Roppeviller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roppeviller
L'Altschloss.
L'Altschloss.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Bitche
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Bitche
Maire
Mandat
Bernard Bregler
2014-2020
Code postal 57230
Code commune 57594
Démographie
Population
municipale
136 hab. (2011)
Densité 9,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 10″ N 7° 30′ 34″ E / 49.1027777778, 7.50944444444 ()49° 06′ 10″ Nord 7° 30′ 34″ Est / 49.1027777778, 7.50944444444 ()  
Altitude Min. 257 m – Max. 451 m
Superficie 13,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Roppeviller

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Roppeviller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roppeviller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roppeviller

Roppeviller est une commune française située dans le département de la Moselle en région Lorraine. Le village fait partie du Pays de Bitche, du Parc naturel régional des Vosges du Nord et du bassin de vie de la Moselle-est.

Géographie[modifier | modifier le code]

A la frontière allemande et en pays couvert, le village de Roppeviller s'étire le long du Grunnelsbach. La partie sud-est du ban est occupée, au début du XIXe siècle, par des étangs, aujourd'hui asséchés, alimentés par des ruisselets se jetant dans l'étang de Haspelschiedt.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Du nom d'homme germanique Rodbodo + willer[1]. Ou Rappo et du substantif Weyler, "le village".
  • Mentionné en 1314 sous la forme Roppeweyler, en 1430: Roppswilr, en 1594: Ropweiler & Roppweiller, en 1771: Roppveiler, en 1779: Ropweiller, en 1793: Roppeweiller, en 1801: Roppweiller.
  • Roppwiller en francique lorrain[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges archéologiques (polissoir de grès et rocher sculpté gallo-romain figurant la triade Diane, Mars et Hercule) témoignent de l'ancienneté du site.

Du point de vue du spirituel, Roppeviller a été succursale de Walschbronn jusqu'en 1802, et érigé en paroisse de l'archiprêtré de Volmunster en 1804. L'église paroissiale, dédiée à l'Assomption de la Vierge, en 1791 et la tour-clocher de style roman ajoutée dans la seconde moitié du XIXe siècle. Curieusement placée à l'écart de l'axe principal de l'agglomération, l'église surplombe le village au sud.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1794 1798 Jean Druckenbrod    
1799   Jean Adam Bergdoll    
1802   Pierre Haberstroh    
1807   Louis Gaspard    
1808   Jean Adam Bergdoll    
1812   David Kirsch    
1821 1822 Jean Adam Bergdoll    
1824 1831 Jean Vendelin Stuhl    
1832 1834 Pierre Megel    
1835 1852 Jean Vendelin Stuhl    
1853 1857 Michel Muller    
1858 1863 Georges Burgholzer    
1864 1865 Antoine Burgholzer    
1866 1871 Ignace Muller    
1872 1876 Antoine Burgholzer    
1877 1881 Gasmann    
mars 1995 en cours René Braunecker    
Les données manquantes sont à compléter.

Du point de vue administratif, le village fait partie du canton de Bitche depuis 1790.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 136 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
320 358 498 501 602 587 494 498 481
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
479 453 347 375 370 400 382 330 366
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
338 315 317 149 208 170 164 140 122
1990 1999 2004 2006 2009 2011 - - -
125 140 125 121 131 136 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


La population augmente jusqu'au milieu du XIXe siècle, passant de 507 habitants en 1817 à 587 en 1844. Depuis cette époque, elle ne cesse de diminuer, comptant seulement 140 habitants au dernier recensement de 1999, sa position excentrée constituant un lourd handicap pour le village.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armoiries de la commune sont coupé de gueules à l'alérion d'argent et d'azur à la lettre M d'or couronnée du même, à la burèle ondée d'argent brochant sur la partition.

L'alérion rappelle l'appartenance au comté de Bitche et le monogramme que l'église de Roppeviller est dédiée à l'Assomption. La burèle ondée évoque la localité disparue de Reichenbach.

Vues du village

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les moulins et scieries du Pays de Bitche, Joël Beck, 1999.
  • Le Pays de Bitche 1900-1939, Joël Beck, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France, Volume 1 - Ernest Nègre.
  2. Geoplatt
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011