Lessy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lessy
Église Saint Gorgon.
Église Saint Gorgon.
Blason de Lessy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Metz-Campagne
Canton Ars-sur-Moselle
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Metz-Métropole
Maire
Mandat
Jean-François Losch
2014-2020
Code postal 57160
Code commune 57396
Démographie
Gentilé Lessylien [1]
Population
municipale
792 hab. (2011)
Densité 278 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 13″ N 6° 05′ 47″ E / 49.1202777778, 6.0963888888949° 07′ 13″ Nord 6° 05′ 47″ Est / 49.1202777778, 6.09638888889  
Altitude Min. 183 m – Max. 344 m
Superficie 2,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Lessy

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Lessy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lessy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lessy

Lessy est une commune française située dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé sur les coteaux de la Moselle, le village de Lessy, comme de nombreuses implantations de ces collines, est situé à la limite de couches géologiques calcaires et de couches géologiques argileuses, au point de résurgence de plusieurs sources. Village traditionnel de la région lorraine, il conjugua longtemps la culture de la vigne (produisant un vin appelé vin gris) et l'élevage. Aujourd'hui, le village est essentiellement devenu résidentiel, la plupart de ses habitants travaillant dans l'agglomération voisine de Metz.

Rose des vents Lorry-lès-Metz Plappeville Rose des vents
Châtel-Saint-Germain N
O    Lessy    E
S
Scy-Chazelles
Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Lacey (1161); Lassey (1280); Laicey (1282); Lessey (1308); Laissey (1382); Lessei (1474); Lessay (XVIe siècle); Lessey (1640); Lesse (XVIIe siècle); Laisy (1710).
  • En Lorrain: Lé'hi.
  • Lessingen (1915-1918 & 1940-1944).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune dépendait de l'ancienne province des Trois-Évêchés, Pays messin, Val de Moselle. Elle est citée en 760 dans le cartulaire de Gorze.

Divisé en de nombreux bans : Saint-Clément, Saint-Sauveur, Saint-Paul, des Ménils, Grand Ban, Ban Cuny, Gervaise. L'une des plus anciennes implantations connues prouvées à Lessy est celle des chevaliers teutoniques qui y édifièrent un château dont le donjon est aujourd'hui le clocher de l'église du village. Mais des implantations plus anciennes sont suspectées, et notamment la présence d'une fonderie romaine. Village souvent détruit par les guerres féodales : 1348, 1434, 1444, 1476, 1636. Situé à proximité de la prospère cité messine, le village de Lessy, comme la plupart de ses voisins, subit de très nombreuses dévastations liées à l'attraction de la ville : les nombreux sièges menés par les ducs de Lorraine, la guerre de trente ans apportèrent leurs lots de destruction à ce village d'agriculteurs.

Les habitants sont les Lessyliens et Lessyliennes.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Lessy.svg

D'azur à la fasce d'argent, accompagnée en chef de deux étoiles d'or et en pointe d'un cor de chasse du même.

Ces armes, visibles dans l'église de la localité, sont celles de la famille de Braconnier originaire de Metz qui possédait la seigneurie de Lessy sous l'Ancien Régime.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2001 Jeanine Rohr    
mars 2001   Michel François    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 792 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1836 1841 1861 1866 1871 1875
389 368 396 434 405 412 394 426 412
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
394 402 405 379 419 402 395 341 380
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
346 434 350 426 506 585 709 728 763
1999 2004 2006 2009 2011 - - - -
856 861 868 810 792 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • passage d'une voie romaine, découverte d'un aqueduc dans la vallée de Lessy ;
  • ancien château détruit, dont le donjon carré fortifié daté du XIIIe siècle est aujourd'hui le clocher de l'église Saint-Gorgon ;
  • maisons anciennes ;
  • mont Saint-Quentin ;
  • deux cimetières, celui de l’allée du Souvenir Français et celui de l’église ;
  • crapauduc, tunnel passant sous la route pour aider les crapauds à traverser.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • église Saint-Gorgon (IMH depuis 1983) : clocher-donjon carré fortifié du XIIIe siècle et portail du XVe siècle ; primitivement à deux nefs XVe siècle ; oculus, inscription sur le pilier du chœur 1509

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]