Alphabet général des langues camerounaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Alphabet général des langues camerounaises (AGLC) est un ensemble de règles orthographiques créé pour les langues du Cameroun[1],[2]. Cet alphabet est basé sur l'alphabet latin et utilise des lettres supplémentaires. Il provient de l’Alphabet des langues bantoues de 1970. Il a été créé en 1978, édité par Maurice Tadadjeu et Étienne Sadembouo, testé pendant un an et adopté sous l’égide de l’université de Yaoundé et de la recherche scientifique (ONAREST) avec la participation des linguistes de SIL International[3]. Il est publié à nouveau en 1984[4]. L’Association nationale des commissions de langues camerounaises (ANACLAC) a adopté l’AGLC comme alphabet et son orthographe pour ses travaux en langues camerounaises[5].

Graphèmes minuscules et majuscules, et valeurs phonémiques[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Point d’articulation Antérieur Central arrondi Central non arrondi Postérieur
Haut i I
/i/
ɨ Ɨ
/ɨ/, /ɪ/ ou /y/
ʉ Ʉ
/ʉ/, /ɯ/ ou /ʊ/
u U
/u/
Mi-haut e E
/e/
ø Ø
/ø/
ɤ
/ɤ/ ou /ʌ/
o O
/o/
Mi-bas ɛ Ɛ
/ɛ/
œ Œ
/œ/
ə Ə
/ə/
ɔ Ɔ
/ɔ/
Bas æ Æ
/æ/
a A
/a/
ɑ Ɑ
/ɑ/ ou /ɒ/
Forme de l’alpha majuscule et minuscule dans l’AGLC.
Notes 
  • La lettre cornes de bélier ‹ ɤ › ne semble pas être utilisée.
  • La lettre alpha latin ‹ ɑ › (ressemblant à l’alpha grec ‹ α › classique) n’est pas à confondre avec la lettre ‹ a › qui peut avoir deux graphèmes, le a moderne (avec son œil de base plus petit laissant la place pour la boucle supérieure) et le ‹ a › cursif (avec son œil de base de même hauteur que les autres minuscules, mais sans sa boucle, un aspect qu'on peut retrouver dans ‹ a › en style italique).
  • Les voyelles nasales sont indiquées à l’aide d’une cédille ‹ ◌̧ › sous celles-ci, comme ‹ a̧ ȩ ɛ̧ ə̧ i̧ ɨ̧ o̧ ɔ̧ u̧ ›.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Mode d'articulation Point d'articulation
Bilabial Labio-dental Dental Alvéolaire Post-alvéolaire Palatal Vélaire Glot. Labio-vélaire
Occlusif p P
/p/
b B
/b/
t T
/t/
d D
/d/
k K
/k/
g G
/ɡ/
ʼ ʼ
/ʔ/
kp Kp
/k͡p/
gb Gb
/ɡ͡b/
Injectif ɓ Ɓ
/ɓ/
ɗ Ɗ
/ɗ/
ƴ Ƴ
/ʄ/
Affriqué pf Pf
/p͡f/
bv Bv
/b͡v/
tf Tf
/t͡θ/
dv Dv
/d͡ð/
ts Ts
/t͡s/
dz Dz
/d͡z/
c C
/t͡ʃ/
j J
/d͡ʒ/
kf Kf
/k͡f/
gv Gv
/ɡ͡v/
Fricatif f F
/f/
v V
/v/
s S
/s/
z Z
/z/
sh Sh
/ʃ/
zh Zh
/ʒ/
x X
/x/
gh Gh
/ɣ/
h H
//h/
xf Xf
/x͡f/
hv Hv
/h͡v/
Nasal m M
/m/
n N
/n/
ny Ny
/ɲ/
ŋ Ŋ
/ŋ/
ŋm Ŋm
/ŋm/
Spirant latéral l L
/l/
Fricatif latéral sl Sl
/ɬ/
zl Zl
/ɮ/
Vibrant ʙ
/ʙ/
vb Vb
//
r R
/r/
ẅ Ẅ
/β/
y Y
/j/
w W
/w/

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stephen Bird, Orthography and Identity in Cameroon, (lire en ligne)
  • Dan T. Friesen, Oroko orthography development: Linguistic and sociolinguistic factors, Thèse de Master, Université du Nord Dakota,
  • Maurice Tadadjeu et Étienne Sadembouo, Proposition d'un alphabet général des langues camerounaises, Yaoundé, ONAREST, ISH, CERELTRA,
  • Maurice Tadadjeu et Étienne Sadembouo, Alphabet général des langues camerounaises, Yaoundé, Département des Langues Africaines et Linguistique, Université de Yaoundé,
  • Maurice Tadadjeu et Étienne Sadembouo, Alphabet général des langues camerounaises, Yaoundé, Université de Yaoundé, coll. « PROPELCA »,

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]