Alphabet national burkinabé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Alphabet national burkinabè)
Aller à : navigation, rechercher

L’Alphabet national burkinabè est un alphabet codifié par la Commission nationale des langues burkinabè (appelée Commission nationale des langues voltaïques jusqu’en 1984), sur la base duquel toutes les langues du Burkina Faso sont transcrites. Il est créé en 1976 à la suite d'un séminaire pour l'harmonisation des transcriptions de toutes les langues burkinabè[1]. Il a été adopté officiellement par le décret no 79/055/PRES/ESRS, le 2 février 1979. Il comporte 42 symboles (31 consonnes et 11 voyelles)[2],[3]. Celui-ci succède à certains alphabets codifiés par plusieurs sous-commissions nationales spécifiques à certaines langues burkinabè[2].


Un séminaire réuni en 1976 a procédé à l'harmonisation des transcriptions de toutes les langues de Haute-Volta. Un alphabet national harmonisé est adopté, un comité technique national composé des linguistes et des utilisateurs du terrain veillera à la qualité des publications ainsi qu'a l'application des dispositions du décret sur l'alphabet national harmonisé. Ce décret sera signé dès que le prochain gouvernement sera formé.

Alphabet national burkinabè (1979)
A B Ɓ C Ç D Ɗ E Ǝ Ɛ F G GB H I Ɩ J K KP L M N NY Ŋ ŊM O Ɔ P R S SH T U Ü Ʋ V W X Y Ƴ Z ZH
a b ɓ c ç d ɗ e ǝ ɛ f g gb h i ɩ j k kp l m n ny ŋ ŋm o ɔ p r s sh t u ü ʋ v w x y ƴ z zh

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. UNESCO 1978
  2. a et b Diallo 2001
  3. Zongo 2004, p. 37

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mohamadou Diallo, « Le noyau du code orthographique du dioula du Burkina Faso », Mandekan, Bulletin semestriel d’études linguistiques mandé, no 37,‎ (lire en ligne)
  • Zongo, Parlons Mooré  : langue et culture des mossis : Burkina-Faso, Paris [etc.], L’Harmattan, (ISBN 2747568024)
  • UNESCO. 1978. Langues africaines : Documents de la réunion d’experts sur la transcription et l’harmonization des langues africaines, Niamey (Niger), 17 - 21 juillet 1978. (copie en ligne sur Bisharat.net)

Voir aussi[modifier | modifier le code]