Ə

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ǝ)

schwa, e culbuté
Ə Ǝ ə
Graphies
Capitale Ə, Ǝ
Bas de casse ə, ǝ
Lettre modificative ᵊ, ᴲ, ₔ
Utilisation
Alphabets akébou, awing, azéri, bafut, bana, bangolan, barma, comox, dii, esclave du Nord, ewondo, gude, halkomelem, hupda, ikposso, kanouri, kemezung, kwanja, lama, lamnso’, maskelynes, mfumte, mundani, ngizim, ngwe, ouldémé, pinyin, tamasheq, tanna du Sud-Ouest, tchétchène, tchourama, temne, thompson, yom, zandé, zapotèque de Yatzachi
Phonèmes principaux /ə, æ/

Ə (minuscule ə), appelée schwa, ou Ǝ (minuscule ǝ), appelée E culbuté, est une lettre additionnelle de l’alphabet latin. Elle est utilisée avec la capitale ‹ Ə › dans l’écriture de l’azéri, du gottscheerish, dans l’écriture standardisée de plusieurs langues camerounaises comme l’awing, le bafut, le bana, le bangolan, le dii, l’ewondo, le kemezung, le kanouri (Cameroun et Tchad), le kwanja, le lamnso’, le mfumte, le mundani, le ngwe, l’ouldémé et le pinyin, au Tchad pour le barma, aux Togo et Ghana pour l’akébou ; dans l’écriture du zandé ; ainsi que dans l’écriture du comox, du halkomelem et du thompson au Canada, hupda en Colombie, du zapotèque de Yatzachi au Mexique. Elle est utilisée avec la capitale ‹ Ǝ › dans l’écriture de langues d’Afrique de l’ouest comme l’ikposso, le kanouri (Niger et Nigeria), le lama, le ngizim, le tamasheq, le tchourama et le yom, ainsi qu’au Canada dans l’écriture de l’esclave du Nord. Sa forme minuscule est également utilisée par l’alphabet phonétique international pour représenter une voyelle moyenne centrale.

Linguistique[modifier | modifier le code]

Johann Andreas Schmeller semble être le premier à utiliser le e culbuté pour représenter le son du schwa, dans sa grammaire bavaroise Die Mundarten Bayerns: grammatisch dergestellt publié en 1821 et dans son dictionaire bavarois Bayerisches Wörterbuch publié en 1827[1]. Ludwig Aurbacher l’utilise aussi dans son ouvrage en haut souabe Schriftproben in oberschwäbischer Mundart publié en 1841[2].

À la fin du XIXe siècle, le e culbuté est utilisé comme symbole phonétique dans l’alphabet dialectal suédois de Johan August Lundell, dans la transcription Dania d’Otto Jespersen, la transcription du Glossaire des patois de la Suisse romande, la transcription Lyttkens-Wulff, la transcription Norvegia, la transcription phonétique d’Otto Bremer, le Palaeotype d’Alexander John Ellis, l’alphabet romique de Henry Sweet ainsi que l’alphabet phonétique international.

Azéri[modifier | modifier le code]

En azéri, dans l'alphabet latin adopté peu après l'indépendance de l'Azerbaïdjan dans les années 1990, la lettre Ə correspond à une voyelle basse supérieure antérieure non arrondie, représentée par /æ/ dans l'alphabet phonétique international.

Dans l'ordre alphabétique, Ə est placée entre le E et le F et est donc la 7e lettre de l'alphabet azéri (le Ç étant la quatrième entre C et D).

Alphabet phonétique international[modifier | modifier le code]

L'alphabet phonétique international utilise la forme minuscule [ə] pour représenter une voyelle moyenne centrale.

Tchétchène[modifier | modifier le code]

Ə est également utilisé dans l'alphabet latin tchétchène, ainsi que dans la translittération latine de l'avestique (qui utilise un ə̄ diacrité par un macron pour représenter la voyelle longue correspondante).

Langues africaines[modifier | modifier le code]

La forme capitale Ə est utilisée dans :

La forme capitale Ǝ est utilisée dans :

Ces alphabets sont historiquement basées sur l'alphabet international africain, qui lui utilise Ə.

Mathématiques[modifier | modifier le code]

Le symbole ‹ ∃ › est le symbole du quantificateur existentiel en mathématiques et se prononce alors « il existe » .

Graphie[modifier | modifier le code]

La graphie de Ə est basée sur celle d'un E latin minuscule retourné. Les formes capitales et minuscules sont similaires et ne diffèrent que par leur taille.

En écriture manuscrite azérie, sa majuscule a parfois la même forme que la lettre Э[3],[4].

Variantes et formes[modifier | modifier le code]

Formes du schwa ou e culbuté
Majuscule Minuscule Description
Latin letter Schwa.svg Formes où la majuscule est basée sur une minuscule agrandie et la minuscule est basée sur un e minuscule tourné.
Latin letter turned E.svg Formes où la majuscule est basée sur un E majuscule tourné et la minuscule sur un e minuscule tourné.
Latin letter reversed E.svg Formes où la majuscule est basée sur un E majuscule réfléchi et la minuscule sur un e minuscule tourné.

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

Le schwa et e culbuté peuvent être représentés avec les caractères Unicode (latin étendu B, Alphabet phonétique international) suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale Ə ƏU+018F U+018F lettre majuscule latine schwa
minuscule ə əU+0259 U+0259 lettre minuscule latine schwa
exposant U+1D4A U+1D4A lettre modificative minuscule schwa
indice U+2094 U+2094 indice lettre minuscule latine schwa
capitale Ǝ ƎU+018E U+018E lettre majuscule latine e réfléchi
minuscule ǝ ǝU+01DD U+01DD lettre minuscule latine e culbuté
exposant majuscule U+1D32 1D32 lettre modificative majuscule e réfléchi

Le symbole phonétique ɘ U+0258 lettre minuscule latine e réfléchi (latin small letter reversed E) n’est pas la minuscule de Ǝ U+018E lettre majuscule latine e réfléchi (latin capital letter reversed E).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Ǝ » (voir la liste des auteurs).
  1. Schmeller 1827.
  2. Aurbacher 1841.
  3. ИЗ ИСТОРИИ ПИСЬМА АЗЕРБАЙДЖАНСКИХ ТЮРКОВ, Мансур Рахбари (Южный Азербайджан, Иран), Bextiyartuncay. [1] - Э(ə): "э(ə)СРи : леорард ( Китаб аль – Идрак ли – Лисан аль – Атрак ), тигр (Махмуд Кашгари)"
  4. Eesti Keele Instituut / Institute of the Estonian Language KNAB: Kohanimeandmebaas / Place Names Database, Taadi / Tat / Жугьури Džuhuri latinisatsioon / romanization: KNAB 2012-09-30 - [2] Notes-2: "In the earlier Azerbaijani Cyrillic there were variations: ə (= э)."

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de + swb) Ludwig Aurbacher, Schriftproben in oberschwäbischer Mundart, München, Ernst August Fleischmann, (lire en ligne)
  • (de + bar) Johann Andreas Schmeller, Bayerisches Wörterbuch, Stuttgart & Tübingen, Cotta, (lire en ligne)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • ǝ, Scriptsource.org
  • ə, Scriptsource.org

Articles connexes[modifier | modifier le code]