Norroy-le-Veneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Norroy et Norrois.
Norroy-le-Veneur
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Marange-Silvange
Intercommunalité Communauté de communes Rives de Moselle
Maire
Mandat
Christine Delpeuch
2014-2020
Code postal 57140
Code commune 57511
Démographie
Gentilé Noverois [1]
Population
municipale
1 061 hab. (2011)
Densité 126 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 59″ N 6° 06′ 15″ E / 49.1831, 6.1042 ()49° 10′ 59″ Nord 6° 06′ 15″ Est / 49.1831, 6.1042 ()  
Altitude Min. 167 m – Max. 370 m
Superficie 8,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Norroy-le-Veneur

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Norroy-le-Veneur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Norroy-le-Veneur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Norroy-le-Veneur
Liens
Site web http://www.norroyleveneur.fr

Norroy-le-Veneur est une commune française située dans le département de la Moselle. Les habitants de Norroy-Le-Veneur sont les noverois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Nogaredum (960); Nugaredum (1049); Noeret (1138); Nuveroit (1211); Nowerooit (1211); Noweroy (1224); Nooroie (1231); Nauroit (1231); Nouroit le Vinour (1231); Nohiroit (1232); Noverot (1236); Navrott le Vinois (1236); Noerott (1242); Nouroi le Vinour (1244); Noveroy lou Vinour (1285); Noveroit (1303); Noveroy (1309); Nauroy le Veneur (1327); Noerroy devant Mets con dit le Venour (1361); Noweroy devant Mès (1404); Naweroy devant Mets (1429); Noeroy (1432); Nouroy (1454); Nouveron (1465); Noeroy devant Mets (1490); Nowero devant Metz (1519); Nauriacum/Mauriacum/Nouroy ante Metas (1544); Mauroy (1562); Nowroit devant Metz (1570); Nourroy (1594); Noyerroy/Noieroy/Noierroy (1634); Noulroy (1689); Norroy devant Metz (1779); Norroy le Veneur (1793). Norringen (1915–18 & 1940–44).
  • En Lorrain: Naoureu lo venour.

Histoire[modifier | modifier le code]

« Nouroit-le-Vinour », déjà cité en 1231, est un pays de vignobles. Domaine de l'ancien duché de Bar et possession de Saint-Pierre de Liège, puis des abbayes de Saint-Vanne de Verdun et de Saint-Vincent de Metz. Seigneurie des sires de Norroy avec puissant château fort à trois tours. L'église était comprise dans la forteresse (chœur carré massif avec chemin de ronde, clocher massif à plusieurs étages jadis voûtés). Le village fut brûlé par les messins en 1490, occupé par les croates en 1636. La troisième tour du système fortifié fut démolie en 1863. Comme les autres communes de l'actuel département de la Moselle, Norroy-le-Veneur est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1919. Au début du XXe siècle, le phylloxéra porte le coup de grâce au vignoble de la commune. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, les Mosellans se battent naturellement pour l’Empire allemand. Beaucoup de jeunes gens tombèrent au champ d'honneur sous l’uniforme allemand, sur le Front de l’Est, mais aussi à l’Ouest. Sujets loyaux de l'Empereur, les Mosellans accueillent cependant avec joie la fin des hostilités et la paix, enfin retrouvée. Norringen rededient Norroy-le-Veneur. De nouveau annexé en 1940, la commune sera libérée le 21 novembre 1944[2] à la fn de la bataille de Metz. Aujourd’hui, quelques vignes familiales subsistent. Un pressoir à l’entrée du village rappelle le passé viticole de la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 septembre 1995 Albert Bourson    
septembre 1995 mars 2001 Michel Adam aucun  
mars 2001 mars 2014 Michèle Paul aucun  
mars 2014   Christine Delpeuch aucun  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 061 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
721 662 727 991 1 068 1 073 590 570 503
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
522 519 491 494 472 733 580 511 485
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
541 544 534 476 502 632 597 635 741
1990 1999 2005 2006 2010 2011 - - -
795 900 978 988 1 068 1 061 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Nécropole de l'époque mérovingienne a été découverte en 2006 ;
  • Deux villas gallo-romaines encore ensevelies.
  • Moulin-aux-Prés.
  • Fontaine-au-Chêne.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre.
  • Église Saint-Pierre XVe siècle gothique à 3 nefs avec 2 tours romanes fortifiées ; sous le chœur, crypte romane XIIe siècle ; Vierge en pierre XVe siècle, vitraux* XVIe siècle de Thomas de Clinchamp, qui a été rénovée de 1998 jusqu'en 2007 ;

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.genealogie-metz-moselle.fr/marange/norroy-le-veneur.html
  2. 1944-1945 : Les années liberté, Le républicain Lorrain, 1994 (p.15).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011