Vahl-Ebersing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vahl-lès-Faulquemont.
Vahl-Ebersing
L'église Saint-Jean-Baptiste
L'église Saint-Jean-Baptiste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Forbach
Canton Grostenquin
Intercommunalité Communauté de communes du Centre mosellan
Maire
Mandat
Antoine Franke
2014-2020
Code postal 57660
Code commune 57684
Démographie
Gentilé Vahl-Ebersingeois
Population
municipale
542 hab. (2011)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 02″ N 6° 45′ 15″ E / 49.0506, 6.7542 ()49° 03′ 02″ Nord 6° 45′ 15″ Est / 49.0506, 6.7542 ()  
Altitude Min. 249 m – Max. 323 m
Superficie 6,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Vahl-Ebersing

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Vahl-Ebersing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vahl-Ebersing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vahl-Ebersing

Vahl-Ebersing est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Vahl-Ebersing se situe à environ 10 km au sud de Saint-Avold. Une des plus belles côtes de la région vous offre une vue imprenable sur la vallée de la Nied allemande. Entouré des villages de Lixing-lès-Saint-Avold, Biding et Altviller.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Obersingen (1365), Ebersingen (1395 & 1594), Ebersinga (1544), Ebersinge (XVIIe siècle), Ebersing (1688), Eversing (XVIIIe siècle), Ebresing (1717), Valeversing (1725), Obersing (1756), Ebersing (1793), Vahl-Ebersing (1801), Wahl-Ebersing (1827: Bulletin des lois), Ebersingen (1941-1944).
  • Ebersinge en francique lorrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dénommée Valeversing en 1725.
  • Dépendait de l'ancienne province de Lorraine, dans la châtellenie de Hombourg-Saint-Avold.
  • Possession de l'Abbatiale Saint-Nabor de Saint-Avold dont les seigneurs-voués étaient Nassau, Créhange, d'Esch, Hellimer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1983 Charles Matz    
1983 en cours Antoine Franke PS Retraité La Poste
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 542 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
351 288 308 475 556 581 493 512 515
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
509 466 426 417 450 434 424 398 366
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
417 404 400 348 336 414 409 420 449
1990 1999 2006 2008 2011 - - - -
510 502 546 558 542 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges romains au lieu dit Frankenberg.
  • pierre celte : menhir dans la forêt communale (de plus elle délimite les communes d'Altviller de Vahl-Ebersing et de Folschviller);
  • Moulin sur la Nied.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste XVIIIe siècle, remaniée 1827 : autels XVIIIe siècle
  • calvaire (plus haut point du secteur, il se situe au bord d'un chemin forestier a la sortie du village, de là on peut y voir de nombreux villages ainsi que Saint-Avold et l'usine de Carling;

Ouvrages militaires[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011