Grundviller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grundviller
Image illustrative de l'article Grundviller
Blason de Grundviller
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Sarreguemines-Campagne
Intercommunalité Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Maire
Mandat
Jacques Sendras
2014-2020
Code postal 57510
Code commune 57263
Démographie
Population
municipale
672 hab. (2011)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 40″ N 6° 58′ 18″ E / 49.0444, 6.9717 ()49° 02′ 40″ Nord 6° 58′ 18″ Est / 49.0444, 6.9717 ()  
Altitude Min. 222 m – Max. 272 m
Superficie 6,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Grundviller

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Grundviller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grundviller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grundviller

Grundviller est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Grundviller est une petite commune de 694 habitants située à 12 km au sud-ouest de Sarreguemines. Le village est situé en France dans la region de lorraine et le departement moselle, ce village est entouré de massifs forestiers.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Gruntwiller (1423), Grundweiller et Gruntdweiller (1594), Grindwiler (1606), Grundwiller (1621), Grindweiller (1751), Grindviller/Grintviller/Grundviller (1756), Grindweiler ou Grundweiller (1779), Grundwiller[1], Grundviller (1793), Grundweiler (1871-1918).
  • Grendwiller en francique lorrain[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Grundviller viendrait de l’ancien haut allemand « Grunt » et du latin « villare » (transformé en langue allemande en « Weiler »), signifiant ainsi : village situé dans une dépression. Le nom de la commune de Grundviller est officiel depuis 1869[réf. nécessaire].

Au Moyen Âge, une moitié du village appartenait aux seigneurs de Puttelange, reconnaissant la souveraineté de la Lorraine depuis 1375. L’autre moitié fut cédée par le comte Louis II de Nassau-Sarrebruck à Henri II de Lorraine, duc de Lorraine[réf. nécessaire].

Dépendait de l'ancienne province de Lorraine, cédé à la France en 1668.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 1995 Jean-Claude Krebs    
mars 1995   Edgard Lauer    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 672 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871 1875
250 203 298 338 339 325 341 313 307
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
299 305 293 300 263 263 260 281 296
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
305 314 305 356 387 402 431 514 501
1999 2006 2008 2011 - - - - -
514 635 670 672 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le presbytère actuel était l'ancienne ferme des Lôwenstein, comtes de Puttelange[réf. nécessaire].

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • A la place de la chapelle Sainte-Anne, où il y avait un ermitage jusqu'en 1872, a été bâtie l'église Sainte-Anne en 1874 : statue-reliquaire de sainte Anne XVIIe siècle, bancs sculptés par un ermite, grand calvaire 1777, sculpté par les frères ermites gardiens de la chapelle et du cimetière.
  • Église de la Visitation au hameau d'Heckenransbach : tour ronde, nef rectangulaire, chœur carré fin XVe siècle
  • Le calvaire Renaissance de Grundviller, datant du XVIe siècle, est classé monument historique[réf. nécessaire]. Il s’agit d’un des calvaires les plus majestueux en Lorraine[réf. nécessaire] et sa datation est estimée à 1515[réf. nécessaire]. La partie supérieure représente le Christ en croix. À ses côtés se trouve sa mère et l'apôtre Jean, au pied de la croix Marie-Madeleine. La partie basse présente l'histoire de la passion du Christ en huit panneaux sculptés : six sur le devant et deux sur les côtés. Un médaillon vide surmonté d'une couronne repose sur une tête de mort symbolise les deux extrémités de la vanité humaine. Derrière est représenté le Christ au tombeau.

Jusqu'en 1939, le calvaire était érigé près du cimetière à proximité de la chapelle Sainte Anne, démolie en 1872. Au début des hostilités, le monument a été démonté et transféré à Cognac. Il occupe l'emplacement actuel depuis 1941.

Mais aussi : La forêt communale, la Réplique de la Grotte Notre Dame de Lourdes, l’ancien lavoir et l’abreuvoir communal.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. Geoplatt
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011