Bambiderstroff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bambiderstroff
Église Saint Félix de Nole
Église Saint Félix de Nole
Blason de Bambiderstroff
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Boulay-Moselle
Canton Faulquemont
Intercommunalité Communauté de communes du District urbain de Faulquemont
Maire
Mandat
Jean-Luc François
2014-2020
Code postal 57690
Code commune 57047
Démographie
Population
municipale
1 036 hab. (2011v)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 13″ N 6° 35′ 38″ E / 49.1036, 6.5939 ()49° 06′ 13″ Nord 6° 35′ 38″ Est / 49.1036, 6.5939 ()  
Altitude Min. 269 m – Max. 405 m
Superficie 11,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Bambiderstroff

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Bambiderstroff

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bambiderstroff

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bambiderstroff

Bambiderstroff (en Francique lorrain Bambidaschtroff) est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciens noms[1] : Bumbiderstorf (1121), Buderstorf (1121), Budestroff (1180), Butrestorff (1210), Bouderstorf (1271), Budersdorff (1288), Buedestorff (1308), Bambuderstroff (1357), Bonbuderstorff (1544), Baumbiderstroff (1555), Baumbiedersstorff (1594), Bambidestroff (1614), Baumbiedrestorff (1633), Baumbiderstroff (1671), Baumbiedersdorff (1673), Bambiederstroff (1687), Baumbidestroff (1694), Baubidestorf (1702), Bambiedestroff (1710), Baumbiderstroff (1801 : Bull. des Lois).
Le village est nommé Baumbiedersdorf durant l'annexion de 1870 à 1918, puis durant la période 1940-1944, avant de devenir Bambiderstroff.
Le nom francique du village est Bidaschtroff / Bambidaschtroff.

À noter que l'élément germanique Bam- ou allemand Baum- permettait jadis de différencier ce village et celui de Pontpierre (Moselle) dont la forme francique est Stémbidaschtroff (allemand : Steinbiedersdorf). L'élément -troff se retrouve dans de nombreux lieux de Lorraine et correspond à l'allemand Dorf « village » avec une métathèse du [r] et durcissement du [d] > [t]. Il est souvent traduit par le français ville dont le sens premier était celui de « domaine rural », puis de « village ». Bider- représente l'anthroponyme germanique Budhari[2], suivi du [s] du "génitif saxon".

Sobriquet[modifier | modifier le code]

Surnom sur les habitants : Die hämbiche Kepp (les entêtés, les inflexibles)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bloc 3 de l'ouvrage du Bambesch près de Bambiderstroff.

Les vestiges de neuf villa rustica gallo-romaines sont découverts sur le ban de la commune, témoignant de l'occupation du site dès l'Antiquité. Au Moyen Âge, le village appartient au domaine de l'abbaye Saint-Martin-de-Glandières de Longeville. Détruit totalement lors de la guerre de Trente Ans, le village est par la suite reconstruit et des colons viennent le repeupler. Faisant partie de l'exclave de Raville, il est réuni au royaume de France depuis le 16 mai 1769, lorsqu'il est cédé par l'Autriche.

Le village est rattaché à l'Allemagne de 1871 jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Revenu à la France (comme toute l'Alsace-Moselle), il se trouve au milieu du dispositif de défense des frontières mis au point dans les années 1930, et qui prendra le nom ligne Maginot. Plusieurs casemates ainsi que l'ouvrage du Bambesch[4]. sont construits sur le ban communal. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'ouvrage sera capturé par les Allemands le 20 juin 1940, préfigurant une nouvelle période d'annexion ; la commune sera finalement libérée le 25 novembre 1944 par les forces américaines.

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale, dédiée à saint Félix de Nole, est construite au XIVe siècle puis agrandie en 1752 ; son mobilier date du XVIIIe siècle et la tour-clocher est reconstruite en 1868. La chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, érigée une première fois en 1611, est reconstruite grâce aux dons des fidèles en 1811 puis restaurée en 1902.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1979 Nicolas Ancillon sans  
1979 mars 1983 Alex Bastien sans  
mars 1983 mars 1995 Michel Lipiec sans  
mars 1995 2001 Lucien Léonard sans  
2001 mars 2008 Jean-Luc François sans  
mars 2008 février 2011 Pascal Biache PS  
avril 2011 en cours Gilles Danrosey sans  

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 036 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
822 832 971 908 951 950 998 981 924
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
849 803 757 713 678 632 658 590 514
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
564 556 604 590 712 762 786 808 833
1990 1999 2006 2011 - - - - -
885 901 1 009 1 036 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Association du village[modifier | modifier le code]

Liste des associations à Bambiderstroff[7]. :

  • A.C.L.
  • Amicale des mineurs
  • Amicale des quilles
  • Angiomatose - Les amis de Théo
  • Association des arboriculteurs
  • Association des donneurs de sang
  • Association des guides du Bambesch
  • Association des personnes âgées
  • Bambi Air club
  • Chorale Saint-Félix
  • Club des joyeux (qui organise le traditionnel carnaval de Bambiderstroff)
  • Coco's billard club
  • Conseil de fabrique
  • Hembisch club (club épargne)
  • Moto cross club Créhange-Bambi
  • Ré création
  • Télé club
  • Tennis club
  • Union sportive de Bambiderstroff[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Cauvy, musicien, poète et humaniste

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud, Paris, 1979, p. 50a.
  3. Passé-Présent : La Moselle dévoilée N°3 (Septembre-Octobre 2011)
  4. Il s'agit d'un ouvrage de trois blocs, reliés par des galeries souterraines à vingt-huit mètres de profondeur, comportant un équipage d'environ 115 hommes.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  7. Sur http://bambiderstroff.pagesperso-orange.fr/pages/5.html
  8. L'US Bambiderstroff a été créée en 1961, plus récemment le club a rouvert ses portes, depuis 2 ans le président Thomas Schmitt tient le bon bout avec une équipe jeune et dynamique qui est déjà montée d'un échelon au niveau sportif. Leur slogan est "ICI C'EST BAMBI".