Argancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Argancy
La mairie.
La mairie.
Blason de Argancy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Vigy
Intercommunalité Communauté de communes Rives de Moselle
Maire
Mandat
Jean-Paul Vetzel
2014-2020
Code postal 57640
Code commune 57028
Démographie
Population
municipale
1 299 hab. (2011)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 48″ N 6° 12′ 12″ E / 49.1967, 6.203349° 11′ 48″ Nord 6° 12′ 12″ Est / 49.1967, 6.2033  
Altitude Min. 158 m – Max. 210 m
Superficie 11,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Argancy

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Argancy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Argancy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Argancy

Argancy est une commune française située dans le département de la Moselle en Lorraine.

Le territoire de la commune couvre trois villages : Argancy, Rugy, et Olgy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Argancy est un village de la vallée de la Moselle. La commune est traversée par quatre ruisseaux dont celui d'Argancy et de la Bévotte et possède un lac et de nombreux étangs. L’écart de Rugy est au nord d’Argancy, et l’écart d'Olgy au sud est au derrière l'autoroute A4.

Carte de la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • sortie Autoroute A4 → Porte d’Argancy (no 37) Direction Paris ou bien Strasbourg

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Argancy: 848: Argesinga[1], 857: Argesingas[2], 1210: Archanciacum, 1224: Arkancey, 1373: Ercancey, 1636: Argansi, 1756: Algancy, 1793: Argancy, 1871-1915: Argancy [3], 1915-1918: Argannen, 1940–1944: Argesingen.
    • Ercanci en lorrain roman.
    • Surnom sur les habitants : Lés guèyins (Les fromages)[4].
  • Olgy: Alxey (1324), Olxey (XVe siècle), Allixey (1404), Ollexey (1499), Alzi (1544), Oligy (1553), Ollexi (1610), Algy (1616), Alexi & Olxy (1636), Algy ou Olgy (1756). Olch'i en lorrain roman.
  • Rugy: 1404: Ruxey, 1429: Rougy ou Rougey, 1635: Ruji, 1638: Ruxi, 1756: Ruchi, 1915-18: Rusingen. Ruxech en francique lorrain, Reu'hy en lorrain roman.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • En 1210, le village était le siège d'un fief mouvant du roi de France et appartenant au chapitre de la cathédrale de Metz. Le chapitre y exerçait les justices haute, moyenne et basse. Paroisse de l'archiprêtre de Noisseville, il avait pour annexe, Antilly, Buy et Olgy. On trouve d'autre part acte de la seigneurie de Rugy, bien avant le XVe siècle dans la famille Petitjean des barons d'Elz. Puis le village forma une communauté avec Olgy. Il fut érigé en un des douze chefs-lieux du canton du district de Metz en 1790. Lors de l'organisation de l'an III, il passa dans le canton d'Antilly, puis en 1802 dans celui de Vigy. Il avait déjà pour annexes Rugy-Olgy et le moulin-bac d'Olgy sur la Moselle.
  • En 1817, Argancy, village de l'ancienne province des Trois-Évêchés sur la rive droite de la Moselle avait pour annexes le village de Rugy, et le hameau de Olgy. À cette époque il y avait 617 habitants répartis dans 113 maisons.
  • En 1817, Rugy, village de l'ancienne province des Trois Évêchés sur la rive droite de la Moselle. À cette époque il y avait 168 habitants répartis dans 31 maisons.
  • Plus près, après avoir subi deux annexions comme beaucoup, la commune est à nouveau rentrée dans le patrimoine national et, faisant toujours partie du canton de Vigy, elle se classe dans les premiers rangs de celui-ci, tant par son étendue de 1145 hectares, que par sa population de 1100 habitants.
  • En 1790 le village de Olgy est rattaché à la commune de Argancy.
  • En 1810 le village de Rugy est rattaché à la commune de Argancy.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune d'Argancy a été récompensée par le label « Ville Internet @ »[5].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Jean Demange    
vers 1730   Michel Hennequin    
1989 1995 Gérard Eggricks    
1995 2008 Roland Martin    
2008 2014 Patrick Rozaire    
mars 2014 en cours Jean-Paul Vetzel    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 299 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
595 588 602 750 745 752 706 724 731
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
629 653 627 673 624 608 587 594 534
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
523 537 566 579 580 635 731 758 1 007
1990 1999 2005 2006 2010 2011 - - -
1 058 1 103 1 305 1 317 1 310 1 299 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Argancy[modifier | modifier le code]

  • église Saint-Laurent, 1748 (1779?) ; clocher, 1860 ;
  • couvent Anne-de-Méjanès, la congrégation des sœurs de l'Enfance de Jésus et de Marie, dénomination à laquelle Mgr Jauffret, évêque de Metz a fait ajouter le nom de Sainte-Chrétienne, a été fondée le 20 avril 1817 à Argancy par Mme de Méjanès, née Anne Victoire Tailleur à Distroffen 1763.
  • chapelle néo-gothique d’Argancy, ancienne chapelle du couvent des Sœurs de Saint-Chrétienne, bénie le 20 avril 1898 par l'abbé Karst vicaire général du diocèse de Metz, en présence de l'archiprêtre de Vigy, l'abbé Gazin, de l'abbé Gillet, enfant d’Argancy et archiprêtre de Réchicourt, qui adressa un beau sermon de circonstance, et de M. Mangin, curé de la paroisse d’Argancy.
  • croix Trionphila, 1803 ;
  • croix, inscriptions « Notre unique espérance salut, honneur, louange, amour. À Jésus crucifié, 1875. » ;
  • maison d’école, érigée en 1865 par les soins de Nicolas de Florenne, maire, Jean Marchal, adjoint, Alexis Varin, architecte à Metz et Paul Pelte, entrepreneur à Nouilly.

Olgy[modifier | modifier le code]

  • calvaire, y sont sculptés les instruments de la Crucifixion : marteau, lance, tenaille, clous.

Rugy[modifier | modifier le code]

  • petit manoir des XVIe - XVIIe siècle, après avoir appartenu aux barons d’Elz, héritiers des Heu, la propriété fut achetée par les Petitjean et fun transmise, par mariage en 1675, aux Goulet ;
  • chapelle castrale construite en 1666 en l’honneur de la Nativité de la Vierge ;
  • ancien moulin dont les familles Bernard sont les propriétaires depuis quatre générations, linteau de la porte du moulin de 1748 ;
  • calvaire accolé à une façade, place des Vignerons ;
  • calvaire à la sortie du village, avec l'inscription « O crux ave/du haut de votre croix/o-bien-aimé-sainteté (1848) » ;
  • linteau de porte d’une des plus anciennes maisons, 1726 ;
  • casemates en enfilade à la sortie de Rugy en direction de Chailly-lès-Ennery.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

'

L’épée et les cailloux sur fond de gueules sont les armes du chapitre de la cathédrale de Metz qui possédait la seigneurerie. Le mur sortant de l'eau évoque le fameux barrage sur la Moselle.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Phillips, Patrimoine rural en Pays messin, Éditions Serpenoise, 2006, ISBN 2-87692-698-9.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire linguistique d'Alsace et de Lorraine - Paul Lévy
  2. Walter De Gruyter - Zu den ältesten Berührungen zwischen Römern und Germanen, Die Franken
  3. http://www.genealogie-metz-moselle.fr/vigy/argancy.html
  4. Passé-Présent : La Moselle dévoilée N°2 (Juillet-Août 2011)
  5. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 19/12/2009.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011