Ludwig Aurbacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ludwig Aurbacher
Description de cette image, également commentée ci-après
Ludwig Aurbacher.
Naissance
Türkheim, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 62 ans)
Munich, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture allemand
Genres

Ludwig Aurbacher (26 août 1784 – 25 mai 1847) est un professeur et écrivain allemand[1]. Il est célèbre pour son conte à multiples épisodes : Les Sept Souabes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludwig Aurbacher est né à Türkheim, en Bavière, le fils d'un pauvre cloutier. Il voulait devenir ecclésiastique catholique. Il a fréquenté l'école à Landsberg am Lech et a été choriste pendant un an. En 1795, il fréquenta le séminaire bénédictin de Munich, où il obtint son diplôme d'études secondaires. Après cela, il entra à l'Abbaye d'Ottobeuren comme novice en 1801. Après la dissolution de ce monastère, il se rendit au monastère de Wiblingen, un quartier d'Ulm. En 1803, il quitta l'ordre bénédictin. De 1804-08, il a été professeur au Chancelier von Weckbecker à Ottobeuren et de 1809-34 professeur d'allemand et d'esthétique au Kadettencorps à Munich.[2]

Le travail d'Aurbacher couvre un large éventail : la pédagogie, la psychologie, la philologie, la religion et la poésie. Il est devenu célèbre pour son Ein Volksbüchlein (« Livret populaire »), un coffre au trésor de la poésie populaire souabe.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dieœ Geschichte von den Sieben Schwaben : mit 10 lithogr. Darst. [Mit Lithographien Schwinds nach Zeichnungen von Fellner]. Stuttgart, 1832 (Digitalisat)
  • Einœ Volksbüchlein. Dieœ Geschichte des ewigen Juden, die Abenteuer der sieben Schwaben, nebst vielen andern erbaulichen und ergötzlichen Historien. 1. Band. München, 1835
  • Einœ Volksbüchlein. Enthaltend die Legende von St. Christoph, die Wanderungen des Spiegelschwaben, nebst vielen andern erbaulichen und ergötzlichen Historien . 2. Band. München, 1832
  • Dieœ sieben Schwaben : Was sie sich unterstanden haben. Frankfurt, 1864
  • Philologische Belustigungen : aus der Brieftasche eines oberdeutschen Schulmeisters. 1. Band und 2. Band. München, 1824
  • Schriftproben in oberschwäbischer Mundart. München, 1841 (Digitalisat)

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :