Metzeresche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Metzeresche
Vue générale du village de Metzeresche
Vue générale du village de Metzeresche
Blason de Metzeresche
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Thionville-Est
Canton Metzervisse
Intercommunalité Communauté de communes de l'Arc mosellan
Maire
Mandat
Hervé Wax
2014-2020
Code postal 57920
Code commune 57464
Démographie
Gentilé Metzereschois
Population
municipale
840 hab. (2011)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 56″ N 6° 18′ 32″ E / 49.298889, 6.30888949° 17′ 56″ Nord 6° 18′ 32″ Est / 49.298889, 6.308889  
Altitude Min. 189 m – Max. 285 m
Superficie 9,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Metzeresche

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Metzeresche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Metzeresche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Metzeresche
Liens
Site web mairie.metzeresche.free.fr

Metzeresche est une commune française située dans le département de la Moselle en Lorraine. Les habitants sont les Metzereschois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Metzeresche est située à l’est de Thionville, entre Metz et Luxembourg.

La commune se situe dans le site inscrit de la vallée de la Canner[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Metzeresch en Francique lorrain.
  • metzer signifie "messin" et "de metz", esche/esch signifierait "frêne"[2] ou "cendres", ou encore ça serait la déformation du nom "Ay", village d’origine gallo-romaine disparu.
  • Esch (1277), Esen/Esch et Esche (1544), Metze-Esch (1594), Heche (1686), Metzereche (XVIIIe siècle), Metzeresch (1793), Melzeresche (1801), Metzeresch (carte Cassini).
  • Halding (ancien moulin) : Haldingen en 1390.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Domaine des abbayes de Saint-Arnoul de Metz et de Rettel.
  • Seigneurie partagée entre Luxembourg et Lorraine. Autrefois dépendant de la seigneurie de Winsberg.
  • Réuni à la France en 1661.
  • Esche était un village, détruit au cours de la guerre de Trente ans.
  • Terlange (Terlingas en 968[3]) existait entre Luttange et Metzeresche, le ban de Terlange a été réuni a celui de Metzeresche[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2008 Claude Rigaud DVD -
2008 En cours Marcel Cenedella Sans étiquette -
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]


En 2011, la commune comptait 840 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
603 573 635 634 706 668 555 507 488
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
477 450 448 444 471 477 455 436 406
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
421 455 407 401 449 485 465 507 720
1990 1999 2005 2006 2010 2011 - - -
691 674 788 807 828 840 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Étienne
  • Église Paroissiale Saint-Étienne,construite en 1776 ; tour clocher et sacristie 2e moitié XIXe siècle.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Il y a deux écoles à Metzeresche : l’école maternelle avec deux classes et l’école élémentaire avec trois classes. Les élèves apprennent l’allemand dès la maternelle. Il n’y a pas de cantine. Metzeresche a une église, une mairie, une caserne de pompiers et une MJC (Maison des Jeunes et de la Culture). Il y a aussi un terrain multisports, un parc de jeux. Il y a une ferme équestre. La MJC propose de nombreuses activités : théâtre, danse, arts plastiques ...

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles Marchetti, ingénieur aéronautique au sein de la SNCASE est concepteur de l'Alouette qui utilise pour la première fois une turbine en lieu et place d'un moteur a pistons suite a des problèmes de poids, volume et puissance.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lorraine.ecologie.gouv.fr/Liens_CARMEN/Paysage/SITEI/SI57331A.PDF
  2. Toponymie générale de la France: Tome 2 - Ernest Nègre.
  3. Mémoires de l'Académie nationale de Metz - Volume 45
  4. Histoire de Thionville, suivie de divers memoires sur l'origine - Guillaume Ferdinand Teissier
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011