Téterchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Téterchen
Église Saint-Ruf.
Église Saint-Ruf.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Boulay-Moselle
Canton Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes du Pays boulageois
Maire
Mandat
François Trombini
2014-2020
Code postal 57220
Code commune 57667
Démographie
Population
municipale
744 hab. (2011)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 58″ N 6° 33′ 39″ E / 49.2328, 6.5608 ()49° 13′ 58″ Nord 6° 33′ 39″ Est / 49.2328, 6.5608 ()  
Altitude Min. 220 m – Max. 372 m
Superficie 8,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Téterchen

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Téterchen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Téterchen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Téterchen

Téterchen est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Téterchen
Velving Brettnach Tromborn
Dalem
Ottonville Téterchen Hargarten-aux-mines
Denting Coume Hargarten-aux-mines

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Tittriche (1240 et 1249), Titreken et Teterchen (1262), Tetercken (1291), Etercken (1303), Titerche (1364), Tirterchin/Duterchin/Tuterchin/Tieterchin/Tieterchen/Veterchen (1544), Tetterchen (1594), Teterken (1633), Tetrinchen (1681), Teterthien et Tetterthien (1715), Tetercken (1779), Teterchen (1793), Teter (carte Cassini).
  • Le nom de Téterchen fut germanisé en Diedringen pendant l'annexion allemande[1] de 1940-1944.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dépendait de l'ancienne province de Lorraine.
  • Fief partagé entre les seigneurs de Boulay, de Bérus et de Varsberg.
  • Au centre du village, dans la rue du couvent, se trouve un bâtiment qui fut couvent de l'ordre des Rédemptoristes de 1847-1895[2] à 1965 (ils en furent chassés en 1871 suite à l'annexion allemande). Ce bâtiment remplace celui d'un hôpital fondé au XIIIe siècle. Après 1965 il accueillait un hospice, et désormais on y trouve depuis 2006 des logements ainsi que des commerces.

À Téterchen, comme dans nombre de communes au nord de la Nied Allemande, les anciennes générations parlent le francique (dialecte).

Téterchen possédait une gare SNCF sur la ligne 12a Thionville (Diedenhofen)-Sarreguemines et la ligne 13a reliant Courcelles-sur-Nied (Kurzel) à Hargarten/Falck. Le tronçon de la ligne 13a reliant Boulay(Bolchen) à Téterchen fut ouvert en 1876, puis fermé au trafic voyageur après 1944 ; cette ligne est désormais désaffectée. Le tronçon de la ligne 12a reliant Hargaten/Falck à Téterchen fut ouvert en 1883 ; actuellement cette ligne sert essentiellement au fret.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1980   François Trombini S.E.  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 744 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
380 442 646 620 794 764 729 746 694
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
642 768 618 611 630 628 1 056 661 578
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
672 691 598 558 578 629 675 631 701
1990 1999 2005 2006 2010 2011 - - -
703 608 621 613 729 744 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Traces d'habitations romaines, sépultures, fragments de tuile.
  • Site archéologique de la nécropole tumulaire de Teterchen, lieu dit Hinter der Müehle.
  • Les fermes de Alsch et Alstadt, aujourd'hui disparues.
  • Premier parc éolien lorrain[Quand ?] au nord de la commune ; la plus haute éolienne mesure 124 m[5].

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Ruf, début XIXe siècle.
  • Ancien couvent de rédemptoristes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Réserve naturelle régionale de la Zone humide du moulin de Velving et Téterchen

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Landkreis Sankt Avold
  2. 1895 d'après le Quid
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  5. Ferme éolienne de Teterchen