Luppy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Luppy
Église Saint-Jacques
Église Saint-Jacques
Blason de Luppy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Pange
Intercommunalité Communauté de communes de Rémilly et environs
Maire
Mandat
Hervé Belloy
2014-2020
Code postal 57580
Code commune 57425
Démographie
Gentilé Loup
Population
municipale
545 hab. (2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 55″ N 6° 20′ 43″ E / 48.9819, 6.345348° 58′ 55″ Nord 6° 20′ 43″ Est / 48.9819, 6.3453  
Altitude Min. 238 m – Max. 311 m
Superficie 16,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Luppy

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Luppy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Luppy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Luppy

Luppy est une commune française située dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Lupeyum (1137), Luppei (1320), Loppey (xve siècle), Luppey (1404), Loppei (1412), Luppy on Saulnoy (1437), Luppy le Chaitel (1491), Lupey (1491), Luppei delez Delme (1497), Luppeyo/Lupi (1544), Luppi (1756), Lupy (1756), Luppingen (1915–1918 et 1940–1944).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dépendait de l'ancien Pays messin (Saulnois).
  • Ancienne possession du chapitre cathédral de Metz.
  • La charpente de la toiture de la cathédrale a été construite avec le bois de la commune.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Chevronné d’or et d’azur de huit pièces, à la massue d’argent accompagnée en chef de deux coquilles du même.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
an VIII an XI Michel Virion    
an XI an XII Dominique Bronne    
an XII 1807  ? Noirjean    
1807   François Morhain    
mars 1989 mars 1995 Jean Nowicki    
mars 1995 en cours Hervé Belloy    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 545 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
715 757 844 827 854 823 837 814 730
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
718 731 697 653 601 561 528 504 172
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
378 357 362 293 303 285 285 287 390
1990 1999 2006 2007 2011 - - - -
461 483 483 483 545 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges d'un château.
  • Monuments aux morts : il en existe plusieurs dont le plus important est celui situé sur la place de l’église. Il fut bâti pendant la Première Guerre mondiale.
  • Les lavoirs et fontaines : au nombre de trois, ils sont situés dans la rue principale, sur la place du château, et dans la rue de Tragny. Ces trois sculptures datent du 19e siècle et font partie intégrante du patrimoine historique de Luppy. Chaque fontaine était un lieu d’allées et venues, de rencontre, d’échanges, où chacun pouvait causer des nouvelles. À cette époque, la fontaine était un moyen de récupérer de l’eau potable, avec les puits individuels, encore en service de nos jours. De nos jours seuls une fontaine et un lavoir sont encore en état de marche dans la même rue et sont quelques fois encore utilisés par les habitants.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Oratoire de la Vierge Marie.
  • L’église Saint-Jacques : bâtie en 1841, elle obtint son horloge en 1886 après l’édification de sa flèche en 1879. Elle acquit son orgue en 1913.
  • La grotte : il s’agit d’une pierre taillée en forme de grotte, abritant une statue de la Vierge Marie. Il est possible d’y allumer des cierges et d’y déposer des fleurs. Elle se situe à côté du cimetière, ainsi la Vierge peut protéger les défunts habitants de Luppy que l’on nomme les loups.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • La mairie : à son rez-de-chaussée, nous retrouvons l’école maternelle et primaire, qui permet l’instruction des enfants de Luppy de Beux ainsi que quelques élèves de communes alentour.
  • Bâtiments récents : des projets récents ont été réalisés tels que la construction du terrain omnisports « Marcel-Belloy » en 1998 mais aussi la construction d’une aire pour enfants située sur la place du château.
  • Le haras[3].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  3. Site du haras de Luppy