Enchenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enchenberg
Image illustrative de l'article Enchenberg
Blason de Enchenberg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Rohrbach-lès-Bitche
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Bitche
Maire
Mandat
Bernard Fath
2014-2020
Code postal 57415
Code commune 57192
Démographie
Population
municipale
1 259 hab. (2011)
Densité 129 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 00″ N 7° 20′ 00″ E / 49.0167, 7.333349° 01′ 00″ Nord 7° 20′ 00″ Est / 49.0167, 7.3333  
Altitude Min. 252 m – Max. 408 m
Superficie 9,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Enchenberg

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Enchenberg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Enchenberg

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Enchenberg

Enchenberg est une commune française située dans le département de la Moselle en région Lorraine. Le village situé dans le Bitscherland, fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord et du bassin de vie de la Moselle-est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village s'étend sur le plateau, en pays découvert.

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Vues du village

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Ennechenberg (1286), Einchenberch (1571), Echemberg (1594), Encherberg (1751), Enchemberg (1756), Encheberg (1771), Engenberg (1801).
  • Enschebärsch en francique lorrain[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village conserve des témoignages de l'époque préhistorique. Deux sites gallo-romains ont été découverts à proximité du village et une statue de Mercure en grès mise au jour dans la forêt. Le village est mentionné en 1286 sous la forme Ennechenberg : la montagne d'Enniko, d'un nom d'homme. Le village, traversé au Moyen Âge par la grande route reliant Strasbourg à Trèves, possède deux écarts : l'ancienne cense de Guisberg, formée d'une ancienne ferme appartenant déjà en 1709 ( état des biens du monastère ) à l'abbaye de Sturzelbronn,et reconstruite en 1738 ; et la ferme d'Heiligenbronn, propriété de Claude-Charles de La Lance de Moranville, capitaine des chasses du duc de Lorraine. Au XVIIIe siècle, une forge existe dans l'écart de Guisberg, appartenant à l'abbaye de Sturzelbronn.
Albertingen était un écart d'Enchenberg qui a aujourd'hui disparu, en 1594 ce n’était plus qu’une ferme.

Du point de vue du spirituel, Enchenberg, succursale de Siersthal pendant l'Ancien Régime, est érigé en paroisse en 1802 et fait partie depuis cette date de l'archiprêtré de Rohrbach. L'habitat rural est encore bien conservé et de nombreuses croix jalonnent les chemins, mais c'est surtout la dévotion et le pèlerinage à sainte Vérène qui ont marqué les mentalités religieuses depuis la fin du XVIIIe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
30 janvier 1881 25 juin 1896 Jean RIMLINGER    
26 juin 1896 25 juin 1902 Emile FATH    
26 juin 1902 31 décembre 1918 Joseph RIMLINGER    
1er janvier 1919 29 novembre 1919 Frederic VOGEL    
30 novembre 1919 19 novembre 1931 Nicolas STENGER    
19 décembre 1931 17 mai 1935 Joseph FATH    
18 mai 1935 20 juin 1945 Philippe HUBER    
20 juin 1945 6 octobre 1945 Louis SCHOSGER    
6 octobre 1945 4 mai 1953 Louis SCHOSGER    
4 mai 1953 23 mars 1963 Felix KLEIN    
24 mars 1963 18 mars 1983 François WEBER    
18 mars 1983 25 mars 1989 Rodolphe GAMEL    
25 mars 1989 21 mars 2008 Raymond RIMLINGER DVG Conseiller général
21 mars 2008 29 octobre 2011 Thierry BECK    
06 novembre 2011 Maire actuel Laurent HEN    
Les données manquantes sont à compléter.

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Du point de vue administratif, Enchenberg a dépendu entre 1790 et 1802 du canton de Lemberg et depuis 1802, il fait partie de celui de Rohrbach-lès-Bitche.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Enchenberg est jumelé au village allemand de Hangard depuis 1969. http://www.hangard.de

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 259 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
615 633 700 773 1 036 1 091 1 001 1 036 1 033
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
1 021 938 972 1 014 1 066 1 138 1 199 1 233 1 127
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
1 116 1 160 1 181 1 150 1 193 1 255 1 277 1 214 1 142
1990 1999 2006 2007 2011 - - - -
1 197 1 192 1 214 1 217 1 259 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

La ferme de Heiligenbronn

Patrick Neu, artiste

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les moulins et scieries du Pays de Bitche, Joël Beck, 1999.
  • Rohrbach-lès-Bitche et son canton, Joël Beck, 1988.
  • Le canton de Rohrbach-lès-Bitche, Joël Beck, 2004.
  • Le Pays de Bitche 1900-1939, Joël Beck, 2005.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Geoplatt
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011