a aussi été acheté à prix d’or, alors que les caisses de l’État sont vides.
  • La frontière algérienne est ouverte au commerce marocain (1865-1867).

Amérique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1865 au Canada et 1865 au Nouveau-Brunswick.
11 juillet : combat naval de Riachuelo dans la Guerre de la Triple Alliance
  • 1er mai : alliance entre l’Argentine, le Brésil et l’Uruguay contre le Paraguay. Le président du Paraguay, López, est accusé de vouloir créer un empire comprenant Paraguay, Uruguay et les provinces Argentines d’Entre Ríos et Corrientes. Le Paraguay est d’abord vainqueur des coalisés.
  • 11 juillet : l'Espagne reconnaît définitivement l'indépendance de la République dominicaine, qu'elle avait annexée en 1861.
  • C'est en septembre 1865 que Georges Claraz naturaliste et explorateur suisse, ouvre la porte de la Patagonie septentrionale à la recherche scientifique, en explorant et en décrivant en premier les zones comprises entre la rivière Rio Negro et la rivière Rio Chubut.

États-Unis[modifier | modifier le code]

14 avril : assassinat d'Abraham Lincoln.
Article détaillé : 1865 aux États-Unis.
  • 16 janvier : le général Sherman publie le « décret spécial n°15 sur la Terre » qui destine la totalité de la côte Sud jusqu’à 50 km à l’intérieur des terres à l’intention exclusive des Noirs. Les affranchis peuvent s’y installer, en n’occupant que 16 ha maximum par familles. En juin, 40 000 affranchis sont sur place, mais en août, le président Johnson rend ces terres à leurs propriétaires confédérés et les affranchis sont expulsés.
  • 31 janvier[3] : l'esclavage est aboli aux États-Unis par le treizième amendement à la constitution proposé par le Congrès (ratifié le 6 décembre).
  • 2 mars : les États du Sud, dont la défaite militaire ne fait plus de doute, promettent la liberté aux esclaves qui s’engageraient dans l’armée confédérée.
  • 10 mars : adoption du projet de confédération au Canada par 91 voix contre 33. Le premier ministre Étienne-Paschal Taché, détenant la majorité à l’Assemblée, s’assure de son adoption.
  • 4 décembre : alors que tous les États « rebelles » sont reconduits dans l’Union, le Congrès, à peine entré en session, refuse cette « politique du fait accompli », désigne une commission d’enquête et ferme sa porte aux élus du Sud. Le rapport de la commission conclu que le Sud est toujours aux mains des dirigeants de la Confédération et que les Codes Noirs y restaurent la vieille servitude.
  • 18 décembre : entrée en vigueur du XIIIe amendement de la Constitution des États-Unis d'Amérique abolissant l'esclavage[5]. Quatre millions d’esclaves sont affranchis. Les États-Unis seront le pays qui aura le plus importés de Noirs après le Brésil.
  • 24 décembre : fondation du Ku Klux Klan à l'initiative de six officiers du Tennessee déçus par la défaite des États sudistes lors de la guerre de Sécession. Il s'agit d'une organisation clairement antisémite et raciste. Ses membres se livrent à des raids, des lynchages, des agressions physiques et des incendies (116 actes de violence enregistrés dans le seul Kentucky entre 1867 et 1871).


  • Révolte des Sioux pour empêcher une piste de pionniers de traverser leurs territoires de chasse.
  • La frontière (frontier) dépasse le 100° méridien.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]


  • Nouvelle-Zélande : les Māori sont associés à la vie de l’île : alors que les tribus du Nord sont toujours en guerre, le gouverneur George Grey légalise les coutumes agraires des Māori. Des tribunaux territoriaux anglo-māori sont créés et des écoles subventionnées. Quatre chefs élus par les tribus siègeront au Parlement colonial.
  • Japon : le fief de Chôshù décide d’équiper entièrement ses troupes sur le modèle occidental et de créer une armée de conscrits. Elle sera à l’origine de la future armée japonaise. Début de la guerre civile du clan de Chôshù où triomphent les partisans de l’empereur.
  • Famine dans l'état d'Orissa en Inde (fin en 1867).
  • Début de l’insurrection populaire dirigée par Po Kombo au Cambodge. Le roi Norodom Ier doit faire appel aux forces françaises venues de Cochinchine qui contribuent à réprimer l’insurrection (1867).
  • Traité entre les États-Unis et le Brunei. Le sultan concède à l’American Trading Company les droits d’exploitation sur les bois précieux.
  • Création d'un ministère de l'instruction publique à Ceylan.
  • Les Britanniques entreprennent la cartographie clandestine du Tibet (fin en 1890). Ils forment des agents indiens, déguisés en pèlerins, à faire des relevés topographiques (Nain Singh, Kishen Singh, Kintup, etc.).
  • Une commission britanno-russe est chargé d’étudier la délimitation des frontières entre l’empire ottoman et la Perse. Une zone neutre est créée, de l’Ararat au golfe Persique.
  • Liban : Second mandat de Da'ud Pacha, marqué par une agitation politique. L’opposant maronite Joseph Karam rentre de son exil à Smyrne. Le gouverneur tente de négocier avec le parti clérical, qui attend beaucoup du soutien de la France. Ce parti réclame le départ de Da’ud et la nomination d’un Libanais pour un Liban unifié.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1865 en France, 1865 en Italie et 1865 en Suisse.
  • Mars : le gouvernement italien signe un traité de commerce avec le Zollverein allemand. Le rapprochement économique sera bientôt complété par une alliance militaire contre l’Autriche.
  • 16 avril : « Article de Pâque » de Ferenc Deák, qui propose un compromis dualiste avec administration austro-hongroise conjointe pour les affaires communes, extérieures et militaires en Hongrie.
  • 18 avril : nouveau statut de la censure en Russie, relativement libéral.
  • 26 juin : le chef du gouvernement autrichien, Anton von Schmerling, est remplacé par le comte Belcredi. La double monarchie connaît une crise institutionnelle. La réforme du Reichsrat de février 1861 est restée sans effets, les représentants des Hongrois et des Tchèques le boycottant. Le nouveau Premier ministre dissout le Reichsrat en septembre et décide de gouverner de manière absolue.


  • Union douanière entre la France et la principauté de Monaco.
  • Nouveau code de justice militaire en Russie.
  • Transformation du Lycée Richelieu d’Odessa en université.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

La mariée, de Dante Gabriel Rossetti

Naissances en 1865[modifier | modifier le code]

Décès en 1865[modifier | modifier le code]

Funérailles de Léopold Ier de Belgique

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nabila Oulebsir, Les usages du patrimoine : monuments, musées et politique coloniale en Algérie, 1830-1930, Les Éditions de la MSH,‎ 2004 (ISBN 9782735110063, présentation en ligne)
  2. Scott Rosenberg, Richard F. Weisfelder, Historical Dictionary of Lesotho, Scarecrow Press,‎ 2003 (ISBN 9780810865747, présentation en ligne)
  3. The Law of the American Constitution : Its Origin and Development, par Charles K. Burdick, Francis Marion Burdick Collaborateur Francis Marion Burdick Publié par Wm. S. Hein Publishing, 1987 ISBN 978-0-8377-1948-1, 9780837719481
  4. George Washington Paschal, The Constitution of the United States Defined and Carefully Annotated, W.H. & O.H. Morrison,‎ 1868 (présentation en ligne)
  5. Annuaire de l'économie politique et de la statistique, publié par Guillaumin et cie, 1866
  6. (en) Biography of Rafael Carrera