Alphabet africain de référence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'alphabet africain de référence (ARA) est un alphabet fondé sur l'alphabet latin, proposé à la réunion de Niamey, organisé par l’UNESCO, au Niger en 1978. Il est fondé sur l’alphabet international africain avec l’ajout de plusieurs nouveaux caractères. Il a été modifié en 1982. La réunion de Niamey recommanda l'usage d'une lettre avec ou sans accents diacritiques pour représenter un phonème au lieu de digramme ou trigramme.

Caractères (1978)[modifier | modifier le code]

La version de 1978 comprend 57 caractères dans la version française et 56 dans la version anglaise.

minuscule a ɑ b ɓ c d ɖ ɗ ð
majuscule A B Ɓ C D Ɖ Ɗ Ð
minuscule e ɛ ǝ f ƒ g ɣ h i ɪ
majuscule E Ɛ Ǝ F Ƒ G Ɣ H I
minuscule j k ƙ l m n ŋ o ɔ p q
majuscule J K Ƙ L M N Ŋ O Ɔ P Q
minuscule r ɍ s ʃ t ƭ ʈ ɵ u
majuscule R Ɍ S Ʃ T Ƭ Ʈ Ɵ U
minuscule ʊ v ʋ w x y ƴ z Latin small letter Z with tophook.svg ʒ
majuscule Ʊ V Ʋ W X Y Ƴ Z Latin small letter Z with tophook.svg Ʒ

Remarques :

  • les caractères Latin small letter Z with tophook.svg majuscule et minuscule n'ont jamais été codés ;
  • le caractère majuscule de ɪ est codé depuis Unicode 9.0.0, dans l’alphabet phonétique international, ‹ ɪ › a aussi été écrit avec iota ‹ ɩ › ;
  • le caractère Ʃ (majuscule de ʃ) a la forme de la minuscule dans le document ;
  • le caractère Ð (majuscule de ð) a une forme différente du eth majuscule islandais ;
  • les caractères Ʊ et ʊ ont la forme d’un U majuscule avec empattements U ᴜ.

Caractères (1982)[modifier | modifier le code]

La version de 1982, révisée par Michael Mann et David Dalby, a pour particularité d'éliminer les majuscules et ne comprend que 60 minuscules.

a ɑ ʌ b ɓ c ç d ɗ ɖ đ e ɛ ǝ
f ƒ g ɠ ɣ h ɦ i ɩ j ɟ k ƙ l λ
m n ~/ɴ ŋ ɲ o ɔ p ƥ q r ɽ s ʃ t
ƭ ʈ θ u v ʋ w x y ƴ z ʒ ƹ ʔ
   caractères inusités

Autres caractères[modifier | modifier le code]

Plusieurs caractères semblent être d'usage mais ne sont pas inclus dans la dernière version de l'alphabet africain de référence :

ʼ ɨ ø ʉ ɍ

De plus, les combinaisons accentuées ne sont pas indiquées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphabet africain de référence, Paris : UNESCO, Secteur de la Culture et de la Communication, 1980.
  • Pierre-Francis Lacroix, « Transcription de langues africaines », Journal de la Société des Africanistes, t. 38, no 2,‎ , p. 227-234 (DOI 10.3406/jafr.1968.1483, lire en ligne).
  • (en) Michael Mann et David Dalby, A Thesaurus of African Languages : A Classified and Annotated Inventory of the Spoken Languages of Africa with an Appendix on Their Written Representation, London, Hans Zell Publishers, .
  • (en) Unesco, African languages, Proceedings of the meeting of experts on the transcription and harmonization of Africain languages, Niamey (Niger), 17–21 July 1978, Unesco, (présentation en ligne, lire en ligne).
  • Unesco, Langues africaines, documents de la réunion d’experts sur la transcription et l’harmonisation des langues africaines, Niamey (Niger), 17–21 juillet 1978, Unesco, (présentation en ligne, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]