Malling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malling (homonymie).
Malling
Église Saint-Séverin.
Église Saint-Séverin.
Blason de Malling
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Thionville-Est
Canton Sierck-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes de l'Arc mosellan
Maire
Mandat
Marie-Rose Luzerne
2014-2020
Code postal 57480
Code commune 57437
Démographie
Population
municipale
582 hab. (2011)
Densité 132 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 25′ 25″ N 6° 17′ 50″ E / 49.4236111111, 6.29722222222 ()49° 25′ 25″ Nord 6° 17′ 50″ Est / 49.4236111111, 6.29722222222 ()  
Altitude Min. 145 m – Max. 211 m
Superficie 4,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Malling

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Malling

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Malling

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Malling

Malling est une commune française située dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Malling est un petit village situé sur la Moselle, dans le « pays des trois frontières », du fait de la proximité des frontières avec l'Allemagne et le Luxembourg (à quelques kilomètres seulement).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nom de la commune[modifier | modifier le code]

Malling: Mellingon ou Mellingen (874), Mellinge (1121), Milling (1125), Mellinck (1594), Mellingen (1718), Millingen (1756), Malling (1793), Mallingen (1871-1918)

  • Mällingen en Allemand[1], Malléngen et Malléng en Francique Lorrain.
  • Les noms de famille Mallinger et Mellinger désignaient autrefois les habitants du village et est typique de la commune.

Hettange-Petite: Hetteng (1276), Hettingen (XVIIe et XVIIIe siècles), Hettange-la-Petite (1756), Klein Hettingen (1871-1918).

Sobriquets[modifier | modifier le code]

  • Anciens sobriquets désignant les habitants: Di Mallénger Guckucken (Les coucous de Malling). Di Hetténger Schlecken (Les escargots de Hettange).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Site d'habitat du Néolithique "Danubien"
  • Dépendant de la prévôté de Sierck.
  • Cédé à la France en 1661.
  • La commune de Hettange-Petite fut rattaché à Malling en 1811.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Philippe Saint-Jacques à Petite Hettange.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 1995 Marcel Braun    
mars 1995 mars 2008 Norbert Behr s. é.  
mars 2008 avril 2014 Yves Varnier    
avril 2014 en cours Marie-Rose Luzerne    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 582 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
215 243 242 455 568 510 502 487 450
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
403 402 404 384 393 398 371 368 342
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
400 411 400 362 382 475 437 460 471
1990 1999 2006 2011 - - - - -
512 512 504 582 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Nécropole romaine.
  • Moulin de Petite Hettange.
  • Le pont de Malling traversant la Moselle qui fut détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Une plaque y a été inaugurée en mémoire d'un soldat américain tombé pendant cette guerre, lors des cérémonies de célébrations du 60e anniversaire de la libération du village. Il a été depuis reconstruit sur le même emplacement.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale néo-gothique Saint-Séverin 1878, remplace une église construite sur la même parcelle mais orientée est ouest ; l'église actuelle ne figure pas sur le cadastre de 1897 et est orientée nord sud ; construite dans le 1re quart du XXe siècle
  • Chapelle Saint-Philippe Saint-Jacques à Petite Hettange, construite 1re quart XXe siècle ; remplaçant une chapelle saint Philippe et saint Jacques figurant sur le cadastre de 1897

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Romain Wagner, Malling et Petite-Hettange, esquisse historique, dans : Malling 1671-1937 et Petite-Hettange 1688-1937, Édition du Cercle Généalogique Yutz 3 Frontières, 2012, pages 52-60.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011