Dii (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dii.

Dii
dii, duru
Pays Cameroun
Région Région du Nord et région de l'Adamaoua
Nombre de locuteurs 47 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 dur
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF dur

Le dii ou duru est une langue adamawa-oubanguienne de la région de l'Adamaoua et de la région du Nord du Cameroun. Il est parlé par près de 50 000 personnes.

Écriture[modifier | modifier le code]

Alphabet
Majuscules
A B Ɓ D E Ɛ Ə F G Gb H I Ɨ L M ʼM Mb Mgb N ʼN Nd Nz Ŋ Ŋg O Ɔ R S U Ʉ V Vb W ʼW Y ʼY Z
Minuscules
a b ɓ d e ɛ ə f g gb h i ɨ l m ʼm mb mgb n ʼn nd nz ŋ ŋg o ɔ r s u ʉ v vb w ʼw y ʼy z

La nasalisation est habituellement indiquée à l’aide de la cédille sous la voyelle nasalisée : ‹ a̧, ȩ, ə̧, i̧, o̧, u̧ › ; les voyelles ‹ ɨ, ɔ, ʉ › ne sont pas nasalisées.

Les tons ne sont pas habituellement indiqués mais peuvent l’être à l’aide de diacritique selon les règles de l’Alphabet général des langues camerounaises :

  • le ton haut est indiqué à l’aide de l’accent aigu : ‹ á, á̧, é, ȩ́, ə́, ə̧́, í, í̧, ɨ́, ó, ó̧, ɔ́, ú, ú̧, ʉ́ › ;
  • le ton bas est indiqué à l’aide de l’accent grave : ‹ à, à̧, è, ȩ̀, ə̀, ə̧̀, ì, ì̧, ɨ̀, ò, ò̧, ɔ̀, ù, ù̧, ʉ̀ › ;
  • le ton moyen est indiqué par l’absence de diacritique : ‹ a, a̧, e, ȩ, ə, ə̧, i, i̧, ɨ, o, o̧, ɔ, u, u̧, ʉ ›.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SIL 1982 (en) Fiche langue[dur]dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lee E. Bohnhoff, A Description of Dii Phonology, Grammar, and Discourse, 2010, SIL, ([1]copie en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]